SCIENCES SOCIALES

ADMINISTRATION - La science administrative

  • Écrit par 
  • Jacques CHEVALLIER, 
  • Danièle LOCHAK
  •  • 3 207 mots

Dans le chapitre « Problèmes actuels et perspectives de développement de la science administrative »  : […] L'essor de la science administrative et sa reconnaissance comme science sociale à part entière sont hypothéqués pour l'instant par l'incertitude qui s'attache à la définition de son objet et par l'absence d'une réflexion épistémologique approfondie sur la visée et les méthodes de cette discipline. La définition d'un objet propre . La science administrative est écartelée entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/administration-la-science-administrative/#i_23875

ANNALES ÉCOLE DES

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 3 319 mots

Dans le chapitre « Une revue militante »  : […] La création, en janvier 1929, de la revue Annales d'histoire économique et sociale a marqué et fixé la date fondatrice d'un phénomène intellectuel complexe aujourd'hui encore assez mal connu. Ses fondateurs, Lucien Febvre et Marc Bloch, ne sont alors ni des débutants ni des inconnus. Ils sont tous deux professeurs à l'université de Strasbourg : le premier, d'histoire moderne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-annales/#i_23875

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'émergence d'une critique textuelle »  : […] C'est sous l'influence de l’anthropologie interprétative de Clifford Geertz que le courant postmoderne aux États-Unis s'est orienté vers une critique textuelle. En démontrant que toute description est interprétation de celui qui décrit, l'anthropologue américain a en effet favorisé toute une réflexion sur les conditions de construction d’un savoir anthropologique en tant que production textuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-reflexive/#i_23875

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

L’objet de l’anthropologie cognitive est de documenter et de mieux comprendre ce que la culture fait à la cognition. Depuis ses premiers tâtonnements au milieu du xx e  siècle jusqu’à ses développements les plus contemporains, cette sous-discipline de l’anthropologie occupe une position ambiguë. Son intérêt pour la cognition la rapproche de la ps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_23875

BOURDIEU PIERRE (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 095 mots

Dans le chapitre « L'itinéraire scientifique »  : […] Comment retracer ensuite cet itinéraire intellectuel d'exception ? Comment restituer la part de l'improvisation et du hasard et celle d'une stratégie de recherche qui témoigne de la constance d'un habitus, ces « deux biographies intellectuelles possibles » qu'évoquait Pierre Bourdieu dans un entretien de novembre 2001 avec Yvette Delsaut ? Comment délimiter des étapes au sein d'une œuvre que Pierr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bourdieu/#i_23875

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une démarche novatrice »  : […] Né à Lunéville-en-Ornois (Meuse) le 24 août 1902, Fernand Braudel est agrégé d'histoire à vingt et un ans, professeur aux lycées de Constantine, d'Alger, de Paris. Il accepta en 1934 de se rendre au Brésil où il compta parmi les fondateurs de l'université de São Paulo. Il venait d'épouser celle qui sera, jusqu'à la fin de sa vie, sa collaboratrice. L'expérience de l'Afrique du Nord et du Brésil jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-braudel/#i_23875

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 12 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sciences sociales »  : […] L'histoire des rapports entre les sciences sociales et la notion de cause est dominée par deux faits. Le premier est une conséquence du lien qui, notamment à leurs débuts, a uni les sciences sociales à la philosophie. Celle-ci comporte en effet une tradition de pensée vivace, associée à des noms tels que ceux de Hume et de Wittgenstein, selon laquelle l'idée de cause serait un concept obscur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_23875

CERTEAU MICHEL DE (1925-1986)

  • Écrit par 
  • Dominique JULIA, 
  • Claude RABANT
  •  • 2 889 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une quête de l'autre »  : […] Michel de Certeau a traversé la plupart des champs d'investigation des sciences sociales. On ne peut donc donner ici qu'une image tronquée de son activité multiforme, qui, surtout à partir de 1967, s'est déployée dans de multiples séminaires, contrats de recherche, colloques, réunions de travail, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis et en Amérique latine. Michel de Certeau appartint à l'École fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-certeau/#i_23875

CHOMBART DE LAUWE PAUL HENRY (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 940 mots

Pionnier des recherches contemporaines sur la vie familiale et le monde urbain, Paul Henry Chombart de Lauwe laisse une œuvre aussi considérable qu'originale, dont la place dans l'histoire des sciences sociales reste insuffisamment connue. Que cet humaniste, au plein sens du terme, soit resté sa vie durant quelque peu marginal au regard du système universitaire, ne rend pas seulement compte de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-henry-chombart-de-lauwe/#i_23875

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Le mot « civilisation » est employé en des sens très variés et souvent fort imprécis. D'une manière générale, on peut classer sous trois rubriques les significations qui lui sont attribuées explicitement ou implicitement. Premièrement, dans le langage le plus courant, le terme de civilisation est associé à un jugement de valeur et qualifie favorablement les sociétés à propos desquelles on l'emploi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation/#i_23875

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phase III (1995 -2005) : la cognition comme phénomène biologique et social »  : […] Ces dix années ont été marquées par un double basculement. À l'origine des sciences cognitives, la cybernétique et l'informatique naissante fournissaient le principe d'une séparation radicale entre structure et fonction : un principe général et abstrait de réalisation physique suffisait pour légitimer l'étude et l'explication des fonctions sans référence directe et constante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_23875

COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 4 805 mots

Dans le chapitre « Une théorie mathématique de la communication »  : […] Pendant la Seconde Guerre mondiale, nombre d'équipes de recherches civiles se constituent aux États-Unis autour de thématiques précises. C'est ainsi qu'un groupe de chercheurs se rassemble au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) autour de Claude Shannon, un spécialiste des théories mathématiques de l'information, pour repenser la transmission télégraphique. Le télégraphe est en effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/#i_23875

COMMUNICATION - Communication de masse

  • Écrit par 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 284 mots
  •  • 1 média

Par communication de masse, on entend l'ensemble des techniques contemporaines qui permettent à un acteur social de s'adresser à un public extrêmement nombreux. Les principaux moyens de communication de masse ou mass media sont la presse, l'affiche, le cinéma, la radiodiffusion et la télévision. Sous leur forme actuelle en tout cas, il s'agit de techniques caractéristiques du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-communication-de-masse/#i_23875

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Un conflit est une relation antagonique entre deux ou plusieurs unités d'action dont l'une au moins tend à dominer le champ social de leurs rapports. L'existence d'un conflit suppose en effet deux conditions apparemment opposées : d'une part, des acteurs, ou plus généralement des unités d'action délimitées par des frontières, et qui ne peuvent donc être des « forces » purement abstraites ; de l'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_23875

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 437 mots

Dans le chapitre « Nier la complexité du réel »  : […] Le dernier procédé prend la forme d’un raisonnement à sens unique. Le conspirationnisme nie la complexité du réel dont il va proposer une explication univoque et monocausale. Il ne s’embarrasse pas de contre-exemples ni de faits qui iraient à l’encontre de la théorie proposée, et donne à une même cause – l’action de quelques conjurés – des effets variés, permanents et de grande échelle. C’est ce q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conspirationnisme/#i_23875

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 892 mots

Dans le chapitre « La contingence dans les sciences sociales »  : […] Il ne s'agit pas ici d'examiner le rôle que les grandes philosophies de l'histoire attribuent à l'idée de contingence, mais de considérer si, parmi les sciences sociales, il en est qui recourent à cette notion dans leurs descriptions concrètes ou leurs hypothèses explicatives. Si les sciences sociales, en effet, se dotent d'un concept de contingence, nous le trouverons soit dans la présentation ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingence/#i_23875

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Dans le chapitre « L'émergence d'un champ de recherche »  : […] La plupart des fondateurs de la discipline sociologique ont abordé les questions artistiques et culturelles. Même si leurs œuvres n'y renvoient souvent que de manière allusive (chez Émile Durkheim) ou ponctuelle (comme la sociologie de la musique de Max Weber), leurs apports sont décisifs pour la constitution ultérieure de ce domaine de recherche. L'exemple le plus évident en est donné par la so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-sociologie-de-la-culture/#i_23875

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Contrecoups du darwinisme en sciences sociales »  : […] La théorie générale de l'évolution des espèces présentée par Darwin suscite depuis son apparition deux types de polémiques bien distinctes. Les premières portent sur le lien généalogique qu'il établit entre l'homme et l'animal ; les secondes, sur les doctrines qui manifestent l'ambition d'expliquer les phénomènes psychologiques, sociaux et culturels humains en invoquant Darwin. Sur ce second plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_23875

DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques DUPÂQUIER, 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 3 188 mots

La démographie historique constitue un secteur de la recherche dans lequel la France, tant chez les historiens que chez les démographes, a joué un rôle pionnier. Sans se confondre avec l'histoire des populations, elle a contribué à la renouveler presque entièrement. On sait que la démographie étudie les hommes sous l'aspect du nombre et de la durée ; elle analyse la structure des populations, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie-historique/#i_23875

DÉTERMINISME, géographie

  • Écrit par 
  • Vincent BERDOULAY, 
  • Olivier SOUBEYRAN
  •  • 1 556 mots

Le déterminisme, en géographie, renvoie communément au point de vue qui accorde une place prépondérante au milieu naturel dans l'analyse et l'explication des sociétés. On l'invoque toutefois plus souvent pour le critiquer chez l'adversaire que pour en faire ouvertement le fondement de son approche. La portée de ce paradoxe est amplifiée par l'ambiguïté des géographes dans leur propre pratique, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determinisme-geographie/#i_23875

DROIT - Droit comparé

  • Écrit par 
  • Horatia MUIR WATT
  •  • 7 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nécessaire interdisciplinarité »  : […] Si le xx e  siècle a vu s'affirmer la prise de conscience des liens entre le droit et son contexte social, peu de tentatives ont suivi en vue d'instaurer une approche véritablement interdisciplinaire pour cerner la culture environnante. La science comparative traditionnelle fait peu appel à la linguistique, à l'anthropologie juridique, à la scienc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-droit-compare/#i_23875

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « Les antécédents »  : […] Émile Durkheim est né à Épinal en 1858, d'une famille de rabbins. Brillant élève au collège de cette ville, il se décida très tôt pour le professorat, prépara au lycée Louis-le-Grand l'École normale où il entra en 1879. Il y trouva, parmi ses condisciples, Bergson, Blondel, Jaurès, Janet. Il n'aima pas le climat de l'École : les jeunes normaliens lui paraissaient s'abandonner à une philosophie sup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_23875

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES (E.H.E.S.S.)

  • Écrit par 
  • Jacques REVEL
  •  • 2 892 mots

Parmi les principales institutions françaises d'enseignement supérieur et de recherche, l'École des hautes études en sciences sociales est relativement jeune. Sous cette appellation, elle n'existe que depuis 1975, date à laquelle elle s'est substituée à l'ancienne VI e  section de l'École pratique des hautes études, section elle-même créée en 1947. Il faut cependant remon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-hautes-etudes-en-sciences-sociales/#i_23875

DROIT ÉCOLE SOCIOLOGIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 1 275 mots

Si la sociologie du droit est aujourd'hui une discipline autonome, l'idée d'introduire de la sociologie dans le droit est caractéristique de courants de la pensée juridique qui se sont affirmés en France, dans plusieurs pays européens et aux États-Unis depuis la fin du xix e  siècle. Sans constituer u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-sociologique-du-droit/#i_23875

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

La science économique est difficile à définir. Cela tient, sans doute, à ce qu'elle est beaucoup plus jeune que les autres sciences. Elle fait partie de l'ensemble des sciences sociales qu'on pourrait appeler sociologie, science qui elle-même n'est pas aisée à circonscrire avec précision. La science est savoir, c'est-à-dire connaissance. C'est une pénétration, une prise de possession par l'esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_23875

ENTRETIEN

  • Écrit par 
  • Marie BENEDETTO-MEYER, 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 057 mots

L’entretien est sans doute la méthode de recueil des données la plus souvent adoptée dans les recherches en sciences sociales parce que son abord est apparemment facile. Elle nécessite en réalité un véritable savoir-faire qui renvoie moins à des « recettes » méthodologiques qu’à des éléments liés aux statuts respectifs de l’enquêteur et de l’enquêté dans les sciences sociales. L’entretien peut êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entretien/#i_23875

ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES SOCIALES (dir. J.-M. Berthelot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis AFFERGAN
  •  • 918 mots

Voici un livre collectif (Presses universitaires de France, 2001) dont la hauteur des vues développées, la qualité de l'information et l'organisation de l'argumentation peuvent intéresser un vaste public. S'il faut souligner l'opportunité de sa parution, c'est en raison du moment crucial traversé par les sciences sociales qui s'interrogent sur la validité de leurs procédures et la légitimité des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie-des-sciences-sociales/#i_23875

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

L'ethnométhodologie est un programme de recherche en sciences sociales consacré à l'étude, en termes de méthodes ou de procédures, de la production d'ordre, de rationalité et de sens dans la vie sociale, notamment dans les conduites, les activités et les pratiques des agents. Le point de départ en a été les recherches de Harold Garfinkel, dans les années 1960, sur la façon dont les agents sociaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_23875

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deux cultures »  : […] Ces considérations ramènent à la question des affinités entre psychanalyse et littérature. La lecture et l'écriture, elles aussi, sont des expériences auto-analytiques, un cheminement du lecteur, guidé par l'auteur, qui fut lui-même lecteur avant de devenir auteur, vers l'auto-interprétation. Pour poser convenablement la question des relations entre littérature et psychanalyse, il est prudent d'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigmund-freud/#i_23875

FRIEDMANN GEORGES (1902-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel REYNAUD
  •  • 978 mots

Par son œuvre, par son enseignement, par son exemple, Georges Friedmann a été l'un des principaux responsables de la renaissance des sciences sociales en France au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le jeune intellectuel des années 1930 est d'abord un philosophe : entré, après de premières études de chimie, à l'École normale supérieure, agrégé de philosophie (1926), il interroge la société e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-friedmann/#i_23875

GRAUNT JOHN (1620-1674)

  • Écrit par 
  • E. VILQUIN
  •  • 765 mots

La statistique et la démographie, sciences « modernes » dont les développements récents sont prodigieux, ont eu pour fondateur John Graunt, marchand de drap et échevin de haute réputation dans la Cité de Londres. Aux alentours de 1660, peut-être encouragé par son ami William Petty, il consacre ses loisirs à l'étude, apparemment anodine, de quelques dizaines de bulletins de mortalité. Il s'agissait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-graunt/#i_23875

HABERMAS JÜRGEN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 793 mots

Représentant de la deuxième génération de la « Théorie critique », baptisée « École de Francfort » après le retour d'exil de ses fondateurs, Max Horkheimer et Theodor W. Adorno, Habermas est sans nul doute le penseur allemand contemporain le plus en vue. Ses prises de position sont largement relayées par les médias, en Allemagne et au-delà. Il est peu de domaines, jusqu'à la bio-éthique, sur lesq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurgen-habermas/#i_23875

HELLER CLEMENS (1917-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 198 mots

Chercheur international en sciences sociales. Naturalisé américain, ayant mené l'essentiel de sa carrière en France, ce fils d'un éditeur viennois grandit dans un milieu d'intellectuels et d'artistes. En 1937, l'approche du péril hitlérien l'incite à poursuivre ses études d'histoire aux États-Unis, où il acquiert la nationalité américaine. La paix revenue en 1945, il se voue à la reconstruction i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-heller/#i_23875

HÉRAN FRANÇOIS (1953- )

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 1 165 mots
  •  • 1 média

L’élection en juin 2017 de François Héran à la chaire « Migrations et sociétés » du Collège de France couronne une trajectoire singulière dans l’histoire des sciences sociales, tout en symbolisant l’évolution d’ensemble de son domaine de recherche – l’étude sociodémographique des populations – depuis les années 1980. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-heran/#i_23875

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-vue-d-ensemble/#i_23875

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « Science sociale historique : l'école de Bielefeld »  : […] Par rapport à ces courants proposés par les vainqueurs de la guerre, l'historiographie allemande suit une voie quelque peu différente. L'histoire sociale était restée largement confinée dans les facultés d'économie et ce n'est que dans les années 1960 que s'ouvre un large débat avec les sciences sociales, qui se développe aussi au travers d'un commentaire critique des Annales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_23875

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 547 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers une histoire sociale, culturelle et politique de l'économie »  : […] Le renouvellement des approches s'opère à travers l'étude de périodes plus récentes, ainsi que par le dialogue ravivé entre l'histoire économique et les autres sciences sociales. Depuis les années 1990, les nouveaux travaux résultent, pour une grande part, des débats engagés dans certaines revues ( Annales H.S.S. , Genèses, Histoire et mesure , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-economique/#i_23875

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire sociale

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 3 566 mots

Dans le chapitre « L'apport des sciences sociales à l'histoire sociale »  : […] Aujourd'hui, les rapprochements et les échanges se font de plus en plus nombreux entre les sciences sociales et l'histoire sociale dont l'un des rameaux continue de « produire » marginalement, mais non sans renouvellements, des travaux sur le mouvement ouvrier. D'autant que les sciences sociales n'hésitent plus à se tourner vers le passé et à recourir de plus en plus fréquemment à la consultation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-sociale/#i_23875

HISTOIRE GLOBALE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves SAUNIER
  •  • 5 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Filiations »  : […] Entre le début des années 1980 et la fin des années 1990, avec des décalages temporels et sémantiques selon les régions du monde, la notion de « mondialisation » devient un de ces termes qui marquent une époque. Depuis plusieurs décennies, le mot et l’idée servaient occasionnellement à qualifier des processus d’interdépendance entre pays, notamment au regard des structures politiques, de l’activi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-globale/#i_23875

HOMO ŒCONOMICUS (P. Demeulenaere) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 459 mots

L' Homo hierarchicus et l' Homo aequalis ont fourni, au cours des précédentes décennies, leur thème et leur titre aux ouvrages classiques de Louis Dumont. Parallèlement, l' Homo ideologicus a été mis en scène par Jean Baechler, notamment dans la préface qu'il a donnée à L'Esprit du jacobinisme d'Augustin Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-oeconomicus/#i_23875

INÉGALITÉS - Analyse et critique

  • Écrit par 
  • Alain BIHR, 
  • Roland PFEFFERKORN
  •  • 9 523 mots

L'évolution de la thématique des inégalités économiques et sociales au sein du débat politique, mais aussi dans le milieu de la recherche universitaire et académique, offre un bon exemple du décalage qui peut s'instituer entre les discours et la réalité sur laquelle ils portent. Les années 1970 avaient vu les études sur les inégalités sociales se multiplier, alors que les politiques publiques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inegalites-analyse-et-critique/#i_23875

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Champ physique et champ social »  : […] Dans l'ordre physique, la représentation dynamique de l'interaction issue de la troisième analogie kantienne a pris forme sous les espèces du champ spatio-temporel de Maxwell. « Nous sommes habitués, écrivait Maxwell, à considérer l'univers comme formé de parties, et les mathématiciens commencent d'ordinaire par considérer une particule isolée, puis ils conçoivent ses relations avec une autre, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interaction-sciences-humaines/#i_23875

IRRATIONALITÉ INDIVIDUELLE ET ORDRE SOCIAL (P. Moessinger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 483 mots

Les sciences sociales, depuis leur lointaine constitution et leur institutionnalisation au xix e  siècle, sont le cadre d'un débat toujours recommencé sur les rapports qu'entretiennent individu et société. La manière dont les mécanismes psychologiques s'ajustent au dispositif social a fait l'objet d'analyses qui, pour rendre compte de l'ordre ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irrationalite-individuelle-et-ordre-social/#i_23875

LAZARSFELD PAUL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 1 590 mots

Né à Vienne, Paul Lazarsfeld est, comme Robert Merton, l'un des quatre ou cinq sociologues de sa génération qui auront le plus fortement marqué l'histoire de leur discipline. Sa trajectoire n'est pas celle d'une carrière universitaire classique. À Vienne, il mène de front des études de Staatswissenschaft , c'est-à-dire de droit et d'économie, et de mathématiques. Pourvu d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lazarsfeld/#i_23875

LE GOFF JACQUES (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Étienne ANHEIM
  •  • 1 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un rayonnement intellectuel et institutionnel »  : […] L’influence intellectuelle de Jacques Le Goff dépasse cependant largement le cadre de son œuvre personnelle. Son rôle institutionnel au sein de la VI e  section de l’E.P.H.E., dont il assure la transformation en École des hautes études en sciences sociales en 1975, alors qu’il assure la présidence de l’institution (1972-1977), contribue à façonner le paysage des sciences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-le-goff/#i_23875

LE PLAY FRÉDÉRIC (1806-1882)

  • Écrit par 
  • Antoine SAVOYE
  •  • 4 029 mots

Dans le chapitre « Le Play, haut fonctionnaire et sociologue »  : […] Le Play naît le 11 avril 1806 à La Rivière-Saint-Sauveur (Calvados). Il y passe les premières années de son enfance « au milieu d'une population maritime chrétienne et dévouée à la patrie [...] », comme il l'écrit lui-même dans Les Ouvriers européens , « à l'abri des opinions délétères qui, depuis 1789, étaient propagées dans la majeure partie de la Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-le-play/#i_23875

LINGUISTIC TURN, histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 841 mots

Dans le chapitre «  La remise en cause des paradigmes des sciences sociales »  : […] Le linguistic turn n'aura-t-il été qu'une illusion discursive ? un jeu rhétorique ? Pas tout à fait. S'il échappe à toute reconstruction rétrospective, c'est bien parce qu'il ne s'est cristallisé dans aucune tradition. Il se perçoit d'abord dans sa dispersion, son effervescence, sa radicalité, ses contradictions, comme un moment fort, parfois véhément, bravant les grands pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistic-turn-histoire/#i_23875

MÉTHODIQUE ÉCOLE, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Les contestations et l'amorce du déclin de l'école méthodique »  : […] Derrière le triomphe de l'école méthodique se cachent les linéaments d'une crise dont les conséquences ne se dévoileront totalement qu'après 1918. Tout d'abord, l'affaire Dreyfus frappe de plein fouet la communauté des historiens de métier, unie par la méthode critique. En 1898, quand Émile Zola, en s'exposant avec « J'accuse », relance l'affaire, il cite pour sa défense quelques-uns des professe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-methodique-histoire/#i_23875

MICRO-HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 1 795 mots

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Le succès de la micro-histoire n'est pas allé sans malentendus. La micro-histoire ne constitue ni une réhabilitation de la monographie traditionnelle, ni un rejet de l'histoire quantitative, ni une affirmation douteuse de la toute-puissance individuelle. Il faut, pour le comprendre, revenir à ses fondements. La microstoria est un mouvement qui s'organise à un moment spécifiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micro-histoire/#i_23875

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le modèle dans les sciences sociales »  : […] Les diverses sciences sociales ont fait dans le passé un usage plus ou moins précoce et font aujourd'hui un usage plus ou moins systématique des modèles mathématiques. Cette circonstance tient à des facteurs divers : traditions des disciplines particulières, formation des chercheurs, implantation institutionnelle des disciplines. Malgré les résistances, on peut dire que le recours aux modèles mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_23875

NORME SOCIALE

  • Écrit par 
  • Pierre DEMEULENAERE
  •  • 1 340 mots

Dans le chapitre « La formation des normes »  : […] Mais pourquoi les normes varient-elles, et comment interpréter leur mise en place et leur évolution ? À cet égard, la tradition des sciences sociales a été marquée par l'influence du positivisme, avec l'opposition entre fait et valeur : la science met en évidence les lois régissant les faits, elle n'émet pas de jugements de valeur. Comment rend-elle compte alors de l'émergence des normes reposant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norme-sociale/#i_23875

OBJECTIVATION SOCIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard LACROIX
  •  • 1 394 mots

La notion d’objectivation fait partie du trésor partagé en sciences sociales. Elle sert à étudier l’apparition des réalisations, le plus souvent mais pas seulement immatérielles, de l’activité des hommes et la consolidation de celles-ci. On l’emploie le plus souvent sans y penser, bien qu’elle ait une histoire. Et le recours à ce terme semble aujourd’hui moins conflictuel en tant que marqueur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objectivation-sociologique/#i_23875

OBSERVATION (sciences sociales)

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 1 075 mots

L’observation, qu’elle soit ou non participante, fait désormais partie des méthodes canoniques des sciences sociales, transmises aux étudiants dans les enseignements de sociologie et d’anthropologie et utilisées dans un grand nombre de recherches et sur une multiplicité de terrains. En France, cette généralisation des usages de l’observation renvoie à ce que l’on pourrait appeler un « tournant et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observation-sciences-sociales/#i_23875

PARETO VILFREDO (1848-1923)

  • Écrit par 
  • Giovanni BUSINO
  •  • 3 059 mots

Dans le chapitre « Actions logiques et actions non logiques »  : […] Alors que Pareto a atteint le sommet de sa carrière, une douloureuse contrariété familiale (sa femme l'abandonne) bouleverse sa tranquillité de savant à la vie très réglée et routinière. Il s'efforce de sortir de son abattement en lisant et méditant ses poètes préférés : Vigny et Musset. Désormais, son scepticisme se fondera sur le dogmatisme des sentiments, et la raison, déchue, ne sera plus que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vilfredo-pareto/#i_23875

POLITIQUE - La science politique

  • Écrit par 
  • Marcel PRÉLOT
  •  • 7 878 mots

Dans le chapitre « Méthodes sociologiques »  : […] Afin de donner à la science politique les contours et la consistance d'une vraie science, les politologues devaient être tentés de se conduire en sociologues. En effet, la conception institutionnelle, en donnant pour objet à la science politique la société appelée État, l'intègre directement aux sciences sociales et l'invite à suivre les règles de la méthode sociologique tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-science-politique/#i_23875

POLLAK MICHAEL (1948-1992)

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 1 083 mots

Né à Vienne, Michael Pollak a suivi ses études de sociologie à Linz. Installé à Paris en 1971, il a entrepris un doctorat, sous la direction de Pierre Bourdieu, dans le cadre de la VI e  section de l'École pratique des hautes études, devenue depuis lors l'École des hautes études en sciences sociales. Dans ce travail, il s'est intéressé aux conséquences de la politique sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pollak/#i_23875

POSITIVISME

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 5 246 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le positivisme scientifique et les problèmes qu'il pose »  : […] Deux éléments irréductibles se sont imposés à l'analyse d'Auguste Comte, le signe et l' histoire . Comte a d'abord été sensible à l'histoire des états du savoir, des mentalités, et à leur logique propre : la logique des sentiments avec le fétichisme, la logique des images avec le polythéisme et la logique des signes avec le monothéisme. Il a ainsi contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/positivisme/#i_23875

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 649 mots
  •  • 2 médias

Paysan de souche et ouvrier de condition, manuel d'origine et intellectuel d'accession, praticien par profession et théoricien par vocation, pragmatique par tempérament et moraliste par caractère, économiste et sociologue par observation, politique et éducateur par induction, Proudhon apparaît comme un microcosme du peuple français. Sa naissance et sa vie revêtent par elles-mêmes une double et mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-proudhon/#i_23875

QUÉTELET ADOLPHE (1796-1874)

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 2 644 mots

Le nom de Quételet est demeuré longtemps associé à sa théorie de « l'homme moyen », que les critiques apparemment sans appel de E. Durkheim et surtout de M. Halbwachs ont discréditée. À partir des années 1960, cependant, grâce à l'influence exercée par P. Lazarsfeld, la place qu'occupe Quételet dans l'histoire des sciences sociales est mieux reconnue. Il est le premier, en effet, à avoir entrepri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-quetelet/#i_23875

RADCLIFFE-BROWN ALFRED REGINALD (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Discernement critique »  : […] Radcliffe-Brown fut l'un de ceux qui, au début du xx e  siècle, mirent un terme aux errements des différents courants anthropologiques de la fin du xix e  siècle. Il rejeta l'évolutionnisme qui échouait à prouver le développement linéaire des sociétés humaines. Il rejeta en même temps l'historicis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-reginald-radcliffe-brown/#i_23875

RÉFLEXIVITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 988 mots

La notion de réflexivité véhicule trois significations sociologiques majeures. Elle désigne d’abord une posture qui consiste à intégrer l’observateur dans le champ de l’observation. Comme l’a suggéré Norbert Elias dans Engagement und D istanzierung (1983), la pratique des sciences soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexivite-sociologie/#i_23875

REPRÉSENTATION, géographie

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY
  •  • 1 113 mots

Longtemps les sciences humaines et sociales ont négligé les mécanismes de perception et d'appréhension du réel, considérant le chercheur comme un être objectif, capable de faire abstraction de sa personnalité et de sa conscience dans ses travaux. La question de l'objectivité scientifique n'est posée explicitement dans les sciences sociales qu'au xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-geographie/#i_23875

SCHÜTZ ALFRED (1899-1959)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

Sociologue et philosophe américain d'origine autrichienne, Alfred Schütz a élaboré une approche phénoménologique des sciences sociales. Né à Vienne le 13 avril 1899, Alfred Schütz émigre aux États-Unis en 1939. Il enseigne à la New School for Social Research de New York de 1943 à 1959. Il attire l'attention sur les présupposés sociaux qui sous-tendent la vie quotidienne et la création de la réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schutz/#i_23875

SCIENCES HUMAINES

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 244 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lois de composition et lois de changement »  : […] La conception des sciences sociales comme sciences du comportement ou du changement caractéristique a une portée philosophique importante. Les sciences naturelles en effet mettent en pratique deux sortes de lois : de composition d'une part, de changement ou d'évolution d'autre part. Les lois de composition, comme la table périodique des éléments chimiques de Mendeleïev, pour la structure de la ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-humaines/#i_23875

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 535 mots
  •  • 1 média

Les sciences sociales sont fréquemment aujourd'hui l'objet d'un double discours. Tantôt, devant le relatif échec de la croissance quantitative, on se préoccupe de revenir de la Lune pour enfin mieux aménager la Terre, et on se tourne avec un espoir naïf et excessif vers cet ensemble des sciences sociales jugées insuffisamment développées. Tantôt, dans ce même effort de reprise par l'homme de sa d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-des-sciences-sociales/#i_23875

SIMIAND FRANÇOIS (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 360 mots

François Simiand est une figure centrale des sciences sociales françaises du début du xx e  siècle. Brillant élève de l’École normale supérieure, reconnu par Henri Bergson comme l’« esprit le plus remarquable […] et le mieux doué à coup sûr pour la philosophie », il s’engage cependant auprès d’Émile Durkheim et participe à ses combats pour la pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-simiand/#i_23875

SIMMEL GEORG (1858-1918)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 759 mots

Georg Simmel est, avec Max Weber, une des figures les plus importantes de la sociologie allemande classique, ces deux auteurs ayant, sur bien des points essentiels, une conception semblable de la sociologie. Simmel est surtout connu comme le promoteur de la sociologie « formelle », une notion souvent mal comprise bien qu'elle soit à la fois claire, fondamentale et très généralement acceptée dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-simmel/#i_23875

SOCIODYNAMIQUE DE LA CULTURE, Abraham A. Moles - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 077 mots

C'est d'un rapport remis à la fondation Rockefeller sur le thème des relations existant entre la philosophie dynamique et les sciences humaines qu'est issu cet ouvrage. Il est par ailleurs le point d'aboutissement d'un ensemble de recherches menées entre 1958 et 1960, à la demande du Centre d'études de la Radio-Télévision française, autour de l'hypothèse de l'existence d'un « cycle socio-culturel  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociodynamique-de-la-culture/#i_23875

SOCIO-HISTOIRE

  • Écrit par 
  • François BUTON, 
  • Nicolas MARIOT
  •  • 1 268 mots

S'il a été d'abord mobilisé par des historiens modernistes (Daniel Roche, Roger Chartier), le terme « socio-histoire » fonctionne aujourd'hui comme un label qui désigne des recherches françaises alliant, sur un terrain d'étude historique, conceptualisation sociologique et mobilisation d'un corpus de sources constitué dans et par la mise en questions de l'objet d'étude. On pourrait présenter une te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socio-histoire/#i_23875

SOCIOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 6 414 mots

Dans le chapitre « Le temps des pionners »  : […] Après ces réflexions liminaires, les sciences sociales commencent à s'affirmer à la fin du xviii e  siècle. En France, sous l'impulsion de Condorcet ou encore des idéologues, elles le font en se frayant une voie à égale distance d'un espace scientifique en pleine expansion et d'un mouvement littéraire dont le romantisme constitue le principal fer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-histoire/#i_23875

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'autonomisation d'un sous-champ disciplinaire »  : […] Alors que le retour sur ces quelques grands noms de la sociologie a permis de souligner la pluralité des méthodes et des rapports à l'histoire de la sociologie historique, il faut maintenant en montrer l'actualité dans les sciences sociales d'aujourd'hui. Les sociologues et les politistes qui font de l'analyse des phénomènes historiques le centre de leurs recherches peuvent être distingués selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/#i_23875

SOROKIN PITIRIM ALEXANDROVITCH (1889-1968)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 226 mots

Né en Russie de parents modestes, Pitirim Alexandrovitch Sorokin fit ses études à l'université de Saint-Pétersbourg, où il se lia avec les cercles révolutionnaires de la gauche non communiste. Secrétaire de Kérenski en 1917, il fut banni de l'U.R.S.S. en 1923 et s'installa aux États-Unis, où il se fit naturaliser. Fortement marqué par son expérience politique, Sorokin consacra principalement ses a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pitirim-alexandrovitch-sorokin/#i_23875

STOUFFER SAMUEL ANDREW (1900-1960)

  • Écrit par 
  • Guy Olivier FAURE
  •  • 475 mots

Sociologue et psychosociologue américain, directeur, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, du laboratoire des relations sociales de l'université de Harvard, S. A. Stouffer aura marqué de façon décisive le développement des enquêtes d'opinions et d'attitudes pour avoir reconnu le rôle fondamental de l'utilisation des statistiques dans la recherche sociologique. Cette position dans l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-andrew-stouffer/#i_23875

TARDE GABRIEL (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 511 mots

Dans le chapitre « L'idée d'interaction »  : […] Nommé en 1894 chef de la Statistique criminelle à Paris, Tarde a été appelé à exposer ses idées à l'école libre des Sciences politiques puis au collège libre des Sciences sociales. Ces œuvres Les Transformations du pouvoir et d'abord Les Lois sociales (1898) sont issues de ces cours. Leur plan systématique – répétition, opposition, adaptation – s'expli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-tarde/#i_23875

TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Henry ROUSSO
  •  • 3 462 mots

Dans le chapitre « Une histoire inachevée »  : […] Une deuxième objection, tout aussi classique, est le manque apparent de « recul », la difficulté, voire l'impossibilité d'écrire une histoire qui serait « inachevée » car toujours en devenir. Cette objection repose sur une conception historiciste qui postule que le passé, donc le mouvement des hommes en société, ne pourrait se comprendre qu'a posteriori, une fois les protagonistes disparus, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-temps-present/#i_23875

THURNWALD RICHARD (1869-1954)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 483 mots

Après des études de droit à Vienne, Thurnwald accomplit deux missions en Océanie, d'abord dans l'archipel Bismarck et aux îles Salomon (1906-1919), puis en Nouvelle-Guinée allemande. Après la Première Guerre mondiale, il se rend en Afrique orientale (1930-1931), puis à nouveau aux îles Salomon en 1933. Professeur à l'université de Berlin à partir de 1924, il y enseigne à la fois la sociologie et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-thurnwald/#i_23875

TRANSFERTS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Michel ESPAGNE
  •  • 4 517 mots
  •  • 3 médias

Par transfert culturel on entend la dynamique de transformations sémantiques qui résultent du passage d’un objet culturel d’un contexte à un autre. Pareilles transformations concernent tant des textes transposés ou traduits que des objets matériels, des œuvres d’art ou encore des traces archéologiques du passé, modèles architecturaux dont le déplacement dans l’espace ou le temps modifie la valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transferts-culturels/#i_23875

VILLERMÉ LOUIS RENÉ (1782-1863)

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 688 mots

Chirurgien des armées napoléoniennes (1804-1814), Villermé abandonne son métier en 1818 pour se consacrer à l'étude des questions soulevées par les inégalités sociales, notamment face à la maladie et la mort. Ses enquêtes et ses recherches à ce sujet constituent, sinon une analyse sociologique, du moins une précieuse source d'information et d'observation sur les débuts de l'ère industrielle. Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-rene-villerme/#i_23875

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Fondateur de l' école de Lausanne et auteur des Éléments d'économie politique pure , Léon Walras occupe dans l'histoire de la pensée économique une place comparable, selon Schumpeter, à celle que le Tableau économique et les Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses ont respectivement value à François Qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-walras/#i_23875

WEHLER HANS ULRICH (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 084 mots

Dans le chapitre « La « science sociale historique » »  : […] Au début des années 1970, en Allemagne, le statut de la discipline historique est fragilisé par les sciences sociales. Wehler revendique alors une nouvelle conception de l’histoire : celle-ci ne peut pas rester ancrée dans une « herméneutique des sciences humaines » ( G eisteswissenschaftliche Hermeneutik ) ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wehler-hans-ulrich-1931-2014/#i_23875

ZNANIECKI FLORIAN WITOLD (1882-1958)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 481 mots

Sociologue polonais, qui s'installa aux États-Unis en 1914. Les travaux de Znaniecki, notamment The Polish Peasant in Europe and America (1920), ouvrage en cinq volumes rédigé en collaboration avec William Isaac Thomas, eurent une influence considérable sur la sociologie contemporaine. D'abord poète, Znaniecki est expulsé de l'université de Varsovie pour avoir soutenu active […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florian-witold-znaniecki/#i_23875


Affichage 

Maison des sciences de l'homme

photographie

Créée en 1962 par Fernand Braudel, la Maison des sciences de l'homme accueille des chercheurs en sciences humaines et en sciences sociales du monde entier 

Crédits : C. Mouly

Afficher

Maison des sciences de l'homme
Crédits : C. Mouly

photographie