SÉMIOLOGIE MUSICALE

ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 5 124 mots
  •  • 1 média

Depuis le milieu de la décennie de 1970, un grand nombre de recherches empiriques ont fait de la sémiologie musicale un des axes originaux de l'analyse musicale. Sous son influence, l'analyse dispose aujourd'hui de méthodes inspirées de la phonologie, de la technique paradigmatique, de la grammaire générative ; la sémantique musicale est parvenue, avec les outils de la psychologie expérimentale, […] […] Lire la suite

BARTÓK BÉLA

  • Écrit par 
  • Jean GERGELY
  •  • 7 809 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pourquoi le folklore ? »  : […] Ce schéma pourrait résumer ce qui vient d'être dit à propos de la créativité artistique, au-delà de l'art de Bartók. Il comporte cinq notions différentes entre lesquelles existe un lien organique. La pensée, tout naturellement, est issue du langage qui, de son côté, est fonction des matériaux sonores. Nous entendons par langage l'ensemble des moyens expressifs dont se sert un auteur, une école ou […] […] Lire la suite

BAYLE FRANÇOIS (1932- )

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 498 mots

L'originalité de la démarche du compositeur François Bayle tient en ceci que toute son activité musicale se déploie autour de la musique électroacoustique ou, plus exactement, suivant une expression qui lui est personnelle, est vouée à l'exploration du monde « acousmatique ». Vaste domaine au sein duquel se meut l'admirateur passionné de Jules Verne qu'est François Bayle. Il est ainsi, tel l'explo […] […] Lire la suite

CAGE JOHN

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 3 349 mots
  •  • 1 média

Du compositeur américain John Cage , on peut dire d'ores et déjà qu'il a été l'un des musiciens les plus importants de la seconde moitié du xx e  siècle – bien qu'ayant été, et sans doute parce qu'étant le plus contesté. Il n'est certes plus à la mode aujourd'hui de taxer Cage d'amateurisme ; on ne s'en est cependant nullement privé jadis. Non seulement en effet les musiques dont il se rendait cou […] […] Lire la suite

CITATION, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

La pratique de la citation a de tout temps existé en musique. Elle apparaît même comme une des composantes les plus importantes de l'écriture musicale, comme en témoigne la variété des termes techniques qui désignent et recouvrent cette pratique : arrangement, coloration, contrafacture, fragments, paraphrase, parodie, pastiche, pot-pourri, transcription, variations sur un thème... En musique, l'em […] […] Lire la suite

ESTHÉTIQUE Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 892 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jeux de langage et formes de vie »  : […] Il reste que l'art récent ne se laisse plus caractériser comme une entité unique. Et pour peu que l'art soit « les » arts, il n'existe plus rien de tel que « l' » expérience esthétique ou « l' » attitude esthétique. La conséquence d'une telle pluralisation a été tirée par Wittgenstein : l'esthétique n'est pas une science « qui nous dit ce qui est beau », pas plus qu'elle ne nous suggère ce qui es […] […] Lire la suite

GUÉZEC JEAN-PIERRE (1934-1971)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 272 mots

Trop tôt disparu, Jean-Pierre Guézec est un des plus brillants représentants de la génération post-boulezienne des jeunes compositeurs français. Né à Dijon, il entre au Conservatoire de Paris où il est l'élève de Messiaen, de Darius Milhaud et de Jean Rivier et où il devient à son tour professeur d'analyse musicale. Esprit étonnamment ouvert et inventif, il est intéressé par tous les problèmes de […] […] Lire la suite

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 565 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expression musicale du destin »  : […] Que le détail de ces analyses soit aujourd'hui périmé n'infirme en rien la fécondité de l'inspiration dont elles procèdent : simplement la science des mythes a-t-elle tiré parti pour son compte propre des progrès accomplis depuis Müller par la linguistique. D'une part, élargissant à l'échelle d'une sémantique générale la conception saussurienne selon laquelle il n'est de signifiant que différentie […] […] Lire la suite

MATÉRIAU, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 695 mots

Ce que l'on nomme matériau musical recouvre tout ce qui sert de « matière première » à l'écriture : l'harmonie, l'intervalle, le timbre, le rythme, la forme... Ce terme n'est apparu dans le vocabulaire musical occidental que récemment, lorsque l'évolution du langage, changeant les fonctions harmoniques du système tonal, entraîna une révision de tous les paramètres jusqu'alors usités, qui avaient […] […] Lire la suite

MUSICOLOGIE

  • Écrit par 
  • Danièle PISTONE
  •  • 3 740 mots

Dans le chapitre « Méthodes et objets »  : […] Les nouvelles perspectives de recherche, dans le domaine des musiques extra-européennes ou dans celui des œuvres électro-acoustiques, ont conduit peu à peu le musicologue à repenser et à diversifier sa méthode. Celle-ci a évolué et varié au cours des décennies, selon les aires géographiques : l'orientation a toujours été plus historique en France et plus esthétique de l'autre côté du Rhin. Deux gr […] […] Lire la suite

NÉO-CLASSICISME, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 202 mots

Comme tous les vocables synthétiques et globalisants, celui de néo-classicisme, appliqué à la musique, recouvre des réalités différentes et contradictoires. Signifiant nouveau classicisme, ce terme fut utilisé au début du xx e  siècle pour désigner un courant de pensée créatrice se référant – esthétiquement, formellement ou techniquement – à un passé plus ou moins lointain. Le classicisme était do […] […] Lire la suite

PHRASÉ, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 218 mots

Selon H. Riemann, le phrasé est la « délimitation des phrases, c'est-à-dire des éléments plus ou moins complets de la forme expressive d'une pensée musicale, soit dans l'exécution au moyen de l'expression, soit dans la notation au moyen de signes spéciaux, soit, mieux encore, dans l'audition ou la lecture d'une œuvre musicale, en tant qu'interprétation correcte » ( Dictionnaire de musique ). L'exé […] […] Lire la suite

SILENCE, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 271 mots

Le silence représente une valeur temporelle qui permet, en musique tonale, de séparer et de différencier des sons afin de mettre en exergue leurs relations (cf. tableau Les valeurs et les silences de l'article notation musicale ). Pause ou ponctuation, le silence sera longtemps utilisé comme un des moyens expressifs dont dispose le compositeur, sans pour autant atteindre en importance celle de la […] […] Lire la suite


Affichage 

Anneau du Nibelung

dessin :  Anneau du Nibelung

Un schéma simplifié de la sémiologie du «Ring». Ce schéma résume les différents chapitres traités dans le livre de J.-J. Nattiez «Tétralogies (Wagner, Boulez, Chéreau)» et dont l'objectif est de faire l'inventaire des différents niveaux de signification prêtés à «L'Anneau...  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Anneau du Nibelung

Anneau du Nibelung
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin