RWANDA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique rwandaise (RW)
Chef de l'État et du gouvernementPaul Kagame (depuis le 24 mars 2000). Premier ministre : Edouard Ngirente (depuis le 30 août 2017)
CapitaleKigali
Langues officiellesanglais, français, kinyarwanda, swahili
Unité monétairefranc rwandais (RWF)
Population12 956 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)26 338

Géographie

Le Rwanda, situé à l'ouest du lac Victoria, prend place entre l'Ouganda au nord, le Burundi au sud, la Tanzanie à l'est et la République démocratique du Congo à l'ouest. Il est, par sa géographie et son histoire, à la charnière de l'Afrique orientale et de l'Afrique centrale, éloigné de plus de 1 000 kilomètres du littoral de l'océan Indien, et enclavé au cœur du continent.

Un pays de hautes terres bien arrosées

Le pays s'inscrit entièrement dans les hautes terres d'Afrique orientale où le socle précambrien a été soulevé, déformé et fracturé lors de la formation des rifts. Il se situe sur la bordure orientale du Rift occidental. D'ouest en est, sur moins de 200 kilomètres, on distingue trois ensembles topographiques :

– Le fossé d'effondrement est occupé par le lac Kivu, à 1 460 mètres d'altitude, partagé avec le Congo ; plus au sud, il se prolonge par la petite plaine de l'Imbo, qui débouche au Burundi sur le lac Tanganyika et constitue la seule portion du Rwanda située à moins de 1000 mètres.

– Le grand escarpement de la crête Congo-Nil, ligne de partage des eaux entre les deux grands fleuves, domine le lac de plus de 1000 mètres.

– Le versant oriental de cet axe montagneux a une altitude moyenne qui décroît progressivement vers l'est, de 2 000 m à 1 200 m environ. Malgré sa topographie accidentée d'innombrables collines séparées par autant de vallées à fond plat, il est souvent appelé Plateau central.

De plus, sur une zone de fracturation transversale, se dresse, sur les frontières nord, la chaîne des Virunga (4 507 m au Karisimbi), l'un des ensembles volcaniques les plus spectaculaires d'Afrique. À l'est (Mutara et Bugesera) se trouvent les rares régions au relief moins accidenté.

Les traits essentiels du climat sont liés à l'altitude : des températures modérées (moyennes de l'ordre de 20 0C à 1 500 m), des précipitations annuelles relativement abondantes, (800 mm dans l'est, de 1 000 à 1 600 mm partout ailleurs). Les deux saisons des pluies, centrées sur avril et novembre, rythment les saisons culturales et sont marquées par de fortes irrégularités interannuelles, risque récurrent pour la production agricole.

Un pays très densément peuplé

Au Rwanda, le fait démographique est tyrannique. Il est ainsi au cœur de la géographie et des questions de développement.

Le pays conserve une croissance naturelle forte (de 2 à 3 p. 100 par an). Une tendance à la baisse de certains indicateurs est néanmoins à relever : l'indice synthétique de fécondité serait passé de 8,3 enfants par femme en 1980 à 5,2 en 2008 et, dans le même temps, le taux de natalité de 52 à 39 p. 1000.

Les conséquences démographiques du génocide ont été d'une ampleur extrême : entre 500 000 et 1 000 000 de morts, de gigantesques déplacements de populations tant à l'intérieur des frontières qu'au-delà, des traumatismes familiaux sans précédent (orphelins, multiplication des ménages monoparentaux et des familles recomposées dans des conditions dramatiques), camps de réfugiés, regroupements de populations, etc. Si le génocide ne constitue, peut-être, qu'une parenthèse dans la dynamique démographique, il a produit incontestablement des conséquences durables, par les redistributions spatiales qu'il a engendrées et les bouleversements sociaux qu'il a provoqués.

Le processus de densification de l'espace, entamé après la Seconde Guerre mondiale, se poursuit donc : 77 hab./km2 en 1948, 183 en 1978, 283 en 1991, 395 en 2009. Le Rwanda est plus que jamais le pays le plus densément peuplé du continent africain.

L'habitat dispersé prédomine. La cellule de base de l'habitat rural est le rugo, l'enclos familial entouré par les parcelles cultivées ; les campagnes sont traditionnellement dépourvues de formes d'habitat aggloméré de type village. Cette dispersion n'exclut pas, au contraire, une forte structuration de l'espace rural par les collines, espaces de proximité où s'entremêlent de nombreuses relations de solidarité et de compétition. Cette caractéristique essentielle évolue actuellement : d'une part, l'amélioration du réseau routier a stimulé des processus de regroupement linéaire ou agglomérés autour des marchés, des paroisses, des équipements de santé, des services administratifs ; d'autre part, surtout depuis le génocide, une politique forte de villagisation a été mise en place dans certaines régions.

Rwanda: paysage rural

Photographie : Rwanda: paysage rural

Malgré une densité de population élevée, l'habitat rural dispersé dans les collines prédomine. 

Crédits : J. Hatt/ The Hutchinson Library

Afficher

Comme le village, la ville est encore rare : le taux d'urbanisation, de 6 p. 100 seulement au recensement de 1991, n'était encore que de 17,6 p. 100 en 2009. Le fait urbain, malgré la croissance spectaculaire récente de la capitale, Kigali (la circonscription de Kigali ville comptait 947 000 habitants en 2010, soit 47,3 p. 100 de la population urbaine de tout le pays), demeure un phénomène ponctuel dans la mesure où la trame des villes secondaires est peu fournie. Cette nouvelle donne urbaine sera sans doute le vecteur de mutations de fond dans un proche avenir, ne serait-ce qu'en raison de la médiocrité des perspectives de progrès dans ces campagnes aux effectifs pléthoriques, offrant bien peu d'espoir aux générations nouvelles.

Un pays essentiellement rural

L'essence de l'identité rwandaise est celle des campagnes et des activités agro-pastorales.

Le système de la paysannerie rwandaise s'inscrit dans une trame foncière faite d'innombrables micro-exploitations (souvent 1 hectare ou moins) aux parcelles dispersées entre les sommets, les versants et les bas-fonds ; la plupart d'entre elles s'adonnent à la polyculture avec, quelquefois, un peu d'élevage. La bananeraie familiale occupe une place importante : les fruits fournissent la base d'une boisson, communément appelée « bière de banane », fabriquée dans chaque rugo, consommée, échangée, vendue, offerte, partagée, qui cimente ainsi les relations sociales sur la colline. Même si elle tend à reculer au profit des boissons « modernes », elle marque les paysages, d'autant que cette plante, cultivée partout à moins de 2000 mètres, contribue aussi à l'alimentation des hommes (pâte, fruits) et des animaux (fourrage), à la fourniture de matériaux de construction (toits, clôtures), à la fumure des champs, etc. Avec la bananeraie, l'assolement saisonnier haricot-sorgho prédomine, complété par du maïs, des patates douces, un peu de manioc, de petits pois et d'autres produits encore. De petites parcelles de caféiers, et de théiers en haute altitude, complètent ce dispositif. Le tout forme un paysage de mosaïque dense et complexe, couvrant la quasi-totalité des surfaces disponibles.

On a lon [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Rwanda : carte physique

Rwanda : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rwanda : drapeau

Rwanda : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Rwanda: paysage rural

Rwanda: paysage rural
Crédits : J. Hatt/ The Hutchinson Library

photographie

Rwanda : milicien hutu

Rwanda : milicien hutu
Crédits : PA Photos

photographie

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  RWANDA  » est également traité dans :

RWANDA, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Une répartition géographique contrastée »  : […] La répartition de la population présente de grandes inégalités entre espaces vides et espaces pleins. Déserts et zones arides ne peuvent naturellement supporter qu'une très faible population, localisée près des points d'eau . L'habitat en oasis répond aux contraintes naturelles. Rien n'empêche, en revanche, les milieux forestiers de porter de fortes densités. C'est le cas au sud-est du Nigeria : […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 090 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les ethnohistoriens ont produit, depuis le milieu des années soixante, d'importantes monographies régionales précises qui éclairent l'histoire des peuples bantous au cours des derniers siècles. Ils se sont intéressés principalement à la formation des grands royaumes qui se sont développés dans la savane qui borde la lisière méridionale de la forêt ou dans la région montagneuse des Grands Lacs. On […] Lire la suite

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 764 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Le Congo dans la guerre et la difficile sortie du conflit »  : […] Le nouveau régime est poussé, sous la pression des bailleurs de fonds, à entreprendre une clarification de la situation issue de la déliquescence de l'État zaïrois et des débats de la Conférence nationale (1991). En mettant en place une commission constitutionnelle, il s'oriente vers un projet qui accorde au président des pouvoirs prédominants, au détriment des contrepoids parlementaires. Les pers […] Lire la suite

DANS LE NU DE LA VIE. RÉCITS DES MARAIS RWANDAIS (J. Hatzfeld)

  • Écrit par 
  • Mona CHOLLET
  •  • 987 mots

« En 1994, entre le lundi 11 avril à 11 heures et le samedi 14 mai à 14 heures, environ 50 000 Tutsi, sur une population d'environ 59 000, ont été massacrés à la machette, tous les jours de la semaine, de 9 h 30 à 16 heures, par des miliciens et voisins hutu, sur les collines de la commune de Nyamata, au Rwanda. » Ainsi débute Dans le nu de la vie (Seuil, Paris, 2001), de Jean Hatzfeld, qui rasse […] Lire la suite

DEL PONTE CARLA (1947- )

  • Écrit par 
  • Florence HARTMANN
  •  • 1 135 mots

Carla Del Ponte est une magistrate et une diplomate suisse de langue italienne qui a été procureure générale auprès du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de septembre 1999 à décembre 2007, et pendant quatre années, de 1999 à 2003, auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). Elle a été membre de la Commission d’enquête internationale de l’ONU sur la Syrie de […] Lire la suite

DES FORGES ALISON (1942-2009)

  • Écrit par 
  • Catherine CHOQUET
  •  • 941 mots

Née le 20 août 1942 à Schenectady, dans l'État de New York, Alison Bowe Des Forges, née Liebhafsky, a disparu le 12 février 2009. Cette historienne, spécialiste de la région des Grands Lacs, était une femme extraordinaire, au sens littéral du mot, une personnalité hors du commun, d'une rare intelligence de cœur et d'esprit, traduite en actes tout au long de sa vie. Femme fluette, elle en imposait […] Lire la suite

FOSSEY DIAN (1932-1985)

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 795 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Installation en Afrique »  : […] En décembre 1966, Fossey est de retour en Afrique, avec un financement de la National Geographic Society. Après quelques jours passés avec Jane Goodall qui lui explique sa méthode d'observation, elle rejoint Leakey à Nairobi pour réunir le matériel nécessaire. C'est ensuite Alan Root qui l'accompagne au Congo, alors dénommé Zaïre, pour l'aider à s'y installer. Après son départ, elle reste seule a […] Lire la suite

GÉNOCIDE AU RWANDA

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 2 médias

Le 6 avril 1994, un avion transportant le président rwandais Juvénal Habyarimana et son homologue burundais Cyprien Ntaryamira est abattu alors qu'il s'apprête à se poser à Kigali. Cet attentat, qui a lieu alors que des négociations sont en cours entre les Hutu (90 p. 100 de la population rwandaise) et la minorité tutsi représentée par le Front patriotique rwandais (F.P.R.), exacerbe les tensions […] Lire la suite

HABYARIMANA JUVENAL (1937-1994)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 349 mots

Général et homme d'État rwandais, né en 1937 à Gasizi, dans la province du Gisenyi (Ruanda-Urundi, act. Rwanda), mort le 6 avril 1994 près de Kigali. Juvénal Habyarimana étudie au Congo belge (act. République démocratique du Congo), d'abord les sciences humaines et les mathématiques au collège Saint-Paul, puis la médecine à l'université Lovanium. Après son retour au Rwanda en 1960, il s'engage da […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3 juin 2021 Danemark. Adoption d'une loi externalisant l'accueil des demandeurs d'asile.

Le premier pays avec lequel Copenhague a signé un accord, moyennant rétribution, est le Rwanda. Il s’agissait d’une promesse électorale de la Première ministre sociale-démocrate Mette Frederiksen. En 2020, le pays n’a reçu que quelque mille cinq cents demandes d’asile et en a satisfait environ six cents. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) estime que cette pratique va « à l’encontre de la lettre et de l’esprit de la Convention de juillet 1951 relative au statut des réfugiés », à laquelle le Danemark adhère, qui bannit le refoulement des demandeurs d’asile. […] Lire la suite

3-27 mai 2021 France – Rwanda. Visite du président Emmanuel Macron au Rwanda.

Le 3, au terme de quinze ans d’instruction, le procureur chargé du dossier de Bisesero requiert un non-lieu. Les troupes françaises de l’opération Turquoise étaient accusées de complicité de génocide et de crimes contre l’humanité, en lien avec des massacres de réfugiés tutsi perpétrés dans les collines de Bisesero, près du lac Kivu, en juin 1994. […] Lire la suite

26 mars 2021 France – Rwanda. Remise du rapport sur le rôle de la France dans le génocide rwandais.

La commission d’historiens dirigée par Vincent Duclert remet au président Emmanuel Macron son rapport sur « La France, le Rwanda et le génocide des Tutsi (1990-1994) ». Celui-ci établit « un ensemble de responsabilités, lourdes et accablantes » pour Paris. L’exonérant de toute complicité dans le génocide de quelque huit cent mille Tutsi par le pouvoir hutu, entre avril et juillet 1994, le rapport indique que « la France s’est néanmoins longtemps investie au côté d’un régime qui encourageait des massacres racistes », qu’« elle est demeurée aveugle face à la préparation d’un génocide par les éléments les plus radicaux de ce régime », qu’« au moment du génocide, elle a tardé à rompre avec le pouvoir intérimaire qui le réalisait » et qu’« elle a réagi tardivement avec l’opération Turquoise ». […] Lire la suite

16 juillet 2020 Belgique. Installation de la commission spéciale sur le passé colonial du pays.

Celle-ci est chargée de clarifier le rôle – notamment économique – de l’État et des acteurs non étatiques au Congo – État indépendant propriété de Léopold II, puis colonie belge –, au Rwanda et au Burundi, en vue d’élaborer une politique de réconciliation avec les ressortissants de ces pays.  […] Lire la suite

3 juillet 2020 France – Rwanda. Confirmation du non-lieu dans l'enquête sur l'assassinat du président rwandais Juvénal Habyarimana.

La confirmation par la cour d’appel de Paris de la décision de non-lieu rendu en décembre 2018 par les juges d’instruction du pôle antiterroriste de Paris referme l’enquête sur la mort du président rwandais Juvénal Habyarimana, en avril 1994, qui avait entraîné le massacre de quelque huit cent mille Tutsi et Hutu modérés. Les poursuites contre neuf proches de l’actuel président Paul Kagame sont définitivement abandonnées. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François BART, Jean-Pierre CHRÉTIEN, Marcel KABANDA, « RWANDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda/