SÃO PAULO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La capitale du café dans un site de montagne tropicale

São Paulo doit son nom à ses fondateurs, des jésuites qui s'installent au bord du fleuve Tiétê en 1554. Elle est restée longtemps une petite bourgade coloniale, point de départ des grandes explorations intérieures menées par les bandeirantes, ces découvreurs hardis qui ont contribué à créer un aussi vaste Brésil. Le boom du café sortit São Paulo de sa torpeur au milieu du xixe siècle. La ville atteint 26 000 habitants en 1870, s'industrialise en même temps que le commerce du café fleurit et que les migrants européens affluent. Elle devient millionnaire en 1930, puis se hisse au premier rang des villes du Brésil quelques années plus tard (2 millions d'hab. en 1950). São Paulo regroupe, depuis les années 1970, 10 p. 100 de la population brésilienne.

La ville s'étale à la latitude du tropique du Capricorne, à une altitude de 800 mètres, dans un cadre de moyenne montagne couverte de forêts tropicales (Mata Atlântica). Son tissu urbain est peu dense, et la ville s'étend sur des superficies urbanisées continues qui dépassent 2 000 kilomètres carrés. Par ailleurs, la densité de population est faible, environ 100 hab./ha. Au cours de sa croissance, la ville a gommé les éléments naturels de son site : les lagunes et les marais ont été asséchés, les rivières canalisées et enterrées, les collines arasées. La nature tropicale sait toutefois rappeler sa présence, notamment lors des fortes inondations du fleuve Tiétê qui paralysent le trafic et provoquent des embouteillages sur des centaines de kilomètres.

À partir des années 1980, un nouveau type de gestion urbaine se met en place sous la forme de comités de bassins, des instances de concertation déterminées par bassins hydrographiques en partenariat avec la population locale, pour tenter de réduire les pollutions et les constructions sauvages. Avec une consommation d'eau de 150 à 400 litres/hab./jour, les réservoirs de la Serra do Mar (Billings et Guarapiranga) ne suffisent plus depuis la fin des années 1990. Il faut aller chercher l'eau de plus en plus loin, dans l'État du [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

7-9 novembre 2019 • Brésil • Remise en liberté de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva.

et blanchiment, en février, dans un deuxième dossier. Il est impliqué dans plusieurs autres affaires judiciaires. Le 9, « Lula » tient un meeting au siège du syndicat des métallurgistes de São Bernardo do Campo, près de São Paulo, où il avait passé ses derniers jours de liberté en avril 2018. Il déclare vouloir « sauver » le pays du « projet de haine » porté par le président Jair Bolsonaro.  [...] Lire la suite

21-25 mars 2019 • Brésil • Arrestation de l’ancien président Michel Temer.

Le 21, à São Paulo, la police arrête l’ancien président Michel Temer, au pouvoir d’août 2016 à décembre 2018. À cette dernière date, il avait été inculpé pour « corruption et blanchiment » dans le cadre de l’enquête Lava Jato (« lavage express »). Accusé par le parquet d’être [...] Lire la suite

13-14 décembre 2018 • Brésil • Retour à la clandestinité pour Cesare Battisti.

de son arrestation à la frontière bolivienne. La Cour suprême l’avait alors laissé en liberté. Mais en octobre, le président élu Jair Bolsonaro a promis à l’Italie d’extrader Cesare Battisti dès sa prise de fonction. Le 14, la police venue l’arrêter à son domicile de Cananéia (État de São Paulo) constate la disparition de Cesare Battisti.  [...] Lire la suite

6-11 septembre 2018 • Brésil • Attentat contre Jair Bolsonaro et candidature de Fernando Haddad.

présidentielle de Fernando Haddad, ancien ministre et ancien maire de São Paulo, après l’invalidation par le Tribunal supérieur électoral, fin août, de la candidature de l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva, condamné pour corruption en juillet 2017.  [...] Lire la suite

20 décembre 2017 • Brésil • Incarcération de Paulo Maluf.

Paulo Maluf, ancien maire et gouverneur de São Paulo et dirigeant du Parti progressiste (droite) – héritier de l’Alliance rénovatrice nationale au pouvoir durant le régime militaire –, se livre à la police et est incarcéré. En mai, il avait été condamné à sept ans et neuf mois de prison [...] Lire la suite

2-25 août 2017 • Venezuela • Installation de l’Assemblée nationale constituante.

de l’unité démocratique (MUD). Le 5, l’ANC destitue Luisa Ortega Díaz de ses fonctions. Le 5 également, à São Paulo, les ministres des Affaires étrangères de l’Argentine, du Brésil, du Paraguay et de l’Uruguay, membres fondateurs du Marché commun du Sud (Mercosur), décident de suspendre le Venezuela [...] Lire la suite

2-24 juin 2013 • Brésil • Mouvement social contre la vie chère.

Le 2, les autorités de São Paulo décident d'augmenter de 3 à 3,20 reais le prix du ticket de bus, provoquant un mouvement en faveur de l'amélioration des transports publics et contre la vie chère, qui se répand en quelques jours dans le pays. Les contestataires dénoncent aussi le coût [...] Lire la suite

3-31 octobre 2010 • Brésil • Élection de Dilma Rousseff à la présidence.

le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne, José Serra, gouverneur de l'État de São Paulo, qui obtient 32,6 p. 100 des voix. La candidate écologiste du Parti vert, Marina Silva, ancienne ministre de l'Environnement du président Lula, crée la surprise en recueillant 19,3 p. 100 [...] Lire la suite

9-13 mai 2007 • Vatican - Brésil • Voyage du pape Benoît XVI au Brésil.

entre l'Église et l'État. Dès son arrivée, le pape se prononce contre l'avortement, qui fait l'objet d'un projet de légalisation dans le pays. Le 10, au stade municipal de São Paulo, Benoît XVI s'adresse aux jeunes catholiques. Il les invite à être des « acteurs de l'évangélisation ». Le 11, à São [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Martine DROULERS, « SÃO PAULO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sao-paulo/