SATURNE, planète

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dynamique et nuages

À première vue, Saturne se présente comme une image adoucie de Jupiter. La symétrie axiale est encore évidente ; bandes claires et sombres alternent comme dans le cas de Jupiter, avec cependant beaucoup moins de contraste ; les couleurs des motifs sont moins vives. Tout se passe comme si les divers nuages s'étaient mélangés pour produire une tonalité générale presque uniforme. La circulation atmosphérique présente aussi de grandes ressemblances avec celle de Jupiter : un grand nombre de perturbations atmosphériques à très longue durée, baptisées ovales à cause de leur forme, sont présentes. Il existe, comme dans Jupiter, plusieurs alternances de courants allant d'est en ouest, et d'ouest en est, mais, d'une part, leurs vitesses sont plus grandes sur Saturne, d'autre part, on remarque dans cette dernière planète un courant équatorial ouest-est extrêmement intense.

Saturne : l'atmosphère

Photographie : Saturne : l'atmosphère

Photographie

La sonde spatiale Voyager-2 a acquis cette image de l'atmosphère de Saturne le 11 août 1981, depuis une distance de 13,9 millions de kilomètres. La planète présente des couleurs moins contrastées que Jupiter. Des nuages liés à une tempête sont visibles à moyenne latitude, en haut à... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

La composition chimique des nuages n'est pas mieux connue que dans le cas de Jupiter. La couche nuageuse supérieure – qui n'est peut-être qu'une brume – est très probablement constituée de cristaux d'ammoniac. Plus bas se situerait une couche de gouttes de sulfure acide d'ammonium (NH4SH) ou bien d'ammoniac dilué dans de l'eau. Cependant, toutes ces substances étant incolores, les couleurs des nuages et des taches doivent être dues à d'autres composants, d'origine inconnue. Comme dans le cas de Jupiter, la présence de phosphine (PH3) dans la troposphère suggère que le phosphore pourrait être un de ces composants.

L'altitude des différentes couches nuageuses n'est pas très bien déterminée non plus. Puisque l'ammoniac se condense aux températures inférieures à 145 kelvins, la base du nuage d'ammoniac doit être située aux environs du niveau de pression 1 atmosphère. Par ailleurs, les mesures dans l'infrarouge indiquent la présence d'une absorption nuageuse dans la troposphère au-dessus du niveau 0,5 atmosphère. La couche de cirrus d'ammoniac s'étendrait donc de 0,5 à 1 atmosphère, c'est-à-dire sur une trentaine de kilomètres d'épaisseur. Les nuages [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Médias de l’article

Saturne, Téthys, Dioné et Rhéa

Saturne, Téthys, Dioné et Rhéa
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Système de Saturne

Système de Saturne
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Saturne côté nuit

Saturne côté nuit
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Saturne

Saturne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 49 médias de l'article


Écrit par :

  • : astronome titulaire à l'Observatoire de la Côte d'Azur
  • : professeur de classe exceptionnelle à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., astronome à l'Observatoire de Meudon
  • : docteur ès sciences, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur de géologie à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Autres références

«  SATURNE, planète  » est également traité dans :

EXPLORATION DES PLANÈTES GÉANTES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 867 mots

Janvier 1610 Galilée découvre les quatre plus gros satellites de Jupiter, qu'il nomme « astres médicéens », et que nous appelons aujourd'hui satellites galiléens : il s'agit de Io, Europe, Ganymède et Callisto.1656 Christiaa […] Lire la suite

HUYGENS ÉTABLIT LA NATURE DES ANNEAUX DE SATURNE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 361 mots

En juillet 1610, Galilée observe avec une de ses lunettes de mystérieux appendices de part et d'autre de Saturne, appendices dont l'aspect change au cours du temps. Bénéficiant d'une meilleure lunette que Galilée, le Hollandais Christia […] Lire la suite

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Les nouvelles planètes »  : […] La fin du xviii e  siècle est le théâtre de la découverte de la première planète au-delà de Saturne, dont le temps de révolution est presque le triple, quatre-vingt-quatre ans, comme l'avait annoncé peu avant la loi de Bode. Cet astre qui, pendant des millénaires, fut considéré comme le plus éloigné – ce qui expliquerait qu'il soit représenté sous les traits d'un vieillard – se trouva ainsi détrôn […] Lire la suite

BRAHIC ANDRÉ (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Isabelle GRENIER
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carrière scientifique »  : […] André Brahic est né le 30 novembre 1942, à Paris, fils unique d’une famille originaire du village du Petit-Brahic, en Ardèche. Captivé par l’Univers dans son enfance, il renoue avec l’astronomie à l’université avec Evry Schatzman, avec qui il étudie les instabilités des étoiles massives. Nommé assistant à la Faculté des sciences de Paris en 1968, il se tourne vers l’étude de systèmes dynamiques e […] Lire la suite

CASSINI-HUYGENS (MISSION)

  • Écrit par 
  • Athéna COUSTENIS
  •  • 4 170 mots
  •  • 8 médias

Dédiée à l’exploration de la planète Saturne, de ses anneaux et de ses satellites naturels, la mission Cassini-Huygens est le fruit d’une étroite collaboration des agences spatiales américaine (NASA, National Aeronautics and Space Administration), européenne (ESA, European Space Agency) et italienne (ASI, Agenzia Spaziale Italiana). Lancé en 1997, le vaisseau spatial Cassini, avec à son bord la s […] Lire la suite

DOLLFUS AUDOUIN (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 1 219 mots
  •  • 1 média

Astronome –  un des plus grands de son temps – et aéronaute – un des plus audacieux du xx e  siècle –, le Français Audouin Dollfus naît le 12 novembre 1924, à Paris. Son père, Charles Dollfus, passionné par les choses de l'air, aéronaute titulaire des brevets de pilote de ballon et de dirigeable, sera le premier conservateur du musée aéronautique de Chalais-Meudon, inauguré en 1920, établissement […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 608 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les planètes géantes »  : […] L'exploration des planètes géantes Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune est d'abord confiée à Pioneer-10 et Pioneer-11, lancées respectivement en 1972 et 1973 ; elles sont suivies, à partir de 1977, par Voyager-1 et Voyager-2, engagées dans un périple dénommé « Grand Tour ». Voyager-1 survole Jupiter en 1979, à la distance minimale de 206 700 kilomètres, et découvre des anneaux trop minces pour êt […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 876 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « L'espace au service de la connaissance de l'Univers »  : […] Les activités spatiales ont permis de faire dans la connaissance de l'Univers un bond de géant que n'auraient pas permis les seuls télescopes terrestres : cette connaissance a en effet accompli plus de progrès au cours des cinquante premières années de l'ère spatiale qu'au cours des siècles précédents. Près de 200 sondes sont parties en direction de toutes les planètes du système solaire. Certain […] Lire la suite

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 511 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Saturne »  : […] Lancée en 1997, la mission Cassini-Huygens a bénéficié d’un grand relais médiatique. Elle se compose de deux modules dont les objectifs sont très différents. Le module Cassini, conçu par la N.A.S.A., est en orbite autour de Saturne depuis le 1 er  juillet 2004. Depuis, après la mission Pionneer-11 et les deux missions Voyager, Cassini fournit aux scientifiques de nouveaux éléments concernant la pl […] Lire la suite

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes » »  : […] Le premier grand ouvrage de Laplace, intitulé Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes (1784), utilise le fruit de recherches antérieures sur l'intégration des systèmes d'équations différentielles et la théorie des séries. Ces recherches préparaient bien leur auteur à s'intéresser au problème des trois corps reconnu par Leonhard Euler, Alexis Clairaut et Jean d'Alembert comme […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Survol de Neptune par la sonde Voyager-2. 25 août 1989

La sonde américaine Voyager-2, lancée en août 1977, et qui a déjà survolé Jupiter en 1979, Saturne en 1981 et Uranus en 1986, parvient, au terme d'un voyage de 4,5 milliards de kilomètres, à moins de cinq mille kilomètres de Neptune, la plus lointaine et la plus mystérieuse planète du système […] Lire la suite

États-Unis. Transmission par la sonde Voyager-2 d'une multitude d'informations sur Uranus. 24 janvier 1986

La sonde américaine Voyager-2, partie de la Terre le 20 août 1977, passe à 80 000 kilomètres de la planète Uranus, distante de la Terre de 3 milliards de kilomètres, après avoir visité Jupiter en juillet 1979 et Saturne en août 1981, et avant d'atteindre Neptune en août 1989. La moisson […] Lire la suite

Pour citer l’article

André BOISCHOT, André BRAHIC, Daniel GAUTIER, Guy ISRAËL, Pierre THOMAS, « SATURNE, planète », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/