SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Baie de l'île Moustique

Baie de l'île Moustique
Crédits : Digital Vision/ Getty

photographie

Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Crédits : W. J. Hebert/ Getty Images

photographie


Nom officielSaint-Vincent-et-les Grenadines (VC)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Frederick Ballantyne (depuis le 2 septembre 2002)
Chef du gouvernementRalph Gonsalves (depuis le 29 mars 2001)
CapitaleKingstown
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar des Caraïbes de l'Est (XCD)
Population110 500 (estim. 2018)
Superficie (km2)389

Géographie

Des montagnes volcaniques densément boisées s'étendent du nord au sud de Saint-Vincent. De nombreux cours d'eau rapides, non navigables, y prennent naissance. Les deux plus hauts pics se trouvent dans le nord, au volcan de la Soufrière (1 234 mètres et 1 178 mètres), dont les éruptions ont dévasté l'île en 1812 et en 1902. Cette dernière éruption, qui a enseveli la moitié nord de l'île, a coïncidé avec celle de la montagne Pelée en Martinique. Le volcan de la Soufrière est à nouveau entré en activité en 1979, obligeant la population à évacuer l'île et ravageant les cultures. Les cendres volcaniques ont fertilisé le sol, qui supporte une végétation luxuriante. Certaines grandes îles des Grenadines présentent un relief vallonné et nombre d'entre elles sont réputées pour leurs récifs coralliens et leurs plages magnifiques.

Soumise aux alizés, l'île de Saint-Vincent jouit d'un climat tropical maritime. Les précipitations et les températures varient avec l'altitude. Les précipitations annuelles s'élèvent ainsi en moyenne d'environ 1 500 millimètres sur la côte à 3 800 millimètres dans les montagnes qui occupent le centre de l'île. La température moyenne oscille entre 18 et 32 0C à Kingstown. Les îles sont périodiquement victimes du passage de cyclones particulièrement violents, comme en 1780, 1898, 1980, 1995, 2002 et 2004. La saison sèche dure de janvier à mai à Saint-Vincent, la saison des pluies, de mai à octobre.

La population est composée aux deux tiers de Noirs et un cinquième de mulâtres, ainsi qu'une petite minorité de descendants d'Européens et d'Asiatiques. Les Karibs sont très peu nombreux (2 p. 100), mais il existe une petite communauté de métis afro-amérindiens. L'anglais, langue officielle, côtoie un créole français. Les anglicans, les méthodistes et les catholiques forment les principales communautés religieuses. Saint-Vincent-et-les-Grenadines possède l'un des taux de natalité les plus élevés des Caraïbes, responsable d'une croissance démographique extrêm [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES  » est également traité dans :

KINGSTOWN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 161 mots

Capitale et port le plus important de Saint-Vincent et les Grenadines, État insulaire des Petites Antilles, Kingstown (13 044 hab. en 2004) est située au sud de la côte occidentale de Saint-Vincent, la plus grande et la plus septentrionale des îles Grenadines. La ville surplombe le port et est abritée par la colline de Berkshire au nord et par Cane Garden Point au sud. Le port possède un quai po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kingstown/#i_98824

Voir aussi

Pour citer l’article

Richard TOLSON, David Lawrence NIDDRIE, « SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-vincent-et-les-grenadines/