GOTHIQUE SCULPTURE

ANDREA PISANO (1290 env.-1348)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 370 mots
  •  • 2 médias

Malgré sa célébrité, Andrea de Pontedera — plus connu sous le nom d'Andrea Pisano, bien qu'il n'ait aucun lien de famille avec Nicola et Giovanni Pisano — reste un artiste assez énigmatique. Sculpteur, architecte, ingénieur militaire peut-être même, il semble, à l'origine, avoir été orfèvre ; sa première et seule œuvre absolument certaine, la première porte de bronze du baptistère de Florence — e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-pisano/#i_88888

ANTELAMI BENEDETTO (1150 env.-env. 1230)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 506 mots

Sculpteur italien. Benedetto Antelami serait né à Gênes d'une famille de maçons et de tailleurs de pierre. Très jeune, il aurait fait un voyage en Provence, et il n'est pas exclu qu'il ait alors fait son apprentissage de sculpteur sur le chantier de Saint-Trophime d'Arles où travaillaient de nombreux « Lombards » (on désignait globalement sous ce terme tous les habitants du nord de l'Italie). Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-antelami/#i_88888

ARNOLFO DI CAMBIO (1245 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Sculpteur et architecte italien. Le contrat passé le 29 septembre 1265 entre Nicola Pisano et les « fabriciens » de la cathédrale de Sienne est le premier document où soit mentionné Arnolfo di Colle di Val d'Elsa, fils d'un certain Cambio. Plus âgé que Giovanni Pisano, Arnolfo semble avoir été le principal collaborateur de Nicola pour la chaire de Sienne et pour l' arca (tom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnolfo-di-cambio/#i_88888

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sculpture : Beauneveu, son héritage »  : […] La vis du Louvre, construite vers 1365 par Raymond du Temple, et son décor de statues de la famille royale et des frères de Charles V, qui accueillaient les visiteurs sur les degrés, ne sont plus connus que par la description d'Henri Sauval ( Histoire de Paris , 1724), mais on peut les replacer dans le contexte de monuments analogues où le réel et le spectacle, l'acteur et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-de-cour/#i_88888

BAERZE JACQUES DE (fin XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 299 mots

Le sculpteur sur bois Jacques de Baerze est connu par la commande que lui passa Philippe le Hardi en 1390. Le duc de Bourgogne avait en effet pu admirer deux retables, l'un dans l'église de Termonde placé près du grand autel, l'autre à l'abbaye de la Biloke à Gand, et manifesta le désir d'en obtenir une reproduction identique pour le maître-autel de la chartreuse qu'il venait de faire construire à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baerze-jacques-de/#i_88888

BAMBERG

  • Écrit par 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 703 mots
  •  • 1 média

Mentionnée dès le x e siècle, la ville de Bamberg (aujourd'hui en Bavière) ne fit cependant sa véritable apparition dans l'histoire qu'au début du xi e siècle, sur l'initiative de l'empereur ottonien Henri II, qui entreprit d'en faire une nouvelle capitale. Il y créa un évéché en 1007 et, au cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bamberg/#i_88888

BEAUNEVEU ANDRÉ (connu entre 1360 et 1400)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 160 mots
  •  • 1 média

Peintre, enlumineur, sculpteur et architecte, Beauneveu, originaire de Valenciennes, commence sa carrière dans le nord de la France où il retournera à plusieurs reprises. C'est comme sculpteur de renom qu'il est employé en 1364 par Charles V à l'exécution des grandes statues de son tombeau et de ceux de Jean le Bon et de Philippe VI le Hardi (Saint-Denis), et en 1374 par Louis de Male, comte de F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-beauneveu/#i_88888

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_88888

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Influences françaises »  : […] On considère assez communément les Cisterciens comme les fourriers de l'architecture nouvelle. Cette famille religieuse jouit en Espagne d'un très grand prestige dans la seconde moitié du xii e et au début du xiii e  siècle. Elle bénéficia notamment de l'appui d'Alphonse VII l'Empereur, qui réuni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_88888

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La sculpture et la peinture »  : […] Avec une originalité égale à celle de l'architecture, la sculpture et la peinture reflètent, dans leur évolution, l'influence des milieux créateurs qui orientèrent successivement l'histoire des arts du relief et de la couleur au cours des xiv e et xv e siècles. C'est avec un retard sensible que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_88888

CHARTRES CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Universalis
  •  • 620 mots
  •  • 4 médias

L'histoire de la cathédrale gothique Notre-Dame de Chartres (Eure-et-Loir) est complexe. Après un incendie qui survint vers 1020, l'évêque Fulbert décida de la reconstruire suivant des plans grandioses : de cet édifice roman subsiste encore la crypte. Un nouvel incendie, en 1134, ravagea la cathédrale. Les travaux reprirent alors. L'on construisit d'abord, au nord, un clocher isolé qui fut ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-chartres/#i_88888

DANUBE ÉCOLE DITE DU

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvi e  siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque, en particulier Wolf Huber . Le phénomène a depuis lors fait l'objet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-dite-du-danube/#i_88888

DROUET DE DAMMARTIN (mort en 1400 env.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 233 mots

Membre de l'équipe d'artistes qui, sous la direction de Raymond du Temple, modernisa à partir de 1362 le Vieux Louvre de Philippe Auguste. Drouet de Dammartin y exécuta une porte et sculpta les armes de Jeanne de Bourbon, femme de Charles V. Le 28 janvier 1380, il fait, en compagnie d'autres maîtres de Paris, une expertise de la rose du transept et de la maçonnerie de la cathédrale de Troyes. Le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drouet-de-dammartin/#i_88888

DUCCIO AGOSTINO DI (1418-1481)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Originaire de Florence, Agostino di Duccio quitta la ville très jeune, et sa première œuvre datée est le devant d'autel de la cathédrale de Modène (1442), représentant des scènes de la Vie de san Gimignano . Sa première formation n'est donc pas florentine, comme en témoignent d'ailleurs les reliefs de Modène, dont l'organisation plastique est encore gothique. En 1446, il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-di-duccio/#i_88888

ELNE CLOÎTRE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 232 mots

Un cloître de cathédrale : la chose n'est pas rare dans les pays catalans, pas plus que la durée des travaux de construction, qui s'échelonnèrent sur près de deux siècles. Seule appartient à l'époque romane la galerie méridionale, où l'on trouve un style également représenté à Ripoll (Catalogne) et à Corneilla-de-Conflent (dans les Pyrénées-Orientales, comme Elne). La robustesse, que confère l'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitre-d-elne/#i_88888

FRANCO-FLAMANDS ARTS

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 993 mots
  •  • 2 médias

On qualifie généralement de franco-flamand l'art des sculpteurs du temps de Charles V et celui des peintres travaillant à la cour de France au début du règne de Charles VI, et ce en raison de l'origine « flamande » de bon nombre de ces artistes. Il semble en effet qu'ils n'aient pas apporté une forme d'art pratiquée auparavant dans leur pays d'origine, mais qu'ils aient trouvé leur expression arti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-franco-flamands/#i_88888

GALICE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 3 522 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le style gothique »  : […] Les relations que maître Mathieu avait nouées avec la France expliquent sans doute la pénétration précoce du style gothique dans la sculpture de Galice. Le portail de la cathédrale de Tuy, daté des environs de 1225, représente le premier portail foncièrement gothique de la Péninsule ibérique, avec un programme iconographique cohérent à caractère christologique et une exécution qui entend libérer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galice/#i_88888

GARGOUILLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 53 mots

Au Moyen Âge, dispositif de pierre placé perpendiculairement à la base d'un toit et qui permettait de rejeter loin du mur les eaux de pluies recueillies par des gouttières. À l'époque gothique, les gargouilles sont sculptées en forme de personnages vomissants ou d'animaux grotesques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gargouille/#i_88888

GIOVANNI PISANO (av. 1250-apr. 1314)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 332 mots
  •  • 3 médias

Né à Pise, Giovanni Pisano fut associé très jeune aux entreprises de son père Nicola Pisano, puisque dès 1265 il figure dans le contrat passé entre celui-ci et l' Opera del Duomo de Sienne pour l'exécution de la célèbre chaire. On le retrouve ensuite, toujours comme collaborateur de son père, à la Fontana Maggiore de Pérouse en 1278. De 1284 à 1314 (da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pisano/#i_88888

GISANT

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 358 mots

Effigie funéraire en haut relief d'un personnage représenté couché sur une tombe. Ordinairement couché à plat-dos, le gisant, qui a les yeux soit ouverts soit fermés, est, en fait, conçu comme une statue qui serait placée debout. Généralement sculptés dans la pierre, les gisants sont exécutés à partir du xiii e  siècle dans des matériaux plus préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisant/#i_88888

GIUNTA PISANO (actif entre 1230 et 1254)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

Giunta di Capitino, dit Giunta Pisano, natif de Pise, est l'auteur de trois crucifix peints, signés, qui rompent, par leur conception et leur exécution, avec le schéma traditionnel de ce type d'image sacrée, largement répandue en Toscane et en Ombrie depuis le xii e siècle. Exécutés pour Santa Maria degli Angeli à Assise ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giunta-pisano/#i_88888

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] Les sculpteurs qui suivent la génération de 1380 s'inscrivent dans son sillage tout en donnant à leurs œuvres des nuances importantes. La richesse de la production durant près d'un siècle et demi ne permet pas d'en reconnaître les principaux axes. La variété est le fait de personnalités hors de pair, qui s'affirment comme des artistes, au sens moderne du terme. Certes ils demeurent soumis aux aléa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_88888

GUY DE DAMMARTIN ou GUYOT (mort en 1400 env.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 231 mots

On suppose que Guy de Dammartin était le frère de Drouet de Dammartin, l'architecte de Philippe le Hardi. On le trouve, en effet, occupé à la même époque aux travaux de restauration du Louvre sous la direction de Raymond du Temple. Il exécute avec Jacques de Chartres les statues des ducs de Berry et de Bourgogne et, avec Jean de Saint-Romain, le décor de la voûte de la fameuse vis du Louvre (1365) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-dammartin-guyot/#i_88888

HOHENSTAUFEN ART DES

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 624 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Architecture et art monumental »  : […] Toutes les disciplines artistiques sont représentées dans le panorama de l'art staufien. Toutefois, l'architecture semble exceller particulièrement. Au temps de Frédéric Barberousse (1152-1190), l'art roman arrive à son épanouissement suprême, au point de verser parfois dans une redondance telle que certains historiens d'art se sont crus autorisés à parler d'un « baroque roman ». Le chevet tricon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-hohenstaufen/#i_88888

IVOIRE

  • Écrit par 
  • Eugen von PHILIPPOVICH
  •  • 3 095 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Du Moyen Âge au XXe siècle »  : […] En Occident, la période carolingienne apporte un nouvel épanouissement ; la sculpture sur ivoire est alors utilisée dans un but religieux pour orner les reliures des manuscrits . On peut citer comme exemple une série d'ivoires appelés le groupe Ada  : les miniatures donnent leur style à la sculpture sur ivoire. Cette action de la miniature, montrant la voie aux chefs-d'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivoire/#i_88888

IVOIRES PARISIENS, art gothique

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 695 mots

Depuis les travaux de R. Koechlin, la plupart des reliefs et des statuettes d'ivoire à sujets religieux et profanes des xiii e et xiv e siècles sont attribués aux ateliers parisiens. Sans que leurs conclusions soient toujours très convaincantes, des chercheurs ont essayé de détacher de cette pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivoires-parisiens-art-gothique/#i_88888

JACOPO DELLA QUERCIA (1374 env.-1438)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 300 mots

Bien qu'il soit né à Sienne et qu'il y ait fait son apprentissage artistique, probablement sous la direction de son père Pietro di Angiolo, c'est à Ferrare qu'il faut aller chercher la première œuvre de « Jacopo de Senis » (de Sienne) : La Vierge à la grenade , achevée le 18 juin 1408 (aujourd'hui au musée de la Cathédrale). On ne sait rien, en effet, du relief qu'il avait ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-della-quercia/#i_88888

JEAN DE CAMBRAI (mort en 1438)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 323 mots
  •  • 1 média

Sculpteur de la fin du xiv e  siècle sur lequel la lumière n'est pas encore entièrement faite. On sait qu'il naquit dans une petite ville de Picardie, à Roupy, près de Saint-Quentin, et qu'il porta d'abord le nom de Jean de Roupy avant d'adopter, vers 1375-1376, celui de Jean de Cambrai, lorsqu'il alla travailler dans cette ville à la sculpture du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-cambrai/#i_88888

JEAN DE MARVILLE (mort en 1389)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 488 mots

Sculpteur auquel la critique moderne hésite à attribuer une seule œuvre, Jean de Marville apparaît pourtant, à la lumière des textes, comme l'un des grands artistes de la fin du xiv e  siècle. Plusieurs localités de la Meuse ou du Nord se sont disputé l'honneur de l'avoir vu naître. Il apparaît pour la première fois en 1366 à Saint-Pierre de Lille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-marville/#i_88888

JEAN DE ROUEN (actif de 1510 à 1572)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 145 mots

Son apprentissage fait en Normandie, sur les chantiers de Gisors et de la cathédrale de Rouen, le sculpteur français Jean de Rouen a collaboré vraisemblablement au tombeau des cardinaux d'Amboise. Avec d'autres artistes, il est appelé au Portugal par le roi Manuel, en 1518. Il s'installe à Coimbra, s'y marie et y meurt. C'est lui qui signe la chaire, très réputée, de Santa Cruz à Coimbra, œuvre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-rouen/#i_88888

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 225 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le Christ dans l'art gothique »  : […] Dès la fin du xii e  siècle les représentations du Christ se font à la fois plus intellectuelles et plus anthropocentriques. Le xiii e  siècle est dominé par la pensée de saint Thomas d'Aquin, issue d'Aristote et de saint Augustin. Des éléments rationalistes et humanistes transforment l'orientatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_88888

JOHAN PERE (1398-apr. 1458)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 211 mots

Considéré comme le plus important des sculpteurs de la Catalogne médiévale, Pere Johan était le fils d'un esclave grec, sculpteur lui-même, Jordi de Deu. Il se fit connaître en décorant la porte du jardin de la Députation de Barcelone avec un haut-relief de saint Georges (1418). Peu après, il passa au service d'un grand prélat mécène, Dalmau de Mur, archevêque de Tarragone, et commença à sculpter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pere-johan/#i_88888

KRAFT ou KRAFFT ADAM (entre 1455 et 1460-1508/09)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 320 mots
  •  • 1 média

Sculpteur originaire de Nuremberg. On ignore tout des années d'apprentissage d'Adam Kraft, et seules ses œuvres permettent de conclure à des contacts féconds avec l'art flamand et haut-rhénan d'un Dieric Bouts, d'un Rogier van der Weyden et d'un Martin Schongauer. Il leur doit certainement l'introduction du paysage et des effets de perspective dans ses reliefs sculptés qu'illustrent les tombeaux à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kraft-krafft/#i_88888

LA HUERTA JEAN DE (mort apr. 1462)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 472 mots

Le génie de Jean de La Huerta n'est apparu que lors d'une exposition qu'on lui a consacrée en 1972, au musée de Dijon. Longtemps, La Huerta n'a été qu'un nom dans des textes qui, s'ils nous révélaient sa puissante personnalité, laissaient dans l'ombre son rôle dans l'évolution de la sculpture bourguignonne au milieu du xv e  siècle. En 1439, la mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-huerta/#i_88888

LE MOITURIER ANTOINE (1425 env.-apr. 1497)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 457 mots

Dernier imagier des ducs de Bourgogne, Antoine Le Moiturier a usurpé sa réputation, dont est responsable en grande partie le sculpteur Michel Colombe, qui l'a qualifié de « souverain tailleur d'images ». Après la fuite, en 1456, de Jean de La Huerta, les gens des comptes du duc se mettent à la recherche d'un successeur éventuel. Agnès de Bourgogne leur recommande le propre neveu de Jacques Morel, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-le-moiturier/#i_88888

LIGURIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX, 
  • Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
  •  • 2 787 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Ligurie antique et médiévale »  : […] La présence humaine est attestée en Ligurie depuis les temps préhistoriques : grottes paléolithiques des Balzi Rossi à Vintimille, refuges néolithiques des Arene Candide, dans le Finalese, et statues-stèles de pierre provenant de la Lunigiana ; ces vestiges, conservés au musée archéologique de La Spezia, appartiennent tant à l'âge du bronze qu'à celui du fer ; à beaucoup d'égards, on peut les com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligurie/#i_88888

MAÎTRE DE NAUMBURG (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 323 mots

L'intérieur du chœur occidental de la cathédrale de Naumburg en Allemagne est décoré de douze statues qui surmontaient autrefois les stalles et qui sont couronnées par une succession de petits gables. La conception de ces statues et des reliefs du jubé qui clôture le chœur est attribuée à un maître anonyme, le Maître de Naumburg, dont l'atelier dut venir de Mayence vers 1249 pour travailler à Naum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-naumburg/#i_88888

MAÎTRE H. L. (mort en 1533 env.)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 332 mots

Sur le dernier grand sculpteur gothique du Rhin supérieur, le Maître H. L., les textes ne livrent que peu de renseignements, mais son œuvre tant graphique que plastique datée et monogrammée le situe parfaitement dans les années 1511 à 1526. Si les origines de son art graphique (sur cuivre surtout) sont à rechercher, peut-être à travers l'expérience italienne de Dürer, dans celui d'Andrea Mantegna, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-h-l/#i_88888

MOREL JACQUES (1395 env.-1459)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 434 mots

L'œuvre du sculpteur Jacques Morel, oncle d'Antoine Le Moiturier, a souffert de nombreuses destructions. Sa vie est pourtant bien connue et elle peut être retracée avec une certaine précision. Il naquit à Lyon dans le dernier quart du xiv e  siècle (son père, Pierre Morel, était sculpteur). En 1418, on le trouve à la cathédrale Saint-Jean où il ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-morel/#i_88888

MOSAN ART

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 578 mots

Dans le chapitre « Conjoncture historique »  : […] Les premiers manuscrits furent décorés sous le signe de l'amalgame des écoles d' enluminure carolingiennes, soit par la juxtaposition, comme dans les Évangiles de Sainte-Catherine de Maeseyck, du style décoratif transmis par l'Italie et du style abstrait d'origine anglaise (northumbrien), soit par la domination dans les commandes du style tardif de Reims (période de Hincmar, successeur d'Ebbon dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-mosan/#i_88888

MULTSCHER HANS (1400 env.-env. 1467)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 670 mots

Sculpteur sur pierre et sur bois d'Allemagne du Sud, Hans Multscher fut peut-être aussi peintre. En 1427, il a acquis dans la ville d'Ulm le droit de bourgeoisie. Il y jouit d'une situation particulière, intermédiaire entre le patriciat et les corporations d'artisans ; il a reçu le privilège d'exercer son métier librement, sans entrer ni dans la corporation des sculpteurs, ni dans l'organisation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-multscher/#i_88888

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un gothique courtois »  : […] À l'époque gothique, les influences françaises qui se font plus fortes dans le domaine de l'art ne sont qu'un des aspects des liens étroits établis entre la Navarre et son puissant voisin du Nord. Le style gothique, dans sa tonalité septentrionale, fait son apparition à Roncevaux dès le début du xiii e  siècle. Il ne s'installe à Pampelune qu'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_88888

NICOLA PISANO (1210 env.-av. 1284)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 333 mots

On ignore la date et le lieu de la naissance du sculpteur Nicola Pisano ; dans un document siennois de 1266, il est nommé « Nicolaus Pietri de Apulia », sans que l'on puisse savoir si ce nom de lieu désigne un lieu-dit des faubourgs de Lucques (où la présence de Nicola est attestée dès 1258) ou le duché de Pouilles en Italie méridionale. Il semble en tout cas que dès 1250 le sculpteur était établi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-pisano/#i_88888

NICOLAS ZIMMERLIN dit NICOLAS DE HAGUENAU (entre 1440 et 1445-av. 1538)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 364 mots

Issu d'une famille de menuisiers et de sculpteurs sur bois, Nicolas de Haguenau acquit en 1493 le titre de bourgeois de Strasbourg, où sa présence est encore attestée en 1526. De 1493-1494 date le tombeau, aux vestiges assez médiocres, de l'évêque de Strasbourg Albrecht von Pfalz-Morbach, érigé dans la chapelle de la Vierge à la collégiale de Saverne. En 1496, les comptes signalent l'exécution, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-zimmerlin/#i_88888

PACHER MICHAEL (1435 env.-1498)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Peintre et sculpteur sur bois autrichien, Michael Pacher est probablement né à Neustift am Brixen, dans la famille du prévôt Léonard Pacher. Les conditions de son apprentissage sont mal connues, mais ses voyages en Italie du Nord et à Padoue dans la septième décennie du siècle sont attestés. L'influence de Mantegna est prépondérante sur la peinture de Pacher ; il est en outre généralement admis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pacher/#i_88888

PARLER LES

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 413 mots

Le milieu du xiv e  siècle marque dans l'évolution de l'art gothique, en Allemagne, une étape stylistique qui correspond sur le plan social à l'accession de la bourgeoisie qui prend alors le pas sur le clergé et la noblesse. Une famille d'architectes et de sculpteurs, les Parler, va définir avec une extraordinaire acuité ce mouvement. Le premier e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-parler/#i_88888

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les arts roman et gothique »  : […] L'architecture romane a laissé de nombreux monuments, où s'affirme la préférence de l'époque pour la brique et la pietra serena  ; elle est marquée par l'activité du moine Guglielmo da Volpiano, qui œuvra à San Benigno de Fruttuaria (à partir de 997) et à Saint-Bénigne de Dijon ; il vécut à San Michele alle Chiuse, près de Turin, à Cluny et à Dijon, voyagea à travers la Basi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_88888

PILGRAM ANTON (1460 env.-env. 1515)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 187 mots

Il semble que l'architecte et sculpteur Anton Pilgram soit né et mort à Brno, en Moravie, où il a exercé la majeure partie de son activité. On lui a parfois attribué le tabernacle du chœur de l'église Saint-Kilian à Heilbronn sur le Neckar, daté d'après 1487. Sa marque apparaît à deux reprises à l'église Saint-Jacques de Brno (oriel et escalier à vis) pour la date de 1495, et se retrouve en 1502 s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-pilgram/#i_88888

POLYCHROMIE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Adeline GRAND-CLÉMENT
  •  • 4 335 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le blanchiment de l’Antique »  : […] Tout au long du Moyen Âge, les pratiques polychromes se poursuivent et se diversifient, tant dans l’art profane que religieux, en Orient et en Occident. Si le christianisme triomphant accorde une place prépondérante à la lumière, celle-ci n’est pas monochrome. L’or et les couleurs s’affichent sur les portails et surtout à l’intérieur des églises. Le décor de la basilique de Sainte-Sophie, reconst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polychromie-histoire-de-l-art/#i_88888

RICHIER LIGIER (1500 env.-av. 1567)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 479 mots
  •  • 2 médias

Né à Saint-Mihiel en Lorraine sans doute dans les dernières années du xv e  siècle, Ligier Richier acquit, semble-t-il, très rapidement une grande réputation de sculpteur puisque, selon un texte de 1532, on le tenait alors pour « le plus expert et meilleur ouvrier en dict art que l'on vit jamais ». Sa première œuvre conservée serait le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligier-richier/#i_88888

RIEMENSCHNEIDER TILMAN (entre 1460 et 1468-1531)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 721 mots
  •  • 1 média

Sculpteur allemand né à Osterode dans le Harz, selon les archives de Würzburg qui, pour l'année 1483, signalent sa présence au sein de la corporation des peintres, des sculpteurs sur bois et des verriers. Ayant épousé la veuve d'un orfèvre en 1485, Tilman Riemenschneider accède à la notabilité en cette ville : il est conseiller en 1504, bourgmestre en 1520-1521. Mais, pour avoir pris parti contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tilman-riemenschneider/#i_88888

SAINT-DENIS BASILIQUE DE

  • Écrit par 
  • Philippe PLAGNIEUX
  •  • 1 199 mots
  •  • 3 médias

On considère saint Denis comme un évêque missionnaire venu évangéliser la cité des Parisiens. Il y trouva le martyre vers 250, vraisemblablement sur la colline de Montmartre, avant d’être inhumé à l’emplacement de l’actuelle basilique. La Vie de sainte Geneviève , rédigée vers 520, présente Denis comme le premier évêque de Paris, envoyé par le pape Clément I (fin du premier s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basilique-de-saint-denis/#i_88888

SAINTE-CHAPELLE, Paris

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 539 mots
  •  • 1 média

Construite sous le règne de Saint Louis, la Sainte-Chapelle de Paris est l'un des monuments qui manifeste le mieux, et dans tous ses aspects, l'évolution de l'art à cette époque. Élevée par le roi, à l'abri de l'enclos de son palais de la Cité, pour abriter les reliques de la Passion, elle était entièrement achevée en 1248 pour la consécration. On a cru pouvoir affirmer que les plans étaient dus à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-paris/#i_88888

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sculpture et peinture »  : […] La Scandinavie est assez pauvre en sculptures de pierre du premier art gothique. Les plus intéressantes sont les têtes décoratives d'inspiration anglaise de la cathédrale de Trondheim datant des trois premiers quarts du xiii e  siècle. Le fronton magnifiquement sculpté du portail sud de la nef de Ribe au Danemark est une œuvre exceptionnelle. Il d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_88888

SILOE GIL DE (actif entre 1486 et 1505)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 643 mots

Une des figures les plus attachantes du gothique tardif. Bien qu'étranger à l'Espagne par sa naissance, le sculpteur d'origine nordique Gil de Siloe sut exprimer avec maîtrise et poésie une orientation essentielle de l'art de ce pays : le goût pour l'exubérance décorative. Comme il est parfois désigné sous le nom de Gil d'Anvers, on peut supposer qu'il était d'origine flamande, ce qui s'accorde bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gil-de-siloe/#i_88888

SLUTER CLAUS (1350 env.-1406)

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 1 474 mots
  •  • 5 médias

La statuaire de la chartreuse de Champmol révèle l'apparition à Dijon d'un art nouveau qui s'oppose au «   gothique international » de la même époque, ainsi qu'on a pu le constater à l'exposition qui s'est tenue à Vienne en 1962 : « L'Art européen vers 1400 ». Elle est l'œuvre de Claus Sluter, imagier du duc de Bourgogne, dont le nom figure sur les empreintes de son sceau conservées aux Archives d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claus-sluter/#i_88888

STOSS VEIT (1438 ou 1447-1533)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 665 mots

Les origines de Veit Stoss sont obscures, tout comme les conditions de sa formation de sculpteur et de peintre. Né à Nuremberg vers le milieu du xv e  siècle (on a proposé les dates de 1438 ou de 1447) d'une famille sans doute originaire de la ville, il s'y marie, mais son activité se partagera essentiellement entre Nuremberg et Cracovie (Wit Stwo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veit-stoss/#i_88888

STRASBOURG CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 382 mots
  •  • 1 média

La cathédrale actuelle Notre-Dame de Strasbourg est un édifice complexe où se mêlent art roman et architecture gothique. La première pierre du monument roman fut posée en 1015 par l'évêque Wernher : il en subsiste encore les parties orientales de l'actuelle crypte, et il est possible que les dimensions de cet édifice aient égalé celles de l'édifice actuel. À la fin du xi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-strasbourg/#i_88888

STYLE 1200

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 3 722 mots
  •  • 1 média

La question du passage de l'art roman à l'art gothique s'est posée aux historiens depuis le deuxième quart du xix e  siècle, en France en particulier, lorsqu'on a cherché à définir le style gothique et à déterminer ses origines. Pour l'architecture, il a été assez facile d'observer l'apparition et l'affirmation progressives des principales formes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1200/#i_88888

SYRLIN JÖRG, dit L'ANCIEN (1425 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 479 mots

Sculpteur sur bois. On sait par les textes que Jörg Syrlin l'Ancien fut actif à Ulm (Souabe) de 1449 à 1491. On ne connaît rien de ses origines et on ignore presque tout de sa vie ; sur son fils, Jörg le Jeune, sculpteur comme lui, les renseignements ne sont pas plus abondants : né vers 1455, il disparaît après son retour de Vienne en 1523. Les œuvres, au contraire, sont plus éloquentes, bien que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorg-syrlin/#i_88888

TALENTI FRANCESCO (1300 env.-1369) et SIMONE (1340 env.-apr. 1381)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 215 mots

Architecte et sculpteur actifs à Florence au xiv e  siècle. On sait que Francesco Talenti travaille aux sculptures du dôme d'Orvieto en 1325, sans qu'on puisse déterminer ce qu'il a effectivement réalisé. On le retrouve sur le chantier de Santa Maria del Fiore où il assume, à différentes reprises, les fonctions de maître d'œuvre. En 1351, il monte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-talenti/#i_88888

TARRAGONE

  • Écrit par 
  • Antonio BONET-CORREA
  •  • 1 253 mots
  •  • 2 médias

La ville de Tarragone, en Catalogne, est traversée par la voie de communication la plus ancienne et la plus fréquentée qui relie l'Espagne à l'Europe. Elle est située à l'intersection de trois réseaux commerciaux essentiels pour la vie du pays : la ligne de communication entre la Catalogne et le Levant, celle de la côte avec l'intérieur catalo-aragonais et celle de la Catalogne avec la Meseta inté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarragone/#i_88888

TINO DI CAMAINO (1280 env.-1337)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 409 mots
  •  • 2 médias

Originaire de Sienne, Tino était le fils d'un certain Camaino di Crescenzio di Diotisalvi. Il fut formé dans l'atelier de Giovanni Pisano auquel il succéda, en 1311, comme capomaestro (maître d'œuvre) de la cathédrale de Pise. En 1315, il reçut la commande du monument funéraire de l'empereur Henri VII, mais la part exacte qui lui revient dans ce tombeau, aujourd'hui démembré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tino-di-camaino/#i_88888

WERVE CLAUS DE (connu entre 1396 et 1439)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 537 mots
  •  • 2 médias

La personnalité artistique de Claus de Werve est longtemps demeurée obscure pour les historiens d'art. Le puissant génie de son oncle Claus Sluter, qui le prend dès 1396 comme aide, éclipse un sculpteur que des recherches récentes ont contribué à réhabiliter. Il est inconcevable qu'entre la date de 1396 et celle de sa mort le 8 octobre 1439 il n'ait exécuté que le retable de Bessey-lès-Cîteaux, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claus-de-werve/#i_88888

WYDITZ HANS (actif de 1497 à 1516)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 337 mots

Sculpteur dont on ne connaît que les années d'activité à Fribourg-en-Brisgau de 1497 à 1516. On admet cependant que Barthélemy Wyditz, originaire de Meissen, bourgeois de Strasbourg par son mariage avec la fille du peintre Marx Doiger en 1467, fut le parent de Hans Wyditz et que, après 1516, ce dernier a dû séjourner, ne fût-ce qu'un temps, dans cette ville. Il a été proposé de reconnaître dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-wyditz/#i_88888

YSELIN HEINRICH (actif de 1478 à 1513)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 258 mots

Le sculpteur sur bois Heinrich Yselin est probablement originaire de Ravensburg en Souabe ; il est mentionné, pour la première fois, en 1478 à Constance, où il acquiert le titre de bourgeois en 1481 ; il devient membre du Grand Conseil, puis du Petit Conseil (1511) de la ville, où il mourra. Yselin épouse la fille du menuisier Simon Haider qui avait eu pour mission de mener à bon terme les travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-yselin/#i_88888


Affichage 

Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider

photographie

Tilman RIEMENSCHNEIDER, panneau central du retable de lAssomption de la Vierge, vers 1505, bois Herrgottskirche, Creglingen, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Autoportrait, A. Kraft

photographie

Adam KRAFT, Autoportrait Une des figures du socle du tabernacle, pierre Saint-Laurent de Nuremberg, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Chaire de la cathédrale de Pise, G. Pisano

photographie

Giovanni Pisano, partie supérieure de la chaire de la cathédrale de Pise 1302-1310 Marbre 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Chaire de Sant'Andrea, G. Pisano

photographie

Giovanni Pisano, Chaire de Sant'Andrea, 1301, marbre Pistoia, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Premier Labeur, A. Pisano

photographie

Andrea Pisano, Le Premier Labeur - Adam laboure la terre et Ève le suit tenant une quenouille, 1337-1343 Médaillon en marbre provenant du campanile de Florence Bas-relief Museo dell'Opera del Duomo, Florence 

Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

Afficher

Le Sacrifice d'Isaac, L. Ghiberti

photographie

Lorenzo Ghiberti, Le Sacrifice d'Isaac, 1401 Bronze partiellement doré, 45 cm × 38 cm Musée du Bargello, Florence, Italie Ce panneau fut présenté au concours pour la seconde porte du baptistère de Florence, en 1401 

Crédits : L. Mennonna, courtesy of Italian Ministry for Cultural Heritage and Activities

Afficher

L'Histoire de Noé, L. Ghiberti

photographie

Lorenzo Ghiberti (1378 ou 1381-1455), L'Histoire de Noé, panneau de bronze Baptistère de Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Monument à saint Pierre martyr, G. di Balduccio

photographie

Giovanni di Balduccio, Monument à saint Pierre martyr, installé dans la chapelle Portinari de l'église Sant'Eustorgio à Milan 1335-1339 Marbre 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Monument funéraire de Marie de Hongrie, T. di Camaino

photographie

Tino di Camaino, Monument funéraire de Marie de Hongrie 1324-1325 Santa Maria Donna Regina, Naples, Italie 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

Afficher

Notre-Dame de Rouen

photographie

Scènes de la Passion et de la Résurrection sur le tympan du portail (transept sud) de la cathédrale de Rouen (XIIIe siècle) 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (1)

photographie

Claus Sluter, le Puits de Moïse, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon Six statues de prophètes en pied entourent un piédestal qui supportait une Crucifixion Au centre, David, qui occupe la place d'honneur face à l'entrée; il est flanqué, à gauche, de Moïse et, à droite, de... 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (2)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon Parmi les statues en pied des six personnages bibliques figurant sur le Puits de Moïse, le roi David (à droite) porte couronne, quand Moïse (à gauche) tient dans sa main droite les... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (3)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon De fines colonnes séparent les six prophètes représentés sur le Puits de Moïse, et des anges se penchent au-dessus d'eux Zacharie (à gauche), méditatif, est suivi de Daniel (au... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (4)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon Parmi les six figures bibliques sculptées sur le Puits de Moïse, le roi David (à gauche) ouvre le cortège ; après lui vient Jérémie (à droite), auteur du Livre des Lamentations,... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (5)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon Sous les ailes déployées des anges deuillants, les prophètes Daniel (à gauche) et Isaïe (à droite) s'opposent par leurs vêtements, ainsi que par leurs traits et leurs attitudes,... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (6)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon La figure d'Isaïe (à gauche), parmi les six prophètes sculptés par Claus Sluter sur le Puits de Moïse, et celle, très imposante, de Moïse (à droite) se détachent, dans leur... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Puits de Moïse, C. Sluter (7)

photographie

Claus Sluter, Puits de Moïse (détail), 1396-1405, marbre, grand cloître de la Chartreuse de Champmol, Dijon Dans le cortège des six prophètes apparaissant sur les côtés du Puits de Moïse, après Jérémie (de profil, à gauche), viennent Zacharie (au centre), dont le phylactère annonce la... 

Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

Afficher

Saint Jean-Baptiste, A. Pisano

photographie

Andrea PISANO, Saint Jean-Baptiste, panneau de la première porte du baptistère de Florence, mise en place en 1338, bronze Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Jean-Baptiste de Lorenzo Ghiberti

photographie

Lorenzo Ghiberti, Saint Jean-Baptiste, 1414-1416, bronze Niche extérieure d'Or' San Michele, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Sépulcre, L. Richier

photographie

Ligier RICHIER, Sépulcre, avant 1560, pierre Église Saint-Étienne, Saint-Mihiel, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Squelette de Bar, L. Richier

photographie

Ligier RICHIER, Squelette de Bar, ou "transi", tombeau de René de Chalon, prince d'Orange, pierre Église Saint-Pierre, Bar-le-Duc, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Tombeau de l'évêque Antonio d'Orso, T. di Camaino

photographie

Tino di CAMAINO, tombeau de l'évêque Antonio d'Orso, marbre Cathédrale de Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai

photographie

Jean de CAMBRAI, Tombeau du duc de Berry Un des pleurants, marbre, hauteur : 37 cm Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Autoportrait, A. Kraft
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Chaire de la cathédrale de Pise, G. Pisano
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Chaire de Sant'Andrea, G. Pisano
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Premier Labeur, A. Pisano
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini

photographie

Le Sacrifice d'Isaac, L. Ghiberti
Crédits : L. Mennonna, courtesy of Italian Ministry for Cultural Heritage and Activities

photographie

L'Histoire de Noé, L. Ghiberti
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Monument à saint Pierre martyr, G. di Balduccio
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Monument funéraire de Marie de Hongrie, T. di Camaino
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini

photographie

Notre-Dame de Rouen
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (1)
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (2)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (3)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (4)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (5)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (6)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (7)
Crédits : J.L. Duthu/ 2004, Inventaire Général

photographie

Saint Jean-Baptiste, A. Pisano
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Jean-Baptiste de Lorenzo Ghiberti
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Sépulcre, L. Richier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Squelette de Bar, L. Richier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Tombeau de l'évêque Antonio d'Orso, T. di Camaino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai
Crédits : Bridgeman Images

photographie