SÉMIOTIQUE

ECO UMBERTO (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Béatrice LAROCHE
  • , Universalis
  •  • 1 552 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le monde des signes »  : […] Né le 5 janvier 1932 à Alessandria (Piémont), Umberto Eco fait ses études supérieures à Turin , où il soutient en 1954 une thèse de fin d'études sur l'esthétique chez saint Thomas d'Aquin, qui sera publiée en 1956 sous le titre Il Problema estetico in San Tommaso . Il travaille d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umberto-eco/#i_5825

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pragmatisme »  : […] Le pragmatisme est le nom que Charles S. Peirce (1839-1914) a donné à sa philosophie, c'est-à-dire à ce qu'il considérait comme une méthode destinée à appliquer au traitement des problèmes philosophiques les techniques utilisées par les hommes de science dans leurs laboratoires. Cette inspiration, qu'il ne faut pas considérer comme une variété de scientisme, est à la source […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_5825

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Linguistique et sémiologie »  : […] La linguistique n'intéresse pas seulement le philosophe en raison de son épistémologie propre, mais encore pour la puissance d'expansion et de généralisation de ses modèles de description et d'explication. Bien avant Saussure, le philosophe et logicien américain Charles Sanders Peirce , suivant en cela une suggestion de l' Essai de Locke, avait conçu l'idée d'une théorie géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_5825

LES MOTS ET LES IMAGES. SÉMIOTIQUE DU LANGAGE VISUEL (M. Schapiro) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SCHMITT
  •  • 1 004 mots

Le livre de Meyer Schapiro ( Les Mots et les images. Sémiotique du langage visuel , Macula, Paris, 2000) comporte deux études différentes : la première, « Les Mots et les images. Littéralité et symbolisme dans l'illustration d'un texte », qui donne son titre à l'ensemble, est la traduction d'un essai fameux paru en 1973 dans la série Approaches to Semiotics […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mots-et-les-images-semiotique-du-langage-visuel/#i_5825

LINGUISTIQUE - Théories

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théories du discours et les grammaires de textes »  : […] Au début des années 1970, la réflexion linguistique s'est élargie à la dimension du discours. L'un des enjeux majeurs étant de savoir dans quelle mesure le discours relève d'une analyse immanente opérant à l'aide de procédures réglées de nature linguistique – voie qui avait été ouverte, dans le domaine de la littérature, par les formalistes russes et notamment par Vladimir Propp (1895-1970) dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-theories/#i_5825

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « La sémiologie  »  : […] La sémiologie, de son côté, également qualifiée de sémiotique littéraire et parfois aussi de science des textes, se place dans un autre type de rapport avec la linguistique, visant non pas à la compléter ou à lui emprunter des concepts, mais à transposer dans le domaine des systèmes signifiants le type de modélisation proposée par la linguistique. Contrairement à la stylistique et à la poétique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_5825

LINGUISTIQUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre KUENTZ
  •  • 5 324 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sémiotiques »  : […] Sous le titre de sémiologie ou de sémiotique littéraire (« Sémiotiques textuelles », in Langages ), une autre combinaison entre linguistique et littérature s'est mise en place à partir des années 1960. Il ne s'agit plus ici de prolonger la linguistique en étendant son domaine ou en le complétant, ni de lui emprunter des outils scientifiques prêts à fonctionner, mais de transp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-litterature/#i_5825

MARIN LOUIS (1931-1992)

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 766 mots

Dans l'ultime ouvrage publié de son vivant, Louis Marin a voulu placer, sur la toute dernière page du dernier chapitre, une citation de Pascal dans laquelle voisinent les mots extrêmes et entre-deux . Ce que disent en substance les quelques phrases déposées là, en fin de parcours, c'est bien qu'il faut toucher les extrêmes  : non p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-marin/#i_5825

MÉTAPHORE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « La rhétorique moderne »  : […] À l'origine, l'établissement de cette nomenclature réside dans l'opposition entre « discours naturel » (un mode direct dans lequel la chose évoquée est transcrite purement et simplement par son nom) et « discours figuré » (un mode médiat où règne l'allusion qui, par une tournure plus ou moins proche et transparente, évoque la chose ou la notion). Dans le second cas, il s'agit donc de suppléer à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphore/#i_5825

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « Pansémiotique et théologie »  : […] Qu'il soit de logique ou de grammaire, de physique ou de métaphysique, le savoir médiéval est une « pansémiotique » (U. Eco). C'est là la conséquence d'une pratique langagière du monde, mais c'est aussi la marque et l'essence même d'un projet théologique spécifique. Telle que la conçoivent les médiévaux, la théologie a évidemment Dieu pour objet principal ; mais elle a aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_5825

NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 3 400 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Syntaxe, sémantique, pragmatique »  : […] L'importance de cette « nouvelle logique » est telle, pour les néo-positivistes, que l'association du formalisme linguistique et de l'empirisme constitue l'une de ses novations fondamentales. L'un des représentants de cette attitude, Charles W. Morris, introduira une triple distinction, devenue classique, dans cette analyse du langage à laquelle il donnera le nom général de « sémiotique », théor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-positivisme-positivisme-logique/#i_5825

LANGAGE

  • Écrit par 
  • Domenico JERVOLINO
  •  • 1 255 mots

Dans le chapitre « Le débat contemporain »  : […] D'après Karl Otto Apel, à partir des xiii e et xiv e  siècles, la réflexion occidentale sur l'idée de langage emprunte quatre voies distinctes : la mystique du Verbe (de Maître Eckhart jusqu'aux versions sécularisées du logos ), la critique nominaliste du langage (de Guillau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage/#i_5825

PEIRCE CHARLES SANDERS

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 3 101 mots

Dans le chapitre « Le sémioticien »  : […] Peirce est un des fondateurs de la science des signes en tant que tels. La réflexion sur le signe occupe une place privilégiée dans son œuvre, mais inséparable de la phanéroscopie. La sémiotique analyse le signe à la lumière des trois catégories du sentiment, de l'existence et de la médiation. Il n'est pas possible de donner ici plus que quelques indications. Le signe est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-sanders-peirce/#i_5825

PEIRCE CHARLES SANDERS, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 180 mots

Les apports de la pensée de l’Américain Charles Sanders Peirce à la philosophie, en logique des mathématiques et en sémiotique ont longtemps été méconnus en France. Ils n’en sont pas moins considérables, même si son influence ne fut en rien directe : il publia peu (un livre et des articles), et ses écrits ne furent rassemblés que bien après sa mort. Parallèlement à Frege, Peirce invente une « logi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peirce-c-s-en-bref/#i_5825

POÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER, 
  • Tzvetan TODOROV
  •  • 4 791 mots

Dans le chapitre « Structuralisme et sémiotique »  : […] À partir du début des années 1960, la poétique a connu un développement sans pareil, cela sous la double impulsion du structuralisme littéraire et de la sémiotique (ou sémiologie). Bien que son rayonnement ait été international, le structuralisme littéraire constitue la variante spécifiquement française de la poétique des années 1960 et 1970. Contrairement au New Criticism a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique/#i_5825

SÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Julia KRISTEVA
  •  • 5 451 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Peirce et le positivisme logique »  : […] L'apparition d'une nouvelle science, l'axiomatique, appelée à assurer la compatibilité logique des différentes branches de la nouvelle géométrie qui vont se développer au xix e siècle, semble avoir déterminé la formulation explicite du projet sémiotique moderne. D'abord, George Boole, en introduisant l'analyse mathématique en logique dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semiologie/#i_5825

SIGNE ET SENS

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 769 mots

Dans le chapitre « Vers une sémiotique générale »  : […] Ces principes et ces axiomes sont d'une telle généralité qu'on a pu concevoir de les appliquer au-delà du signe linguistique. Et cela dans deux directions où se joue chaque fois le destin de la notion de sens. La première direction conduit hors du langage ; c'est la voie ouverte par C. S.  Peirce, lorsque celui-ci conçut l'existence d'une science totale des signes qu'il appelait la sémiotique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-et-sens/#i_5825

STYLE, ARTISTE ET SOCIÉTÉ, Meyer Schapiro - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 302 mots

Dans le chapitre « De l'art abstrait à la signification de l'art du passé »  : […] Treize études publiées en anglais entre 1940 et 1969 ont été traduites pour composer ce recueil qui réserve aux artistes eux-mêmes – c'est ce que laisse entendre le titre – le soin d'arbitrer entre le style et la société. Deux aspects majeurs de l'œuvre de Schapiro ont cependant été écartés de l'ouvrage : sa réflexion sur l'art de son temps, formulée dans Nature de l'art abstrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-artiste-et-societe/#i_5825

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Vers la sémiostylistique »  : […] De la sorte, on reste en présence de la dialectique du plural et du singulier, du différentiel et du typique. Et l'on est confronté aux prestiges de la plus puissante des figures, seul outil véritablement fiable d'investigation, et unique structuration objectale des faits étudiés : la répétition. Ce n'est pas par hasard qu'aujourd'hui, dans une vraie modernité au-delà la statistique lexicale, Pie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_5825