SCIURUMIMUS ALBERSDOERFERI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sciurumimus albersdoerferi est le nom donné à un petit dinosaure à plumes provenant de sédiments jurassiques d'Allemagne (O.W.M. Rauhut et al., « Exceptionally preserved juvenile megalosauroid theropod dinosaur with filamentous integument from the Late Jurassic of Germany », in Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 109, pp. 11746-11751, 2012).

Sciurumimus albersdoerferi, dinosaure à plumes

Photographie : Sciurumimus albersdoerferi, dinosaure à plumes

Squelette du dinosaure Sciurumimus albersdoerferi découvert dans des sédiments du Jurassique supérieur de Bavière (Allemagne), datés d’environ 153 millions d’années. La faible longueur totale du squelette (près de 72 cm) et son degré d'ossification peu avancé suggèrent qu'il s'agit... 

Crédits : H. Tischlinger/ Nature, 2012

Afficher

Depuis le milieu des années 1990, les découvertes de dinosaures dont le corps était couvert de plumes plus ou moins complexes se sont multipliées dans le Crétacé inférieur et le Jurassique supérieur de Chine, à la faveur de gisements où les fossiles sont exceptionnellement bien conservés. Jusqu'à cette mise au jour en Allemagne, rien de vraiment comparable n'avait été signalé hors de Chine. Cette découverte est donc remarquable non seulement par sa localisation géographique, mais aussi et surtout parce qu'elle indique que de tels téguments sont apparus chez les dinosaures théropodes (dinosaures carnivores) à un stade beaucoup plus primitif qu'on ne le pensait jusqu'ici.

Sciurumimus albersdoerferi provient de calcaires à grain très fin du Kimmeridgien (Jurassique supérieur, environ 153 millions d'années) exploités dans une carrière près de Painten, dans le nord de la Bavière. Il s'agit du squelette très bien conservé d'un petit dinosaure carnivore, d'une longueur de près de 72 centimètres seulement. Divers caractères du squelette, notamment son ossification incomplète, indiquent que c'est un très jeune individu. L'étude anatomique a montré qu'il s'agit d'une nouvelle espèce de dinosaure. Un des caractères les plus remarquables de ce spécimen est la préservation, en plusieurs régions du corps, de filaments interprétés comme des plumes primitives. L'examen en lumière ultraviolette permet de faire ressortir ces structures. Leur présence est révélée notamment le long du dos et du ventre, et, surtout, de part et d'autre des vertèbres caudales. La queue paraît ainsi avoir été touffue, d'où le nom de genre attribué à cet animal (Sciurumimus signifiant « qui imite l'écureuil » ; le nom d'espèce évoque la personne qui a mis le spécimen à la disposition des chercheurs). Les plumes en question sont très simples, formant des filaments sans branchements, et ressemblent à ce qui a été décrit chez divers dinosaures chinois.

Les caractéristiques des os montrent qu'il faut placer Sciurumimus parmi les Megalosauroidea, un ensemble relativement basal de dinosaures théropodes. Cette position phylogénétique est importante car les dinosaures à plumes trouvés jusqu'ici appartenaient à des groupes plus dérivés, très proches pour certains de la souche des oiseaux. La présence de plumes filamenteuses chez un mégalosauroïde, donc un représentant d'un groupe de théropodes qui n'est pas étroitement apparenté aux oiseaux, suggère ainsi que la présence de telles proto-plumes était un caractère très largement répandu chez les théropodes.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Eric BUFFETAUT, « SCIURUMIMUS ALBERSDOERFERI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sciurumimus-albersdoerferi/