SCOTIA ARC DE LA ou ANTILLES AUSTRALES

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 173 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Amériques et les modèles géodynamiques »  : […] À l'instar de l'Ancien Monde, les Amériques fournissent des informations sur les modèles géodynamiques principaux, qu'il s'agisse de l'ouverture océanique, des subductions océanique et continentale, de l'obduction ophiolitique ou de la collision continentale. Les différents stades de l' ouverture océanique y sont représentés, qu'il s'agisse du stade de début, avec le golfe de Californie (ou mer d […] Lire la suite

AUSTRAL OCÉAN ou OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 791 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les reliefs »  : […] Les grands reliefs sous-marins sont de natures variées : le plateau des Kerguelen est un lambeau continental presque entièrement submergé, sismiquement inactif, et encadré de bassins abyssaux ; l' arc des Antilles du Sud est une guirlande insulaire en cours de surrection, avec un volcanisme actif, bordée sur son flanc externe (à l'est) par la fosse des Sandwich du Sud , dont la profondeur attein […] Lire la suite

MERS MARGINALES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 628 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le Pacifique occidental »  : […] Le Pacifique occidental présente des exemples de mers marginales dans toutes les situations géodynamiques possibles . Deux grandes catégories de mers marginales s'y rencontrent, les unes au-delà et au-dessus des plans de subduction, comme la mer du Japon, les autres en deçà et au-dessous des plans de subduction, comme la mer de Chine méridionale . Les mers marginales du type de la mer du Japon so […] Lire la suite

SUBDUCTION

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 6 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Fosses océaniques associées aux zones de subduction »  : […] Les fosses océaniques se définissent par leur profondeur, qui dépasse celle de la moyenne des grandes plaines abyssales (4 800 m), leur allongement sur plusieurs centaines de kilomètres et leur relative étroitesse, de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres. Les fosses océaniques ne constituent cependant qu'une très faible proportion des grands fonds : en effet, seulement 3 p. 100 d […] Lire la suite