SAISON CYCLONIQUE 2017 DANS L'ATLANTIQUE NORD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vue satellitaire du cyclone Irma au-dessus des îles Bahamas

Vue satellitaire du cyclone Irma au-dessus des îles Bahamas
Crédits : NOAA GOES Project/ NASA

photographie

Île de Saint-Martin après le passage du cyclone Irma

Île de Saint-Martin après le passage du cyclone Irma
Crédits : Jose Jimenez/ Getty Images

photographie

Cyclone Irma à Fort Lauderdale (Floride)

Cyclone Irma à Fort Lauderdale (Floride)
Crédits : Chip Somodevilla/ Getty Images

photographie

Trajet des cyclones de la saison cyclonique 2017 (23 novembre 2017)

Trajet des cyclones de la saison cyclonique 2017 (23 novembre 2017)
Crédits :  Encyclopædia Universalis France

carte


Un scénario cyclonique connu

Les ouragans de l’Atlantique nord sont repérés par une onde tropicale qui naît généralement au large des côtes africaines ou parfois dans le golfe du Mexique, plus rarement au sud des Açores. Dans le premier cas, la dépression se déplace vers l’ouest à des vitesses de quelques dizaines de kilomètres par heure (km/h). Elle gagne en intensité en empruntant une partie de son énergie aux eaux chaudes tropicales, ce qui nourrit également la quantité d’eau-vapeur disponible. La tempête tropicale, lorsqu’elle évolue vers le statut de cyclone, montre des vents tourbillonnants atteignant couramment 200 km/h, accompagnés de pluies violentes. À ce stade, les images de ces cyclones obtenues grâce à des satellites sont spectaculaires et montrent une masse circulaire de nuages aplatie en un disque pouvant atteindre 1 000 kilomètres de diamètre, spiralant autour d’un centre bien défini, appelé œil du cyclone, lui-même d’une dimension de quelques dizaines de kilomètres de diamètre. Leur trajectoire se termine en général dans le sud des États-Unis ou dans l’océan Atlantique.

Ceux issus du golfe du Mexique, ou de l’Atlantique et qui tirent leur énergie de l’eau chaude du golfe, décrivent le plus souvent un demi-cercle dans ce dernier pour remonter vers les côtes sud des États-Unis. Ce fut le cas de l’ouragan Katrina en 2005, apparu au large des Barbades et amplifié dans le golfe. D’autres restent sur le Mexique comme le cyclone Katia au début du mois de septembre de 2017.

Les cyclones de la saison 2017 entrent pour la plupart dans le schéma général des ouragans issus d’une onde tropicale au large des côtes africaines. À titre d’exemple remarquable par sa puissance, le cyclone Irma est d’abord repéré le 29 août au large du Cap-Vert sous la forme d’une dépression tropicale. Celle-ci migre vers l’ouest et devient une tempête tropicale de catégorie 1 le 31 août à 11 heures à la verticale de l’embouchure de l’Amazone, puis de catégorie 2 à 14 heu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « SAISON CYCLONIQUE 2017 DANS L'ATLANTIQUE NORD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saison-cyclonique-2017-dans-l-atlantique-nord/