ṢADRĀ SHĪRĀZĪ (1572-1640)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une métaphysique de l'acte d'exister

L'esquisse de bibliographie consacrée à Ṣadrā Shīrāzī par Henry Corbin comporte en tout quarante-deux titres, plus onze ouvrages d'attribution incertaine. Deux ouvrages peuvent aider à situer d'emblée Mollā Ṣadrā comme philosophe : un commentaire d'Avicenne (Gloses sur la métaphysique du Shīfā d'Avicenne) et un commentaire de Sohrawardī (Gloses sur le Livre de la théosophie orientale de Sohrawardī). À l'influence de ces deux maîtres il faut ajouter également celle d'Ibn ‘Arabī. Mais, qu'il lise Avicenne ou Sohrawardī, Mollā Ṣadrā inverse la visée traditionnelle d'une métaphysique qui affirmait la primauté de l'essence par rapport à l'existence. À l'encontre de la métaphysique des essences héritée d'al-Fārābī et d'Avicenne, il pose une métaphysique de l'être, à l'intérieur de laquelle aucune essence ne sera déterminée indépendamment de son acte d'exister. C'est cette primauté de l'acte d'exister sur la quiddité, sur l'essence, qui commande toute la structure du système.

Déterminée par son acte d'être (wujūd), l'essence, en effet, ne saurait être immuable ; elle connaît même des périodes d'intensification et des périodes d'affaiblissement. L'univers de Mollā Ṣadrā est un univers où les essences ne cessent de se transformer, traversant toute une série de métamorphoses ; par opposition à l'univers traditionnel des essences immuables, il révèle une mobilité, une « in-quiétude » fondamentale de l'être. Il est ainsi un monde en transformation, mais aussi « en ascension ». Les étapes mêmes de cette ascension coïncident avec des plans d'univers bien définis. Il y a d'abord un « élan ascensionnel » depuis les éléments et les minéraux, élan qui s'épanouit dans l'homme, tel qu'il existe sous sa forme terrestre. Mais l'être humain lui-même n'est qu'un « seuil », à partir duquel cette ascension du monde va se poursuivre, à travers lequel elle atteindra à des formes supérieures, dans d'autres plans d'univers.

L'homme étant constitué, selon l'anthropologie traditionnelle, par le corps, l'âme et l'esprit, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SADRA SHIRAZI (1572-1640)  » est également traité dans :

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La philosophie traditionnelle de l'Iran »  : […] De cette crue de l'averroïsme, en effet, il n'y a pas trace en Orient, nommément en Iran, pays qui, du xii e siècle à nos jours, est resté le principal foyer de la philosophie en Islam. Le plus important continuateur immédiat d'Avicenne fut Bahmanyār Marzubān, dont le nom est d'une consonance iranienne préislamique. Ce qui succède à cette premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_9753

ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 9 001 mots

Dans le chapitre « La philosophie en Iran »  : […] Si la tradition philosophique de la falsafa prend fin avec la polémique d'Ibn Rushd, cet événement n'épuise pas la vitalité de la philosophie islamique. Les penseurs iraniens n'ont cessé d'en nourrir la pensée, et cela pendant dix siècles. Rédigeant leurs traités en arabe ou en persan, les philosophes iraniens ont conçu leur œuvre comme une explicitation métaphysique du fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-la-philosophie/#i_9753

SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET
  •  • 5 029 mots

Dans le chapitre « La sagesse orientale »  : […] Si l'imagination visionnaire a un tel rôle, il ne faut pourtant pas oublier que, pour Sohrawardī, l'événement de contemplation par excellence reste l'union de l'âme avec l'Intellect agent. Celui-ci est homologué à l'Esprit saint, à l'ange Gabriel. Un des plus beaux « récits mystiques », intitulé Le Bruissement de l'aile de Gabriel , nous offre peut-être l'explication de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sohrawardi-suhrawardi/#i_9753

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre DUCASSÉ, « ṢADRĀ SHĪRĀZĪ (1572-1640) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadra-shirazi/