SÃO PAULO

La capitale du café dans un site de montagne tropicale

São Paulo doit son nom à ses fondateurs, des jésuites qui s'installent au bord du fleuve Tiétê en 1554. Elle est restée longtemps une petite bourgade coloniale, point de départ des grandes explorations intérieures menées par les bandeirantes, ces découvreurs hardis qui ont contribué à créer un aussi vaste Brésil. Le boom du café sortit São Paulo de sa torpeur au milieu du xixe siècle. La ville atteint 26 000 habitants en 1870, s'industrialise en même temps que le commerce du café fleurit et que les migrants européens affluent. Elle devient millionnaire en 1930, puis se hisse au premier rang des villes du Brésil quelques années plus tard (2 millions d'hab. en 1950). São Paulo regroupe, depuis les années 1970, 10 p. 100 de la population brésilienne.

La ville s'étale à la latitude du tropique du Capricorne, à une altitude de 800 mètres, dans un cadre de moyenne montagne couverte de forêts tropicales (Mata Atlântica). Son tissu urbain est peu dense, et la ville s'étend sur des superficies urbanisées continues qui dépassent 2 000 kilomètres carrés. Par ailleurs, la densité de population est faible, environ 100 hab./ha. Au cours de sa croissance, la ville a gommé les éléments naturels de son site : les lagunes et les marais ont été asséchés, les rivières canalisées et enterrées, les collines arasées. La nature tropicale sait toutefois rappeler sa présence, notamment lors des fortes inondations du fleuve Tiétê qui paralysent le trafic et provoquent des embouteillages sur des centaines de kilomètres.

À partir des années 1980, un nouveau type de gestion urbaine se met en place sous la forme de comités de bassins, des instances de concertation déterminées par bassins hydrographiques en partenariat avec la population locale, pour tenter de réduire les pollutions et les constructions sauvages. Avec une consommation d'eau de 150 à 400 litres/hab./jour, les réservoirs de la Serra do Mar (Billings et Guarapiranga) ne suffisen[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAO PAULO  » est également traité dans :

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 982 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « São Paulo, une région façonnée par l'industrie  »  : […] tradition agro-exportatrice à une économie industrielle tournée vers le marché intérieur. La ville a d'abord concentré l'essentiel du dynamisme industriel avec des industries alimentaires, textiles, industrie du bois puis, au cours des années 1930 et 1940, un premier processus de substitution des importations a porté sur le développement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-geographie/#i_38139

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 197 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Second cycle »  : […] En 1881, São Paulo produit 1 200 000 sacs de café et Rio 4 400 000. En 1892, la production des deux régions s'équilibre : 3 700 000 sacs pour chacune. Mais, dès 1906, São Paulo produit 15 400 000 sacs, le reste du Brésil 4 900 000 et les autres pays 3 700 000. La récolte de São Paulo représente alors 64 p. 100 de la production mondiale. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-conquete-de-l-independance-nationale/#i_38139

MENDES DA ROCHA PAULO (1928-    )

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 814 mots

Une grande partie de l'œuvre de Mendes da Rocha est concentrée à São Paulo. Sa maison (1960) aux espaces dépouillés met en œuvre des composants en béton préfabriqués et produits industriellement. En 1987, il réalise le magasin de meubles Forma et la chapelle de Saint-Pierre à Campos de Jordao dans l'État de São Paulo. Quant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paulo-mendes-da-rocha/#i_38139

QUADROS JÂNIO DA SILVA (1907-1992)

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 642 mots

: d'abord, la période 1947-1961, qui commença par ses mandats municipaux successifs à São Paulo et se termina par sa fracassante renonciation à ses fonctions de président de la République au mois d'août 1961 ; puis, les années 1985-1992, pendant lesquelles il fut élu, pour la seconde fois, maire de São Paulo. Entre ces deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janio-da-quadros/#i_38139

WARCHAVCHIK GREGORI (1896-1972)

  • Écrit par 
  • Yves BRUAND
  •  • 416 mots

Architecte brésilien. Après avoir quitté en 1918, la Russie, où il est né, pour l'Italie, Warchavchik fait ses études à l'Institut supérieur des beaux-arts de Rome. Il travaille ensuite comme assistant de Piacentini. Installé au Brésil en 1923, il publie en 1925, dans la presse locale, un manifeste intitulé Futurismo, apologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregori-warchavchik/#i_38139

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine DROULERS, « SÃO PAULO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sao-paulo/