ESPAGNOLE SCULPTURE

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'art gothique »  : […] La prédilection marquée par saint Ferdinand et ses successeurs pour Séville, où ils résidaient volontiers, y avait favorisé le développement de l'art gothique. On multiplia dans ce style les constructions civiles, que ce soit le Torreón de Don Fadrique , vestige du palais où habita le frère puîné du roi Alphonse le Sage, ou les importants édifices qui s'insèrent curieusement dans l'Alcazar, entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_5546

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La Péninsule »  : […] Le cas de l'Espagne est particulier : la Péninsule, placée tout entière – après 1580 avec le Portugal – sous la puissante et impérieuse autorité des grands Habsbourg : Charles Quint, plus flamand qu'allemand, et Philippe II qui semble incarner l'hégémonie espagnole sur le monde, demeure une juxtaposition de provinces, riche chacune de son propre passé. La Renaissance y rencontre donc de fortes tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_5546

BERRUGUETE ALONSO (1490-1561)

  • Écrit par 
  • Antonio BONET-CORREA
  •  • 734 mots
  •  • 1 média

On a toujours considéré Alonso Berruguete comme le sculpteur le plus original et le plus important de la Renaissance espagnole. Artiste de formation maniériste, acquise directement en Italie, il était le fils de Pedro Berruguete, peintre espagnol qui travailla à la cour des Montefeltro à Urbin dans les Marches et qui introduisit en Castille la peinture du Quattrocento, sans oublier pour autant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-berruguete/#i_5546

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_5546

CANO ALONSO (1601-1667)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 358 mots

Ayant étudié l'architecture avec son père, la sculpture avec Juan Martínez Montañés, le maître de la statuaire polychrome, et la peinture avec Francisco Pacheco chez qui il rencontra Velázquez, c'est une formation artistique complète que reçut Alonso Cano. Son œuvre fut exécutée dans trois villes : Séville, Madrid et Grenade. À Séville, il se distingue comme sculpteur de retables (grand retable de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-cano/#i_5546

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Influences italiennes en sculpture »  : […] Comme l'architecture, la sculpture espagnole connut, au xvi e  siècle, des réussites exceptionnelles, notamment en Castille, où se trouvaient les milieux dirigeants de la politique et de l'Église. C'est à Burgos, qui avait été le grand centre de la sculpture gothique, que la Renaissance trouva l'un de ses domaines d'élection. Le terrain fut préparé par un artiste français, originaire de Langres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_5546

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Premiers essais de sculpture monumentale »  : […] Cet art dépouillé, qui excluait l'emploi de la pierre taillée, ne paralysa pas entièrement l'essor de la sculpture amorcé dans la seconde moitié du x e siècle sous l'influence des artistes andalous. On voit se développer au contraire, après l'an mille, une sculpture religieuse aux origines complexes, encore proche par ses techniques des arts somptuaires des époques préromanes. Les œuvres les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_5546

CHILLIDA EDUARDO (1924-2002)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 865 mots

L'Espagne a donné à la sculpture les maîtres du travail du fer : Julio González, Picasso, Angel Ferrant et Chillida. Fils d'un militaire et d'une musicienne, Eduardo Chillida est né à San Sebastián en 1924, dans la baie de La Concha, lieu idéal pour donner à un sculpteur le sens de l'espace. Chillida donnait d'ailleurs à ses œuvres des titres en basque. Après des études d'architecture (1943-1946), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-chillida/#i_5546

CHURRIGUERA LES

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 452 mots

Trop souvent, on identifie les Churriguera avec le baroque espagnol dans ce qu'il a de plus outrancier, ce qui est parfaitement abusif. Les frères Churriguera (José Benito, Manuel, Joaquín, Alberto, Miguel) étaient fils du sculpteur catalan José Simón Churriguera ; à la mort de celui-ci, en 1679, ils furent recueillis par leur parâtre, le sculpteur barcelonais José Rates y Dalmau, établi à Madrid  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-churriguera/#i_5546

CLAVÉ ANTONI (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 168 mots

Peintre et sculpteur catalan. Peintre en bâtiment, Antoni Clavé s'inscrit à l'école des Beaux-Arts de Barcelone en 1932, puis pratique le graphisme avant qu'une exposition, en 1935, ne l'oriente vers le surréalisme. Combattant dans le camp républicain, il doit se réfugier à Paris en 1939, où l'inspirent Rouault et Soutine, Bonnard et Vuillard. Illustrateur et décorateur de théâtre, il collabore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoni-clave/#i_5546

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le baroque espagnol »  : […] Alors que le xvi e siècle avait connu une prodigieuse expansion grâce à l'arrivée des richesses d'Amérique, le siècle suivant représente une période de dépression, d'inflation, de banqueroutes et d'épidémies meurtrières. La reprise ne s'effectua qu'après l'accession des Bourbons au trône : un dynamisme nouveau de l'État provoqua alors le réveil progressif de l'activité économique. Ces fluctuation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_5546

FENOSA APEL.LES (1899-1988)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 738 mots

Né à Barcelone en 1899 d'une famille paysanne originaire du sud de la Catalogne, Fenosa fut baptisé du prénom d'Apel.les en hommage au poète Mestres que son père admirait. L'activité de ce dernier, ferblantier puis gérant d'une petite verrerie, éveilla très tôt l'intérêt du jeune garçon pour la manipulation des matériaux. À treize ans, Fenosa affirmait déjà son intention de devenir artiste, aspir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apel-les-fenosa/#i_5546

FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 212 mots

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xv e  siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à Saragosse pour y exécuter plusieurs retables importants, en albâtre ou en bois. Le retable de la Vierge, dans l'église du Pilar (1509-1511), possède enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damian-forment/#i_5546

GALICE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 3 522 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le chantier de la cathédrale : l'art roman »  : […] Dans le domaine de l'art, un grand coup est porté avec la reconstruction du sanctuaire de l'apôtre, qui sert également de cathédrale au nouvel évêché. On qualifie de « maître admirable » l'architecte Bernard qui en est chargé par l'évêque Diego Peláez en 1078. Il a le mérite de réunir une équipe capable de répondre à l'ampleur de la tâche : cinquante lapicides travaillant en permanence sous la dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galice/#i_5546

GARGALLO PABLO (1881-1934)

  • Écrit par 
  • Nicole BARBIER
  •  • 388 mots

Aragonais de naissance, c'est à Barcelone que se forme ce sculpteur qui fréquente Picasso et les jeunes intellectuels du cabaret Els Quatre Gats . Tout en collaborant à des œuvres architecturales dans le goût modern style qui domine alors, Pablo Gargallo exécute quelques sculptures en marbre et en pierre qui témoignent d'un traditionalisme dont il ne se départira jamais dans ces matériaux. Car c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-gargallo/#i_5546

GONZÁLEZ JULIO (1876-1942)

  • Écrit par 
  • Nicole BARBIER
  •  • 591 mots

Originaire de Barcelone, Julio González apprend les rudiments du métier de sculpteur sur métal auprès de son père, qui est orfèvre, en compagnie de son frère aîné Joan. Ils fréquentent tous deux l'École des beaux-arts de Barcelone et connaissent un certain succès avec leurs travaux décoratifs en fer forgé. Sa famille venant s'installer à Paris en 1900, Julio y retrouve Picasso et devient familier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julio-gonzalez/#i_5546

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] La nouvelle esthétique s'impose en sculpture comme elle s'était imposée en architecture, sur les mêmes chantiers : à Bourges, au jubé et au portail central ; à Auxerre, à la façade occidentale ; à Amiens, au portail de la Vierge dorée ; à Reims, de façon diffuse. Les artistes novateurs travaillent côte à côte avec les artistes plus traditionnels, ce qui produit sur le même chantier des distorsion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_5546

HERNÁNDEZ ou FERNÁNDEZ GREGORIO (1570 env.-1636)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 386 mots

Le dernier des grands sculpteurs de l'école de Valladolid incarne l'âme religieuse de l'Espagne de la Contre-Réforme. On est mal informé sur son origine et sa formation, mais il est évident qu'il subit profondément dans sa jeunesse l'influence des maîtres de l'art naturaliste que furent le Bourguignon Juan de Juni et l'Italien Pompeo Leoni. Cette veine naturaliste caractérise l'époque de la maturi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernandez-fernandez/#i_5546

JOHAN PERE (1398-apr. 1458)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 211 mots

Considéré comme le plus important des sculpteurs de la Catalogne médiévale, Pere Johan était le fils d'un esclave grec, sculpteur lui-même, Jordi de Deu. Il se fit connaître en décorant la porte du jardin de la Députation de Barcelone avec un haut-relief de saint Georges (1418). Peu après, il passa au service d'un grand prélat mécène, Dalmau de Mur, archevêque de Tarragone, et commença à sculpter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pere-johan/#i_5546

MANOLO MANUEL MARTÍNEZ HUGUÉ dit (1872-1945)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 706 mots

Plus connu sous le nom de Manolo, Manuel Martínez Hugué est le fils naturel du général Benigno Martínez. Sa mère, Anna Hugué, meurt alors qu'il est encore enfant ; des parents le recueillent. L'adolescent, abandonné à lui-même, hante les lieux les plus mal famés de Barcelone, côtoie la pègre, vit d'expédients ; il mène, en cette fin du xix e  siècle, l'existence d'un parfait pícaro. De cette adole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manolo/#i_5546

MENA ALONSO DE (1587-1646)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 67 mots

Sculpteur modeste, mais probe, qui prépara l'épanouissement de la sculpture à Grenade au xvii e siècle. Son œuvre maîtresse est le Cristo del Desamparo de l'église San José de Madrid (1635 env.), l'une des images religieuses les plus vénérées de la capitale espagnole, représentation sévère du Christ expirant, taillée dans le cèdre et dépourvue de polychromie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-de-mena/#i_5546

MENA PEDRO DE (1628-1688)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 275 mots

Le destin artistique de Pedro de Mena, qui fut d'abord l'élève de son père Alonso, se décida lorsqu'il entra dans l'atelier d'Alonso Cano, revenu à Grenade en 1652. De la collaboration des deux artistes résulta une série de quatre statues célèbres du musée des Beaux-Arts de Grenade, provenant de l'église del Ángel, et l'influence d'Alonso Cano sur Pedro de Mena demeura toujours très grande. En 165 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-de-mena/#i_5546

MONTAÑÉS JUAN MARTÍNEZ (1568-1649)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 478 mots

Celui qui devait devenir le maître incontesté de l'école sévillane de sculpture baroque arriva dans la capitale de la basse Andalousie un peu avant 1587. Jusqu'à sa mort, il ne devait plus quitter cette ville, qui était alors un des principaux centres commerciaux du monde et plus spécialement un immense marché artistique. La production de Montañés, presque exclusivement religieuse, épousa les exig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-martinez-montanes/#i_5546

MUÑOZ JUAN (1953-2001)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 857 mots

Né à Madrid en 1953, Juan Muñoz, le « conteur d'histoires » de la sculpture ibérique, est mort à Ibiza le 28 août 2001. Il laisse un œuvre fort différent de celui des autres grands sculpteurs de la péninsule, Oteixa ou Chillida. Au travail sur le matériau du premier, à la force rythmée des constructions spatiales du second, le Madrilène préfère puiser à la source espagnole de Zurbarán ou de Velázq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-munoz/#i_5546

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Apparition de l'art roman »  : […] Tout commença par la volonté délibérée du roi Sanche le Grand, qui régnait en même temps sur l'Aragon et la Castille, de mettre son pays à l'heure européenne. Il s'appliqua à organiser le pèlerinage de Compostelle et à ouvrir son pays à l'esprit de Cluny. Il entretint également des relations étroites avec la féodalité de Gascogne et d'Aquitaine. Deux monuments expriment dans l'art cette ouverture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_5546

ORDÓÑEZ BARTOLOMÉ (1490 env.-1520)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 230 mots

Le plus italianisé des sculpteurs de la Renaissance espagnole, mais aussi l'un des plus cultivés. Bartolomé Ordóñez, né à Burgos, appartenait à une riche famille de la noblesse. On a supposé qu'il avait étudié à Florence, peut-être auprès d'Andrea Sansovino. Il est à Naples en 1517 et travaille avec Diego de Siloé au retable des Caraccioli à San Giovanni a Carbonara. Il apparaît à Barcelone l'anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-ordonez/#i_5546

OTEIZA JORGE (1908-2003)

  • Écrit par 
  • Valérie VERGEZ
  •  • 759 mots

La vie et l'œuvre du sculpteur Jorge Oteiza sont un modèle d'engagement artistique. Né le 21 octobre 1908 à Orio, au Pays basque espagnol, Jorge Oteiza Embil (mort le 9 avril 2003 à Saint-Sébastien) commence à sculpter en autodidacte à la fin des années 1920. Ses premières œuvres s'apparentent à celles de Constantin Brancusi et de Jacob Epstein par leur aspect primitif ; cependant, le sculpteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-oteiza/#i_5546

PASOS, sculpture

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 987 mots

On désigne du nom de pasos , les statues isolées ou les groupes de statues portés à dos d'homme au cours des processions de la semaine sainte en Espagne. On a discuté sur l'étymologie du terme. Deux hypothèses sont avancées : ce sont des pasos soit parce qu'ils passent, soit parce qu'ils évoquent la Passion du Christ. Le destin de ces images sacrées est lié aux confréries, c'est-à-dire aux associa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pasos-sculpture/#i_5546

PICASSO PABLO (1881-1973)

  • Écrit par 
  • André FERMIGIER, 
  • Hélène SECKEL
  •  • 3 145 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Souvenirs romains et thèmes freudiens »  : […] En 1917, Picasso, que la guerre a séparé de Braque et des peintres de Montmartre, part pour Rome, sur les instances de Jean Cocteau, et exécute les décors de Parade pour Serge de Diaghilev. Il collaborera souvent par la suite aux Ballets russes ( Le Tricorne , Pulcinella ), s'éprendra du monde du théâtre et de la danse, ramènera d'Italie une curiosité durable pour la sculpture antique et le class […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-picasso/#i_5546

PICASSO. SCULPTURES (exposition)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 975 mots

Après le succès remporté par l’exposition Picasso Sculpture au Museum of Modern Art de New York de septembre 2015 à février 2016, son pendant parisien, sous le nom Picasso. Sculptures , du 8 mars au 28 août 2016, a constitué le premier événement majeur organisé au musée Picasso depuis sa réouverture en septembre 2015. Le sujet méritait cette place cardinale, tant Pablo Picasso s’est montré duran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/picasso-sculptures/#i_5546

SANTILLANA DEL MAR

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 328 mots

Le voisinage des célèbres grottes peintes d'Altamira, mais aussi un charme très vif, sont à l'origine de la vogue touristique de Santillana del Mar, petite ville de la province de Santander. On y va pour flâner dans des rues bordées de maisons fortifiées (tours del Merino et des Borja) et de nobles demeures (celles des Peredo, Tagle, Estrada et Villa), l'ensemble ayant été construit entre le xiv e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santillana-del-mar/#i_5546

SILOE DIEGO DE (1495-1563)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 444 mots

Le fils du sculpteur flamand Gil de Siloe passe pour le plus grand artiste de la Renaissance en Espagne. Diego de Siloe fit le voyage d'Italie et collabora à Naples, avec Bartolomé Ordóñez, à la sculpture du retable de la chapelle des Caraccioli dans l'église de San Giovanni à Carbonara (1517). Après son retour en Espagne en 1519, une première partie de sa carrière se déroule à Burgos, au service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diego-de-siloe/#i_5546

SILOE GIL DE (actif entre 1486 et 1505)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 643 mots

Une des figures les plus attachantes du gothique tardif. Bien qu'étranger à l'Espagne par sa naissance, le sculpteur d'origine nordique Gil de Siloe sut exprimer avec maîtrise et poésie une orientation essentielle de l'art de ce pays : le goût pour l'exubérance décorative. Comme il est parfois désigné sous le nom de Gil d'Anvers, on peut supposer qu'il était d'origine flamande, ce qui s'accorde bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gil-de-siloe/#i_5546

TÀPIES ANTONI (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 326 mots

Dans le chapitre « Formes et signes »  : […] Dans les années 1970, les objets qui faisaient corps avec le tableau, s'en évadent pour devenir des sculptures à part entière, telle la Pile d'assiettes (1970, Fondació A. Tàpies, Barcelone) ou La Chaise recouverte (1970, Wilhelm Lehmbruck-Museum der Stadt, Duisburg). Le Monument à Picasso , érigé en 1983 à Barcelone, peut se lire comme l'aboutissement monumental de la pratique de Tàpies sculpteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoni-tapies/#i_5546

TOMÉ LES

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 135 mots

Famille d'architectes et de sculpteurs baroques espagnols, qui apparaît au début du xviii e siècle. Narciso Tomé travaille en 1715, avec ses frères et son père Antonio, à la façade de l'université de Valladolid. Le souvenir de Narciso (mort en 1742) s'attache surtout au Transparente de la cathédrale de Tolède (1721-1732), l'œuvre la plus étonnante du rococo espagnol. C'est une sorte de chapelle s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tome/#i_5546


Affichage 

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete

photographie

Alonso BERRUGUETE, détail du gisant du cardinal Tavera, albâtre Église de l'hôpital de Afuera, Tolède, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La fontaine de Cybèle à Madrid

photographie

La fontaine et la place de Cybèle à Madrid, avec la poste centrale au second plan La fontaine, qui date du XVIIIe siècle, est devenue le symbole de la ville 

Crédits : Joe Cornish/ Getty Images

Afficher

Pablo Picasso, W. Rizzo

photographie

Willy Rizzo, Pablo Picasso et la Chèvre, 1953 Tirage argentique couleur Willy Rizzo photographie l'artiste posant sur une de ses sculptures chez lui à Vallauris 

Crédits : Willy Rizzo, Pablo Picasso, Cannes, 1953

Afficher

Prise de Grenade, Espagne

photographie

La prise de Grenade, le 2 janvier 1492, par les Rois Catholiques Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, marque la fin de la Reconquista Boabdil, dernier roi maure de Grenade, remet les clés de la ville après sa capitulation Sculpture de Rodrigo Alemán (fin du XVe siècle) Cathédrale de... 

Crédits : G. Mermet/ AKG

Afficher

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La fontaine de Cybèle à Madrid
Crédits : Joe Cornish/ Getty Images

photographie

Pablo Picasso, W. Rizzo
Crédits : Willy Rizzo, Pablo Picasso, Cannes, 1953

photographie

Prise de Grenade, Espagne
Crédits : G. Mermet/ AKG

photographie