RYTHME, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Goutte d'eau

Goutte d'eau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Battements du cœur

Battements du cœur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Respiration

Respiration
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Train et heurts sporadiques

Train et heurts sporadiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Aspects du rythme

Symétrie et dissymétrie

Les exemples précédents ont été choisis pour illustrer une progression, qui part de l'isochronie pour aboutir à l'irrégularité complète, sans référence à une division égale du temps. L'oscillation entre symétrie et dissymétrie est caractéristique du rythme et de sa dialectique vivante avec le temps métrique. Il est organisation des durées, dont il règle la proportion, l'espacement, les groupements ; il est distribution des accents ; il gouverne le rapport respectif du son et du silence. Selon qu'il se constitue en accord ou en plus ou moins grande opposition avec un cadre temporel divisé en unités égales, il tend vers la régularité ou une plus ou moins grande irrégularité, et il transforme le temps homogène, lisse, que crée le battement isochrone, en un temps plus ou moins strié. Il faut noter que les facteurs de dissymétrie peuvent exister déjà dans la division du temps : mesures bichrones, reposant sur deux unités de durées inégales, l'une binaire, l'autre ternaire, changements fréquents de mesures, variations brusques ou progressives du tempo. La carrure de la mesure établit traditionnellement une distinction entre temps fort (le premier) et temps faible, de même qu'entre partie forte et partie faible d'un même temps. Une aussi rigide disposition des accents entraînerait vite la monotonie, mais le rythme y échappe aisément et peut briser la carrure régulière de la mesure, au point que celle-ci devient peu ou pas perceptible, avec des moyens divers : syncopes, contretemps, emploi de valeurs impaires ou irrationnelles par rapport à l'unité, polyrythmie avec superpositions de valeurs différentes, de phrasés différents, de périodes rythmiques de longueurs inégales.

Syncopes

Syncopes

Dessin

Syncopes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Contretemps

Contretemps

Dessin

Contretemps 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Valeurs irrationnelles

Valeurs irrationnelles

Dessin

Valeurs irrationnelles 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythme du son, rythme du verbe

Toute l'histoire de la musique chantée met en évidence l'interférence du rythme musical et du rythme de la langue parlée. Selon les lieux et selon les époques, la musique suit le rythme de la parole ou, au contraire, impose son propre rythme sans tenir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : compositeur, fondatrice et directrice artistique de l'Association pour la collaboration des interprètes et compositeurs

Classification


Autres références

«  RYTHME, musique  » est également traité dans :

BABBITT MILTON (1916-2011)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 800 mots

Milton Babbitt est considéré comme le principal représentant des compositeurs sériels américains. L'univers intellectuel et artistique dans lequel il a grandi sera déterminant pour celui qui établira des liens étroits entre la musique et les mathématiques. Comme pour de nombreux compositeurs de sa génération, « structure » est le mot clé de l'univers de Milton Babbitt, qui s'est toujours senti co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-babbitt/#i_15157

BARCAROLLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 264 mots

Chant, souvent improvisé, des bateliers italiens, surtout vénitiens ( barcarola vient de barcaruolo  : gondolier). Cependant, dans les Cantigas de amigo espagnoles (telles celles de Pero da Ponte, poète du xiii e siècle, proche des troubadours), on rencontre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barcarolle/#i_15157

BASIE WILLIAM dit COUNT (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 867 mots

Dans le chapitre « Sous le signe du swing »  : […] Count Basie laisse en héritage une abondante moisson de thèmes –  One o'Clock Jump , Jumpin' at the Woodside , Topsy , Jive at Five , Shoe Shine Boy , Harvard Blues , Rusty Dusty Blues , The King , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basie-william-dit-count/#i_15157

BRĂILOIU CONSTANTIN (1893-1958)

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 608 mots

Constantin Brǎiloiu passa son enfance à Bucarest, où il naquit le 13 août 1893. Il se passionna très tôt pour les chants populaires roumains, qui constituèrent un fondement musical à toutes ses recherches musicologiques ultérieures. Après des études secondaires à Bucarest, Vienne et Lausanne, il étudia la composition musicale au Conservatoire de Paris, où il fut l'élève d'André Gédalge de 1912 à 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-brailoiu/#i_15157

CARTER ELLIOTT (1908-2012)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 675 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du néoclassicisme à la modulation métrique »  : […] Elliott Cook Carter Jr., né à New York le 11 décembre 1908, étudie auprès de Walter Piston et d'Edward Burlingame Hill à l'université Harvard, où il obtient un master of arts en 1932, puis à Paris, avec Nadia Boulanger, de 1932 à 1935 ; de ce fait, ses premières œuvres sacrifient au néoclassicisme qui prévaut alors. Mais il s'éloignera de cette esthétique aux relents « popul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elliott-carter/#i_15157

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des sciences cognitives et relève directement de la psychol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_15157

CONTRETEMPS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 129 mots

Terme musical d'ordre rythmique qui s'applique à l'entrée d'une voix sur un temps faible de la mesure ou sur une partie faible d'un temps, mais sans qu'il y ait prolongation de la note, comme c'est le cas dans la syncope. Le temps fort (ou la partie forte du temps) est remplacé par un silence. On apprécie d'autant plus un contretemps que les temps forts qui le précèdent et qui le suivent sont mieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contretemps-musique/#i_15157

COWELL HENRY DIXON (1897-1965)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 590 mots

Dans le chapitre « De nouvelles ressources musicales »  : […] Henry Cowell se fait l'ardent défenseur de la jeune musique américaine en déployant une intense activité de pédagogue et d'organisateur. En 1925, il fonde la New Music Society of California ; en 1927, il crée la revue New Music , dévolue exclusivement à l'édition de partitions contemporaines ; il fonde également, en 1934, une firme de disques, New Music Quarterly Recordings. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-dixon-cowell/#i_15157

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 063 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Danses rituelles ou religieuses »  : […] La danse ne satisfait pas seulement des exigences physiques ou esthétiques. Elle n'a cessé, depuis les origines les plus obscures, de jouer un rôle important dans la vie religieuse de l'humanité. Elle est en effet un moyen privilégié d'entraîner l'homme hors des limites que lui impose la conscience de la réalité quotidienne. Cette sorte de gymnastique mystique permet de communier avec la nature, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse/#i_15157

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 430 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les moyens de l'interprétation »  : […] L'ensemble des signes de la notation musicale permet au compositeur de transcrire, avec plus ou moins d'exactitude, ses intentions. Lorsqu'il lit la partition, l'interprète doit faire la part des indications objectives (les notes) et des indications subjectives (les nuances et les mouvements). À mi-chemin se situe le rythme, qui semblerait a priori noté de façon exacte mais qui s'avère sujet, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_15157

ISOCHRONIE & ISORYTHMIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 245 mots

Isochronie renvoie à rythme isochrone et se distingue d'isorythmie. Est isochrone ce qui est égal en durée, ce dont le temps est identique. Ainsi, des éléments rythmiques d'écriture différente peuvent avoir même valeur : un triolet apparaissant dans une mesure binaire, ou à l'inverse un duolet dans une mesure ternaire, etc. L'isorythmie est un concept voisin qui s'applique à la technique de compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isochronie-et-isorythmie/#i_15157

JAQUES-DALCROZE ÉMILE (1865-1950)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 246 mots

Pédagogue et compositeur suisse, né à Vienne et mort à Genève. Professeur d'harmonie au Conservatoire de Genève en 1892, convaincu de la nécessité de réformer les méthodes habituelles de formation des musiciens professionnels, Émile Jaques-Dalcroze remit en question l'enseignement de l'harmonie et développa un système d'éducation rythmique, appelé eurythmie, dans lequel on utilise les mouvements c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-jaques-dalcroze/#i_15157

JAZZ

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES, 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS, 
  • Michel-Claude JALARD, 
  • Eugène LLEDO
  • , Universalis
  •  • 10 989 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le swing »  : […] Le mot swing signifie « balancement ». Tel quel, il renvoie donc à une réalité vécue dont il suggère la transposition imagée : le swing est une dimension euphorique de la musique, qui engendre, chez l'auditeur, la sensation de rebondir d'un temps sur l'autre, d'être continûment « balancé », sans la moindre crainte d'une rupture qui troublerait son bonheur. Ces métaphores dévoilent une dualité entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz/#i_15157

JONES JONATHAN dit JO (1911-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 757 mots

De l'enfance et de l'adolescence de Jonathan « Jo » Jones, né à Chicago le 7 octobre 1911, bien peu de choses nous sont parvenues. On sait en revanche qu'il fait ses débuts à Kansas City comme chanteur et danseur de claquettes. C'est dans cette ville qu'il se lie d'amitié, en 1930, avec Walter Page, qui lui prodigue ses conseils. Formation plus que remarquable, puisqu'elle vaut à Jo Jones d'être e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jones-jonathan-dit-jo/#i_15157

JUNGLE ou DRUM AND BASS

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 314 mots

Inspirée du dub*, dont elle emprunte la mise en valeur de la rythmique basse-batterie, et du reggae* digital (parfois appelé raggamuffin), la jungle, ou drum and bass (ou drum'n'bass), apparaît en Grande-Bretagne dans les années 1990. Elle ne doit pas être confondue avec la jungle music prônée par Duke Ellington dans les années 1920. Cette musique électronique se caractérise par des motifs de batt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jungle-drum-and-bass/#i_15157

Le Sacre du printemps, STRAVINSKI (Igor)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 845 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] «Je n'écris pas de la musique moderne. J'écris seulement de la bonne musique.» Cet aphorisme résume le génie d'Igor Stravinski, profondément russe mais cosmopolite (il sera porteur de passeports russe, français et américain), maître de l'orchestre, du rythme et des timbres. Dans sa démarche néo-classique, il se réfère aussi bien à la musique baroque ( Pulcinella , d'après Per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps-stravinski-igor/#i_15157

MAINSTREAM ou MIDDLE JAZZ

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS
  •  • 764 mots

Le mainstream désigne le jazz classique, celui des années 1930 et 1940. C'est l'époque des grands orchestres. Toutefois, ce style se poursuit bien après la naissance d'autres genres, comme le be-bop. Il ne désigne pas seulement une époque, mais aussi un style d'écriture : le swing. Le style mainstream (« courant principal ») est le plus souvent dénommé middle jazz (« jazz du milieu ») ou, encore p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mainstream-middle-jazz/#i_15157

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

La mélodie est l'élément premier de la musique. Premier en ce qu'il en est la manifestation la plus spontanée et la plus naturelle, conjointement avec le rythme, dont on ne peut se passer et qui lui est en quelque sorte consubstantiel – encore qu'il puisse y avoir rythme sans mélodie, mais non mélodie sans rythme. Car c'est ce dernier qui découpe en valeurs différentes la durée dans laquelle s'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_15157

MESSIAEN OLIVIER

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 052 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les rythmes »  : […] Messiaen note toujours exactement les durées. Lorsqu'il écrit une « musique amesurée », il utilise les barres de mesure non pour diviser le temps en fractions régulières, mais pour marquer les périodes musicales et limiter l'effet des altérations (dièses, bémols, etc.). Certaines particularités donnent à son écriture rythmique raffinement et complexité : – La valeur ajoutée est une valeur brève (n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-messiaen/#i_15157

MESURE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 4 071 mots

Une œuvre musicale s'inscrit dans le temps, et la musique est un art temporel ; l'importance de la perception du temps en musique se comprend aisément si l'on fait une comparaison avec les arts plastiques. En regardant un tableau, on a la possibilité de voir dans l'instant l'ensemble de la toile, donc de prendre connaissance simultanément de ses composantes. Cela est impossible dans l'écoute d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-musique/#i_15157

MOREL FRANÇOIS (1926-2018)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 583 mots

Compositeur, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue, le Québécois François Morel, né à Montréal le 14 mars 1926, entre en 1944 au Conservatoire de musique et d’art dramatique de la province de Québec à Montréal, où il étudie notamment avec Germaine Malépart (piano), Isabelle Delorme (harmonie, fugue et contrepoint) et Claude Champagne (composition). En 1953, son cursus achevé, il décide de rester […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morel/#i_15157

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique de l'Inde

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER
  •  • 3 544 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure rythmique : les « tāla » »  : […] La théorie rythmique indienne a été fortement influencée par les subtilités de la métrique du vers sanskrit, un vers quantitatif, marqué par la succession des syllabes longues et brèves ; les principes sur lesquels elle repose ne diffèrent pas d'une école à l'autre. Le terme de tāla , signifiant « paume de la main », a servi à désigner la façon dont on marquait le rythme en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-de-l-inde/#i_15157

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique d'Afrique noire

  • Écrit par 
  • Charles DUVELLE
  •  • 9 316 mots

Dans le chapitre « Les structures formelles »  : […] On attribue souvent à la musique africaine une exceptionnelle richesse rythmique. Il est vrai que le rythme, élément essentiel de la musique, est maîtrisé en Afrique avec une rare habileté, notamment lorsqu'il s'organise en polyrythmie ou qu'il use de ces effets caractéristiques que sont les subtiles variations d'accentuation, de résonance, de timbre et de durée dans le développement d'une formul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-d-afrique-noire/#i_15157

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le rythme »  : […] Dans tous ces pays, à part la Corée, c'est le rythme binaire qui prédomine. En particulier, les phrases de huit mesures ou les cellules rythmiques à huit temps ou à huit pulsations sont fréquentes. Le rythme syncopé est très prisé et considéré souvent comme un élément de virtuosité. Les formules rythmiques cycliques ou stéréotypées abondent dans la musique rituelle, la musique de théâtre et même d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_15157

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques de l'Asie du Sud-Est

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 4 932 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le rythme »  : […] Le rythme ternaire est presque inexistant dans la musique savante. Les mesures à deux ou à quatre temps sont les plus courantes. Il existe trois tempi : lent, modéré et rapide. Sauf dans la musique de Bali, caractérisée par le contraste soudain dans le tempo et dans la dynamique, le rythme en général paraît uniforme ; il est ponctué par plusieurs instruments à percussion qui divisent le discours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-de-l-asie-du-sud-est/#i_15157

MUSIQUES MINIMALISTES ET RÉPÉTITIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 857 mots

1935-1937 Les quatre pionniers des musiques minimalistes et répétitives, tous américains, naissent dans un laps de temps d'un an et demi : Terry (Mitchell) Riley le 24 juin 1935, à Colfax, en Californie ; La Monte (Thornton) Young le 14 octobre 1935, à Bern, dans l'Idaho ; Steve (Stephen Michael) Reich le 3 octobre 1936, à New York ; Philip Glass le 31 janvier 1937, à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-minimalistes-et-repetitives-reperes-chronologiques/#i_15157

NANCARROW CONLON (1912-1997)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 055 mots

Dans le chapitre « Une œuvre inouïe »  : […] Comme Stravinski, qu'il admirait profondément, Nancarrow s'est posé volontairement des problèmes musicaux, qu'il s'est ensuite attaché à résoudre. D'une certaine manière, le compositeur a affirmé sa liberté en surmontant de nombreuses contraintes. Les trois pièces de 1935 ( Blues for piano , Prelude for piano , Toccata ) comportent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conlon-nancarrow/#i_15157

NOTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 5 222 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Notations relatives à l'organisation du temps »  : […] Dans le monde arabo-islamique, les efforts pour trouver une notation originale ont été divers, mais toujours liés à l'œuvre des théoriciens. Seuls des systèmes graphiques illustrant les différents modes rythmiques, avec leur nombre d'unités de temps, leurs articulations de temps forts et de temps faibles se sont diffusés et ont suscité plus d'intérêt de la part des praticiens. Dans la tradition du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale/#i_15157

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les clés du langage »  : […] Contrairement à l'enseignement instrumental, qui semble n'avoir plus aucun secret à révéler, celui de la direction d'orchestre est entouré d'un mystère qui plane sur son contenu. Peut-on vraiment enseigner une telle discipline ? Le professeur peut transmettre un certain nombre de rudiments qui permettent au futur chef de se faire comprendre des musiciens qu'il dirige. Mais leur mise en pratique re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_15157

ORNEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 4 864 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les notes inégales »  : […] La liberté d'interprétation que supposait l'ornementation improvisée ne s'appliquait pas seulement à la mélodie ; le rythme, lui aussi, faisait l'objet d'une « interprétation ». Le musicien jouissait d'une certaine latitude dans l'exécution du rythme et, sans aucun doute, personne n'aurait eu l'idée d'interpréter un texte sans y apporter d'éléments personnels. Contrairement aux compositeurs du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ornement-musique/#i_15157

PARKER CHARLIE

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 060 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La révolution bop »  : […] Le bop voit ainsi le jour dans ces cabarets de New York qui ont pour noms le Minton's, le Play House, le Monroe's, le Three Deuces, où Charlie Parker retrouve, pour d'aventureuses sessions, les autres pionniers de cette nouvelle musique : Thelonious Monk (piano), Dizzy Gillespie (trompette) et Kenny Clarke (batterie). Le bop amène un sang neuf au jazz, et Parker en est l'un des principaux artisans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-parker/#i_15157

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 618 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Origine de certains instruments à percussion »  : […] Les instruments à percussion existent dans toutes les civilisations ; le rythme, élément essentiel à la musique, peut être assuré par n'importe lequel d'entre eux, si rudimentaire soit-il. L'énoncé rythmique s'accompagne parfois d'un véritable plaisir dionysiaque, lié à la perception de phénomènes sonores provoqués par les mouvements du corps humain (claquement des mains l'une contre l'autre ou s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_15157

POLYRYTHMIE

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 500 mots

La polyrythmie est constituée par la superposition de deux ou plusieurs rythmes différents ; les structures rythmiques qui la constituent se déroulent simultanément et indépendamment l'une et l'autre, chacune d'elles présentant soit une mesure différente de celle des parties voisines, soit des décalages d'accents, soit des schèmes rythmiques irréductibles entre eux, soit des tempi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyrythmie/#i_15157

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Milt Gabler »  : […] Le New-Yorkais Milt Gabler (1911-2001) est un des premiers bâtisseurs de l’industrie du disque et probablement le premier producteur musical. Employé à la boutique de disques de son père, ce féru de musique se passionne pour les premiers enregistrements de jazz et de blues, gravés sur des 78-tours, à partir desquels il publie des compilations. Dès 1937, il enregistre des ensembles de jazz et produ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_15157

PYRRHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 253 mots

Dans la métrique grecque ancienne, c'est le nom du pied formé de deux brèves ; c'est donc un rythme à deux temps : Il est synonyme de pariambe. L'iambe, le trochée (ou chorée) et le spondée : bien qu'ayant deux valeurs métriques sont rythmiquement soit à trois temps (les deux premiers), soit à quatre temps (le dernier). Musicalement parlant, le pyrrhique provoque une accélération de la respiration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrrhique/#i_15157

RYTHME

  • Écrit par 
  • Pierre SAUVANET
  •  • 1 489 mots

« Ce mot rythme ne m'est pas clair, écrit Paul Valéry dans ses Cahiers . Je ne l'emploie jamais. Ne s'agissant pas de faire une définition de chose, il faudrait regarder quelques phénomènes les plus simples, de ceux qui font venir le mot rythme ; les regarder de près ; isoler et nommer quelques caractères généraux... » Chacun connaît, ou croit reconnaît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme/#i_15157

RYTHME IRRATIONNEL

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 217 mots

On qualifie de rythme irrationnel tout rythme dont les divisions diffèrent du nombre de temps de la mesure qui les accueille. Ainsi en est-il d'un quintolet de noires dans une mesure à 4/4 – cinq noires devant alors être jouées pendant le temps de quatre –, d'un quartolet de croches dans une mesure à 3/8 – quatre croches à jouer dans le temps de trois... Mais un rythme irrationnel peut être bien p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-irrationnel/#i_15157

RYTHMES RÉTROGRADABLES ET NON RÉTROGRADABLES

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 488 mots

En matière de rythme, Olivier Messiaen (1908-1992) se distingue nettement de la tradition occidentale. « Le charme des impossibilités » est une expression célèbre qu'il utilise pour la première fois dans Technique de mon langage musical (1944), où il décrit ce qui constitue une des spécificités de son langage, sa fascination pour « certaines impossibilités mathématiques des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-retrogradables-et-non-retrogradables/#i_15157

SWING

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 488 mots

Appelé aussi middle jazz ou mainstream, le swing se développe dans les années 1930. Il représente l'âge d'or des grands orchestres, dont les plus fameux sont ceux de Duke Ellington et de Count Basie. Dans les années 1930, alors que le style New Orleans commence à décliner, de grandes formations apparaissent dans l'univers du jazz : profitant de l'euphorie du New Deal, Count Basie, Duke Ellington, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/swing/#i_15157

TAMBOUR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 169 mots
  •  • 3 médias

Instrument à percussion, typique avant tout des membranophones (il existe cependant des tambours de bois, des tambours de bronze, des tambours à friction, etc.). La famille des tambours comprend des formes extrêmement variées, selon que l'instrument possède une ou deux membranes, selon que la caisse de résonance est en bois, en métal ou en poterie ; la caisse est ordinairement de forme cylindrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour/#i_15157

THÈME, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 036 mots

Un thème est un motif mélodique ou rythmique ou mélodico-rythmique, parfois harmonique, suffisamment typé pour être facilement reconnaissable, et suffisamment riche pour être développé, varié, transposé ou transformé. Ce terme fut précédé de bien d'autres vocables au cours de l'histoire : cantus ( firmus ), ténor ou teneur, phrase, idée musicale, sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theme-musique/#i_15157

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicole LACHARTRE, « RYTHME, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-musique/