SALONS, Denis DiderotFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des écrits de circonstance ?

Les neuf Salons écrits par Diderot (1759, 1761, 1763, 1765, 1767, 1769, 1771, 1775, 1781) couvrent un peu moins d'un quart de siècle ; ils sont inséparables d'un homme, Grimm (1723-1807), et de l'exposition dont ils font à chaque fois le compte rendu, le Salon. Grimm, qui était originaire d'Allemagne, était venu s'établir à Paris en 1748 ; il s'était rapidement intégré au milieu des philosophes, et était entré en relation avec Diderot grâce à Rousseau. Précepteur ou secrétaire de nombreux grands seigneurs ou princes germaniques, il avait pris, en 1754, la succession de l'abbé de Raynal à la tête de la Correspondance littéraire. Celle-ci, diffusée sous forme manuscrite auprès d'un petit nombre d'abonnés dans les cours européennes, renseignait l'étranger sur tous les aspects de la vie parisienne. Le Salon, exposition de peintures, de sculptures et de gravures organisée par l'Académie royale, au Louvre, dans le salon Carré (d'où son nom), était devenu un événement important depuis sa refondation en 1737 (il avait eu lieu très irrégulièrement depuis 1667, date de la première exposition). Tenu tous les deux ans, et sans véritable équivalent en Europe, il s'était imposé rapidement. Diverses publications avaient commencé à accompagner une manifestation attirant de plus en plus de visiteurs, mais Diderot les surpassa toutes par la vivacité de son style, reflet de ses impressions personnelles, et par des considérations plus générales qu'il s'autorisait, allant quelquefois jusqu'à une véritable théorie de l'art. Ses Salons font ainsi la synthèse entre le journalisme de circonstance et la réflexion esthétique.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  SALONS, Denis Diderot  » est également traité dans :

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un paysage littéraire en mouvement »  : […] Les délimitations multiples de ce que nous nommons « littérature » sont l’œuvre de la critique du xi x e  siècle et de l’institution scolaire. Ce terme désignait au xviii e  siècle des écrits d’érudition critique, jusqu’à ce que Louis Sébastien Mercier ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_34183

Voir aussi

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « SALONS, Denis Diderot - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-denis-diderot/