ÉQUATEUR SÉISME EN (2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géographie des séismes en Équateur

Le séisme géant de 1906 (magnitude estimée à 8,8) avait généré en une seule fois une rupture s’étendant sur 500 kilomètres, du sud de la Colombie au centre de l’Équateur, et provoqué un tsunami dévastateur. Si l’on considère un chargement élastique à la vitesse de la convergence relative interplaques (5 à 6 cm par an), cette zone accusait ainsi un retard de l’ordre de 5 mètres en 2016, en attente d’être relâchée lors d’un ou plusieurs séismes. Certaines parties de cette même zone avaient de nouveau rompu en une séquence de trois séismes distincts en 1942 (Mw 7,8), 1958 (Mw 7,7), 1979 (Mw 8,1). Le séisme du 16 avril 2016 se situe dans la lacune sismique localisée entre les aspérités rompues en 1942 et 1958. La durée de 35 secondes de la source sismique ainsi que l’extension de la zone concernée par les répliques – qui se distribuent sur une centaine de kilomètres au sud-ouest de l’épicentre du choc principal – indiquent aussi que ce séisme a réactivé une partie de la zone de rupture de celui de 1942, partiellement rechargée (environ 3 m), et (ou) les aspérités voisines.

Subduction sud-américaine et séismes

Dessin : Subduction sud-américaine et séismes

Dessin

Dans la subduction sud-américaine, le plongement de la plaque Nazca sous le continent américain provoque régulièrement des séismes géants : sont ici représentés ceux de magnitude supérieure à 8 depuis 1900. L'étoile rouge localise l'épicentre du séisme du 16 avril 2016. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Comme pour tout grand séisme, la rupture d’avril 2016 a modifié les contraintes et le chargement élastique sur les segments adjacents du méga-chevauchement, ce qui pourrait les conduire à rompre précocement dans les années à venir. Vers le nord et à grande échelle se pose la question de la répétition du grand séisme de 1906 de magnitude 8,8. Les études récentes suggèrent un temps de retour de l’ordre de cinq cents ans, impliquant donc un risque faible de rupture de même ampleur dans un futur proche. Mais cela n’exclut pas des ruptures partielles du type de celles de 1958, 1979 et 2016, avec des magnitudes comprises entre 7 et 8.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Contexte sismo-tectonique du séisme en Équateur du 16 avril 2016

Contexte sismo-tectonique du séisme en Équateur du 16 avril 2016
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Subduction sud-américaine et séismes

Subduction sud-américaine et séismes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, Institut de physique du globe de Paris

Classification

Pour citer l’article

Robin LACASSIN, « ÉQUATEUR SÉISME EN (2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/seisme-en-equateur/