SALINITÉ

ARAL MER D'

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  • , Universalis
  •  • 2 362 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire contemporaine »  : […] Située au cœur de l'Asie centrale, dans une région au climat hostile, la « mer » d'Aral inquiète de plus en plus en raison de la diminution considérable de sa superficie et de son volume depuis une cinquantaine d'année. Cette évolution est principalement due au détournement à des fins d'irrigation (principalement pour la culture du coton) des eaux du Syr-Daria et de l'Amou-Daria, qui se jettent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-d-aral/#i_26762

ATLANTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 380 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Climat et hydrologie »  : […] En raison de la variété des climats, et de l'importance des apports fluviaux, les eaux de l'Atlantique présentent de considérables anomalies de densité, qui provoquent des courants généraux très complexes. La partie la plus étroite de l'Atlantique est située à peu près sous l'équateur ; elle connaît un climat de type équatorial : la température des eaux superficielles y est supérieure à 25  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-atlantique/#i_26762

BALTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 255 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hydrologie et biologie »  : […] Le bilan hydrologique de la Baltique est fortement positif. Si, sur ses 400 000 km 2 de superficie, elle ne reçoit en moyenne que 475 mm de précipitations par an, à peu près compensé par l'évaporation, les fleuves qui s'y jettent lui apportent chaque année environ 500 km 3 d'eau, le quarantième de son volume, et elle doit donc déverser dans la me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-baltique/#i_26762

BATHYSONDE

  • Écrit par 
  • Pascale DELECLUSE
  •  • 276 mots

La bathysonde (ou sonde C.T.D.), outil de base de l'océanographie, mesure la température (T), la conductivité (C), qui informe sur la salinité ambiante, et parfois le taux d'oxygène dissous en fonction de la pression, que l'on interprète comme une profondeur (D pour depth ). Sa technologie a considérablement évolué avec les progrès de l'électronique. Ces derniers, en particul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bathysonde/#i_26762

CARAÏBES - Mer des Caraïbes et golfe du Mexique

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 170 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] Par les passes que ménagent les Petites Antilles, entrent en mer des Caraïbes plusieurs types d'eaux atlantiques. L' eau profonde nord-atlantique , issue des eaux groenlandaises, ne pénètre que par les seuils les plus profonds, et sans doute à intervalles assez espacés ; caractérisée par une température légèrement supérieure à 4  0 C et une salinité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-mer-des-caraibes-et-golfe-du-mexique/#i_26762

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN
  • , Universalis
  •  • 4 462 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hydrologie »  : […] Les variations à court terme du niveau de la mer induites par les vents peuvent atteindre deux mètres, même si elles sont en moyenne de l'ordre de 60 centimètres. Les seiches (oscillations libres du niveau de la mer ou ondes stationnaires provoquées principalement par les vents et des modifications locales de la pression atmosphérique) sont ordinairement moins prononcées. Les variations dues aux m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-caspienne/#i_26762

CELTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] La mer Celtique est si largement ouverte sur l'Atlantique que les caractères de ses eaux sont étroitement contrôlés par l'hydrologie de l'Océan. Au large de la mer Celtique, les eaux superficielles (jusque vers 300 à 500 m de profondeur) de l'océan Atlantique sont tièdes (9 ou 10  0 C) et moyennement salées (environ 35,5 p. 1 000) : c'est l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-celtique/#i_26762

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le rôle de l'eau  »  : […] On ne saurait réduire le changement climatique par intensification de l'effet de serre à un simple réchauffement. Tout changement climatique, quelle que soit sa cause, implique nécessairement le cycle de l'eau, c'est-à-dire ce qui se passe dans l'atmosphère (évaporation, formation de nuages, précipitations), au sol (précipitations, infiltration, ruissellement, évaporation), et dans les océans (pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_26762

DELTAS

  • Écrit par 
  • Gilbert BELLAICHE
  •  • 3 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deltas continentaux »  : […] Les deltas continentaux peuvent être définis d'une manière très générale comme des constructions sédimentaires élaborées au débouché des cours d'eau dans des étendues d'eau permanentes. L'origine du mot delta remonte au v e  siècle avant J.-C. : il a été utilisé pour la première fois par Hérodote pour désigner la plaine alluviale du Nil, dont la f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deltas/#i_26762

EAU - Dessalement de l'eau de mer

  • Écrit par 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 3 172 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le problème thermodynamique »  : […] Le dessalement peut s'appliquer soit à des eaux provenant des océans et des mers, soit à des eaux saumâtres (eaux de nappes ou de lagunes). La salinité des océans et des mers ouvertes varie légèrement autour d'une composition moyenne (tabl. 1) . Les mers fermées ont une salinité plus faible ou plus élevée suivant l'intensité de l'évaporation et la nature des eaux de rivières qui s'y jettent (tab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-dessalement-de-l-eau-de-mer/#i_26762

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hydrologie Températures et salinités de surface »  : […] Pendant l'hiver boréal , les eaux de surface les plus chaudes (plus de 28  0 C) se rencontrent au large de Java et de Sumatra, entre l'équateur et le parallèle 10 0 sud. À l'ouest, le maximum de température est moins marqué (27  0 C) et décalé vers le sud jusqu'au canal de Mozambique. La mer Rouge et le golfe Persique ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_26762

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 334 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Lagunes »  : […] Les lagunes sont des lacs peu profonds en communication plus ou moins importante avec la mer et qui, de ce fait, en subissent constamment l'influence. Dans une lagune, on distingue essentiellement deux types de milieux : celui qui subit en permanence l'influence des apports marins (lagune « vivante ») et celui qui évolue de manière autonome (lagune « morte »). Le premier de ces milieux s'apparent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/#i_26762

LITTORAL MARITIME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 2 225 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diversité des peuplements benthiques du système phytal »  : […] Si les facteurs principaux, dits aussi climatiques, que sont la lumière et l'humectation agissaient seuls, chaque étage du système serait occupé par un peuplement unique de composition homogène, en espèces tout au moins. Or, il n'en est rien, car, au niveau même du substrat, interviennent d'autres facteurs qui sont dits, pour cette raison, édaphiques (du grec ἔδαϕος, sol). Ces facteurs édaphiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/littoral-maritime/#i_26762

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Écologie et paléoécologie »  : […] Il paraît difficile de parler de mangroves anciennes avant l'apparition des plantes qui les composent aujourd'hui et qui les caractérisent, à savoir des Myrtales, les Rhizophoracées qui semblent être apparues dans le Crétacé supérieur d'Égypte, et les Sonneratiacées connues dans le Tertiaire de l'Inde ; on peut y ajouter une Verbénacée, Avicennia . Ces végétaux constituent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_26762

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Masses d'eau et courants »  : […] Les échanges hydrologiques externes et les influences climatiques refroidissant les côtes nord et élevant la température et la salinité dans le bassin oriental différencient les masses d'eau. En Méditerranée occidentale on distingue : – l' eau atlantique , légère et mobile, entrant à Gibraltar et se tenant longtemps en surface (salinité 36,25 p. 1 000 ; température 13,5  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_26762

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'eau »  : […] Solvant universel de la biosphère, indispensable à toute réaction biochimique, l'eau constitue à la fois le milieu environnant des organismes aquatiques et le milieu intérieur de tous les organismes aquatiques ou terrestres. Les cellules vivantes sont en effet constituées de solutions, suspensions et émulsions aqueuses, dans lesquelles les proportions pondérales en eau vont de 70 p. 100 (tissus t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_26762

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Animaux euryhalins »  : […] Alors que certains organismes, marins ou d'eau douce, ne peuvent survivre qu'en milieu de salinité stable (sténohalins), d'autres, dits euryhalins, sont plus ou moins tolérants aux fluctuations de la teneur en sels de leur environnement. L'euryhalinité existe à un degré plus ou moins important chez beaucoup d'espèces aquatiques et culmine chez les migrateurs amphibiotiques dont le cycle biologiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_26762

MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES

  • Écrit par 
  • Pascale DELECLUSE, 
  • Claire LÉVY
  •  • 7 846 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'instrumentation développée à partir d'un navire »  : […] Pour obtenir des profils rapides de température dans les couches superficielles de l'océan, un des premiers instruments a été la sonde largable, dite encore sonde bathythermographique. Celle-ci mesure la température lors de sa chute libre dans l'océan. La profondeur est déduite de la vitesse de descente, et la transmission des données se fait par l'intermédiaire d'un fil de cuivre (conducteur), r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modelisation-et-prevision-oceanographiques/#i_26762

MORTE MER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 597 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une salinité exceptionnelle »  : […] Les eaux de la mer Morte présentent une salinité extrêmement élevée, et la concentration en sel augmente en profondeur. Il existe en effet deux masses d'eau différentes dans le lac. Jusqu'à 40 mètres de profondeur, la température varie entre 19 et 37  0 C, la salinité est légèrement inférieure à 300 parts pour 1 000 et l'eau est très riche en sulfates et en bicarbonates. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-morte/#i_26762

NARVAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 709 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les différentes fonctions attribuées à la défense des narvals »  : […] Pour bien des auteurs, la défense du narval est une arme offensive. Aujourd’hui encore les documentaires qui racontent la vie de ces animaux montrent des scènes de robustes mâles se livrant, semble-t-il, à des duels au ras des vagues. Charles Darwin et Jules Verne se sont tous deux intéressés au rôle que pouvait jouer cette défense. Ils concluent qu’elle assure un avantage sélectif aux plus forts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narval/#i_26762

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] La température des eaux superficielles de la mer Noire présente une périodicité annuelle marquée. En hiver, elle varie entre — 0,5  0 C dans le nord-ouest et de 9 à 10  0 C dans le sud-est. Le froid hivernal forme une couche superficielle intermédiaire qui descend jusqu'à 50 à 100 mètres de profondeur, la température oscillant entre 6,5 et 8  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-noire/#i_26762

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 422 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Salinités et températures »  : […] Les eaux océaniques pénètrent en mer du Nord, toute l'année, par la région des Shetland ; il en entre aussi, en quantité dix fois moindre, et surtout en hiver, par le pas de Calais. Au printemps et en été, des eaux dessalées parviennent dans le Skagerrak et en baie Allemande. Les eaux océaniques forment deux langues salées dont chacune longe le littoral situé à sa droite, encerclant un tourbillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/#i_26762

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Propriétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 033 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Température »  : […] La température des eaux de l'océan résulte de l'action de facteurs antagonistes, les uns d'échauffement (absorption des radiations provenant du Soleil et du ciel, transfert par convection à partir de l'atmosphère, condensation de la vapeur d'eau, transformation en chaleur de l'énergie des vents agissant sur la surface), les autres de refroidissement (rayonnement de grande longueur d'onde à partir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-proprietes/#i_26762

OCÉAN ET MERS (Eaux marines) - Mouvements

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 3 601 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Différences de densité »  : […] Lorsqu'elles sont en grandes masses, les eaux de densités et de salinité différentes ne se mélangent pas ; si elles se trouvent en contact, la plus dense tend à passer au-dessous de celle dont la densité est moindre. Ces forces dites thermohalines (car liées à la température et à la salinité) jouent un rôle particulièrement important dans la formation des eaux profondes et de fond des océans ; ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-eaux-marines-mouvements/#i_26762

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La vie dans les grandes profondeurs »  : […] Les peuplements des profondeurs ne comportent évidemment pas de végétaux. Parmi les micro-organismes, l'existence de formes chimiolithotrophes libres ou symbiotiques est très remarquable : elle permet le développement de peuplements originaux dont la survie est indépendante des apports trophiques venant des couches éclairées et repose sur l'énergie libérée par l'oxydation, par des bactéries, de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-dans-les-grandes-profondeurs/#i_26762

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des océans froids et salés »  : […] Les océans sont froids : 3,8  0 C en moyenne. En surface, les températures dépendent de la position géographique de l’océan et de la saison. Elles varient de – 1,9  0 C à + 30  0 C. Leur répartition tend à être latitudinale mais elle est modifiée par le régime des courants. Aux faibles latitudes (zones équatoriales), l’eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_26762

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Types d'osmorégulation »  : […] L 'équilibre est isosmotique lorsqu'il y a égalité de pression osmotique entre le milieu inférieur et le milieu externe. Pratiquement, ce cas ne s'observe que pour des animaux marins. L'organisme ne tend ni à s'hydrater, ni à se déshydrater. La régulation osmotique porte essentiellement sur les mouvements d'ions (ionorégulation), tandis que le transport osmotique de l'eau est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_26762

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 710 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Circulation »  : […] L' océan actuel est caractérisé par une mince couche d'eau chaude (de 200 à 500 m) tropicale à subtropicale entre la convergence antarctique, au sud, et la convergence arctique, au nord. Cette zone d'eau chaude a une densité assez faible (inférieure à 1,027), une température variant entre 12 et 30  0 C et une salinité variant entre 34 et 37,5 p. 1 000. Elle surmonte des e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-pacifique/#i_26762

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] La médiocre profondeur (134 m) du seuil de Bāb al-Mandab, qui met en relation la mer Rouge avec l'océan Indien, et l'étroitesse de cette entrée font que les apports d'eau océanique, qui s'effectuent en surface, sont relativement modestes, alors que la mer Rouge ne reçoit pratiquement aucun fleuve et fort peu de précipitations. Il en résulte une salinité élevée, qui est, en surface, de 38  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_26762


Affichage 

Baltique : profil de salinité dans le Kattegat et la mer des Belt

carte

Profil de salinité dans le Kattegat et la mer des Belt, par temps calme anticyclonal, le 2 septembre 1937 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Courants et salinités

carte

Courants généraux et salinités, en février 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Drainage quaternaire de la mer de la Sonde

dessin

Le drainage quaternaire de la mer de la Sonde Les vallées subaériennes creusées lors des régressions quaternaires sont les traits essentiels du relief sous-marin de la plupart des mers épicontinentales ; c'est souvent dans ces vallées que se déposent aujourd'hui les plus fins des sédiments... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Eaux de nappes salées : composition chimique

tableau

Composition chimique d'eaux de nappes salées exprimée en mg/l 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mer Celtique et Manche occidentale : températures et salinités de février

carte

Températures et salinités de février, dans la mer Celtique et la Manche occidentale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mers fermées : salinité

tableau

Salinité globale de mers fermées 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Salinité de surface

carte

fig 2 – Salinités de surface 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Baltique : profil de salinité dans le Kattegat et la mer des Belt
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Courants et salinités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Drainage quaternaire de la mer de la Sonde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Eaux de nappes salées : composition chimique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Mer Celtique et Manche occidentale : températures et salinités de février
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mers fermées : salinité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Salinité de surface
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte