SABLE

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 058 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  Accumulation éolienne »  : […] en raison de leur cohésion interne. Le transport éolien affecte donc, fondamentalement, les sables fins et très fins (grains compris entre 0,50 et 0,050 mm), et les limons (de 50 à 2 μm). Le déplacement des sables se fait par saltation des grains soulevés à plusieurs décimètres au-dessus du sol, et retombant plus loin ; celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_23000

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations marines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 7 917 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La plate-forme continentale »  : […] Les sables, plus meubles, se disposent en accumulations mieux individualisées : les ridins sont de grandes rides parallèles les unes aux autres, pouvant atteindre une quinzaine de mètres de commandement, façonnées par les courants de marée en général (elles se disposent alors parallèlement à la direction du courant), et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-marines/#i_23000

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les vides diffus »  : […] Dans certains terrains sableux, la circulation de l'eau déplace les grains les plus fins ; la porosité augmente par endroits, permettant des affaissements localisés ; parfois même de véritables conduits se développent, que la ressemblance avec des terriers d'animaux a fait appeler « renards » ; ces vides francs modestes donnent lieu à un type d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaissements-du-sol/#i_23000

CHANT DES DUNES

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 408 mots

En avril 2001, une équipe du laboratoire de physique statistique de l'École normale supérieure de Paris, en mission au Maroc, découvre par hasard des dunes qui chantent très facilement soit lors d'avalanches naturelles, soit lors d'avalanches provoquées en poussant le sable le long de la pente. Les chercheurs ont donc pu mener sur place toute une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-des-dunes/#i_23000

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 854 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Types morphologiques et biologiques »  : […] d'un réseau radiculaire horizontal permettant de capter l'eau des pluies et celle des condensations caractérise l'adaptation des plantes au sable. Chez certains Calligonum, Ammodendron et Eremosparton, les racines s'étendent à plus de 30 mètres de l'arbuste. D'autres accèdent à des eaux plus profondes en développant des racines pivotantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_23000

DUNES ÉTOILES, géomorphologie

  • Écrit par 
  • Clément NARTEAU
  •  • 760 mots
  •  • 3 médias

de l’écoulement. Ainsi, un vent qui balaye une dune sur un versant abrupt produira des flux de sable plus importants que le même vent balayant une dune sur un versant de plus faible pente. Le développement et la stabilité des dunes étoiles dépendent de ces phénomènes, parfois de manière très surprenante. Par exemple, il est possible que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunes-etoiles-geomorphologie/#i_23000

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 033 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitements pour les eaux douces superficielles »  : […] On procède ensuite à une filtration sur matériaux granulaires (sable, anthracite, charbon actif). Le sable siliceux (0,9 mm à 1 mm) est le matériau le plus utilisé dans les filtres. La rétention des matières solides contenues dans l'eau provoque un colmatage progressif des interstices, qui s'accompagne d'une perte de charge croissante subie par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_23000

ÉROSION DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • Ywenn DE LA TORRE, 
  • Éric PALVADEAU
  •  • 3 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les facteurs anthropiques »  : […] Les extractions de sable dans les lits mineurs des fleuves ainsi que le blocage des sédiments au niveau des retenues des barrages contribuent à la diminution des apports de sable à la côte et favorise ainsi l’érosion des plages sableuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-du-littoral/#i_23000

GÉOTECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HABIB
  •  • 5 318 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Identification et propriétés des sols »  : […] Sous l'effet des déformations qui précèdent la rupture, le squelette des grains d'un sable sec subit des variations de volume. Les sables denses augmentent de volume : ils foisonnent. Les sables lâches se contractent. Pour une pression moyenne donnée, il existe une densité dite densité critique, telle que la variation de volume entre l'état initial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geotechnique/#i_23000

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 474 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Arénisation »  : […] Il s'agit essentiellement d'un matériau grossier, puisque les sables et graviers représentent de 70 à 80 p. 100 du total et que la fraction argileuse oscille autour de 1 à 2 p. 100 (tabl. 2) ; d'où le nom d'arènes maigres qui leur a été donné par F. Lelong. Tous les minéraux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_23000

GRANULOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 2 950 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Techniques d'analyse »  : […] la Terre, les méthodes les plus courantes consistent à déduire les tailles des grains de sable et de gravier de leur admission ou de leur refus par des orifices de dimensions connues (tamisage) et celles des particules pélitiques de leur vitesse de chute dans un milieu fluide moins dense qu'elles (méthode à la pipette, au densimètre et mesures par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granulometrie/#i_23000

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 525 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Géographie physique et géologie  »  : […] Les couches sableuses, probablement formées au Pléistocène (de 1 600 000 à 10 000 ans), sont restées fixes. Dans certaines zones, elles semblent d'origine fluviale, et résulteraient d'un écoulement en nappe continue à une époque où les précipitations étaient bien plus abondantes. La plupart sont cependant d'origine éolienne. Ces nappes de sable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalahari/#i_23000

KARA-KOUM

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 361 mots

Occupant près de 72 p. 100 de la superficie du territoire du Turkménistan, le Kara-Koum (« sables noirs ») est le plus étendu des déserts vrais de l'Asie centrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kara-koum/#i_23000

LANDES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 1 043 mots

Situées dans le Bassin aquitain, en bordure de l'océan Atlantique, sur 230 kilomètres, de la Gironde à l'Adour, les Landes ont la forme d'un triangle, dont les sommets sont la pointe de Grave, Nérac et Bayonne. Le département du même nom couvre quelque 9 250 kilomètres carrés et constitue l'une des cinq composantes de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landes/#i_23000

NAMIB

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN
  •  • 2 403 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géographie physique »  : […] partie de la moitié sud du désert, la plate-forme est surmontée par une vaste étendue de sable (gris-jaune près de la côte et rouge brique à l'intérieur des terres). Ce sable provient du fleuve Orange et d'autres rivières qui s'écoulent vers l'ouest à partir de l'escarpement, sans jamais atteindre l'océan. Les dunes s'alignent du sud-sud-est vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namib/#i_23000

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 589 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Relief et hydrographie »  : […] À l'est de cette ligne, on est dans des terrains sablonneux, dont l'origine est une sédimentation marine et fluviale du Pléistocène, sauf dans la grande vallée du Rhin et de la Meuse, formée d'argiles fluviatiles holocènes. La topographie de cette zone sablonneuse a été fortement influencée par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_23000

ROCHES (Classification) - Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 544 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Abondance des roches sédimentaires et de leurs composants cardinaux »  : […] Trois composants lithologiques dominants représentent 99 p. 100 du total des roches sédimentaires : ce sont les argiles, les sables et les calcaires. Les estimations qui résultent de calculs ou de mesures sont assez aléatoires, mais on peut proposer les valeurs moyennes suivantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-sedimentaires/#i_23000

SÉDIMENTOLOGIE

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PINOT, 
  • André VATAN
  •  • 11 883 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] L'observation des sables doit s'effectuer, après lavage et séchage, à la loupe binoculaire sous une lumière focalisée (morphoscopie). On distingue ainsi des grains anguleux, subanguleux, émoussés (subarrondis), arrondis, et qui sont soit luisants, soit mats. Les proportions respectives de grains émoussés luisants (origine marine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sedimentologie/#i_23000

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 885 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les trois principaux domaines »  : […] animaux interstitiels ont une petite taille, de l'ordre de 1 mm, une forme étroite et allongée qui leur permet de circuler entre les grains de sable ; le diamètre de leur corps est fonction de la taille des espaces logeables. La forme des grains de sable intervient également. Ainsi tous les sables littoraux peuplés par les Isopodes du genre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_23000

VERRE

  • Écrit par 
  • Pierre PIGANIOL, 
  • Micheline PROD'HOMME, 
  • Aniuta WINTER
  •  • 12 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] par la « composition ». La silice y est introduite sous forme de sable très pur, tel que celui de Fontainebleau, ou de quartz naturel broyé, l'alumine sous forme de feldspaths très purs, aussi exempts de fer que possible, ou sous forme d'alumine hydratée chimique obtenue à partir de bauxite. Les oxydes alcalins sont le plus souvent apportés sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre/#i_23000

VISUALISATION DE LA TRANSFORMATION DU SABLE EN VERRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Grenoble. Les chercheurs ont étudié un mélange proche de celui utilisé pour fabriquer le verre à vitres, composé de deux tiers de sable de silice et d'un tiers de carbonates de sodium et de calcium. Le faisceau de rayons X délivré par le synchrotron a permis d'obtenir toutes les quinze secondes une image en 3D de la réaction en cours, avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-la-transformation-du-sable-en-verre/#i_23000


Affichage 

Classification triangulaire

dessin

Classification triangulaire des roches sédimentaires dont les composants essentiels sont le sable, le calcaire et l'argile La roche R correspond à 35 % de sable, 20 % de calcaire, 45 % d'argile Le nombre des subdivisions et le tracé des limites varient avec les auteurs 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Domaines de composition des roches sédimentaires

dessin

Diagramme triangulaire montrant les domaines de composition des roches sédimentaires les plus connues (d'après Pettijohn) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Île-Grande : composantes de la grève

dessin

Un profil réel et ses composantes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Migration lente de barres d'estran

diaporama

Migration lente de trois barres d'estran Sur une plage de sable à l'embouchure du Ruquet, près de Port-en-Bessin, Calvados, trois barres de sable se sont formées au printemps de 1969 et ont migré très lentement vers le haut d'estran (formé de galets) Ici la présence de barres multiples est... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Répartition des sédiments

dessin

Répartition des sédiments sur le plateau continental  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Roches détritiques : granulométrie et composants

tableau

Classification granulométrique et composants majeurs des roches détritiques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Visualisation de la transformation du sable en verre

photographie

Dans cette visualisation de la transformation du sable en verre, on peut observer les réactions entre un grain de carbonate de sodium (rouge) et deux grains de sable de silice (bleu et jaune) à différentes températures, sous deux angles différents Ces réactions produisent des silicates de... 

Crédits : The American Ceramic Society

Afficher

Classification triangulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Domaines de composition des roches sédimentaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Île-Grande : composantes de la grève
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Migration lente de barres d'estran
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Répartition des sédiments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Roches détritiques : granulométrie et composants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Visualisation de la transformation du sable en verre
Crédits : The American Ceramic Society

photographie