RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN (1293-1381)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une mystique essentialiste

On aura pu voir quelques-uns des thèmes de la mystique ruusbrockienne. Or ceux-là se groupent autour d'une mystique « essentialiste » et sur la nature de laquelle les erreurs d'interprétation sont aisées.

L'union de l'homme à Dieu se réalise au niveau de l'essence comme de l'activité divine. Au niveau de l'essence, l'âme est image de Dieu, ou, plutôt, elle a son image en Dieu, laquelle est alors sa cause exemplaire et finale, et cette union est sans intermédiaire. Si elle se réalise au niveau de l'activité entre Dieu agissant en l'âme et l'activité de l'âme, elle connaît des intermédiaires (la grâce, les vertus, les œuvres), et l'âme est alors ressemblance de Dieu. C'est proprement dans l'union essentielle, selon l'image et sans intermédiaire, que se réalise selon ce processus l'expérience mystique consommée : les puissances inférieures s'unifient dans l'unité du cœur, les puissances spirituelles dans l'unité de l'esprit ; enfin, l'unité du cœur et l'unité de l'esprit s'unifient dans leur fond commun qui est l'essence de l'âme. L'essence est alors le point de contact entre Dieu et sa créature, et le lieu où celle-là reçoit de lui son être et peut en faire l'expérience. On parle, en ce cas, d'union essentielle pour qualifier simplement l'union d'amour et de connaissance entre l'âme et Dieu, et affirmer l'exclusion, dans cette union, de tout intermédiaire : l'âme est directement unie à Dieu. Directement, entendons : « au-delà des modes », c'est-à-dire de la façon dont un être se comporte et agit normalement en conformité avec son être de créature. Dans l'expérience mystique, ce comportement est dépassé et le mystique projeté au-delà de ses critères et références habituels. La contemplation, quand elle est radicalement dépouillée de tout intermédiaire, y compris ceux de l'entendement (niet weten = non-savoir) et de l'amour agissant, est dite suressentielle. La suressence de l'homme est ce qui de lui préexiste dans l'essence divine, qui est son image, et à quoi il assimile son être de créature. L'essence [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : chercheur à l'Institut Hughes-de-Saint-Victor de Francfort-sur-le-Main, Allemagne

Classification


Autres références

«  RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN (1293-1381)  » est également traité dans :

BLOEMARDINNE (morte en 1335)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 167 mots

Parfois confondue par erreur avec Hadewijch d'Anvers et connue par l'hostilité dont le mystique Jan Ruysbroeck fit montre à son égard, Bloemardinne passe pour avoir propagé les idées du Libre-Esprit à Bruxelles, dans la première moitié du xiv e siècle. Fille de l'échevin Wilhelmus Bloemart, Heilwige Bloemardinne est née sans doute entre 1260 et 1280. Son acte de décès porte la date du 23 août 133 […] Lire la suite

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le dessein de Bosch »  : […] S'il ne dort pas, l'esprit erre, chemine, et cherche à méditer , c'est-à-dire à contempler . L'œuvre du philosophe et du mystique se propose au passant comme une architecture spirituelle : connaissance des principes du monde, connaissance de soi. Et cette demeure cristalline, qu'est-ce d'autre que l'ouvrage et comme la forme d'un regard longtemps laborieux, sa pure et définitive épiphanie ? Ainsi […] Lire la suite

HARPHIUS HENRI DE HERP dit (mort en 1477)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 553 mots

Frère mineur, auteur spirituel, né dans le sud des Pays-Bas. En 1445, Harphius est recteur de l'institut des frères de la Vie commune de Delft, au Val Saint-Jérôme, puis recteur d'une nouvelle maison organisée à Gouda. Lors d'un voyage à Rome, en 1450, il est frappé par le renouveau religieux en cours chez les franciscains de l'Aracaeli et entre dans leur ordre. On le retrouve gardien de divers co […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrice SICARD, « RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN - (1293-1381) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruusbroec-ruysbroeck/