SCINTIGRAPHIE ou GAMMAGRAPHIE, médecine

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'imagerie médicale »  : […] L' imagerie médicale a été révolutionnée par les ordinateurs. À la radiologie classique, devenue plus performante, sont venus s'ajouter grâce à eux le scanner, la résonance magnétique , les ultrasons (échographie), la scintigraphie avec isotopes radioactifs, notamment avec les isotopes émetteurs de positons (en particulier ceux de l'oxygène, du carbone, du fluor) qui ont fait faire depuis 2000 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_16275

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nouveaux outils pour l'exploration fonctionnelle et la thérapeutique »  : […] D'autres technologies ont vu le jour depuis lors, et ont contribué à faire de la cardiologie l'une des disciplines, sinon la discipline médicale, ayant fait preuve de la plus riche vitalité : – avant tout, l'échocardiographie. En 1960, quelques pionniers ont commencé à s'intéresser à l'application des techniques ultrasonores en cardiologie dans une ambiance de très grand scepticisme entretenue p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_16275

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Exploration isotopique »  : […] La scintigraphie myocardique réalisée par injection dans une veine de thallium 201 (gamma-angiographie), couplée à une épreuve d'effort, a permis d'améliorer le diagnostic de l'insuffisance coronarienne. Le thallium 201 a une grande affinité pour les fibres musculaires, et le degré de sa fixation permet de reconnaître si l'irrigation du myocarde est normale ou déficitaire en permanence (infarct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_16275

IMAGERIE MÉDICALE

  • Écrit par 
  • Maurice LAVAL-JEANTET
  •  • 4 877 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Scintigraphie ou gammagraphie »  : […] Après injection dans l'organisme d'un traceur radioactif émetteur γ ou X, un détecteur (gammacaméra) permet d'obtenir une image de l'organe sur lequel le traceur s'est fixé. L'image scintigraphique a une résolution spatiale médiocre (de 2 à 5 mm), mais apporte de précieux renseignements fonctionnels, en particulier lorsqu'on réalise des successions d'images qui renseignent sur la cinétique du t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-medicale/#i_16275

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les examens neuro-isotopiques »  : […] Ces examens s'adressent aux différents compartiments du système nerveux, tissulaire, liquidien et vasculaire. Le compartiment tissulaire est exploré par une molécule marquée au 99 m technetium, injectée par voie intraveineuse. La radioactivité cérébrale est recueillie par une gamma-caméra (fig. 3). Cette méthode permet l'exploration du tissu cérébra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_16275

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  L'imagerie fonctionnelle dans le diagnostic médical »  : […] À la fin des années 1950, la médecine nucléaire reçut une impulsion nouvelle lorsque H. O. Anger, à Berkeley, construisit la première caméra à scintillations. Mieux que le simple comptage des rayonnements émis par le radioélément capté par l'organe, ce dispositif permettait d'en reproduire la distribution spatiale simultanément en tout point de la région étudiée. Il devenait possible de suivre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_16275

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les sciences du vivant et autres applications »  : […] Les techniques liées à la physique nucléaire sont loin d’être réservées à la production d’électricité ou à l’armement, et leurs applications sont nombreuses dans le domaine des sciences du vivant. L’imagerie nucléaire est une branche de la médecine nucléaire qui repose sur l’utilisation d’éléments radioactifs préalablement administrés au patient et d’une caméra enregistrant le rayonnement émis pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_16275

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les études isotopiques »  : […] Elles apportent des renseignements surtout fonctionnels qui dépendent du produit radioactif utilisé. L'épuration des globules rouges lésés par la chaleur et marqués par le 51 Cr ou le 99 m Tc est utile pour explorer la fonction de filtre de la rate. Cette épreuve met aisément en évidence une asplénie fonctionnelle ou anatomique. Elle permet de dépister une rate accessoire ou des fragments de tiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_16275

TECHNÉTIUM

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Technétium et imagerie médicale »  : […] Si le technétium possède de nombreux isotopes, dont les plus stables sont les technétiums 97 et 98 – leurs périodes dépassant le million d’années –, son isotope 99 est le plus intéressant ; sous sa forme la plus stable, sa demi-vie est de 212 000 ans. Il se désintègre en ruthénium 99 en émettant un rayonnement bêta et un rayonnement gamma. La forme métastable de cet isotope 99 (noté  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technetium/#i_16275

UROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre ABOULKER
  •  • 3 119 mots

Dans le chapitre « Progrès des moyens d'exploration et de diagnostic »  : […] La caractéristique de l'urologie a été l'exploration par endoscopie du conduit urétral et de la cavité vésicale. Si Bozzini en fut l'initiateur en 1807, ce n'est qu'après la découverte par Edison des lampes électriques à incandescence que la cystoscopie et l' urétroscopie ont pu se développer. Ce sont les progrès de l'endoscopie urinaire qui ont permis l'étude directe des autres cavités naturelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urologie/#i_16275


Affichage 

Cardioscintigraphie

photographie

Coupes petit axe de la paroi myocardique ventriculaire gauche Images de la réserve coronaire avant (image de gauche) et après (image de droite) dilatation d'une sténose de 90 p 100 du segment moyen de la coronaire droite Sténose résiduelle de 10 p 100 L'injection de MIBI-Tc99m a été... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Scintigraphie à l'Octreoscan

photographie

Scintigraphie à In 111 Octreoscan Caractérisation d'une adénopathie mise en évidence au cours du suivi chez un patient opéré d'une tumeur neuroendocrine: confirmation de la présence de récepteurs de la somatostatine au niveau de l'adénopathie rétropéritonéale, aspect en faveur d'une... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Cardioscintigraphie
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Scintigraphie à l'Octreoscan
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie