SENTIMENT DU MONDE, Carlos Drummond de AndradeFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Négativité ou espoir ?

Dans Sentiment du monde, l'écriture cherche à nouer des liens entre le poète et son temps. Poésie qui dévoile un quotidien appauvri, marqué par la peur et par l'amour refoulé : « Provisoirement nous ne chanterons pas l'amour,/ qui s'est réfugié plus bas que les souterrains./ Nous chanterons la peur, qui rend stérile les embrassades » (Congrès international de la peur). Le vaste monde sur lequel le poète se penche apparaît dans toute la négativité du moment historique : « La nuit a tout anocturné.../ Le monde n'a pas de remède... » (La nuit dissout le monde). Dans le même temps qu'il constate l'impuissance de sa solitude, le sujet lyrique découvre le besoin de l'autre, la solidarité fraternelle. De ce fait, le je est transmué en nous : « Le présent est si grand, ne nous éloignons pas./ Ne nous éloignons pas, allons main dans la main » (Main dans la main). Les tensions entre le moi et le monde sont évoquées par un lieu commun fondamental opposant le présent, décrit sous le signe des ténèbres, aux lumières d'un passé paradisiaque et perdu (« Il y avait des jardins, il y avait des matins en ce temps-là ! ! ! », Souvenir du monde ancien) et à un futur qu'il faudra construire ensemble : « Ô vie future ! nous te créerons » (Grand Monde). Malgré la mort, la misère, le fascisme, la guerre, l'aube d'un autre temps peut être entrevue : « Aurore,/ cependant je te pressens, timide encore » (La nuit dissout les hommes). L'espoir reste cependant ambivalent dans cette poésie, ce qui lui confère plus d'intensité dramatique et de grandeur. Il peut être aussi interprété comme un volontarisme qui aide le sujet lyrique à supporter la nuit du temps.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences, département d'études des pays de langue portugaise, Université de Paris-VIII

Classification

Les derniers événements

11-19 octobre 2006 Irak. Progression du sentiment d'échec chez les Alliés

Le 11, le Parlement irakien adopte le projet de loi créant un État fédéral, qui rend possible la réunion des actuelles provinces en régions autonomes dotées de pouvoirs étendus. La séance est boycottée par les partis de la coalition sunnite et par deux partis chiites, dont celui de l'imam radical Moqtada Al-Sadr. Les sunnites craignent la partition […] Lire la suite

19-22 septembre 2006 France. Polémique sur la délinquance en Seine-Saint-Denis

Monde publie un courrier du 13 juin adressé au ministère de l'Intérieur par le préfet de Seine-Saint-Denis, dans lequel celui-ci s'inquiète, pour la quatrième fois de l'année, de l'augmentation de la délinquance dans son département. Le préfet dénonce le «dogmatisme» du juge des enfants du tribunal de Bobigny, à l'origine d'un «sentiment d'impunité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rita OLIVIERI-GODET, « SENTIMENT DU MONDE, Carlos Drummond de Andrade - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment-du-monde/