RENAISSANCE SCULPTURE DE LA

AMMANNATI BARTOLOMEO (1511-1592)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 316 mots
  •  • 3 médias

Après avoir été l'élève du sculpteur Baccio Bandinelli à Florence, Ammannati rejoint Jacopo Sansovino à Venise ; entre 1537 et 1540, il travaille avec lui à la Libreria Vecchia (reliefs de l'attique). Puis il part pour Padoue, où il sculpte notamment une statue colossale d' Hercule (1544), un portail avec Apollon et Jupiter et le mausolée de B. Benavides aux Eremitani (1546). Il se rend ensuit […] […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 381 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture et la sculpture à Grenade »  : […] Le départ fut donné à Grenade, aussitôt après la Reconquête. Les Rois Catholiques marquèrent pour cette cité ardemment désirée une prédilection qui ne se démentit jamais. C'est là que la reine Isabelle reçut Colomb et lui accorda son appui. C'est également dans cette ville chère à leur cœur qu'elle et son mari voulurent reposer. Rapidement, les meilleurs artistes du royaume furent appelés. Enriqu […] […] Lire la suite

ANDREA DEL CASTAGNO (1390 ou 1406 ou 1421-1457)

  • Écrit par 
  • Philippe LEVANTAL
  •  • 741 mots
  •  • 3 médias

Au début du Quattrocento, divers peintres florentins élaborent un style qui brise avec ce que le Trecento, dominé par Giotto, comportait encore d'empreinte gothique. La conquête, par Masaccio, d'un espace cohérent ouvre la voie à Uccello, à Andrea del Castagno, qui, de manière fort différente, vont accorder la primauté au dessin, au volume monumental, au contour dramatique, aux effets de perspecti […] […] Lire la suite

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 652 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le faux départ de la Renaissance »  : […] L'union réalisée par les États de la couronne d'Aragon avait donné à ce pays la prééminence politique, mais la direction effective appartint à la Catalogne, plus riche et plus dynamique. Cette situation se modifia au xv e  siècle, à la suite du déclin économique de Barcelone et de l'arrivée au pouvoir d'une dynastie d'origine castillane, celle des Transtamare. Elle apporta dans le gouvernement de […] […] Lire la suite

BECCAFUMI DOMENICO (1486 env.-1551)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 282 mots

Peintre et sculpteur italien né vers 1486 à Montaperti, mort en mai 1551 à Sienne. De son vrai nom Domenico di Pace, Beccafumi est le fils de Giacomo di Pace, paysan installé près de Sienne. Il prend le nom de son protecteur Lorenzo Beccafumi, propriétaire des terres où vit sa famille. Vers 1510, il se rend à Rome pour étudier l'œuvre de Raphaël et de Michel-Ange. De retour à Sienne en 1512, Becca […] […] Lire la suite

BENEDETTO DA MAIANO (1442-1497)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 356 mots
  •  • 1 média

Sculpteur sur bois de formation, Benedetto da Maiano travailla d'abord en collaboration avec son frère, Giuliano da Maiano, qui était architecte. C'est sans doute sur les dessins de son frère qu'il exécuta entre 1474 et 1476 sa première œuvre importante en marbre : l' Autel des reliques de saint Savin dans la cathédrale de Faenza où, malgré quelques gaucheries, on remarque sa conception très pers […] […] Lire la suite

BERRUGUETE ALONSO (1490-1561)

  • Écrit par 
  • Antonio BONET-CORREA
  •  • 735 mots
  •  • 1 média

On a toujours considéré Alonso Berruguete comme le sculpteur le plus original et le plus important de la Renaissance espagnole. Artiste de formation maniériste, acquise directement en Italie, il était le fils de Pedro Berruguete, peintre espagnol qui travailla à la cour des Montefeltro à Urbin dans les Marches et qui introduisit en Castille la peinture du Quattrocento, sans oublier pour autant la […] […] Lire la suite

BERTOLDO DI GIOVANNI (1420 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 396 mots

Selon le témoignage de Vasari, Bertoldo di Giovanni était très âgé lorsqu'il mourut, le 30 décembre 1491, à Poggio a Caiano. On en a déduit assez arbitrairement, qu'il était né vers 1420. Élève de Donatello, il fut son collaborateur pour la seconde chaire de San Lorenzo, qu'il acheva après la mort de son maître en 1466. Il passa (vers 1479 ?) au service des Médicis, et fut même sans doute un des f […] […] Lire la suite

BIARD LES

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 352 mots

Famille d'architectes et de sculpteurs actifs au xvi e  siècle et au début du xvii e . Colin Biard (1460-1516) serait l'oncle de Pierre I er Biard. Il commence sa carrière en organisant des décors de fêtes. On le retrouve sur le chantier du château d'Amboise (1495-1496) , puis il est appelé à Blois lors des transformations apportées au château sous Louis XII. Il travaille enfin pour le cardinal d […] […] Lire la suite

BOLOGNE JEAN ou BOULONGNE JEHAN ou GIAMBOLOGNA (1529-1608)

  • Écrit par 
  • Charles H. F. AVERY
  •  • 1 485 mots
  •  • 4 médias

Le sculpteur Jean Bologne signait de multiples manières ; souvent il se référait à sa patrie d'origine en ajoutant la mention « Flandri » ou « Belgae ». Son nom flamand véritable semble avoir été Jehan Boulongne, rendu en français par Jean Boulogne. On en fit en italien Giovanni Bologna, contracté plus tard en Giambologna. Né à Douai, apprenti chez Jacques Dubrœucq, sculpteur flamand réputé, Bolo […] […] Lire la suite

BONTEMPS PIERRE (1507 env.-apr. 1563)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 273 mots

Sculpteur français mentionné dans les comptes des Bâtiments royaux à partir de 1536. Pierre Bontemps travaille alors à Fontainebleau et se forme au contact des œuvres antiques apportées par Primatice. Il exécute une fonte du Laocoon et une autre de L'Apollon du Belvédère . En 1548, il fait partie de l'équipe de sculpteurs que dirige Philibert Delorme pour le tombeau de François I er , basilique d […] […] Lire la suite

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF, 
  • Universalis
  •  • 10 285 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Influences italiennes en sculpture »  : […] Comme l'architecture, la sculpture espagnole connut, au xvi e  siècle, des réussites exceptionnelles, notamment en Castille, où se trouvaient les milieux dirigeants de la politique et de l'Église. C'est à Burgos, qui avait été le grand centre de la sculpture gothique, que la Renaissance trouva l'un de ses domaines d'élection. Le terrain fut préparé par un artiste français, originaire de Langres, […] […] Lire la suite

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 313 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'échec de la Renaissance »  : […] À la fin du xv e siècle, les Rois Catholiques substituèrent l'unité d'un État moderne à la pluralité des royaumes qui avaient constitué le cadre de la vie médiévale dans la péninsule Ibérique. La Catalogne y perdit son autonomie, qui avait été une des sources de sa puissance et de son expansion, sans bénéficier en contrepartie des importantes richesses que l'exploitation du Nouveau Monde procurai […] […] Lire la suite

CHANTEREINE NICOLAS (activité connue de 1517 à 1537)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 178 mots

Sculpteur et architecte vraisemblablement d'origine wallonne. Nicolas Chantereine se rend vers 1516 au Portugal, à l'invitation du roi Manuel. Entre 1520 et 1530, on le trouve à Coimbra où il exécute le portail principal, des enfeux pour les tombeaux d'Afonso Henriques et de Sancho I er . Comme Jean de Rouen, il travaille ensuite au monastère de Celas, il y exécute la porte de la salle capitulaire […] […] Lire la suite

COLOMBE MICHEL (1430 env.-env. 1512)

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER
  •  • 317 mots

Sculpteur français, probablement frère puîné de l'enlumineur berrichon Jean Colombe, Michel Colombe s'établit à Tours. Sa première œuvre connue est une médaille frappée de Louis XII, offerte à ce prince en 1500 par la ville de Tours et pour laquelle il a collaboré avec Jean Chapillon. Il est presque septuagénaire lorsqu'il devient sculpteur d'Anne de Bretagne qui lui commande le tombeau monumental […] […] Lire la suite

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 262 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Ambitions colossales à l'époque moderne »  : […] Les témoignages écrits sur ces statues, les énormes figures exhumées lors de fouilles comme celles qui furent découvertes sous le pontificat de Paul III (1534-1549) dans les thermes de Caracalla et qui entrèrent aussitôt dans les collections des Farnèse ( Hercule , Flore , Le Taureau du musée de Naples) ont inspiré les sculpteurs maniéristes. À Florence, le David de Michel-Ange (1501-1504) f […] […] Lire la suite

DELLA ROBBIA LES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 722 mots
  •  • 5 médias

La famille des Della Robbia offre l'un des plus remarquables exemples de continuité au sein du Quattrocento puisqu'elle compta quatre générations d'artistes qui consacrèrent leur activité à une même technique, celle de la sculpture en terre cuite émaillée ( terracotta invetriata ). L'ancêtre, Luca di Simone di Marco (1399 env.-1482), avait connu d'abord des réussites éclatantes dans le domaine de […] […] Lire la suite

DONATELLO (1383 ou 1386-1466)

  • Écrit par 
  • Patrick OLSSON
  •  • 2 657 mots
  •  • 5 médias

« Sculpteur florentin du xv e siècle », ainsi présente-t-on généralement Donatello, mais la formule se révèle par trop étroite et contraignante tant le génie propre de l'artiste la dépasse : associé à l'épanouissement de Florence, présent dans les grandes réalisations de sa cité natale, en relation avec ceux qui en font le renom, tels Ghiberti et Brunelleschi, animateur huit années durant d'un at […] […] Lire la suite

ERHART GREGOR (1470 env.-1540)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 664 mots

Sculpteur né à Ulm, Gregor Erhart est signalé dans les archives de la ville entre 1470 et 1522. Sans doute fait-il son apprentissage dans l'atelier de son père le sculpteur Michael Erhart, avant de se fixer à Augsbourg en 1494. C'est d'ailleurs en collaboration avec son père, ainsi qu'avec son compagnon Hans Holbein le Vieux, qu'il devait réaliser le retable de l'abbatiale de Weingarten am Ravensb […] […] Lire la suite

FORMENT DAMIÁN (1475 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 213 mots

Sculpteur espagnol, l'un des premiers convertis à la Renaissance, avec Diego Siloé et Bartolomé Ordóñez. Damián Forment devait se trouver à Florence à la fin du xv e  siècle, mais travaille à Valence vers 1500. En 1509, il transporte son atelier à Saragosse pour y exécuter plusieurs retables importants, en albâtre ou en bois. Le retable de la Vierge, dans l'église du Pilar (1509-1511), possède enc […] […] Lire la suite

GAGINI ou GAGGINI LES (XVe-XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 314 mots

Famille de sculpteurs originaires de Bissone (Tessin), actifs à Gênes, à Naples et en Sicile dans la seconde moitié du xv e siècle (Giovanni d'Andrea est signalé de 1460 à 1491 à Gênes, notamment pour ses travaux au palais Doria en 1468). Domenico Gagini est la figure la plus intéressante. Né vers 1425, il travaille, entre 1448 et 1456, avec son neveu Elia dans la cathédrale de Gênes, à la chapel […] […] Lire la suite

GHIBERTI LORENZO (1378 ou 1381-1455)

  • Écrit par 
  • Pascal DUBOURG-GLATIGNY
  •  • 2 737 mots
  •  • 3 médias

Formé dans l'atelier florentin de son beau-père, l'orfèvre Bartolo di Michele (Bartoluccio), Lorenzo di Cione Ghiberti poursuivit son apprentissage en tant que peintre et sculpteur dans les Marches avant de revenir à Florence sa ville natale, vers l'âge de vingt ans, pour participer au concours de la deuxième porte du baptistère de la cathédrale. Connu principalement pour ses œuvres de sculpture e […] […] Lire la suite

GOUJON JEAN (1510 env.-env. 1566)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 1 129 mots
  •  • 2 médias

Jean Goujon est avec Germain Pilon le sculpteur le plus important de la Renaissance française. Rompant avec la tradition des imagiers français, il est l'un des premiers artistes dont l'œuvre s'inspire directement de l'art antique et de la Renaissance italienne qu'il a étudiés personnellement en Italie. Architecte et sculpteur, il sut soumettre son œuvre sculpturale, surtout des bas-reliefs, au ca […] […] Lire la suite

HAGUENAUER FRIEDRICH (mort en 1546)

  • Écrit par 
  • Marguerite KRASSILNIKOFF
  •  • 388 mots

Médailleur et sculpteur allemand de la première moitié du xvi e siècle, sans doute originaire de Strasbourg, Friedrich Haguenauer est le fils du sculpteur Nicolaus von Haguenau qui achève en 1501 le maître-autel de la cathédrale. Ce maître médailleur de la Renaissance allemande est sans rival comme modeleur en miniature. Jusqu'en 1537 il signe la plupart de ses œuvres de son monogramme auquel il […] […] Lire la suite

JUNI JUAN DE (1506 env.-1571)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 433 mots

Avec Alonso Berruguete et Gregorio Fernández, Juan de Juni domine l'école de sculpture polychrome de Valladolid. Il ne s'établit cependant dans cette ville qu'assez tard, en 1541, après avoir travaillé dans diverses cités espagnoles. D'origine française et très influencé par l'Italie, il possédait une large culture dont témoignent les ouvrages français, italiens, latins et espagnols — parfois illu […] […] Lire la suite

JUSTE LES

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN, 
  • Universalis
  •  • 590 mots
  •  • 1 média

Dynastie de sculpteurs, originaires des environs de Florence, les Betti, qui s'établissent en France en 1504, sont naturalisés en 1513, prennent le nom de Juste et deviennent sculpteurs du roi, spécialistes de tombeaux. Antoine Juste (1479-1519) travaille dès 1507 au tombeau de Thomas James, évêque de Dol (l'effigie du défunt a disparu du monument installé dans la cathédrale de Dol). Il est appelé […] […] Lire la suite

L'ART DE LA RENAISSANCE EN FRANCE (H. Zerner)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 1 859 mots

L'Art de la Renaissance en France (Flammarion, 1996) offre une démonstration de véritable histoire de l'art, qui ne quitte pas d'une semelle l'examen des œuvres elles-mêmes et des rares documents d'archives subsistants. C'est un travail de réflexion approfondie qui est ici proposé. Plutôt que de proposer un panorama complet de l'art de la Renaissance en France, le livre est organisé autour d'une […] […] Lire la suite

LAURANA FRANCESCO (1430 env.-env. 1502)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Originaire de Zara en Dalmatie et surnommé pour cette raison Dalmata ou Schiavone, Francesco Laurana était sans doute un sculpteur consommé lorsqu'il se vit confier, en 1458, une part importante de la décoration de l' Arc triomphal érigé par Alphonse d'Aragon à l'entrée du Castelnuovo de Naples. On a cru retrouver la trace de son activité antérieure dans les sculptures d'un autel de la cathédrale […] […] Lire la suite

LE PRINTEMPS DE LA RENAISSANCE. LA SCULPTURE ET LES ARTS À FLORENCE 1400-1460 (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 029 mots
  •  • 2 médias

En 1436, dans le prologue de son livre De pictura , qui présente de façon théorique les nouveaux principes de ce que nous appelons aujourd’hui la Renaissance, Alberti évoque le décalage entre les créations fécondes de « la valeureuse époque des Anciens » face aux arts et sciences des temps plus récents qu’il définit comme défaillants. En même temps, il se réjouit de constater à quel point, à Flor […] […] Lire la suite

LOMBARDO LES

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 448 mots
  •  • 2 médias

Famille d'architectes et de sculpteurs originaire des environs de Lugano qui se fit connaître par son activité en Vénétie au xv e et au xvi e  siècle. Pietro (1430-1515), son plus remarquable représentant, se forme à Florence sous la direction de Bernardo Rosselino et de Desiderio da Settignano, puis gagne Venise où il exécute les monuments funéraires des doges Marcello et Malipiero, ainsi que de […] […] Lire la suite

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 161 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] Comme pour la peinture et l'architecture, les chefs-d'œuvre de Michel-Ange, spécialement la Victoire (1506, Palazzo Vecchio, Florence), les tombeaux des Médicis (1521-1526), la Pietà (1550-1553, Dôme, Florence), le Christ (Santa Maria sopra Minerva), fournirent aux jeunes artistes des modèles parfaits de la figura serpentinata , de la variété, de l'invention, tandis que l'ultime Pietà Rondanini […] […] Lire la suite

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 210 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le sculpteur : projets et réalisations »  : […] L'un des aspects les plus intéressants de l'art de Michel-Ange sculpteur est sa façon de procéder, extrêmement révélatrice, bien qu'elle ne laisse pas de poser des problèmes d'interprétation. Pour Michel-Ange, la sculpture digne de ce nom est celle qu'on obtient per via di levare (par la taille) où le sculpteur se heurte à la résistance de la pierre et doit faire appel à son « jugement », puisqu […] […] Lire la suite

MICHELOZZO DI BARTOLOMMEO (1396-1472)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 487 mots
  •  • 4 médias

Architecte et sculpteur florentin, Michelozzo di Bartolommeo se forme, très jeune, dans les ateliers de la monnaie de Florence et collabore avec Ghiberti à la première porte du Baptistère, puis au Saint Matthieu d'Or San Michele. Il s'associe ensuite avec Donatello, travaillant notamment à la réalisation des œuvres en bronze dont celui-ci est chargé : le Saint Louis d'Or San Michele, le tombeau […] […] Lire la suite

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 091 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la Renaissance à l'académisme »  : […] Après une éclipse passagère au début du xvi e  siècle, Pampelune redevint un centre artistique actif lorsque, vers la fin de ce même siècle, le grand sculpteur Juan de Anchieta y installa son atelier. Sans doute s'était-il formé en Italie, car son style, tout pénétré du maniérisme de Michel-Ange, montre d'étranges affinités avec l'école florentine des années 1560-1580. D'abord établi à Valladolid […] […] Lire la suite

ORDÓÑEZ BARTOLOMÉ (1490 env.-1520)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 231 mots

Le plus italianisé des sculpteurs de la Renaissance espagnole, mais aussi l'un des plus cultivés. Bartolomé Ordóñez, né à Burgos, appartenait à une riche famille de la noblesse. On a supposé qu'il avait étudié à Florence, peut-être auprès d'Andrea Sansovino. Il est à Naples en 1517 et travaille avec Diego de Siloé au retable des Caraccioli à San Giovanni a Carbonara. Il apparaît à Barcelone l'anné […] […] Lire la suite

PILON GERMAIN (1525 env.-1590)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 1 816 mots

Germain Pilon, fut avec Jean Goujon, le plus grand sculpteur de la Renaissance française. Dans son œuvre, qui plonge ses racines dans la sculpture médiévale française, mais dont le style a subi l'influence décisive de l'art des Italiens de Fontainebleau, la Renaissance et le maniérisme italiens s'allient à la tradition française. L'étude des documents de l'époque fait apparaître l'image d'un homme […] […] Lire la suite

POLLAIUOLO ANTONIO BENCI dit (1432-1498)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 434 mots
  •  • 2 médias

Peintre, sculpteur , orfèvre et graveur, Antonio Pollaiuolo dirige à Florence, avec la collaboration de son frère Piero, un atelier très achalandé. Il exécute des portraits , des médailles, des statues pour les Médicis et l'aristocratie florentine, des fresques et des broderies pour les églises, des tombeaux pour les papes : Laurent de Médicis écrivait en 1489 que Pollaiuolo était « le principal m […] […] Lire la suite

POLLAIUOLO PIERO BENCI dit (1443-1496)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 239 mots

Peintre et sculpteur florentin. L'œuvre de Piero Pollaiuolo est difficile à distinguer de celle de son frère Antonio, dont il fut le collaborateur en peinture (fresque et retable de San Miniato, 1467 ; Tobie et l'Ange , pinacothèque de Turin) comme en sculpture ( Tombeau de Sixte IV et Tombeau d'Innocent VIII au Vatican). En 1469, le tribunal de la Mercanzia chargea Piero Pollaiuolo de peindre s […] […] Lire la suite

PRIMATICE FRANCESCO PRIMATICCIO dit (1504-1570)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 046 mots

À l'époque où Primatice commence son apprentissage à Bologne, sa ville natale, il ne s'y trouve pas de grand maître : les peintres locaux travaillent dans le sillage de l'école romaine, et c'est auprès d'un élève de Raphaël, Bagnacavallo, que Primatice reçoit sa première formation. Ce que Bologne ne peut lui offrir, il va le chercher à Mantoue, près d'un plus éminent disciple de Raphaël, Jules Rom […] […] Lire la suite

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 095 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] La sculpture, parce qu'elle est surtout liée à l'architecture, est loin d'atteindre pareille liberté. Les sculpteurs, en effet, manquent d'audace, car ils hésitent à détacher la statue de sa niche ou du mur ; les expositions d'œuvres isolées du début du xvi e  siècle ont souvent été faites à l'encontre des intentions premières de l'artiste. Ils s'attachaient au problème posé par l'articulation du […] […] Lire la suite

RIZZO ANTONIO (mort apr. 1499)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 305 mots

Architecte et sculpteur originaire de Vérone, Antonio Rizzo est signalé en 1465 à la chartreuse de Pavie. Il est probable qu'avant cette date il avait travaillé à Venise, notamment avec Antonio Bregno à l'arc Foscari, env. 1457. Dans les textes anciens, Rizzo est souvent confondu soit avec Bregno, soit avec Andrea Riccio. Sa première œuvre personnelle, le monument Giustiniani à Sant'Eufemia (après […] […] Lire la suite

ROSSELLINO LES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 472 mots
  •  • 4 médias

Matteo di Domenico Gambarelli, originaire de Settignano, eut cinq fils qui se consacrèrent tous à l'architecture et à la sculpture. Deux d'entre eux sont à mettre au rang des artistes majeurs de la première Renaissance italienne. L'aîné, Bernardo, surnommé Rossellino (1409-1464), fut surtout un architecte. Il fut successivement au service des papes Eugène IV, Nicolas V et Pie II. Nicolas V l'emplo […] […] Lire la suite

SANSOVINO ANDREA CONTUCCI dit (1460-1529)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 266 mots

Né à Monte San Savino d'où il tire son surnom et formé par Bertoldo, Andrea Contucci est inscrit en 1490 dans la corporation des legname de Florence. Puis Laurent de Médicis l'envoie au Portugal pour exécuter des travaux à Belém et à Coïmbre. Il reste neuf ans dans ce pays qui conserve de lui (musées de Lisbonne et de Belém) des madones de type donatellien et différentes statues. Revenu en Italie […] […] Lire la suite

SANSOVINO JACOPO TATTI dit (1486-1570)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 383 mots
  •  • 4 médias

Architecte et sculpteur qui devait prendre le surnom de son maître Sansovino, Jacopo Tatti joue un rôle particulièrement important dans le développement de l'art vénitien. Florentin de naissance, il entre dans l'atelier d'Andrea Contucci dit Sansovino et le suit à Rome. Travaillant dans la Ville éternelle de 1503 à 1510/11, puis, après un retour à Florence à cause de sa santé, de nouveau de 1518 à […] […] Lire la suite

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 925 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « En marge de la Renaissance ? »  : […] Les succès mêmes de la fin du xv e  siècle contribuent à bloquer durablement l'art insulaire sur des formules de répétition. Même les meilleurs n'échappent pas à l'éclectisme. Tandis que se perd peu à peu la leçon d'Antonello, des peintres comme Cesare da Sesto, Polidoro da Caravaggio ou Vincenzo da Pavia diffusent dans l'île, avec plus de métier que d'originalité, telles autant de recettes formel […] […] Lire la suite

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 538 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Comment la patrie de Michel-Ange devint le « salon de l'Europe » »  : […] Michel-Ange, qui débuta peut-être comme apprenti lors de la décoration par Ghirlandaio du chœur de Sainte-Marie-Nouvelle, comme Léonard, formé, avec Lorenzo di Credi (vers 1460-1537 ?), dans l'atelier de Verrochio, sont issus de la grande tradition renaissante. Ils lui apportent, aux alentours de 1500, un renouvellement complet. Florence sert symboliquement de champ clos à leur lutte. Dans la sal […] […] Lire la suite

VERROCCHIO ANDREA DEL (1435-1488)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 451 mots
  •  • 2 médias

Andrea di Michele di Francesco di Cione reçut comme surnom, selon un usage assez fréquent, celui de son premier maître l'orfèvre Giuliano Verrochi. Élève puis collaborateur de Donatello, il devint, à la mort de celui-ci, le sculpteur attitré des Médicis. Pour eux, il exécuta le tombeau de Pierre et Jean de Médicis, étonnant sarcophage de bronze et de porphyre (1472, San Lorenzo, Florence), le Dav […] […] Lire la suite

VISCHER LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 517 mots

Famille de sculpteurs et de fondeurs allemands établis à Nuremberg. De l'atelier des Vischer sont sorties quelques œuvres maîtresses de la sculpture allemande, les premières à incarner pleinement au nord des Alpes l'esprit de la Renaissance italienne. Le plus important de ces fondeurs est Peter Vischer l'Ancien (1460 env.-1529). Formé auprès de son père Hermann (établi à Nuremberg en 1453, mort en […] […] Lire la suite


Affichage 

Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider

photographie :  Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider

Tilman RIEMENSCHNEIDER, panneau central du retable de l.Assomption de la Vierge, vers 1505, bois. Herrgottskirche, Creglingen, Allemagne.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Autoportrait, A. Kraft

photographie :  Autoportrait, A. Kraft

Adam KRAFT, Autoportrait. Une des figures du socle du tabernacle, pierre. Saint-Laurent de Nuremberg, Allemagne.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Battista Sforza, F. Laurana

photographie :  Battista Sforza, F. Laurana

Francesco LAURANA, Battista Sforza, marbre, h: 50 cm. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Buste de la duchesse Battista Sforza, F. Laurana

photographie :  Buste de la duchesse Battista Sforza, F. Laurana

Francesco Laurana, «Buste de la duchesse Battista Sforza», 1460. Marbre. Hauteur: 50 cm. Musée du Bargello, Florence.  

Crédits : Rabatti-Domingie/ AKG

Afficher

Cantoria de la cathédrale de Florence, L. della Robbia

photographie :  Cantoria de la cathédrale de Florence, L. della Robbia

Luca della Robbia, détail de la Cantoria de la cathédrale de Florence, 1431-1439, marbre. Aujourd'hui au museo dell'Opera del Duomo, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Cosme Ier, J. Bologne

photographie :  Cosme Ier, J. Bologne

Jean Bologne (1529-1608), dit Giambologna, Cosme Ier, statue équestre en bronze. Piazza della Signoria, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Couronnement de la Vierge, parmi les anges, entre saint Wolfgang et saint Benoît, M. Pacher

photographie :  Couronnement de la Vierge, parmi les anges, entre saint Wolfgang et saint Benoît, M. Pacher

Michael PACHER, Couronnement de la Vierge, parmi les anges, entre saint Wolfgang et saint Benoît. Retable de Sankt-Wolfgang am Abersee, Autriche. Huile sur panneau et bois polychrome.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Dame au bouquet, A. Verrocchio

photographie :  Dame au bouquet, A. Verrocchio

Andrea VERROCCHIO, Dame au bouquet, après 1475, marbre, h: 61 cm. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

David, A. Verrocchio

photographie :  David, A. Verrocchio

Andrea VERROCCHIO, David, bronze, h: 126 cm. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

David, Donatello

photographie :  David, Donatello

Donatello, David. Vers 1430-1433. Bronze. Museo nazionale del Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Leemage/ Corbis/ Getty Images

Afficher

David, Michel-Ange

photographie :  David, Michel-Ange

Michel-Ange, David, 1501-1504, marbre, hauteur 410 cm. Galleria dell'Accademia, Florence.  

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Escalier des Géants du palais des Doges

photographie :  Escalier des Géants du palais des Doges

Escalier des Géants, palais des Doges, Venise. Architecte : Antonio Rizzo. Statues de Mars et de Neptune par Jacopo Sansovino.  

Crédits : Francesco Turio Bohm, Bridgeman Images

Afficher

Esclave de Michel-Ange

photographie :  Esclave de Michel-Ange

Esclave, marbre de Michel-Ange (1475-1564). Galleria dell' Accademia, Florence.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Faune riant, B. Bandinelli

photographie :  Faune riant, B. Bandinelli

Baccio Bandinelli, «Faune riant», 1550. Marbre. Hauteur: 57 cm, largeur: 42 cm, profondeur: 24,5 cm. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.  

Crédits : AKG

Afficher

Fontaine de Neptune, B. Ammannati

photographie :  Fontaine de Neptune, B. Ammannati

Bartolomeo Ammannati, la Fontaine de Neptune, place de la Seigneurie à Florence. 1563-1575.  

Crédits : CSP_v0v/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Ganymède, B. Cellini

photographie :  Ganymède, B. Cellini

Benvenuto Cellini (1500-1571), Ganymède, bronze. Musée du Bargello, Florence.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete

photographie :  Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete

Alonso BERRUGUETE, détail du gisant du cardinal Tavera, albâtre. Église de l'hôpital de Afuera, Tolède, Espagne.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Hercule et le Centaure, J. Bologne

photographie :  Hercule et le Centaure, J. Bologne

Hercule et le Centaure, groupe en bronze de Jean Bologne (Giambologna, 1529-1608), au Bargello, à Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Nuit, Michel-Ange

photographie :  La Nuit, Michel-Ange

Michel-Ange, «La Nuit», 1526-1531. Figure ornant le tombeau de Julien de Médicis. Chapelle Médicis, église San Lorenzo, Florence. Marbre. Largeur: 185 cm.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Vierge de la Roseraie, L. Della Robbia

photographie :  La Vierge de la Roseraie, L. Della Robbia

Luca Della Robbia, La Vierge de la Roseraie. XVe siècle. Terre cuite polychrome vernissée. Musée national du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

L'Apennin, J. Bologne

photographie :  L'Apennin, J. Bologne

Jean Bologne (1529-1608), dit Giambologna, L'Apennin, sculpture en briques, pierre, mortier, 1580-1582. Villa Demidoff, Pratolino, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Banquet d'Hérode, Donatello

photographie :  Le Banquet d'Hérode, Donatello

Donatello (1383 ou 1386-1466), Le Banquet d'Hérode, bas-relief en bronze,1423-1427. Fonts baptismaux de San Giovanni à Sienne, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Prophète Habacuc, Donatello

photographie :  Le Prophète Habacuc, Donatello

Donatello (1383 ou 1386-1466), Le Prophète Habacuc, statue en marbre réalisée pour le campanile de Florence, entre 1415 et 1436. Museo dell'Opera del Duomo, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Leda et le cygne, B. Ammannati

photographie :  Leda et le cygne, B. Ammannati

Bartolomeo AMMANNATI, Leda et le cygne, marbre. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Enlèvement des Sabines, J. Bologne

photographie :  L'Enlèvement des Sabines, J. Bologne

L'Enlèvement des Sabines, groupe en marbre de Jean Bologne (Giambologna, 1529-1608). Logia dei Lanzi, à Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Esclave mourant, Michel-Ange

photographie :  L'Esclave mourant, Michel-Ange

Michel-Ange, Captif dit L'Esclave mourant, destiné au tombeau du pape Jules II. Vers 1513-1514. Marbre. 2,09 m x 0,71 m x 0,5 m. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Louve romaine

photographie :  Louve romaine

Louve romaine, vers 470 avant J.-C. Bronze. Hauteur : 75 cm, longueur totale : 114 cm. C'est à la Renaissance que furent ajoutées les statuettes des jumeaux Romulus et Remus. Restauration attribuée à Antonio de Pollaiolo. Musée du Capitole, palais des Conservateurs, Rome.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Machiavel, attribué à A. Pollaiuolo

photographie :  Machiavel, attribué à A. Pollaiuolo

Machiavel, marbre attribué à Antonio Pollaiuolo. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Michel-Ange, Moïse

photographie :  Michel-Ange, Moïse

En 1505, le pape Jules II commande son tombeau à Michel-Ange; le projet sera plusieurs fois modifié. Seule la statue de Moïse est entièrement de la main de l'artiste. Vers 1515. Marbre. Hauteur : 235 cm. Église Saint-Pierre-aux-Liens, Rome.  

Crédits : Rabatti-Domingie/ AKG

Afficher

Persée, B. Cellini

photographie :  Persée, B. Cellini

Benvenuto Cellini, Persée, 1545-1554, bronze et socle en marbre, hauteur 320 cm. Loggia dei Lanzi, Florence. Détail du Persée brandissant la tête de Méduse, dont le corps gît aux pieds du héros.  

Crédits : AKG

Afficher

Persée, B. Cellini

photographie :  Persée, B. Cellini

Benvenuto Cellini, Persée, 1545-1554, bronze et socle en marbre, hauteur 320 cm. Loggia dei Lanzi, Florence. Détail du Persée brandissant la tête de Méduse : vue de face montrant l'accomplissement auquel est parvenu le sculpteur dans le ciselage du bronze.  

Crédits : T. Kulgarin/ Shutterstock

Afficher

Persée, B. Cellini

photographie :  Persée, B. Cellini

Benvenuto Cellini, Persée. 1545-1554. Bronze et socle en marbre. Hauteur 3,20 m. Copies in situ. Loge des Lanzi, place de la Seigneurie, Florence, Italie.  

Crédits : DeAgostini/ Getty Images

Afficher

Persée, B. Cellini

photographie :  Persée, B. Cellini

Benvenuto Cellini, Persée, 1545-1554, bronze et socle en marbre, hauteur 320 cm. Loggia dei Lanzi, Florence. Vue de trois quarts de la statue et de son socle de marbre, où ont été placées les figures en bronze, aujourd'hui remplacées par des copies, de Minerve...  

Crédits : AKG

Afficher

Pietà, marbre, Michel-Ange

photographie :  Pietà, marbre, Michel-Ange

Michel-Ange, Pietà, marbre. Saint-Pierre de Rome, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pietro Mellini, B. da Maiano

photographie :  Pietro Mellini, B. da Maiano

Benedetto da MAIANO, Pietro Mellini, 1474, marbre, h: 53 cm. Musée du Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Georges, Donatello

photographie :  Saint Georges, Donatello

Donatello (1383 ou 1386-1466), Saint Georges, statue qui ornait une niche de l'église Or San Michele à Florence (ici copie du XIXe siècle, et, Saint Georges et le dragon, bas-relief, marbres. Musée du Bargello, Florence.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Jean-Baptiste enfant, A. Rossellino

photographie :  Saint Jean-Baptiste enfant, A. Rossellino

Antonio ROSSELLINO, Saint Jean-Baptiste enfant , 1477, marbre, hauteur : 35 cm. Pour la cathédrale de Florence, aujourd'hui au Bargello, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Salle des Caryatides du musée du Louvre

photographie :  Salle des Caryatides du musée du Louvre

La salle des Caryatides du musée du Louvre, Paris, construite par Pierre Lescot de 1546 à 1549, doit son nom aux quatre figures féminines sculptées par Jean Goujon en 1550 pour soutenir la tribune des musiciens.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Statue colossale de Neptune, J. Sansovino

photographie :  Statue colossale de Neptune, J. Sansovino

Jacopo SANSOVINO, Statue colossale de Neptune, 1567, marbre. Escalier des Géants du palais des Doges, Venise, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau du cardinal de Portugal, A. Rossellino

photographie :  Tombeau du cardinal de Portugal, A. Rossellino

Antonio ROSSELLINO, tombeau du cardinal de Portugal, 1460-1465, marbre, San Miniato al Monte, Florence, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau du doge Vendramin, T. et A. Lombardo

photographie :  Tombeau du doge Vendramin, T. et A. Lombardo

Tullio et Antonio LOMBARDO, tombeau du doge Vendramin, 1493, marbre. San Giovanni e Paolo, Venise, Italie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai

photographie :  Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai

Jean de CAMBRAI, Tombeau du duc de Berry. Un des pleurants, marbre, hauteur : 37 cm. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Un prophète, J. Goujon

photographie :  Un prophète, J. Goujon

Jean Goujon, «Un prophète», 1535. Chapelle collégiale dans le parc du château d'Ussé.  

Crédits : H. Champollion/ AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant, A. di Duccio

photographie :  Vierge à l'Enfant, A. di Duccio

Agostino di DUCCIO, Vierge à l'Enfant, marbre. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Villa d'Este, Tivoli, fontaine

photographie :  Villa d'Este, Tivoli, fontaine

Fontana dell'Organo, villa d'Este, Tivoli (environs de Rome). Architecte : Pirro Ligorio.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

 Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider

Assomption de la Vierge, T. Riemenschneider
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Autoportrait, A. Kraft

Autoportrait, A. Kraft
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Battista Sforza, F. Laurana

Battista Sforza, F. Laurana
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Buste de la duchesse Battista Sforza, F. Laurana

Buste de la duchesse Battista Sforza, F. Laurana
Crédits : Rabatti-Domingie/ AKG

photographie

 Cantoria de la cathédrale de Florence, L. della Robbia

Cantoria de la cathédrale de Florence, L. della Robbia
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Cosme Ier, J. Bologne

Cosme Ier, J. Bologne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Couronnement de la Vierge, parmi les anges, entre saint Wolfgang et saint Benoît, M. Pacher

Couronnement de la Vierge, parmi les anges, entre saint Wolfgang et saint Benoît, M. Pacher
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Dame au bouquet, A. Verrocchio

Dame au bouquet, A. Verrocchio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 David, A. Verrocchio

David, A. Verrocchio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 David, Donatello

David, Donatello
Crédits : Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie

 David, Michel-Ange

David, Michel-Ange
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

 Escalier des Géants du palais des Doges

Escalier des Géants du palais des Doges
Crédits : Francesco Turio Bohm, Bridgeman Images

photographie

 Esclave de Michel-Ange

Esclave de Michel-Ange
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Faune riant, B. Bandinelli

Faune riant, B. Bandinelli
Crédits : AKG

photographie

 Fontaine de Neptune, B. Ammannati

Fontaine de Neptune, B. Ammannati
Crédits : CSP_v0v/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

 Ganymède, B. Cellini

Ganymède, B. Cellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete

Gisant du cardinal Tavera, A. Berruguete
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Hercule et le Centaure, J. Bologne

Hercule et le Centaure, J. Bologne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 La Nuit, Michel-Ange

La Nuit, Michel-Ange
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 La Vierge de la Roseraie, L. Della Robbia

La Vierge de la Roseraie, L. Della Robbia
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

photographie

 L'Apennin, J. Bologne

L'Apennin, J. Bologne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Le Banquet d'Hérode, Donatello

Le Banquet d'Hérode, Donatello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Le Prophète Habacuc, Donatello

Le Prophète Habacuc, Donatello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Leda et le cygne, B. Ammannati

Leda et le cygne, B. Ammannati
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 L'Enlèvement des Sabines, J. Bologne

L'Enlèvement des Sabines, J. Bologne
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 L'Esclave mourant, Michel-Ange

L'Esclave mourant, Michel-Ange
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

 Louve romaine

Louve romaine
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Machiavel, attribué à A. Pollaiuolo

Machiavel, attribué à A. Pollaiuolo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Michel-Ange, Moïse

Michel-Ange, Moïse
Crédits : Rabatti-Domingie/ AKG

photographie

 Persée, B. Cellini

Persée, B. Cellini
Crédits : AKG

photographie

 Persée, B. Cellini

Persée, B. Cellini
Crédits : T. Kulgarin/ Shutterstock

photographie

 Persée, B. Cellini

Persée, B. Cellini
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

 Persée, B. Cellini

Persée, B. Cellini
Crédits : AKG

photographie

 Pietà, marbre, Michel-Ange

Pietà, marbre, Michel-Ange
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Pietro Mellini, B. da Maiano

Pietro Mellini, B. da Maiano
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Saint Georges, Donatello

Saint Georges, Donatello
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Saint Jean-Baptiste enfant, A. Rossellino

Saint Jean-Baptiste enfant, A. Rossellino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Salle des Caryatides du musée du Louvre

Salle des Caryatides du musée du Louvre
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Statue colossale de Neptune, J. Sansovino

Statue colossale de Neptune, J. Sansovino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Tombeau du cardinal de Portugal, A. Rossellino

Tombeau du cardinal de Portugal, A. Rossellino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Tombeau du doge Vendramin, T. et A. Lombardo

Tombeau du doge Vendramin, T. et A. Lombardo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai

Tombeau du duc de Berry, J. de Cambrai
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Un prophète, J. Goujon

Un prophète, J. Goujon
Crédits : H. Champollion/ AKG

photographie

 Vierge à l'Enfant, A. di Duccio

Vierge à l'Enfant, A. di Duccio
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

 Villa d'Este, Tivoli, fontaine

Villa d'Este, Tivoli, fontaine
Crédits : Bridgeman Images

photographie