SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielSaint-Vincent-et-les Grenadines (VC)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par la gouverneure générale Susan Dougan (depuis le 1er août 2019)
Note :
Chef du gouvernementRalph Gonsalves (depuis le 29 mars 2001)
CapitaleKingstown
Langue officielleanglais
Unité monétairedollar des Caraïbes de l'Est (XCD)
Population110 800 (estim. 2021)
Superficie (km2)389

Géographie

Des montagnes volcaniques densément boisées s'étendent du nord au sud de Saint-Vincent. De nombreux cours d'eau rapides, non navigables, y prennent naissance. Les deux plus hauts pics se trouvent dans le nord, au volcan de la Soufrière (1 234 mètres et 1 178 mètres), dont les éruptions ont dévasté l'île en 1812 et en 1902. Cette dernière éruption, qui a enseveli la moitié nord de l'île, a coïncidé avec celle de la montagne Pelée en Martinique. Le volcan de la Soufrière est à nouveau entré en activité en 1979, obligeant la population à évacuer l'île et ravageant les cultures. Les cendres volcaniques ont fertilisé le sol, qui supporte une végétation luxuriante. Certaines grandes îles des Grenadines présentent un relief vallonné et nombre d'entre elles sont réputées pour leurs récifs coralliens et leurs plages magnifiques.

Soumise aux alizés, l'île de Saint-Vincent jouit d'un climat tropical maritime. Les précipitations et les températures varient avec l'altitude. Les précipitations annuelles s'élèvent ainsi en moyenne d'environ 1 500 millimètres sur la côte à 3 800 millimètres dans les montagnes qui occupent le centre de l'île. La température moyenne oscille entre 18 et 32 0C à Kingstown. Les îles sont périodiquement victimes du passage de cyclones particulièrement violents, comme en 1780, 1898, 1980, 1995, 2002 et 2004. La saison sèche dure de janvier à mai à Saint-Vincent, la saison des pluies, de mai à octobre.

La population est composée aux deux tiers de Noirs et un cinquième de mulâtres, ainsi qu'une petite minorité de descendants d'Européens et d'Asiatiques. Les Karibs sont très peu nombreux (2 p. 100), mais il existe une petite communauté de métis afro-amérindiens. L'anglais, langue officielle, côtoie un créole français. Les anglicans, les méthodistes et les catholiques forment les principales communautés religieuses. Saint-Vincent-et-les-Grenadines possède l'un des taux de natalité les plus élevés des Caraïbes, responsable d'une croissance démographique extrêmement forte, néanmoins modérée par l'émigration.

L'économie de Saint-Vincent est essentiellement tournée vers l'agriculture. Les cultures traditionnelles sont la maranta, dont le pays est l'un des premiers producteurs, la canne à sucre et surtout, depuis les années 1950, la banane qui est devenue le premier produit d'exportation. Le passage des cyclones (Ivan en 2004, Dean en 2007), la chute des ventes à destination de l'Union européenne imposée par l'O.M.C. constituent, parmi d'autres, des facteurs de déstabilisation des cours et de baisse de la production. Cultures exportées elles aussi, mais dans la région Caraïbes, la patate douce, la banane plantain, l'igname, le gingembre et le muscadier ne sont pas en mesure de diversifier le secteur agricole. De même, l'industrie, qui repose en grande partie sur l'agroalimentaire (savon, huiles alimentaires, produits à base de coprah, rhum, bière, farine, nourriture pour animaux), est trop limitée pour constituer une alternative. Seul le secteur des services offre de réelles possibilités de diversification. Le tourisme, déjà présent grâce aux activités de plaisance répandues dans les Grenadines, connaît une forte croissance, tant à travers la construction d'hôtels et d'infrastructures touristiques qu'en fonction du passage de nombreux bateaux de croisière (200 000 visiteurs en 2008). Pour renforcer son offre, le gouvernement a décidé la mise en chantier, sur l'île de Saint-Vincent, d'un aéroport international financé par Taïwan, à hauteur de 30 millions de dollars. En outre, un secteur financier offshore se développe, à l'exemple de nombreuses îles des Caraïbes ; comme dans celles-ci, des soupçons de blanchiment d'argent ont motivé l'inscription, jusqu'à son retrait en 2003, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines sur la liste noire du Groupement d'action financière sur le blanchiment de capitaux (le G.A.F.I., lié à l'O.C.D.E.). Les autorités doivent par ailleurs faire face aux accusations de laxisme portées par les pays voisins à propos de la lutte contre le trafic de drogue : l'archipel serait devenu la principale plate-forme de transbordement de la marijuana vers les autres îles des Caraïbes.

Baie de l'île Moustique

Photographie : Baie de l'île Moustique

Bateaux de plaisance dans la baie de Moustique. 

Crédits : Digital Vision/ Getty

Afficher

Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Photographie : Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines

L'île Moustique, petit paradis pour milliardaires, dans l'archipel des Grenadines, au sud des Petites Antilles. 

Crédits : Prisma by Dukas/ Universal Images Group/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Baie de l'île Moustique

Baie de l'île Moustique
Crédits : Digital Vision/ Getty

photographie

Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Île Moustique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Crédits : Prisma by Dukas/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES  » est également traité dans :

KINGSTOWN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 161 mots

Capitale et port le plus important de Saint-Vincent et les Grenadines, État insulaire des Petites Antilles, Kingstown (13 044 hab. en 2004) est située au sud de la côte occidentale de Saint-Vincent, la plus grande et la plus septentrionale des îles Grenadines. La ville surplombe le port et est abritée par la colline de Berkshire au nord et par Cane Garden Point au sud. Le port possède un quai po […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-12 juillet 2021 Finances mondiales. Suspension du projet européen de taxe numérique.

Seuls s’opposent au projet la Barbade, l’Estonie, la Hongrie, l’Irlande, le Kenya, le Nigeria, le Pérou, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Sri Lanka. Le 10, le G20 réuni à Venise approuve, après le G7 en juin, l’accord sur la taxation des multinationales. La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen déclare que cet accord « invite les pays à accepter de démanteler les taxes numériques existantes, que les États-Unis considèrent comme discriminatoires, et à s’abstenir d’instaurer des mesures similaires à l’avenir ». […] Lire la suite

5 novembre 2020 Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Élections législatives.

Le Parti travailliste uni du Premier ministre Ralph Gonsalves améliore sa majorité à l’issue des élections législatives, avec 9 sièges sur 15, en dépit d’une seconde place en nombre de suffrages – 49,6 p. 100. Le Nouveau Parti démocratique (centre droit) obtient 50,3 p. 100 des voix et 6 élus. Le taux de participation est de 66,9 p. 100. Ralph Gonsalves entame un cinquième mandat consécutif. […] Lire la suite

Pour citer l’article

David Lawrence NIDDRIE, Richard TOLSON, « SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-vincent-et-les-grenadines/