SATURNE, planète

Médias de l’article

Saturne, Téthys, Dioné et Rhéa

Saturne, Téthys, Dioné et Rhéa
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Système de Saturne

Système de Saturne
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Saturne côté nuit

Saturne côté nuit
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Saturne

Saturne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tous les médias


Dynamique et nuages

À première vue, Saturne se présente comme une image adoucie de Jupiter. La symétrie axiale est encore évidente ; bandes claires et sombres alternent comme dans le cas de Jupiter, avec cependant beaucoup moins de contraste ; les couleurs des motifs sont moins vives. Tout se passe comme si les divers nuages s'étaient mélangés pour produire une tonalité générale presque uniforme. La circulation atmosphérique présente aussi de grandes ressemblances avec celle de Jupiter : un grand nombre de perturbations atmosphériques à très longue durée, baptisées ovales à cause de leur forme, sont présentes. Il existe, comme dans Jupiter, plusieurs alternances de courants allant d'est en ouest, et d'ouest en est, mais, d'une part, leurs vitesses sont plus grandes sur Saturne, d'autre part, on remarque dans cette dernière planète un courant équatorial ouest-est extrêmement intense.

Saturne : l'atmosphère

Saturne : l'atmosphère

photographie

La sonde spatiale Voyager-2 a acquis cette image de l'atmosphère de Saturne le 11 août 1981, depuis une distance de 13,9 millions de kilomètres. La planète présente des couleurs moins contrastées que Jupiter. Des nuages liés à une tempête sont visibles à moyenne latitude, en haut à... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

La composition chimique des nuages n'est pas mieux connue que dans le cas de Jupiter. La couche nuageuse supérieure – qui n'est peut-être qu'une brume – est très probablement constituée de cristaux d'ammoniac. Plus bas se situerait une couche de gouttes de sulfure acide d'ammonium (NH4SH) ou bien d'ammoniac dilué dans de l'eau. Cependant, toutes ces substances étant incolores, les couleurs des nuages et des taches doivent être dues à d'autres composants, d'origine inconnue. Comme dans le cas de Jupiter, la présence de phosphine (PH3) dans la troposphère suggère que le phosphore pourrait être un de ces composants.

L'altitude des différentes couches nuageuses n'est pas très bien déterminée non plus. Puisque l'ammoniac se condense aux températures inférieures à 145 kelvins, la base du nuage d'ammoniac doit être située aux environs du niveau de pression 1 atmosphère. Par ailleurs, les mesures dans l'infrarouge indiquent la présence d'une absorption nuageuse dans la troposphère au-dessus du niveau 0,5 atmosphère. La couche de cirrus d'ammoniac s'étendrait donc de 0,5 à 1 atmosphère, c'est-à-dire sur une trentaine de kilomètres d'épaisseur. Les nuages colorés pourraient être situés au niveau 2 ou 3[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., astronome à l'Observatoire de Meudon
  • : astronome titulaire à l'Observatoire de la Côte d'Azur
  • : professeur de classe exceptionnelle à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : professeur de géologie à l'École normale supérieure de Lyon
  • : docteur ès sciences, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  SATURNE, planète  » est également traité dans :

EXPLORATION DES PLANÈTES GÉANTES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 857 mots

Janvier 1610 Galilée découvre les quatre plus gros satellites de Jupiter , qu'il nomme « astres médicéens », et que nous appelons aujourd'hui satellites galiléens : il s'agit de Io, Europe, Ganymède et Callisto. 1656 Christiaan Huygens présente sa découverte du plus gros des satellites de Saturne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-des-planetes-geantes-reperes-chronologiques/#i_9218

HUYGENS ÉTABLIT LA NATURE DES ANNEAUX DE SATURNE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 361 mots

En juillet 1610, Galilée observe avec une de ses lunettes de mystérieux appendices de part et d'autre de Saturne , appendices dont l'aspect change au cours du temps . Bénéficiant d'une meilleure lunette que Galilée, le Hollandais Christiaan Huygens va établir qu'il s'agit en fait d'un anneau. En 1656, ces ansae (« anses »), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huygens-etablit-la-nature-des-anneaux-de-saturne/#i_9218

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Les nouvelles planètes »  : […] en 1781, dut abandonner son fief du Verseau à Uranus (père de Saturne dans la mythologie gréco-latine), mais, ce faisant, c'est le système des grandes conjonctions Jupiter-Saturne qui se trouve caduc, et les astrologues d'antan apparaissent comme des ignorants aux yeux des nouveaux astrologues. Cela ne pouvait apparemment qu'ouvrir davantage la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_9218

BRAHIC ANDRÉ (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Isabelle GRENIER
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carrière scientifique »  : […] nombreuses applications astrophysiques, des anneaux planétaires à la formation des planètes et des galaxies. L’épaisseur infime (de 2 à 3 mètres) des anneaux de Saturne qu’il prédit en 1977 sera confirmée par l’observation en 2015. André Brahic est nommé professeur à l’université Paris-VII en 1978 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahic-andre-1942-2016/#i_9218

DOLLFUS AUDOUIN (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 1 219 mots
  •  • 1 média

par polarisation de la lumière, Audouin Dollfus détecte également une atmosphère ténue autour de Mercure. Puis il se tourne vers Saturne, et, avec son équipe, étudie la structure des anneaux qui entourent la planète géante, s'évertuant à rechercher un nouveau satellite dont la présence expliquerait les perturbations dont ces anneaux semblent être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audouin-dollfus/#i_9218

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 620 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les planètes géantes »  : […] et 1973 ; elles sont suivies, à partir de 1977, par Voyager-1 et Voyager-2, engagées dans un périple dénommé « Grand Tour ». Voyager-1 survole Jupiter en 1979, à la distance minimale de 206 700 kilomètres, et découvre des anneaux trop minces pour être vus de la Terre. En 1980, elle survole Saturne et atteint, en 2003, les limites du système solaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_9218

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 886 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'espace au service de la connaissance de l'Univers »  : […] En 1997, la sonde Cassini-Huygens réalisée en coopération entre la N.A.S.A., l'E.S.A. et l'A.S.I. (Agence spatiale italienne) quitte Cape Canaveral pour Saturne. En 2002, Cassini prend de remarquables clichés de Saturne et de Titan puis, en 2004, d'autres, tout aussi remarquables, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_9218

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 517 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Saturne »  : […] Lancée en 1997, la mission Cassini-Huygens a bénéficié d’un grand relais médiatique. Elle se compose de deux modules dont les objectifs sont très différents. Le module Cassini, conçu par la N.A.S.A., est en orbite autour de Saturne depuis le 1er juillet 2004. Depuis, après la mission Pionneer-11 et les deux missions Voyager, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_9218

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes » »  : […] Mais c'est à propos de Jupiter et de Saturne que Laplace obtint un succès spectaculaire. Les mouvements de ces deux planètes supérieures paraissaient l'un accéléré, l'autre retardé par rapport aux observations de la fin du xvie siècle, telles que Tycho Brahe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_9218

MAGNÉTOSPHÈRES

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 4 678 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Planètes géantes »  : […] Les sondes Pioneer-11 et Voyager-1 et 2 ont mis en évidence sur Saturne un moment magnétique 540 fois plus grand que celui de la Terre mais 36 fois plus petit que celui de Jupiter. La magnétosphère correspondante a des dimensions de l'ordre du tiers de celle de Jupiter. Des flux de protons, d'une énergie de plusieurs dizaines de mégaélectronvolts, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetospheres/#i_9218

MAXWELL JAMES CLERK (1831-1879)

  • Écrit par 
  • Franck GREENAWAY
  •  • 2 006 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premiers travaux »  : […] de Cambridge. Dans ce texte consacré au mouvement des anneaux de Saturne (On the Stability of the Motion of Saturn's Rings), Maxwell valide l'une des trois hypothèses proposées sur la nature des anneaux : leur stabilité implique qu'ils sont constitués de particules indépendantes, et non pas de fluides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-clerk-maxwell/#i_9218

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 162 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orbites périodiques. Résonance »  : […] de grande amplitude. Le phénomène est un phénomène de résonance. Un terme de ce genre est créé par l'action mutuelle de Jupiter et Saturne. Les périodes de révolution de ces deux planètes sont dans un rapport voisin de 5/2, ce qui provoque une inégalité de période égale à 850 ans et dont l'amplitude, pour Saturne, est de l'ordre de 10. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_9218

NEUVIÈME PLANÈTE

  • Écrit par 
  • Jacques LASKAR
  •  • 1 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Localisation de la planète 9 »  : […] et en particulier des planètes les plus lointaines au sein du système solaire. Saturne ne devrait donc pas être épargné par cette hypothétique planète. L’analyse des données de la sonde Cassini – en orbite autour de Saturne depuis 2004 – fournit des mesures de distance de la Terre à Saturne avec une précision de l’ordre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuvieme-planete/#i_9218

URANUS, planète

  • Écrit par 
  • André BRAHIC
  •  • 4 684 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les anneaux »  : […] particules des anneaux. Contrairement à ce qui s'était passé dans le cas des anneaux de Saturne, les signaux à 3,6 et à 13 centimètres traversent de la même manière les anneaux. Or les particules d'une dimension d'une dizaine de centimètres devraient arrêter le signal à 3,6 centimètres et laisser passer le signal à 13 centimètres. Il semble donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranus-planete/#i_9218

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel GAUTIER, André BOISCHOT, André BRAHIC, Pierre THOMAS, Guy ISRAËL, « SATURNE, planète », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/