CHAMPLAIN SAMUEL DE (1567-1635)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les Voyages de Champlain

Les Voyages de Champlain
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Champlain

Champlain
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Simples comptoirs ou colonie

Depuis son aventure acadienne, Champlain déplorait la précarité des monopoles de commerce. Il fallait convaincre le roi que la liberté du commerce était incompatible avec l'établissement d'une colonie permanente, et que, sans un monopole durable, les entreprises les mieux conçues seraient vouées à l'échec ; mais il fallait aussi persuader les marchands exclus du privilège de ne pas faire opposition à son octroi. Une fois le monopole consenti, il restait à obtenir de son titulaire qu'il fondât en Nouvelle-France une véritable colonie et non de simples comptoirs. Or, malgré leurs engagements, les marchands ne voulaient rien entreprendre de tel : le transport et l'établissement de colons étaient trop coûteux à leur gré, et en ces derniers ils voyaient d'éventuels concurrents, tentés de trafiquer pour leur propre compte.

C'est donc pour une cause apparemment perdue d'avance que Champlain lutta sans trêve jusqu'en 1627. Bien que Champlain eût présenté un plan cohérent et réaliste, fondé sur une évaluation précise des ressources de la Nouvelle-France, seules quelques familles se fixèrent à Québec, et il ne fut pas écouté des diverses associations de marchands qui prirent successivement en main les destinées du poste de Québec. Pourtant, depuis 1612, il représentait des personnages influents, princes et ducs, qui portèrent à tour de rôle le titre de vice-roi de la Nouvelle-France ; en 1620, il eut les pouvoirs d'un gouverneur, sans toutefois porter ce titre. Il donna sa première législation au poste de Québec, et se voua à son administration, abandonnant les explorations et ne faisant que de rares voyages en France. Sa jeune femme elle-même, Hélène Boullé, épousée en 1610, résida à Québec de 1620 à 1624. Néanmoins, l'avenir du petit poste de traite, dont la population totale n'atteignait pas cent âmes, restait mal assuré.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur général des presses de l'université Laval

Classification


Autres références

«  CHAMPLAIN SAMUEL DE (1567-1635)  » est également traité dans :

FONDATION DE QUÉBEC PAR CHAMPLAIN

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

Après plusieurs voyages au long cours où il s'est initié à la navigation et à la cartographie, Samuel de Champlain embarque une première fois pour la Nouvelle-France en mars 1603. De retour après quelques mois d'exploration de la future Acadie, il publie le récit de son voyage, Des sauvages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-quebec-par-champlain/#i_17950

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les débuts de la colonisation française »  : […] Fondateur de la ville de Québec (1608), Samuel de Champlain a mérité le titre de « Père de la Nouvelle-France ». Explorateur et géographe, il fut également un colonisateur. Après avoir participé à la tentative avortée (1604-1607) de fonder une colonie sur les rives de l'Atlantique, à Port-Royal, il avait fait prévaloir l'idée d'un établissement à l'intérieur, sur les rives du Saint-Laurent. Il lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_17950

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Francis Parkman à la recherche d'un monde perdu : 1846-1892 »  : […] Patricien de Boston, Francis Parkman le restera jusque dans son goût pour la culture des roses auxquelles il consacrera un ouvrage resté classique, mais c'est un patricien qui a le vif sentiment de l'étiolement de sa ville natale et qui va rechercher d'abord sur les pistes de l'Ouest, puis dans l'histoire héroïque du continent à l'époque des guerres indiennes quelque chose de la vigueur virile et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_17950

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Premières expériences »  : […] Au départ, il n'y a aucun dessein d'ensemble, et l'orientation s'explique par les changements qui sont intervenus. La paix intérieure est à peu près rétablie grâce à l'édit de Nantes en 1598, ce qui favorise la reprise de la vie économique. La fin des guerres de religion a libéré des gentilshommes avides d'aventures, de terres et de richesses. L'Espagne est affaiblie. L'Italie et le Saint Empire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_17950

Pour citer l’article

André VACHON, « CHAMPLAIN SAMUEL DE - (1567-1635) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-de-champlain/