PITOËFF SACHA (1920-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de deux comédiens célèbres d'origine russe, marqué par l'enseignement de Louis Jouvet, formé très jeune aux grands classiques du théâtre – Tchekhov, Gorki, Ibsen, Pirandello –, Sacha Pitoëff choisit naturellement le métier d'acteur, qu'il servit tout à la fois avec passion et modestie. Ses parents, Georges (1884-1939) et Ludmilla (1895-1951) Pitoëff, ont marqué le théâtre français de l'entre-deux-guerres.

La vocation de Sacha Pitoëff était toute tracée : après des cours suivis auprès de Louis Jouvet, il fera ses débuts sur scène à l'âge de dix-neuf ans, en 1939, aux côtés de ses parents. C'était au Théâtre des Mathurins, dans La Dame aux camélias. Après la guerre et quelques autres rôles, Pitoëff crée sa propre troupe et exerce très vite la double activité de comédien et de metteur en scène. Se succéderont ainsi, entre autres, Oncle Vania et Les Trois Sœurs de Tchekhov, Les Bas-Fonds de Gorki, Ce soir on improvise de Pirandello, Le Gardien de Pinter, Incident à Vichy d'Arthur Miller, et un tout dernier Pirandello, en 1977, Six Personnages en quête d'auteur, qu'il met en scène à Nantes et à Boulogne-Billancourt.

Au cinéma, Sacha Pitoëff joua dans Les Espions de Henri Georges Clouzot (1957), Le Joueur de Claude Autant-Lara (1958). Mais ce comédien au physique très particulier – visage émacié, corps de grand oiseau fragile, voix très grave, diction typiquement théâtrale – ne pouvait pas vraiment séduire. Seul Alain Resnais sut utiliser sa personnalité singulière dans L'Année dernière à Marienbad, lion d'or à Venise en 1961. Il est vrai que le film lui-même ne ressemblait à aucun autre. Au côté de Delphine Seyrig, Sacha Pitoëff put y interpréter sans mal le rôle d'un meneur de jeu énigmatique. Sacha Pitoëff ou, selon les mots d'un critique théâtral, « le comédien sans grimace et sans complaisance ».

—  Georges COHEN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Georges COHEN, « PITOËFF SACHA - (1920-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacha-pitoeff/