SÃO PAULO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La capitale économique du pays

Parallèlement, São Paulo voit l'apparition de « centres d'activités », signalés par une densification des gratte-ciel, devenant ainsi une ville polycentrique, à l'image de Los Angeles. Le principal centre d'affaires se trouvait, jusque dans les années 1950, dans les quartiers centraux de République et de la cathédrale qui se sont ensuite paupérisés. Les activités tertiaires se déplacent, dès les années 1960, vers l'avenue Paulista, nouvelle vitrine d'une ville devenue métropole, qui abrite les sièges d'entreprises multinationales. À la fin des années 1980, le déplacement se poursuit en direction du sud-ouest, vers la voie sur berge du rio Pinheiros et les avenues Faria Lima et Luiz Carlos Berrini, où le prix du mètre carré a décuplé en quelques années. Ce troisième centre d'affaires offre des surfaces de bureaux dans des centaines d'immeubles intelligents équipés d'héliports. São Paulo est devenue la deuxième place mondiale pour le trafic des hélicoptères urbains, derrière New York, permettant d'éviter les engorgements du trafic et la violence urbaine. Des complexes commerciaux intégrant activités culturelles et de loisirs, des espaces hospitaliers et des campus universitaires, comme Butantã-cidade universitaria à l'ouest, Tatuapé à l'est, contribuent à créer de multiples centralités, plus ou moins articulées entre elles.

Si São Paulo est toujours leader de l'industrie brésilienne (métallurgie, mécanique, habillement, etc.), on observe, plus que dans les autres villes du pays, une importante perte des emplois industriels − uniquement les emplois formels − depuis les années 1980. La grande métropole industrielle s'adapte à la mondialisation : elle délocalise et reconvertit ses systèmes de production, tandis que le travail informel tend à progresser. Géographiquement, c'est la banlieue du sud-est, dite de l'ABC, regroupant les municipalités de Santo Andr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAO PAULO  » est également traité dans :

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 977 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « São Paulo, une région façonnée par l'industrie  »  : […] L'industrialisation de la région doit son essor à une grande capacité d'adaptation économique et à la mixité féconde des activités. São Paulo a effectué le passage d'une tradition agro-exportatrice à une économie industrielle tournée vers le marché intérieur. La ville a d'abord concentré l'essentiel du dynamisme industriel avec des industries alimentaires, textiles, industrie du bois puis, au cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-geographie/#i_38139

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 207 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Second cycle »  : […] En même temps, les pays industriels augmentent beaucoup leur consommation de café. De 10 millions de kilos en 1832, celle de la France passe à 70 millions en 1870. Parallèlement, aux États-Unis, la consommation par habitant double entre 1844 et 1902. À la suite de la crise de 1873 est fondé à Francfort le premier syndicat international pour contrôler le commerce du café, et, en 1880, se crée à New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-conquete-de-l-independance-nationale/#i_38139

MENDES DA ROCHA PAULO (1928- )

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 814 mots

Architecte brésilien, Paulo Mendes da Rocha est né le 25 octobre 1928 à Vitoria dans l'État d'Espirito Santo. Il a reçu en 2006 le prix Pritzker, considéré comme l'équivalent du prix Nobel pour l'architecture. Il est le second architecte brésilien à être ainsi reconnu internationalement après Oscar Niemeyer, couronné en 1988. N'ayant construit qu'au Brésil (à l'exception du pavillon du Brésil en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulo-mendes-da-rocha/#i_38139

QUADROS JÂNIO DA SILVA (1907-1992)

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 642 mots

Deux phases marquent la carrière politique de Jânio Quadros : d'abord, la période 1947-1961, qui commença par ses mandats municipaux successifs à São Paulo et se termina par sa fracassante renonciation à ses fonctions de président de la République au mois d'août 1961 ; puis, les années 1985-1992, pendant lesquelles il fut élu, pour la seconde fois, maire de São Paulo. Entre ces deux phases, le Br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janio-da-quadros/#i_38139

WARCHAVCHIK GREGORI (1896-1972)

  • Écrit par 
  • Yves BRUAND
  •  • 416 mots

Architecte brésilien. Après avoir quitté en 1918, la Russie, où il est né, pour l'Italie, Warchavchik fait ses études à l'Institut supérieur des beaux-arts de Rome. Il travaille ensuite comme assistant de Piacentini. Installé au Brésil en 1923, il publie en 1925, dans la presse locale, un manifeste intitulé Futurismo , apologie de l'architecture fonctionnaliste européenne. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregori-warchavchik/#i_38139

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine DROULERS, « SÃO PAULO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sao-paulo/