SARDAIGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cardo Maximus, Tharros

Cardo Maximus, Tharros
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Nora, Sardaigne

Nora, Sardaigne
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Un enjeu des impérialismes méditerranéens

Au xiie siècle avant J.-C., les Phéniciens débarquèrent dans l'île et, attirés par ses mines, fondèrent un certain nombre de villes dont Caliaris, l'actuelle Cagliari ; ils firent obstacle à l'installation de Grecs à Olbia, au vie siècle avant J.-C. Devenue colonie des Carthaginois, et durement exploitée par ceux-ci, la Sardaigne connut une période de terreur, et ses habitants se réfugièrent dans les montagnes. Lors des guerres puniques, elle joua un rôle stratégique important et fut occupée à deux reprises par Scipion avant d'être conquise par Rome, en 238 avant J.-C. Les Romains y construisirent des ports et des amphithéâtres, mais l'utilisèrent comme grenier à blé et comme lieu d'exil et de déportation, en dépit de la persistance du brigandage.

Nora, Sardaigne

Nora, Sardaigne

Photographie

Amphithéâtre de Nora, Sardaigne. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Comme d'autres îles de la mer Méditerranée, la Sardaigne excita les convoitises de divers peuples ; les Vandales, puis les Goths la disputèrent aux Byzantins. Victime de plusieurs raids sarrasins au viiie et au xie siècle, elle parvint à refouler les envahisseurs arabes au xie siècle avec le concours de Pise et de Gênes. Ces deux républiques exercèrent leur influence, la première sur le Sud et l'Est, la seconde sur le Nord et l'Ouest. À cette époque se constituèrent les quatre divisions administratives de l'île, ou giudicati (Cagliari, Arborée, Torres et Gallura), dirigées chacune par un giudice. Si, en 1284, les Génois l'emportèrent sur les Pisans, c'est toutefois l'influence de ces derniers qui a prédominé dans l'art sarde du xie au xiiie siècle, et en particulier dans l'architecture, comme en témoignent, entre autres, la basilique San Gavino à Porto Torres (seconde moitié du xie s.) et l'église Santa Maria del Regno à Andara (début du xiie s.).

En 1297, le pape Boniface VIII attribua la Sardaigne au roi d'Aragon Jacques II, qui en fit la conquête de 1322 à 1324. Néanmoins, la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SARDAIGNE  » est également traité dans :

CAGLIARI

  • Écrit par 
  • Robert BERGERON
  •  • 443 mots
  •  • 2 médias

Port du Campidano et de la Sardaigne méridionale, chef-lieu de l'île, Cagliari a une morphologie urbaine marquée par quelques phases historiques importantes. S'il ne reste des villes phéniciennes puis romaines que quelques vestiges, le patrimoine hérité des dominations pisane et aragonaise est notable : le Castello, sur une des collines de calcaire miocène du site de Cagliari, vieux quartier cein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cagliari/#i_95000

CAVOUR CAMILLO BENSO DE (1810-1861)

  • Écrit par 
  • Franco CATALANO, 
  • Universalis
  •  • 3 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le congrès de Paris »  : […] Mais la grandeur du nouveau président du Conseil se révéla dans la politique internationale. Ici, l'influence du connubio fut directe et immédiate, parce que l'existence d'un Piémont constitutionnel et libéral était étroitement liée au triomphe de la cause nationale et à une position de plus grande indépendance par rapport à l'Autriche, d'une part, par rapport à la France, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavour-camillo-benso-de/#i_95000

DELEDDA GRAZIA (1871-1936)

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 927 mots

Née en 1871 à Nuoro en Sardaigne, dans une famille relativement aisée, Grazia Deledda se découvre une vocation précoce pour l'écriture, et publie d'abord des nouvelles et des romans sentimentaux dans de modestes revues. En 1900, elle s'installe à Rome avec son mari. Si elle vit toujours dans le souvenir de sa Sardaigne natale, elle y retourne très rarement. Privilégiant la compagnie de ses sœurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grazia-deledda/#i_95000

GRIMALDI LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 598 mots

Importante famille génoise remontant à Othon Canella, consul à Gênes (1133) et dont le fils Grimaldo donna le nom à une descendance prolifique. Parmi ces Grimaldi, François, dit la Malice, s'empara en 1297, par surprise et pour peu de temps, du rocher de Monaco, terre provençale donnée en fief par l'empereur des Romains à Gênes (1191), avec l'accord du comte de Provence (1241). Essaimant à Cagnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grimaldi/#i_95000

SOLFERINO BATAILLE DE (24 juin 1859)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Solferino est la dernière bataille de la troisième guerre d'indépendance italienne. Elle se déroula en Lombardie, et mit aux prises une armée autrichienne et une armée franco-piémontaise. Elle eut pour conséquence l'annexion par le Piémont-Sardaigne de la plus grande partie de la Lombardie, contribuant ainsi à la construction de l'unité italienne. Après sa défaite à la bataille de Magenta le 4 ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-solferino/#i_95000

Voir aussi

Pour citer l’article

André PALLUEL-GUILLARD, Pierre-Yves PÉCHOUX, « SARDAIGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sardaigne/