SÉBASTIEN EN RÊVE, Georg TraklFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figures de sacrifice

Le poème éponyme du recueil, « Sébastien en rêve », est dédié à l'architecte autrichien Adolf Loos, représentant du modernisme des années 1910. Il évoque l'enfance, les figures du père et de la mère, et se construit autour des tensions entre l'espérance de salut et le désespoir, entre le mouvement d'ascension, d'expansion, et la chute, le déclin, la mort. Renonçant à toute logique narrative ou descriptive, le poète laisse parler le rythme et la mélodie des mots et construit un système de couleurs purement expressif et non réaliste. Cette musicalité et cette vision colorée sont extraordinairement difficiles à restituer en français. Deux ouvertures de phrase, en tête de plusieurs strophes, scandent ce texte divisé en trois parties : « Da (Lorsque) » et « Oder (Ou) ». La première partie commence ainsi : « Mère portait le petit enfant sous la lune blanche,/ Dans l'ombre du noyer, du sureau séculaire,/ Enivré par le suc du pavot, la plainte de la grive ;/ Et en silence/ S'inclinait sur eux la compassion d'un visage barbu. »

Cet enfant de la nuit et de la lueur argentée de la lune ne naîtra pas à la vie mais à la mort, sous le regard affligé du père. L'auteur compare la passion de l'enfant à la naissance du Christ, né pour le Calvaire et pour la Croix. La deuxième partie répète sur un autre registre le thème de la naissance de l'enfant nocturne : après la mort de l'enfant et du Christ, aucune résurrection ne viendra. La troisième partie commence comme une espérance de vie éternelle (« Cloche rose de Pâques dans le caveau de la nuit ») mais s'achève sur une vision de mort et de décomposition : « Marche tâtonnante sur les degrés verts de l'été. Ô avec quel silence/ Le jardin dépérissait dans le calme brun de l'automne,/ Odeur et mélancolie du vieux sureau,/ Quand dans l'ombre de Sébastien la voix d'argent de l'ange mourait. »

La figure de saint Sébastien, le jeune martyr percé de flèches sous le règne de Dioclétien, est une autre figure de la Passion et de l'existence vécue comme un supplice.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques LE RIDER, « SÉBASTIEN EN RÊVE, Georg Trakl - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-en-reve/