SEIGNEURIE

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 047 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des campagnes intégrées »  : […] L'agriculture, en revanche , occupe une place modeste dans l'économie avec 1,5 p. 100 des actifs et un peu moins de 1 p. 100 du PIB (2015). Mais par l'intégration de cette activité dans des filières agroindustrielles puissantes et surtout par les formes d'occupation du sol et de mise en valeur, l'agriculture continue de structurer des espaces ruraux auxquels la grande majorité des Allemands resten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_3824

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Évolution de la seigneurie rurale »  : […] Le cadre de la vie paysanne restait la seigneurie rurale, avec d'importants contrastes entre les pays de colonisation de l'Est et les anciens terroirs de l'Ouest. Dans les premiers, grands seigneurs ecclésiastiques et laïcs s'étaient taillé d'immenses domaines évalués en milliers de Hüfen , tenures correspondant au manse et comptant chacune une dizaine d'hectares. C'est ainsi qu'au milieu du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_3824

ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 19 083 mots
  •  • 2 médias

L'expression « Ancien Régime », dont le caractère dénigrant ne peut faire de doute, a été popularisée par le célèbre livre d'Alexis de Tocqueville, paru en 1856, L'Ancien Régime et la Révolution. Elle a cependant été utilisée telle quelle dès la fin de 1789. Elle est issue du vocabulaire familier du xviii e  siècle et, peut-être, de certaines locutions juridiques utilisées par les jurisconsultes d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ancien-regime/#i_3824

ANDORRE

  • Écrit par 
  • Pierre RATON, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 2 151 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] La légende selon laquelle l'autonomie aurait été octroyée à l'Andorre par Charlemagne repose sur un faux grossier, fabriqué sans doute au xi e  siècle. Au début du ix e  siècle, la vallée d'Andorre faisait partie du comté d'Urgel, sous la souveraineté carolingienne ; elle appartenait au diocèse d'Urgel, comme le montre l'acte de consécration de la cathédrale, qui énumère les six paroisses d'Ando […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andorre/#i_3824

AUBAIN

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 434 mots

Terme qui, dans l'ancien droit français, désigne l'étranger. Dans le morcellement politique du premier âge féodal, l'aubain était non seulement l'étranger au royaume, mais même à la seigneurie : ceux qui venaient du dehors s'établir dans une seigneurie devaient dans l'an et jour s'avouer l'homme du seigneur sur la terre duquel ils s'établissaient, sous peine de s'exposer à être saisis corps et bie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aubain/#i_3824

BAN, pouvoir de commandement

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 201 mots

En droit féodal, le seigneur haut-justicier dispose du pouvoir de faire des règlements et des proclamations publiques, ou droit de ban, sur l'étendue de son domaine, d'où il a aussi le droit de bannir les criminels. Ainsi, par un ban, le seigneur s'attribue, dès le xi e  siècle, le monopole d'installations telles que four, halle (qu'à l'origine il était seul à pouvoir faire construire), forge, pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ban-pouvoir-de-commandement/#i_3824

CASTELLOLOGIE, architecture

  • Écrit par 
  • Philippe DURAND
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

La castellologie (du latin castellum , château) est la discipline qui étudie le château du Moyen Âge et par extension l'architecture fortifiée de cette période. Le castellologue en est le spécialiste. Le terme « castellologie » a été créé dans les années 1960 par Michel de Bouärd et son équipe au Centre de recherches archéologiques médiévales (C.R.A.M.) de l'université de Caen. Il apparaît pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castellologie-architecture/#i_3824

CENS

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 322 mots

Le mot « cens » a désigné au Moyen Âge deux types de redevances distincts. D'une part, le cens est la redevance que devait annuellement un serf ou tout autre non-libre comme marque de sa dépendance envers son seigneur : c'est le « chevage » ou « chef cens » (cens par tête) des serfs, ou le cens en argent et en cire de ceux qui se sont « recommandés » à une église. Cette signification du mot dispar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cens/#i_3824

CHÂTEAU FORT

  • Écrit par 
  • Michel BUR
  •  • 3 300 mots
  •  • 8 médias

Les circonstances, au x e  siècle , ont fait apparaître en Europe occidentale un habitat spécifique pour la classe dominante des seigneurs, le château fort . Ce phénomène s'explique par l'effondrement des structures de l'État carolingien et la montée des pouvoirs locaux dans un climat d'insécurité dû aux invasions normandes et aux guerres civiles. Ces facteurs ont joué différemment selon les régi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-fort/#i_3824

CHÂTEAUX

  • Écrit par 
  • C.R.H.A.M.
  •  • 1 316 mots
  •  • 2 médias

Jusqu'au xix e siècle, on a construit des châteaux en Europe occidentale et surtout en France . Ce pays en possède une quantité et une variété encore extraordinaires malgré l'ampleur des destructions. Le phénomène est d'importance et intéresse l'histoire de l'architecture domestique, de la société, de l'économie du monde rural, du paysage. Nous envisagerons ici la « grande demeure » traditionnell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateaux/#i_3824

COMMENDATIO

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 329 mots

Acte par lequel un homme libre pouvait se « recommander » à un plus puissant que lui, se placer dans sa dépendance pour en obtenir protection et, parfois, nourriture. Ce fut, pendant le haut Moyen Âge ( vi e -IX e s.), l'origine de la féodalité. À l'époque mérovingienne, cette commendatio affecte des hommes de tout rang qui obtiennent ainsi d'un plus puissant (laïc, ou institution ecclésiastique) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commendatio/#i_3824

COMMUNAUX

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 537 mots

Dans la communauté rurale telle qu'elle exista en Occident du ix e au xviii e siècle au moins, les communaux représentaient cette partie du territoire d'un village qui, n'étant pas l'objet d'actes (formels ou non) de propriété privée (même limitée), était de ce fait réputée commune à tous les habitants. Il s'agissait en général de chemins, des fossés et des haies qui les bordent, de bois et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaux/#i_3824

CORVÉES

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 987 mots

Prestations en travail exigées de certains hommes, libres ou non, en échange d'une protection ou de terres, les corvées peuvent être de nature publique ou être des services domaniaux. Les corvées de nature publique sont exigées par l'État de tous les hommes libres pour le bien de tous. Il s'agit d'une sorte d'impôt en nature. Dès le ~ III e millénaire, l'État égyptien entretient les digues et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corvees/#i_3824

DOMAINE SEIGNEURIAL

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 667 mots

C'est à l'époque carolingienne que l'on voit se dessiner l'organisation matérielle du domaine, telle qu'elle subsiste jusqu'au xiii e  siècle. L'ensemble des terres d'un grand propriétaire était partagé en « manses » ou unités de culture ; l'un d'eux, généralement plus vaste, était le « manse du seigneur » ( mansus indominicatus ) dont les revenus étaient entièrement consacrés à l'entretien du pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-seigneurial/#i_3824

FÉLONIE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 435 mots

Rupture, par le seigneur ou par le vassal, du lien d'homme à homme résultant de l'hommage. Dans la plupart des cas de félonie, il s'agit de la rébellion du vassal contre son seigneur, chose difficilement concevable aux temps postcarolingiens, lorsque le seigneur assurait au vassal la plus efficace des protections, mais devenue inévitable à partir du xi e siècle lorsque se multiplièrent les hommag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felonie/#i_3824

FÉODALITÉ

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 5 987 mots

Dans l'histoire de la civilisation de l'Europe occidentale, la féodalité représente un moment particulier qui se caractérise par la dissolution de l'autorité publique ; elle répond à un état de la société et de l'économie fondé sur l'exploitation de la paysannerie par l'aristocratie dans le cadre de la seigneurie. À partir du ix e  siècle, les relations de patronage et de dévouement personnel, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feodalite/#i_3824

FEUDISTE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 306 mots

Érudit qui, surtout au xviii e  siècle, met en ordre et étudie les archives seigneuriales pour préciser les droits et l'extension des fiefs (en fait, des seigneuries). L'activité des feudistes n'est qu'une partie de celle des historiens formés aux méthodes d'érudition élaborées par quelques savants ; ainsi les bénédictins de la congrégation de Saint-Maur jouèrent-ils à partir de la fin du xvii e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feudiste/#i_3824

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « Les premières seigneuries »  : […] Au cours du xiii e  siècle, les communes perdent leur unité, mais aussi leur équilibre institutionnel. L'évolution n'est pas partout semblable. Dans les villes où par le commerce et les activités industrielles s'est formée une bourgeoisie puissante et riche, celle-ci s'identifie à la commune et se l'approprie. Le popolo vainqueur juxtapose ses propres représentants – « capitaine du peuple », ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_3824

JUSTICE SEIGNEURIALE

  • Écrit par 
  • Frédéric BLUCHE
  •  • 745 mots

La justice seigneuriale proprement dite apparaît avec la seigneurie banale à la fin du x e siècle. Elle dérive de la justice publique franque et de la délégation aux comtes, à l'époque carolingienne, de pouvoirs judiciaires étendus. Elle constitue au Moyen Âge la prérogative politique par excellence, fondement et instrument du pouvoir des seigneurs. Sa compétence recouvre toutes les causes nées s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-seigneuriale/#i_3824

MÉTROLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 10 975 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De multiples tentatives d'unification »  : […] L'usage du comble fut peut-être généralisé entre le xiv e et le xvii e siècle, quelquefois pour ajouter un petit supplément « par-dessus le marché » ou pour offrir une compensation à ceux qui, ne pouvant acheter à grosses mesures et bénéficier des prix de gros, étaient toujours condamnés à payer le prix fort en achetant à petites mesures. Les moines de Marmoutier se servaient pourtant à la fin d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/#i_3824

MINISTÉRIALES ou MINISTÉRIAUX

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 305 mots

Toujours pris à l'origine dans la catégorie des serfs, les ministériaux sont des domestiques qui se voient confier un métier ou une tâche bien spécialisée ; ainsi en est-il des serviteurs de l'Hôtel qui, dans les premières royautés patriarcales de l'Occident, se voient confier à la fois des tâches domestiques et ministérielles. Certains d'entre eux connurent jusqu'au xiii e siècle une ascension é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ministeriales-ministeriaux/#i_3824

MORT DU COMTE DE PROVENCE GUILHEM III

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 237 mots

Lors de la phase de constitution et d'autonomisation, au cours du x e  siècle, de grandes entités territoriales (duchés ou comtés) dans l'ouest de l'ancien Empire carolingien, la Provence était devenue, sous l'autorité de comtes, pratiquement indépendante du roi de Bourgogne. Cependant, le pouvoir comtal qui s'appuyait sur l'alliance avec les monastères, dut bientôt faire face à son tour aux appét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-du-comte-de-provence-guilhem-iii/#i_3824

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apprentissage de la nation: de la Reconquête à la crise du xive siècle »  : […] Ce sont les guerres de la Reconquête qui consolident l’indépendance du royaume du Portugal. En 1147, Alphonse I er reprend aux musulmans les villes de Santarém et Lisbonne, cette dernière avec l’aide de croisés en route vers la Terre sainte. La conquête de ces deux importants centres urbains lui fournit les ressources économiques nécessaires à l’expansion du royaume. Celle-ci se poursuit donc au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_3824

PRÉVÔT

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 370 mots

Agent du pouvoir seigneurial dans la France féodale, le prévôt (ou praepositus ) est une sorte d'intendant doté de pouvoirs étendus : il administre, juge, perçoit les multiples taxes et amendes au nom du seigneur. Il représente aussi les premiers Capétiens sur le domaine royal, mais ses abus de pouvoir et les plaintes des populations qui s'ensuivent décident le roi à le placer sous le contrôle et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevot/#i_3824

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cheval, chevaliers, domination sur les rustres »  : […] Un autre flux culturel influence et même traumatise violemment la vie agraire : il s'agit de l'arrivée du cheval domestique, venu de l'est, et qui entre 1500 et 500 avant J.-C. s'installe assez largement dans l'Europe de l'Ouest. Non pas que le cheval, sur le moment, ait transformé de façon directe les techniques agricoles elles-mêmes : le temps des charrues attelées d'équidés ne viendra que beau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-rurale/#i_3824

RURALES COMMUNAUTÉS, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 634 mots

La communauté villageoise a dû prendre naissance aux premiers temps du Moyen Âge comme communauté d'exploitants : elle est d'abord liée à un certain finage, avec ses obligations et ses contraintes agricoles communes (assolement, clôtures), mais surtout avec son exploitation rigoureusement collective des communaux et avec de nombreux droits d'usage (vaine pâture, glandée, gruerie, etc.). Mais, comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communautes-rurales-histoire/#i_3824

SUZERAIN

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 442 mots

Seigneur supérieur. Dans le vocabulaire du droit féodo-vassalique, le suzerain est le seigneur du seigneur (antonyme : arrière-vassal). Ce terme désigne par excellence la personne qui se trouve au sommet d'une pyramide hiérarchique : l'empereur, le roi, dans la société féodale, sont des suzerains. On doit soigneusement distinguer suzeraineté et souveraineté. Cette dernière est inhérente à la notio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzerain/#i_3824

VILLA, histoire

  • Écrit par 
  • André CHASTEL, 
  • Robert FOLZ, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 2 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La villa carolingienne »  : […] Le domaine romain prit à la fin de l'Antiquité une structure bipartite, l'une continuant à être soumise au faire-valoir direct par des esclaves, l'autre formée de tenures dont les exploitants furent contraints à collaborer à la mise en valeur de la première par des prestations de travail gratuit ou corvées. La villa carolingienne se présente soit comme fragment d'une grande fortune foncière, soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villa-histoire/#i_3824