BAROQUE SCULPTURE

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le réalisme de la sculpture »  : […] Bénéficiant du rôle privilégié accordé à l'image par la Réforme catholique, la sculpture connaît une activité intense. Elle apparaît très différente de ce qu'elle était au Moyen Âge. Son rôle était alors d'instruire et elle se voulait narrative. Désormais, elle doit émouvoir. Les personnages sont traités pour eux-mêmes. On multiplie les statues isolées et on affirme la personnalité des figures qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_95034

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] Le style réaliste et exubérant à la fois, dit de la Renaissance flamande, mis à la mode par Cornelis Floris entre 1550 et 1575, survit jusqu'en 1610 environ. On a aussi coutume de faire coïncider l'avènement du style baroque dans la sculpture avec le retour de Rubens à Anvers. Mais durant les premières décennies du siècle, la sculpture ne porte pas encore le cachet de l'art baroque. L'œuvre des f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/#i_95034

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Baroque de décor en Nouvelle-Espagne »  : […] Alors que les conditions climatiques et financières imposaient des gros œuvres assez simples, le talent des sculpteurs sur bois et sur pierre uni au goût indien pour l'abondance décorative donnèrent au baroque colonial, qui se développa à partir de la fin du xvii e  siècle, des caractères bien spécifiques, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des édifices, de vastes retables sculptés, utilisant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-colonial/#i_95034

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les premières œuvres baroques à Rome »  : […] Il est hors de doute que l'Italie, par la qualité des œuvres et des maîtres qui s'y révèlent alors, a fourni les modèles et donné l'impulsion. Le baroque est le style de la Contre-Réforme, a-t-on dit. À n'en pas douter, parce que le concile de Trente avait maintenu la vénération des images et qu'il avait prêté désormais à l'Église catholique le caractère d'une religion sensible, où les rites et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_95034

BERNIN GIAN LORENZO BERNINI dit LE CAVALIER (1598-1680)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 521 mots
  •  • 14 médias

Bernin aurait certainement décliné le qualificatif de « maître du baroque », dont on croit l'honorer. Il est en effet aux antipodes du style « baroque » – au sens étymologique du terme, c'est-à-dire irrégulier et bizarre, libéré des règles – de son contemporain et rival Borromini, qu'il considère comme un hérétique. Comme Rubens ou Le Brun, comme Jules Hardouin Mansart ou Wren dans leurs domaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernin-le-cavalier/#i_95034

BERNIN À ROME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 208 mots

1619-1625 Statues pour les jardins de la Villa Borghèse. 1624-1626 Façade de l'église Santa Bibiana. 1624-1633 Baldaquin de la basilique Saint-Pierre ; début de l'élaboration de la décoration des quatre piliers intérieurs qui supportent le dôme (statue de Saint Longin , 1629-1638). 1628-1647 Tombeau d'Urbain VIII dans la basilique Saint-Pierre. 1637 Dessin pour les clochers de Saint-Pierre. 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernin-a-rome-reperes-chronologiques/#i_95034

BROKOFF FERDINAND MAXIMILIEN (1688-1731)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 415 mots

Nous trouvons en Brokoff l'un des représentants les plus notables et les plus caractéristiques du baroque tchèque, et tout d'abord par son origine : il est en effet le fils de Johann Brokoff (1652-1718), modeste sculpteur sur bois dont le nom reste attaché à la célèbre statue de saint Jean Népomucène sur le pont Charles, à Prague. Johann est l'un de ces ouvriers d'art qui avaient maintenu les viei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-maximilien-brokoff/#i_95034

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] La révolution industrielle a complètement supprimé la tradition populaire de la sculpture sur bois qui constitue la plus importante manifestation de cet art au Canada français. C'est l'Église qui est la principale source de commandes destinées à la décoration intérieure des édifices religieux. Statues et statuettes représentant les anges et les saints sont produites par des ateliers familiaux, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_95034

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'architecture et la sculpture baroques »  : […] Dans un fléchissement général de l'activité, la Castille conserve une situation relativement privilégiée grâce au mécénat de la Cour et de quelques grands seigneurs. En outre, l'Église ouvre un certain nombre de chantiers pour satisfaire les besoins religieux de Madrid, la nouvelle capitale. Sur le plan stylistique, la sévérité classique de l'Escorial fait place progressivement au baroque . Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_95034

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 271 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Ambitions colossales à l'époque moderne »  : […] Les témoignages écrits sur ces statues, les énormes figures exhumées lors de fouilles comme celles qui furent découvertes sous le pontificat de Paul III (1534-1549) dans les thermes de Caracalla et qui entrèrent aussitôt dans les collections des Farnèse ( Hercule , Flore , Le Taureau du musée de Naples) ont inspiré les sculpteurs maniéristes. À Florence, le David de Michel-Ange (1501-1504) f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colossal-art-et-architecture/#i_95034

COYSEVOX ANTOINE (1640-1720)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 364 mots
  •  • 4 médias

L'œuvre d'Antoine Coysevox forme une sorte de contrepartie à celle de l'autre grand sculpteur officiel de Louis XIV, Girardon. Celui-ci, attaché aux modèles antiques, pénétré de l'influence de Poussin, incarne en quelque sorte la tendance classique du règne ; Coysevox apparaît au contraire comme un sculpteur baroque. Collaborateur de Le Brun et de Mansart, il déploie sa virtuosité de décorateur da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-coysevox/#i_95034

FANZAGO COSIMO (1591-1678)

  • Écrit par 
  • Catherine CHAGNEAU
  •  • 100 mots

Originaire de Bergame, sculpteur, décorateur et architecte, Fanzago fut le principal représentant du baroque napolitain. Il se spécialisa dans une fastueuse décoration d'incrustations de marbres, stucs et peintures, qui connut une large diffusion locale. Il travailla pendant trente ans à la chartreuse de San Martino (cloître, église et monastère) et construisit, toujours à Naples, de nombreuses ég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosimo-fanzago/#i_95034

LIGURIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX, 
  • Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
  •  • 2 787 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sculpture et architecture »  : […] L'évolution de la sculpture est comparable aux transformations de la peinture ; les formes maniéristes du Cinquecento se transmirent dans les œuvres de dynasties de sculpteurs, les Carlone et les Orsolino, jusqu'à ce que la venue, en 1661, du Français Pierre Puget importe le nouveau ton du baroque romain. La même année, un sculpteur génois, Filippo Parodi, revient de Rome, riche d'influences bern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligurie/#i_95034

MONTAÑÉS JUAN MARTÍNEZ (1568-1649)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 478 mots

Celui qui devait devenir le maître incontesté de l'école sévillane de sculpture baroque arriva dans la capitale de la basse Andalousie un peu avant 1587. Jusqu'à sa mort, il ne devait plus quitter cette ville, qui était alors un des principaux centres commerciaux du monde et plus spécialement un immense marché artistique. La production de Montañés, presque exclusivement religieuse, épousa les exig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-martinez-montanes/#i_95034

PLACE SAINT-PIERRE, BERNIN (Rome)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

La colonnade colossale de la place Saint-Pierre, à Rome, couronne plus de quarante ans d'activités de Bernin au service de la papauté. Sous le long pontificat d'Urbain VIII Barberini (1623-1644), il est le « grand ordonnateur des arts » dès l'élection du nouveau pape. L'essentiel de son travail est consacré à l'intérieur de la basilique et du palais du Vatican. Mais la conception et l'exécution du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/place-saint-pierre-bernin/#i_95034

PRAGUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  • , Universalis
  •  • 5 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Prague baroque »  : […] Baroque, Prague l'est assurément et c'est son principal charme . Mais il faut dissiper bien des préjugés à ce propos : celui d'un art importé dans un pays vaincu, privé de ses libertés politiques, converti de force au catholicisme et où une noblesse étrangère remplaçait l'ancienne aristocratie locale. Sans doute, la révolte de 1618 fut suivie de représailles tragiques, d'émigrations massives et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague/#i_95034

SLODTZ LES

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 806 mots
  •  • 1 média

Famille de sculpteurs. Sébastien Slodtz, le père (1655-1726), est d'origine flamande ; il s'établit dans la capitale française à une date inconnue, devient disciple de Girardon et reçoit dès 1686 des commandes importantes pour le parc de Versailles : Annibal comptant les anneaux des chevaliers romains (aujourd'hui au Louvre), Aristée et Protée , le grand vase monumental orné de tournesols de l'al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-slodtz/#i_95034

STUC

  • Écrit par 
  • Nicole BLANC
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La postérité du décor de stuc »  : […] Le stuc perdure dans l'art paléochrétien, mais seule Ravenne possède un monument de quelque ampleur avec le baptistère pré-byzantin des orthodoxes du milieu du v e  siècle : la voûte éblouissante de mosaïques dorées reposait sur une arcade ornée d'édicules de stuc abritant chacun un évêque, debout dans une pose hiératique. En France, l'époque carolingienne est illustrée par les vestiges du décor e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuc/#i_95034


Affichage 

Apollon et Daphné, Bernin, 1

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre de Carrare, hauteur 243 cm Galleria Borghese, Rome 

Crédits : Pirozzi/ AKG

Afficher

Apollon et Daphné, Bernin, 2

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre de Carrare, hauteur 243 cm Galleria Borghese, Rome Vue de l'œuvre dans le cadre de la galerie de la villa Borghèse, pour lequel elle fut conçue 

Crédits : Araldo de Luca/ Corbis

Afficher

Apollon et Daphné, Bernin, 3

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre de Carrare, hauteur 243 cm Galleria Borghese, Rome Vue latérale droite de la sculpture commandée à l'artiste pour la galerie de la villa Borghèse 

Crédits : Alinari Archives/ Corbis

Afficher

Apollon et Daphné, Bernin, 4

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, Apollon et Daphné, 1622-1625, marbre de Carrare, hauteur 243 cm Galleria Borghese, Rome Détail des visages d'Apollon et de Daphné, où se mêlent les expressions de sentiments divers : surprise, puis déception chez le dieu, peur, étonnement, enfin... 

Crédits : Alinari Archives/ Corbis

Afficher

Buste de Louis XIV, Bernin

photographie

Bernin (1598-1680), Buste de Louis XIV, marbre, 1665 Château de Versailles, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Chapelle Cornaro, Bernin

photographie

Sainte Thérèse d'Avila en extase, chapelle funéraire du cardinal Cornaro, conçue par l'Italien Bernin (1598-1680) Église Sainte-Marie-de-la-Victoire, Rome 

Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

Afficher

Château de Queluz, Portugal

photographie

Façade sud et fontaine de Neptune, château de Queluz, Portugal Architecte : Mateus Vicente 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Classicisme et baroque

tableau

Les «polarités» du classicisme et du baroque 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

David, Bernin

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, David, 1623-1624, marbre, hauteur 170 cm Galleria Borghese, Rome 

Crédits : Pirozzi/ AKG

Afficher

Église Saint-Jean-Népomucène, C. D. et E. Q. Asam

photographie

Cosmas Damian et Egid Quirin Asam, Église Saint-Jean-Népomucène, Munich, 1733-1746 

Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

Afficher

Énée, Anchise et Ascagne fuyant Troie, Bernin

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, Énée, Anchise et Ascagne fuyant Troie, 1619-1620, marbre, hauteur 220 cm Galleria Borghese, Rome 

Crédits : AKG

Afficher

La fontaine de Trevi

photographie

La fontaine de Trevi, monument baroque de 1762, non loin du Quirinal, siège du gouvernement italien, à Rome, Italie 

Crédits : Travelpix Ltd/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

La Mort de la bienheureuse Ludovica Albertoni, Bernin

photographie

La Mort de la bienheureuse Ludovica Albertoni, marbre de l'Italien Bernin (1598-1680) dans la chapelle Altieri de San Francesco a Ripa, à Rome 

Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

Afficher

L'Âme damnée, Bernin

photographie

Bernin (1598-1680), L'Âme damnée, marbre, vers 1619 Ambassade d'Espagne à Rome, Italie 

Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

Afficher

L'Enlèvement de Proserpine, Bernin

photographie

Gian Lorenzo Bernini, dit le Cavalier Bernin, L'Enlèvement de Proserpine, 1621-1622, marbre, hauteur 255 cm Galleria Borghese, Rome 

Crédits : Araldo de Luca/ Corbis

Afficher

Louis XIV, A. Coysevox

photographie

Antoine COYSEVOX, Louis XIV, marbre Musée des Beaux-Arts de Dijon, France 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Marie Serre, la mère du peintre Hyacinthe Rigaud, A. Coysevox

photographie

Antoine COYSEVOX, Marie Serre, la mère du peintre Hyacinthe Rigaud, marbre Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Nymphe (détail), B. Permoser

photographie

Balthasar PERMOSER, Nymphe (détail), grès Zwinger, Dresde, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Putto, Église du Christ flagellé, Wies

photographie

Putto ornant la chaire de l'église du Christ flagellé, Wies (Haute-Bavière) Architecture: Dominikus Zimmermann; stucs et peintures: Johann-Baptist Zimmermann 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint-Paulin, Trèves

photographie

Église Saint-Paulin, Trèves (Allemagne) Architecte : Balthasar Neumann 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Santa Maria del Popolo, Rome

photographie

Santa Maria del Popolo, Rome La chapelle Chigi Architecte : Raphaël Habacuc et l'Ange, sculpture de Bernin 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tombeau de Mazarin, A. Coysevox

photographie

Le tombeau de Mazarin, monument en marbre et en bronze du sculpteur français Antoine Coysevox (1640-1720), Institut de France, à Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Apollon et Daphné, Bernin, 1
Crédits : Pirozzi/ AKG

photographie

Apollon et Daphné, Bernin, 2
Crédits : Araldo de Luca/ Corbis

photographie

Apollon et Daphné, Bernin, 3
Crédits : Alinari Archives/ Corbis

photographie

Apollon et Daphné, Bernin, 4
Crédits : Alinari Archives/ Corbis

photographie

Buste de Louis XIV, Bernin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Chapelle Cornaro, Bernin
Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

photographie

Château de Queluz, Portugal
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Classicisme et baroque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

David, Bernin
Crédits : Pirozzi/ AKG

photographie

Église Saint-Jean-Népomucène, C. D. et E. Q. Asam
Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

photographie

Énée, Anchise et Ascagne fuyant Troie, Bernin
Crédits : AKG

photographie

La fontaine de Trevi
Crédits : Travelpix Ltd/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

La Mort de la bienheureuse Ludovica Albertoni, Bernin
Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

photographie

L'Âme damnée, Bernin
Crédits : Joseph Martin, Bridgeman Images

photographie

L'Enlèvement de Proserpine, Bernin
Crédits : Araldo de Luca/ Corbis

photographie

Louis XIV, A. Coysevox
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Marie Serre, la mère du peintre Hyacinthe Rigaud, A. Coysevox
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Nymphe (détail), B. Permoser
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Putto, Église du Christ flagellé, Wies
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint-Paulin, Trèves
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Santa Maria del Popolo, Rome
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tombeau de Mazarin, A. Coysevox
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie