RUSSIE, histoire, de 1801 à 1917

ALEXANDRE Ier PAVLOVITCH (1777-1825) empereur de Russie (1801-1825)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 323 mots
  •  • 1 média

Petit-fils de la Grande Catherine, le jeune Alexandre est, dès son enfance, séparé de son père, qu'il aime en dépit de ses extravagances. L'impératrice se charge de son instruction et le confie, sur la recommandation de Grimm, au Suisse La Harpe, disciple de Diderot et de Voltaire. Elle remet au précepteur des instructions où tout est prévu. Le jeune prince reçoit donc une éducation républicaine. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ier-pavlovitch/#i_88270

ALEXANDRE II NIKOLAÏEVITCH (1818-1881) empereur de Russie (1855-1881)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

Aucun monarque européen n'a été mieux préparé à sa tâche qu'Alexandre II. Sa mère charge le poète et humaniste Joukovski de dresser un plan complet d'éducation et d'instruction pour l'héritier du trône, et le pédagogue veillera à l'exécution de son programme. Il veut faire de son pupille un homme dans le sens le plus noble du terme. Son instruction est variée et adaptée aux besoins du pays qu'il d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ii-nikolaievitch/#i_88270

ALEXANDRE III ALEXANDROVITCH (1845-1894) empereur de Russie (1881-1894)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 431 mots

Second fils d'Alexandre II, il ne devint héritier présomptif qu'à la mort de son frère, le grand-duc Nicolas, mort en 1865. Un an après, Alexandre épouse la princesse Dagmar de Danemark et prend part aux travaux du gouvernement de son père, dont il adopte alors les idées réformatrices. Au lendemain de l'assassinat de celui-ci, il va basculer dans le camp des conservateurs sous l'influence notammen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iii-alexandrovitch/#i_88270

ALEXEÏEV MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1857-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 286 mots

Malgré son origine modeste, Mikhaïl Alexeïev réussit, grâce à un travail acharné, à accéder au sommet de la hiérarchie militaire russe. Professeur à l'École supérieure de guerre, il est le maître de plusieurs promotions de futurs chefs militaires. À l'ouverture des hostilités, il est chef d'état-major du front de l'Ouest, puis devient commandant en chef du front du Nord-Ouest, avant d'être appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-vassilievitch-alexeiev/#i_88270

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un phénomène international »  : […] Constitutionnellement attachés à la liberté de conscience depuis l'origine, les États-Unis, nation profondément imprégnée de biblisme protestant, n'en ont pas moins gardé jusqu'à la fin de la guerre de Sécession des lois discriminatoires contre les juifs concernant le droit de vote et l'accès aux charges publiques. L'antisémitisme importé d'Europe à la fin du siècle est présent dans le discours po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_88270

ANTONOV-OVSEÏENKO VLADIMIR ALEXANDROVITCH (1884-1938)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 418 mots

Fils d'officier, Antonov-Ovseïenko entre à l'école des cadets de Voroneje. Il quitte l'armée, adhère dès 1901 au mouvement révolutionnaire et se rapproche des mencheviks en 1903. Lors de la révolution de 1905, il est l'un des experts militaires de la social-démocratie russe. Il essaye de soulever deux régiments d'infanterie en Pologne, mais échoue. Il acquiert ainsi une expérience certaine de l'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-alexandrovitch-antonov-ovseienko/#i_88270

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'Arménie médiévale et moderne »  : […] À la fin du vi e siècle, la Perse cède la majeure partie de l'Arménie à l'Empire byzantin qui en occupait déjà les provinces occidentales. Mais l'accord gréco-arménien est si fragile que les Arméniens préfèrent s'entendre avec une nouvelle puissance régionale. En 661, ils reconnaissent l'autorité politique des califes arabes, et l'Arménie se tran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_88270

AUSTERLITZ BATAILLE D' (1805)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

En septembre 1804, renonçant à envahir l'Angleterre, Napoléon lance la Grande Armée depuis les côtes de la mer du Nord au cœur de l'Europe pour frapper séparément les coalisés russes et autrichiens. Après avoir obtenu la reddition du général Mack à Ulm le 20 octobre et fait son entrée dans Vienne abandonnée le 14 novembre, il recherche une victoire décisive sur les armées alliées de l'empereur d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-austerlitz/#i_88270

AXELROD PAVEL BORISSOVITCH (1850-1928)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

Né à Chklov dans une famille de paysans juifs, Axelrod suit les cours de l'école secondaire tout en organisant une école pour enfants de Juifs pauvres. À dix-huit ans il découvre Lassalle et s'engage dans le mouvement révolutionnaire. Populiste, il tente d'organiser à Kiev des cercles d'étudiants révolutionnaires. En 1872-1874, il participe à la croisade populiste des jeunes intellectuels vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavel-borissovitch-axelrod/#i_88270

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La suzeraineté russe »  : […] Après une série de guerres entre la Russie et l'Iran, les traités du Golestan (1813) et de Torkmantchay (1828) établirent une nouvelle frontière entre les deux empires. Les Russes acquirent Bakou, Shirvan, Giandja, Erevan et le Nakhitchevan. Ainsi les Turcs Azeris du Caucase furent-ils séparés de la majorité de leurs compatriotes de langue et de religion, qui restaient en Iran. Les Azerbaïdjanais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/#i_88270

BAKOUNINE MICHEL (1814-1876)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON
  •  • 1 660 mots
  •  • 1 média

Aristocrate russe et révolutionnaire de formation hégélienne, Michel Bakounine fut le principal adversaire de Karl Marx au sein de la I re   Internationale. Il fut aussi le théoricien du socialisme libertaire opposé à l'autoritarisme marxiste, et se posa en défenseur de l'autogestion et de la liberté intérieure des organisations ouvrières. Son sens de l'homme lui a fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-bakounine/#i_88270

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Le terme de bolchevisme, dérivé du substantif abstrait bolchinstvo (majorité), désigne la théorie révolutionnaire de Lénine et la praxis du Parti bolchevique dont celui-ci fut le fondateur, le dirigeant et le stratège. Les origines et l'évolution sémantique de ce mot, lointain souvenir d'un jargon d'exilés qui n'est entré dans le langage politique qu'à partir de la révolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/#i_88270

BOURIATES

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 387 mots

Dans le chapitre « La colonisation russe »  : […] Au xvii e  siècle s'amorcent les premiers contacts avec les Russes, lorsque vers 1620-1630 apparaissent les Cosaques partis de leur propre initiative à la découverte de la Sibérie ; viennent ensuite les commerçants attirés par les fourrures, l'or, l'argent, les pierres précieuses, et les paysans en rupture de servage. En 1640 et 1660, pour tenir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouriates/#i_88270

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les peuples non indigènes »  : […] Les autres acteurs de l'histoire et de l'espace caucasiens y sont intervenus dès le début de l'ère chrétienne pour les uns, beaucoup plus tard pour d'autres, et au xviii e  siècle pour les derniers, les Russes. Les Scythes et les Sarmates – des Iraniens qui n'ont jamais atteint l'Iran –, puis surtout leurs successeurs, les Alains, ont été repous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_88270

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les réformes des Mandchous »  : […] Le gouvernement impérial s'efforça de tirer les leçons de la crise. Il reprit à son compte, selon une méthode bien souvent utilisée, le programme de ses adversaires, les réformateurs malheureux de 1898. Les examens confucéens traditionnels furent supprimés et remplacés par un système moderne d'écoles et d'universités qui faisaient large place aux matières scientifiques et aux sciences politiques e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_88270

COALITION GUERRES DE (1792-1815)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 1 058 mots
  •  • 1 média

Pendant dix années consécutives, de 1792 à 1802, puis pendant douze autres années consécutives, de 1803 à 1815, la France s'est trouvée en guerre avec les principales puissances de l'Europe. La guerre déclarée par Louis XVI et l'Assemblée législative au « roi de Hongrie et de Bohême » trouve son origine dans les rassemblements d'émigrés en territoire allemand et les réclamations des princes posses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-coalition/#i_88270

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Nations révolutionnaires et peuples sans histoire »  : […] Selon Marx et Engels, les peuples slaves enrégimentés dans les armées impériales ont largement contribué à l'échec de la révolution de 1848 en Europe centrale. La lutte révolutionnaire revêt donc un caractère national, la révolution incarnée par la nation allemande doit triompher de la contre-révolution incarnée par les peuples slaves : « Les Slaves – rappelons une fois encore que nous avons touj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_88270

CONGRÈS DE VIENNE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Le 1 er  novembre 1814 débutent les négociations officielles du congrès de Vienne, réuni à l'initiative des quatre grands vainqueurs de Napoléon I er (Grande-Bretagne, Prusse, Russie et Autriche), afin de restaurer la paix en Europe et d'en finir avec l'ère révolutionnaire issue de 1789. Neuf jours avant Waterloo, l'Acte final du 9 juin 1815 dessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-vienne-en-bref/#i_88270

COSAQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

Nom donné aux populations semi-nomades formant des communautés militaires indépendantes dans les bassins du Don, du Terek et du Kouban. Le mot, d'origine turco-tatare, désigne tout homme libre, tout guerrier indépendant. Aux xiv e et xv e siècles, les services de ces Cosaques Tatars furent utili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosaques/#i_88270

CRIMÉE (GUERRE DE)

  • Écrit par 
  • William Peter Jackson SMITH
  •  • 494 mots
  •  • 2 médias

Conséquence de la politique menée par Napoléon III pour essayer de rompre la coalition européenne qui, depuis 1815, réduit le rôle de la politique étrangère de la France. Envisageant certains remaniements de frontières, avec l'accord de l'Angleterre et de la Russie, et voulant engager l'intérêt de ces deux pays, Napoléon III choisit comme terrain d'action le Moyen-Orient et, en homme habile qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimee-guerre-de/#i_88270

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquent l'amélioration du service et, sous forme d'ultim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marins-de-cronstadt/#i_88270

DÉCEMBRISTES ou DÉCABRISTES

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 1 211 mots

En Russie, et ensuite dans toute l'Europe, on nomma décembristes (ou décabristes, de dekabr , « décembre » en russe) la phalange des officiers nobles et libéraux qui, le 14 décembre 1825, tentèrent de soulever la garnison de Saint-Pétersbourg (Leningrad) pour obtenir du nouveau tsar, Nicolas I er , les réformes de structure indispensables dans une Rus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decembristes-decabristes/#i_88270

DENIKINE ANTON IVANOVITCH (1872-1947)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 440 mots
  •  • 1 média

Fils d'un officier de carrière né dans le servage, Denikine suit l'école normale de Lovitch, puis l'école militaire des cadets de Kiev ; il est officier d'artillerie, breveté d'état-major en 1899, puis commandant de la région militaire de Varsovie. Il participe à la guerre russo-japonaise. Entre 1914 et 1916, il est commandant de la 4 e division d'infanterie, dite « de fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-ivanovitch-denikine/#i_88270

DUPLICE ou DOUBLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 396 mots

Alliance défensive, la Duplice a été conclue le 7 octobre 1879 à Vienne par l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. Ce traité constituait la première étape de la reconstruction par Bismarck d'un système d'alliance organisé autour de Berlin dans le but essentiel d'assurer l'isolement de la France. En effet l'Entente des trois empereurs de 1873 avait été remise en question à la suite de la crise balkaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duplice-double-alliance/#i_88270

EMPIRE (PREMIER)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 7 976 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La troisième coalition »  : […] Napoléon songeait-il sérieusement à envahir l'Angleterre lorsqu'il massait sur le littoral cent cinquante mille hommes dont le quartier général était établi au camp de Boulogne ? L'entreprise ne pouvait réussir que si l'empereur s'assurait la maîtrise de la Manche pendant six jours. Mais les manœuvres de diversion tentées par Villeneuve échouèrent. En revanche, l'Angleterre réussit à s'assurer l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-premier/#i_88270

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La politique européenne »  : […] Napoléon III éveille de mauvais souvenirs dans la famille des rois. À son avènement, la Russie, l'Angleterre, l' Autriche et la Prusse négocient une coalition défensive pour se prémunir contre la répétition de l'épopée napoléonienne. La Russie en est la pièce maîtresse. Or c'est elle qui va offrir au nouvel empereur l'occasion de rompre ce front commun. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_88270

EMPRUNTS RUSSES

  • Écrit par 
  • René GIRAULT
  •  • 733 mots

À la veille de la Première Guerre mondiale, la France se classe au deuxième rang parmi les puissances capitalistes exportatrices de capitaux, avec environ 40 à 45 milliards de francs-or expédiés à l'étranger. Le quart de ce montant est allé vers l'Empire russe, allié politique et pays dont le développement économique est très rapide : on peut estimer à 12 340 millions de francs-or les capitaux par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emprunts-russes/#i_88270

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sous l'Aigle russe »  : […] Durant la domination tsariste, l'Estlandie et la Livonie vont connaître, jusqu'à la Première Guerre mondiale, deux siècles de paix. Pendant tout le xviii e  siècle, les barons allemands, très appréciés par Pierre le Grand et ses successeurs pour leurs compétences administratives, maintinrent leur pouvoir absolu sur les paysans. Seuls quelques past […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_88270

EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 4 246 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Interventions étrangères en Chine »  : […] Un tournant se dessine à partir de 1890. Le Japon se libère de la tutelle étrangère. Il accroît à un rythme rapide sa puissance économique et militaire. Il sort vainqueur de deux guerres, l'une contre la Chine (1894-1895), l'autre contre la Russie (1904-1905) , et prend pied sur le continent. Désormais, il faut compter avec lui pour tout règlement concernant la question d'Extrême-Orient. La victoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-extreme-orient/#i_88270

EYLAU BATAILLE D' (7-8 févr. 1807)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Épisode marquant des campagnes de Napoléon contre la quatrième coalition, la bataille d'Eylau est aussi le premier échec important auquel celui-ci est confronté. Elle voit s'affronter 76 000 Russes et Prussiens, sous le commandement de Leonti Bennigsen, et 74 000 Français commandés par l'Empereur. Contre toute attente, les Russes ont lancé leur offensive en plein hiver. Le 7 février, un premier c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-eylau/#i_88270

FATH ‘ALI SHĀH (1759/60-1834)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 1 211 mots

Neveu du fondateur de la dynastie qādjār de Perse, Āqā Mohammad Khān, et second souverain de cette dynastie, Fath ‘Ali Shāh était le fils du chef qādjār qoyunlu Hoseyn Qoli Khān Djahansuz. Né en 1173 de l'hégire (1759-1760), il avait reçu son nom ainsi que son surnom de Bābā Khān en mémoire du prestigieux ancêtre qādjār Fath ‘Ali Khān, éliminé en 1726 par le futur Nāder Shāh. En dépit des conseils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fath-ali-shah/#i_88270

FERRO MARC (1924- )

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Épreuves historiques, travail d’historien »  : […] La vie de Marc Ferro est marquée par des événements et des engagements précoces qui orienteront en partie ses intérêts de recherche. Né à Paris le 24 décembre 1924, élève au lycée Racine, il connaît l’exode en 1940, puis le départ en zone non occupée en 1941, pour échapper à la politique antisémite de Vichy dont sa mère sera victime en déportation. Étudiant à Grenoble à partir de 1942, il rejoint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-ferro/#i_88270

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 474 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] Le règne de Gustave Vasa (1523-1560), l'une des grandes figures de l'ère moderne, eut une importance considérable dans l'histoire finlandaise. L'instauration de la Réforme luthérienne, sous l'impulsion parfois modératrice des évêques Martinus Skytte (1528-1550) et Michael Agricola (1550-1557), n'en fut que l'un des aspects. Tout aussi décisifs furent la mise sur pied d'une administration plus eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_88270

FRIEDLAND BATAILLE DE (14 juin 1807)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots
  •  • 1 média

Lors de la campagne contre la quatrième coalition, cette victoire de Napoléon efface le revers essuyé en février 1807 à Eylau. Elle permet la conclusion du traité de Tilsit, signé entre Napoléon et Alexandre I er de Russie le 8 juillet. La bataille se déroula à Friedland, en Prusse orientale (aujourd'hui Pravdinsk, en Russie), à 43 kilomètres au sud-est de Köninsberg (auj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-friedland/#i_88270

FROUNZE MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 483 mots

Né au Turkestan d'un père officier de santé, Frounze poursuit ses études à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg ; il s'affilie aux cercles révolutionnaires d'étudiants et d'ouvriers, puis adhère au Parti social-démocrate, y adoptant les positions de la tendance bolchevique (1903). Expulsé de Saint-Pétersbourg en 1904 à la suite d'une manifestation, il travaille à Moscou puis à Ivanovo-Voz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-vassilievitch-frounze/#i_88270

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'annexion par la Russie et la renaissance nationale »  : […] À la suite de raids de montagnards lesghiens qui venaient du Daghestan, Irakli se vit contraint de prendre une attitude prorusse, surtout pour des raisons d'ordre économique. Le 24 juillet 1783, il conclut avec Catherine II la Grande le traité de Georgievsk, par lequel la Russie garantissait l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Géorgie, Irakli reconnaissant la suzeraineté de la Russie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/#i_88270

GOUTCHKOV ALEXANDRE IVANOVITCH (1862-1936)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 440 mots

Issu d'une famille de bourgeoisie aisée, monarchiste libéral, Goutchkov est membre de la douma de Moscou dans les années 1890. En 1892-1893, il est membre du conseil municipal de Moscou. Grand voyageur, il parcourt en 1895-1896 la Turquie, l'Arménie, le Tibet, puis part comme volontaire à la guerre des Boers et devient à son retour directeur de la Banque d'escompte de Moscou. En 1903, il participe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-goutchkov/#i_88270

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Un État sous protection »  : […] L'administration du pays par des ministres bavarois et l'éviction du monde politique grec, l'absence de toute politique économique et sociale aboutissant à la dépendance économique totale envers les puissances protectrices et à la banqueroute des finances de l'État, des velléités d'application de la « grande idée » se manifestèrent sans proportion avec les forces du pays et rendues irréalisables p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_88270

GUERRE DE CRIMÉE, en bref

  • Écrit par 
  • Claire FREDJ
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

Grande puissance diplomatique depuis 1815, la Russie veut profiter de l'affaiblissement de l'Empire ottoman pour accroître son influence vers les Balkans par le contrôle des détroits du Bosphore et des Dardanelles. Le refus de Constantinople – soutenue par Londres et Paris – de céder à la Russie la protection des orthodoxes dans l'Empire ottoman déclenche la guerre en 1853. Français et Anglais, ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-crimee-en-bref/#i_88270

GUERRE ET PAIX, Léon Tolstoï - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 1 175 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une grande fresque historico-romanesque »  : […] L'œuvre se compose de quatre parties, suivies d'un épilogue. La première commence en juillet 1805, avec les guerres de la troisième coalition, opposant la Grande-Bretagne, l'Autriche et la Russie à la France. À travers une chronique de la vie de plusieurs familles de la noblesse russe, on voit se dessiner trois lignes narratives principales : celle de l'idéaliste naïf et velléitaire Pierre Bezoukh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-et-paix-leon-tolstoi/#i_88270

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 422 mots
  •  • 49 médias

La guerre « patriotique », ainsi pourrait-on qualifier le premier conflit mondial . Que l'on jette, en effet, un regard sur l'histoire proche ou lointaine, et il apparaît que chacune des grandes guerres que l'Occident a connues a été peu ou prou mâtinée de guerre civile : ce qui est clair pour 1939-1945 l'est également pour l'époque de la Révolution et de l'Empire, pour la guerre de Trente Ans et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_88270

RUSSO-JAPONAISE GUERRE (1904-1905)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Engagée depuis la fin du xix e  siècle en Extrême-Orient, la Russie cherche à occuper la Mandchourie et à élargir son influence en Corée, où ses intérêts se heurtent à ceux du Japon. L'échec des négociations entre les deux États, en 1903, précipite le conflit. En février 1904, le Japon détruit la flotte russe en rade de Port-Arthur. L'armée japona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-russo-japonaise/#i_88270

GUSTAVE IV ADOLPHE (1778-1837) roi de Suède (1792-1809)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots

Roi de Suède (1792-1809), né le 1 er  novembre 1778 à Stockholm, mort le 7 février 1837 à Saint-Gall (Suisse). Fils du roi assassiné Gustave III (1746-1792), Gustave IV accède au trône en 1792 sous la régence de son oncle Charles, duc de Sudermanie. En 1805, la Suède rejoint la coalition européenne contre Napoléon (unissant la Prusse, l’Angleterre et la Russie). En 1807, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-iv-adolphe/#i_88270

HELSINKI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 637 mots

Capitale de la Finlande, Helsinki (en suédois Helsingfors) en est également le plus grand port maritime et la plus importante ville industrielle (568 000 hab. en 2007 et le double pour l'agglomération). Elle est située dans le sud du pays, sur une péninsule qui s'avance dans le golfe de Finlande. Capitale la plus septentrionale de l'Europe continentale, elle est souvent surnommée la « ville blan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helsinki/#i_88270

HERZEN ALEXANDRE IVANOVITCH (1812-1870)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 696 mots

Journaliste, écrivain, philosophe, homme politique et homme de science, Alexandre Ivanovitch Herzen, aristocrate révolutionnaire, a laissé une œuvre qui, comme son action, recèle une unité profonde à la recherche des idéaux, indissolublement liés, de justice et de liberté. Ses convictions démocratiques lui ont valu les éloges de Lénine et, à sa suite, des historiens et critiques soviétiques ; mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-herzen/#i_88270

INDÉPENDANCE DE LA GRÈCE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 214 mots

Signé le 3 février 1830, le protocole de Londres, qui décide la création d'un État grec indépendant sous la protection des puissances russe, britannique et française, et qui est entériné en 1832 par l'Empire ottoman vaincu, constitue une étape cruciale dans le lent avènement du principe des nationalités en Europe. Il en est en effet la première victoire sur le plan diplomatique depuis le congrès d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-de-la-grece/#i_88270

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  La monarchie iranienne »  : […] La situation géographique de l'Iran entre le Proche-Orient et l'Inde d'une part, entre l'océan Indien et la Russie d'autre part a valu à ce pays, à partir de la fin du xviii e  siècle – qui voit l'avènement de la dynastie des Qadjar (1794-1925) et l'établissement de la capitale à Téhéran – d'être l'un des théâtres de la rivalité anglo-russe ; les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_88270

IRAN RÉVOLUTION CONSTITUTIONNELLE EN

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 1 062 mots

La pénétration des idées occidentales et le besoin de modernisation ont été relativement plus tardifs en Iran que dans la plupart des autres pays musulmans. Cela tient en partie à la coupure idéologique créée à l'époque séfévide (1501-1722) par la promulgation comme religion d'État du shī'isme imāmite (de nature ésotérique et « imāmo-centrique », il ne peut que tolérer le pouvoir temporel) et auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-constitutionnelle-en-iran/#i_88270

ISKRA

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 018 mots

Journal du Parti social-démocrate ouvrier russe (P.O.S.D.R.), l' Iskra ( L'Étincelle ) paraît du 11 décembre 1900 au 8 octobre 1905. En tout 112 numéros seront publiés à un rythme mensuel puis bimensuel à partir de 1902. Son histoire se confond avec celle de la social-démocratie russe, et l'on doit distinguer la vieille Iskra , diri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iskra/#i_88270

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Colonisation et peuples musulmans »  : […] Dans la théorie politique de l'U.R.S.S., un certain nombre de groupements non slaves, qui avaient été progressivement inclus dans l'Empire russe entre le xvi e et le xix e  siècle et qui étaient catalogués comme peuples musulmans sous l'ancien régime, détenaient, depuis le courant des années 1920 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_88270

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Meiji »  : […] Le véritable artisan de la modernisation, telle qu'elle fut conçue sous Meiji, fut Itō Hirobumi (1841-1909). Issu d'une modeste famille de bushi de Chōshū, il se spécialisa dans l'économie politique, voyagea aux États-Unis et en Europe, et fut le bras droit d'Ōkubo. Il accorda la priorité à l'industrialisation du Japon. Dans les années 1880, les finances furent mises en ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_88270

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pogroms dans la Russie tsariste »  : […] L'avènement d' Alexandre III, flanqué de Pobiedonostzev, procureur du Saint-Synode, prélude à une série d'assauts populaires contre les quartiers juifs. Le phénomène découle en partie de l'agitation antisémite importée d'Allemagne, en partie d'une politique du gouvernement qui tient dans ce programme : « Un tiers des Juifs sera converti, un tiers émigrera, un tiers périra. » En 1881 éclatent plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_88270

KHOMIAKOV ALEXEÏ STEPANOVITCH (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 341 mots

Dans la Russie de la première moitié du xix e  siècle, les intellectuels s'interrogeaient sur la signification de leur patrie. Les uns rêvaient de l'occidentaliser radicalement, les autres de revenir aux sources idéalisées de la culture nationale. Khomiakov sut dépasser les nostalgies slavophiles pour dégager, à la faveur du dialogue inévitable av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-stepanovitch-khomiakov/#i_88270

KIEV

  • Écrit par 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 2 436 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La domination des tsars »  : […] Grâce à l'abolition des barrières douanières entre la Russie et les terres ukrainiennes dès 1754, Kiev connaît un nouvel essor commercial. Le deuxième partage de la Pologne, en 1793, ramène la rive droite du Dniepr dans le giron de l'Empire russe. Durant son règne, Catherine II abolit l'ancien système administratif et divise l'Ukraine en de nouvelles provinces. Kiev, centre de l'une d'elles, devie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiev/#i_88270

KIRGHIZSTAN

  • Écrit par 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 514 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] On peut remonter le fil de l'histoire kirghize au moins jusqu'au i er  siècle avant notre ère. L'aire de peuplement des premiers Kirghizes se situait probablement dans la vallée du haut Ienisseï, en Sibérie centrale, et ils ont pu appartenir à la culture de Tashtyk ( i er  siècle av. J.-C.- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirghizstan/#i_88270

KOLTCHAK ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1873-1920)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 607 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un ingénieur militaire de la marine, issu d'une petite noblesse d'Ukraine d'origine turque, où l'on est officier de marine de père en fils, Alexandre Vassilievitch Koltchak entre à quinze ans à l'Académie navale. C'est un savant océanographe spécialiste de l'Arctique et brillant officier de marine ; il prend part à l'expédition dans l'archipel de la Nouvelle-Sibérie (1900-1903). En 1904, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-vassilievitch-koltchak/#i_88270

KOUTOUZOV MIKHAÏL ILLARIONOVITCH GOLENICHTCHEV (1745-1813) prince de Smolensk

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 575 mots

Sauveur de la patrie et l'un des plus éminents chefs d'armée de toute l'histoire de Russie, Mikhaïl Koutouzov est allié à d'illustres familles. Instruit, polyglotte, il semble destiné à une carrière de courtisan ; mais il choisit l'armée et entre à l'école d'artillerie. Il voue un culte à Pierre le Grand, dont il reçoit un enseignement posthume par l'intermédiaire des grands capitaines qui furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-illarionovitch-koutouzov/#i_88270

KROPOTKINE PIOTR ALEXEÏEVITCH (1842-1921)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 687 mots
  •  • 1 média

Issu de l'aristocratie moscovite, Piotr Alexeïevitch Kropotkine commence une carrière militaire après avoir été page à la cour du tsar. Affecté en Sibérie, il emploie les loisirs de la vie de garnison à approfondir ses connaissances géographiques, anthropologiques et sociologiques. Sa sympathie pour l'insurrection polonaise de 1863 l'amène à démissionner de l'armée : il se consacre alors à des exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-alexeievitch-kropotkine/#i_88270

KRÜDENER BARBARA JULIANE DE VIETINGHOFF baronne de (1764-1824)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 1 187 mots

Mariée en 1782 à un homme beaucoup plus âgé qu'elle, Juliane de Vietinghoff, baronne de Krüdener, trouve dans sa Livonie natale une foi vivante en Jésus-Christ. Elle parcourt l'Europe sans vivre beaucoup avec son mari, qui meurt en 1802. En 1803, elle écrit un roman, Valérie , qui est bien loin de manquer de valeur littéraire. Le spectacle des mourants d'Eylau (1807), la lect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-juliane-de-krudener/#i_88270

LAVROV PETR LAVROVITCH (1823-1900)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 296 mots

Issu d'une famille de propriétaires aisés de la région de Pskov, Lavrov entre à l'école d'artillerie de Saint-Pétersbourg, puis y devient professeur de mathématiques à l'âge de vingt et un ans. Il collabore, pour le domaine philosophique, au Dictionnaire encyclopédique russe (1864). Influencé par sa rencontre avec Tchernychevski, il adhère au mouvement populiste Zemlja i Vol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petr-lavrovitch-lavrov/#i_88270

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les débuts d'un militant révolutionnaire »  : […] Né à Simbirsk en 1870, fils d'un inspecteur de l'enseignement primaire, Vladimir Ilitch Oulianov commence des études de droit à l'université de Kazan, d'où il est vite expulsé après des manifestations étudiantes ; son frère aîné, Alexandre, est exécuté en 1887 pour sa participation à un complot contre la vie du tsar Alexandre III. Vladimir Ilitch s'installe à Saint-Pétersbourg, y termine sa licen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_88270

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 111 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du joug russe à l'éveil national »  : […] Au terme des trois partages entre l'Autriche, la Prusse et la Russie, la Lituanie cessa d'exister. Elle fut annexée en 1795 à l'empire tsariste et devint pour près de cent vingt ans une simple province russe. Le troisième partage sépara définitivement le destin de la Lituanie de celui de la Pologne même si, lors des soulèvements anti-russes de 1831 et de 1863, des Lituaniens participèrent à la l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_88270

LVOV GUEORGUI EVGUENIEVITCH prince (1861-1925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 373 mots

Homme politique russe, né le 21 octobre (2 novembre, nouveau style) 1861 à Popovka, près de Toula (Russie), mort le 7 mars 1925 à Paris. Diplômé en droit à l'université de Moscou, le prince Lvov travaille dans l'administration jusqu'en 1893, date à laquelle il démissionne. Il devient alors membre du zemstvo (assemblée locale) de Toula et, pendant la guerre russo-japonaise (1904-1905), organise des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueorgui-evguenievitch-lvov/#i_88270

MANDCHOURIE

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX
  •  • 1 979 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'enjeu des grandes puissances »  : […] Dès 1803, la Mandchourie avait été ouverte par les autorités impériales à la colonisation paysanne chinoise. Ce mouvement de migration s'accentue au cours du xix e siècle et est encouragé par le gouvernement (contrairement à la politique de séclusion privilégiée de la Mandchourie suivie jusqu'au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandchourie/#i_88270

MANNERHEIM CARL GUSTAF EMIL baron von (1867-1951) maréchal finlandais

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 612 mots
  •  • 2 médias

Né dans une famille de vieille souche suédoise (la Finlande fut colonie suédoise pendant six siècles avant de devenir en 1809 un grand-duché rattaché à l'Empire russe), Mannerheim commence sa carrière militaire dans l'armée tsariste. Il participe à la guerre russo-japonaise de 1904-1905, parcourt la Chine et l'Asie centrale, devient général et aide de camp de Nicolas II, commande une division de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustaf-emil-mannerheim/#i_88270

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le duel franco-anglais et l'intervention russe »  : […] France et Grande-Bretagne poursuivaient depuis deux siècles, avec une semblable ténacité, une politique méditerranéenne. Le Royaume-Uni s'intéressait avant tout à la Méditerranée, voie de passage vers le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient qui, prolongée par les pistes venant du golfe Persique, reliait l'Inde au marché anglais. Il tenait ferme à son influence à l'est sur la Turquie et à l'ouest sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_88270

MENCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 2 710 mots
  •  • 1 média

Tout comme la dénomination de bolchevisme, celle de menchevisme est issue du II e congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie ( P.O.S.D.R.) qui siégea pendant un mois à Bruxelles puis à Londres en août 1903 et établit un nouveau clivage fondamental à l'intérieur du mouvement ouvrier russe. Les mencheviks ( menchinstvo = minorité) doivent ce q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menchevisme/#i_88270

MIKHAÏLOVSKI NIKOLAÏ KONSTANTINOVITCH (1842-1904)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 343 mots

Sociologue et écrivain politique russe, leader reconnu du mouvement narodnik (populiste) sous le règne d'Alexandre II. Il travailla de 1868 à 1884 pour un journal ayant une audience importante, l' Otechestvennye Zapiski ( Annales de la patrie ), et, de 1892 à 1904, il dirigea Russkoe bogatsvo ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-konstantinovitch-mikhailovski/#i_88270

MILLER EVGUENI (1867-1937)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 321 mots
  •  • 1 média

Descendant d'une famille de militaires, Evgueni Miller fait ses études à l'école de cavalerie Nicolas et à l'Académie d'état-major. Chargé de mission en Allemagne, il occupe par la suite le poste d'attaché militaire à Bruxelles, à La Haye et à Rome. Nommé à la tête de l'école de cavalerie Nicolas en 1909 et promu général, il reste commandant de cette célèbre école jusqu'en 1914. Chef d'état-major […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evgueni-miller/#i_88270

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 270 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La Russie »  : […] La première période d'évangélisation de la Russie s'étend du baptême des habitants de Kiev (981) à la conquête mongole (1240). Au xi e  siècle, grâce à des princes vigoureux comme Vladimir, à des évêques inspirés comme saint Léonce († 1077), l'apôtre de Rostov, à des moines comme saint Théodose († 1074), le fondateur de la Lavra Petcherskaya, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_88270

MITTELEUROPA

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 8 386 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Mitteleuropa, vue de l'Est »  : […] Les deux « autres de l'Europe centrale », l'Est russe orthodoxe et le Sud-Est balkanique, regardent l'Europe centrale/Mitteleuropa d'un œil très différent. Vu de l'Est, le centre s'évanouit dans une perspective qui prend en compte avant tout la frontière qui sépare l'Est et l'Ouest. Les intellectuels russes, bien souvent, se sont représenté l'Europe comme un tout plus ou moins indistinct. Pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitteleuropa/#i_88270

MOLDAVIE

  • Écrit par 
  • Barbara BUCKMASTER, 
  • Keith Arnold HITCHINS, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ancienne Moldavie »  : […] Les Génois, en fondant des avant-postes commerciaux fortifiés sur le Dniestr au xiv e  siècle, frayèrent la voie des premiers contacts avec la culture occidentale en Bessarabie ; cette dernière, pour se développer, était toutefois tributaire de l'essor des principautés de Moldavie et de Valachie qui s'étendirent bientôt de façon à inclure son ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moldavie/#i_88270

MONGOLIE, République mongole

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Marie-Dominique EVEN
  •  • 7 770 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La « Mongolie autonome » »  : […] Si les Mongols chassent sans grande difficulté les quelques troupes Qing stationnées en Mongolie, ils peinent à faire reconnaître leur indépendance et leur réunification par la communauté internationale. Les lettres transmises en octobre 1912 aux consulats du Japon et de plusieurs pays occidentaux à Harbin restent sans réponse. La Chine, même faible, entend conserver les territoires périphériques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-republique-mongole/#i_88270

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Déclin politique (XVIIIe-XIXe s.) »  : […] Au début du xviii e  siècle, la création, par Pierre le Grand, de la nouvelle capitale, Pétersbourg (1703), où sont transférés Cour et gouvernement, relégua soudain Moscou au rang d'une grande ville de province et ralentit momentanément son développement. Son domaine d'activité commerciale s'étend cependant, au cours du siècle, vers les rives de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_88270

MOSKOVA BATAILLE DE LA ou BATAILLE DE BORODINO (7 sept. 1812)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 348 mots

Appelée bataille de Borodino par les Russes – qui ne la considèrent pas comme une défaite –, cette bataille extrêmement meurtrière s'est déroulée le 7 septembre 1812, durant l'invasion de la Russie par Napoléon, à environ 110 kilomètres à l'ouest de Moscou, non loin de la rivière Moskova . Près de 130 000 hommes de la Grande Armée, appuyés par plus de 500 canons, y affrontent 120 000 Russes et 600 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moskova-bataille-de-borodino/#i_88270

MOUVEMENT DES NATIONALITÉS DANS L'EUROPE BALKANIQUE ET DANUBIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 486 mots

1774 Le traité de Kutchuk-Kaïnardji, qui met fin à la guerre russo-turque (1768-1774), donne aux Russes un droit de protection sur les chrétiens des Balkans. 1821 Déclenchement de la révolte anti-ottomane à partir des provinces danubiennes, à l'initiative des sociétés secrètes helléniques. 1822 Proclamation de l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-des-nationalites-dans-l-europe-balkanique-et-danubienne-reperes-chronologiques/#i_88270

NAPOLÉON Ier BONAPARTE (1769-1821) empereur des Français (1804-1814 et 1815)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  • , Universalis
  •  • 8 302 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le désastre en Russie et ses conséquences »  : […] Depuis Erfurt, le tsar se montrait de moins en moins enclin à traiter avec Napoléon. Au printemps de 1812, ce dernier massa ses troupes en Pologne pour intimider Alexandre. À la fin du mois de juin, la Grande Armée (environ 600 000 hommes) entreprit la traversée du Niémen. Les Russes se replièrent, adoptant la tactique de la terre brûlée. Les troupes de Napoléon n'atteignirent les abords de Mosco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ier-bonaparte/#i_88270

NAQSHABANDIYYA

  • Écrit par 
  • Vincent MONTEIL
  •  • 355 mots

Confrérie religieuse musulmane, centrée sur la ville de Bokhārā (en Ouzbékistan soviétique), où le fondateur est mort et fut enterré en 1388, la Naqshabandiyya est un ordre asiatique — à l'exception des Comores (Anjouan) et, à partir du xvi e  siècle, des Serbes islamisés de Yougoslavie — qui est représenté en Turquie (soixante couvents ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naqshabandiyya/#i_88270

NAVARIN BATAILLE DE (20 oct. 1827)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 226 mots

Cette bataille navale décisive de la guerre d'indépendance livrée par la Grèce contre la Turquie se déroula dans la baie de Navarin, au sud-ouest du Péloponnèse, et opposa une flotte égypto-turque, commandée par Tahir Pasha, à une flotte composée de navires français, britanniques et russes, commandée par l'amiral Edward Codrington . La flotte égypto-turque (3 vaisseaux, 15 frégates et plus de 50 b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-navarin/#i_88270

NESSELRODE KARL ROBERT comte von (1780-1862)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 240 mots

Originaire de Westphalie, Nesselrode est né à Lisbonne, où son père représente la tsarine Catherine II. Il commence une carrière dans l'armée puis dans la diplomatie russe, à Berlin en 1802, à La Haye en 1804 et à Paris en 1807 ; c'est dans la capitale française et sous le couvert de l'alliance franco-russe qu'il organise un très efficace service d'espionnage pour lequel il utilise, en particulier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-robert-nesselrode/#i_88270

NETCHAÏEV SERGUEÏ GUENNADIEVITCH (1847-1882)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 362 mots

Né dans une famille d'ouvriers, autodidacte, Netchaïev obtient un poste d'instituteur à Saint-Pétersbourg où il fréquente les cercles d'étudiants révolutionnaires. Poursuivi pour ses activités, il se réfugie à Genève où il rencontre Bakounine. Avec l'aide, semble-t-il, de ce dernier, il écrit Le Catéchisme révolutionnaire (1868) : il y développe sa conception de la révolutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-guennadievitch-netchaiev/#i_88270

NICOLAS Ier PAVLOVITCH (1796-1855) empereur de Russie (1825-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 551 mots

À l'opposé de son frère Alexandre, le jeune prince reçoit une instruction militaire et scientifique. Monté sur le trône au moment de la révolte des décembristes en décembre 1825, Nicolas I er Pavlovitch gardera toute sa vie la vision de cette journée dramatique. D'une droiture exceptionnelle et gardien fidèle des principes absolutistes, il frappe durement les décembristes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ier-pavlovitch/#i_88270

NICOLAS II ALEXANDROVITCH (1868-1918) empereur de Russie (1894-1917)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 516 mots
  •  • 6 médias

Dernier tsar de Russie, fils aîné d'Alexandre III, Nicolas II succède à son père le 1 er  novembre 1894 et il est couronné le 26 mai 1895. Ni par son éducation ni par son tempérament, Nicolas II n'est préparé à la tâche écrasante de gouverner un immense empire agité depuis un demi-siècle par les mouvements sociaux et politiques les plus divers. De caractère timide, aux goû […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ii-alexandrovitch/#i_88270

OCCIDENTALISTES RUSSES

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 480 mots

Né avec les réformes de Pierre le Grand, l'occidentalisme ne peut être exclusivement défini comme un courant progressiste opposé à un chauvinisme passéiste et rétrograde ; la bureaucratie pétersbourgeoise, après tout, était « occidentaliste » à sa manière. Le grand débat des années 1840 entre slavophiles et occidentalistes prend à témoin l'opinion publique russe, mais il se déroule entre représent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occidentalistes-russes/#i_88270

OCTOBRISTES

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 419 mots
  •  • 1 média

Groupement politique libéral russe formé le 30 (17) octobre 1905 et devenu parti politique en automne 1906. Le manifeste impérial du 17 octobre 1905, octroyant aux sujets du tsar certaines libertés civiques, instituant un régime pseudo-constitutionnel et convoquant une douma (assemblée de représentants du peuple), rallia à la politique d'ouverture de Nicolas II certains membres des classes moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octobristes/#i_88270

ODESSA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Fondée en 1795, Odessa eut son heure de gloire dans la seconde moitié du xix e siècle : n'était-elle pas en 1897 la première des villes ukrainiennes et la troisième de l'Empire ? Victime ensuite de l'avènement dans le pays d'une économie de type continental, mais bien vivante pourtant, Odessa n'était plus en 1981, avec 1 072 000 habitants, que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odessa/#i_88270

ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 6 468 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les intrigues russes : jusqu'à la convention des Détroits (1815-1844) »  : […] Les désirs du sultan ne peuvent être réalisés dans l'immédiat : l'opposition interne est toujours aussi vive, mais surtout de nouvelles révoltes éclatent dans les Balkans, soutenues par les Russes. Ceux-ci encouragent en effet en Serbie et en Grèce les mouvements nationaux dans leur lutte pour l'indépendance, visant ainsi non seulement à affaiblir l'Empire ottoman mais aussi à substituer leur pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-orient/#i_88270

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 911 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Réformes dans un empire en crise »  : […] Au moment où le sultan Selim III arrive au pouvoir (avr. 1789), l'Empire ottoman est une nouvelle fois en guerre avec les Russes et les Autrichiens : avec ceux-ci la paix de Svitchov (août 1791) marque pour près d'un siècle la fin des hostilités et le statu quo frontalier ; avec les Russes, par contre, ce sont de nouveaux territoires qui doivent être concédés à la paix de Jassy (janv. 1792). Seli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_88270

OUKAZE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER
  •  • 309 mots

Terme désignant à l'origine un ordre du souverain, sans distinction entre les mesures générales et les cas individuels. Avant Pierre le Grand, la formule rituelle : « Le tsar a ordonné et les boyards ont joint leur avis » reconnaissait à l'aristocratie un rôle consultatif en matière législative ; mais, sous le règne du réformateur, les théoriciens de l'absolutisme, comme Théophane Prokopovitch, af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oukaze/#i_88270

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE
  • , Universalis
  •  • 7 650 mots

Dans le chapitre « Pouvoirs russe et soviétique »  : […] Bien que l'isolement géographique de l'Asie centrale ait ralenti l'avance des forces russes vers le sud, Boukhara fut envahie en 1868, et Khiva en 1873 ; les deux khanats devinrent alors des protectorats russes. À Kokand, une émeute fut écrasée en 1875 et le khanat fut annexé officiellement l'année suivante, ce qui achevait la conquête du territoire ouzbek par les Russes ; la région fut intégrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouzbekistan/#i_88270

PASCAL PIERRE (1890-1983)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 2 114 mots

Pierre Pascal est issu d'une souche auvergnate « sans fortune, mais forte de santé et de jugement ». Son grand-père était ouvrier aux chemins de fer, son père devint professeur de lettres et « monta » à Paris. L'accession de Pierre Pascal à l'École normale supérieure, en 1910, couronnait cette sage et sûre ascension sociale, typique de la III e  République. La méticulosité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-pascal/#i_88270

PLEKHANOV GUEORGUI VALENTINOVITCH (1856-1918)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 1 598 mots

L'importance historique de Georges Plekhanov vient de ce qu'il fut le véritable introducteur du marxisme en Russie. Après avoir adhéré à l'idéologie populiste, il fonda, dans son exil genevois, le groupe « Libération du travail », qui s'attacha à diffuser en Russie les idées de Marx et d'Engels et à montrer la nécessité de les appliquer à la situation spécifique de ce pays. Il s'imposa alors comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueorgui-valentinovitch-plekhanov/#i_88270

POBEDONOSTSEV KONSTANTIN PETROVITCH (1827-1907)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 480 mots

Homme d'État russe, né à Moscou d'un père pope et juriste de formation, Pobedonostsev commence par enseigner le droit civil russe à l'université de Moscou (1860-1865) et, en qualité de précepteur, au futur tsar Alexandre III. Sénateur de Saint-Pétersbourg en 1868, il entre au Conseil impérial en 1872 et succède à Dimitri Tolstoï comme procureur général du Saint-Synode en 1880. À ce poste comme tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-petrovitch-pobedonostsev/#i_88270

POGROME ou POGROM

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 542 mots
  •  • 1 média

Terme russe désignant un assaut, avec pillage et meurtres, d'une partie de la population contre une autre, et entré dans le langage international pour caractériser un massacre de Juifs en Russie. Perpétrés entre 1881 et 1921 , les pogromes furent si nombreux qu'une typologie a pu être établie à leur propos. Ils survenaient lors d'une crise politique ou économique et s'effectuaient grâce à la neutr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pogrome-pogrom/#i_88270

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les étapes du dépècement (1764-1815) »  : […] Pour le malheur de la Pologne, son affaiblissement coïncide avec la montée de ses voisins et avec les inquiétudes causées en Europe par la France. Le dernier roi, Stanislas Auguste Poniatowski (1764-1795), « Européen » fin et cultivé, patriote sincère mais élu sous la pression des Russes, sera victime de la conjoncture européenne autant que de la situation intérieure et de sa propre faiblesse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_88270

POZZO DI BORGO CHARLES ANDRÉ (1764-1842)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 410 mots

Gentilhomme corse, né le 8 mars 1764 à Alata, près d'Ajaccio, mort le 15 février 1842 à Paris. D'origine corse, Charles André Pozzo Di Borgo est partisan de l'intégration politique de son île à la France. Lorsque celle-ci obtient le statut de département français, il représente la Corse auprès de l'Assemblée législative de 1791 à 1792. De retour en Corse, Pozzo prit l'initiative, avec Pasquale Pao […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-andre-pozzo-di-borgo/#i_88270

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 216 mots

28 juin 1914 À Sarajevo, assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par Gavrilo Princip. 3 août 1914 L'Allemagne déclare la guerre à la France ; les troupes allemandes entrent en Belgique. 6-13 septembre 1914 Bataille de la Marne ; les Allemands sont stoppés à quelques kilomètres de Paris. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/#i_88270

PREMIÈRE RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

L'accumulation des défaites militaires face au Japon, depuis 1904, a pour conséquence une accélération du processus de remise en cause de l'autocratie tsariste en Russie. Toutes les couches de la société sont concernées : à la campagne de contestation menée par les nobles, représentants des zemstvos (administrations provinciales élues) s'ajoutent les grèves ouvrières, dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-revolution-russe/#i_88270

PRINTEMPS DES PEUPLES, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Le Congrès de Vienne qui, en 1815, avait sanctionné l'échec du premier Empire français, avait remodelé la carte de l'Europe au profit d'une Sainte-Alliance des monarchies autoritaires de Prusse, d'Autriche et de Russie. Alors que la Révolution française avait accéléré le mouvement de constitution des identités nationales amorcé au xviii e  siècle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-des-peuples-en-bref/#i_88270

PROTOCOLES DES SAGES DE SION

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 246 mots

Ouvrage de la fin du xix e siècle, les Protocoles constituent un faux antisémite et font état d'une prétendue conférence des leaders du judaïsme mondial complotant de s'emparer des leviers de commande de l'univers, sous le couvert de la démocratie. Œuvre d'une créature de la police secrète russe, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protocoles-des-sages-de-sion/#i_88270

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 221 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte avec la France »  : […] Frédéric-Guillaume II (1786-1797) est le neveu de Frédéric II. Personnage médiocre intellectuellement et moralement, effrayé par les événements révolutionnaires de France, il laisse ses ministres (Wöllner en particulier) pratiquer à l'intérieur une politique d'intolérance à l'égard de la presse, et plus généralement de la vie intellectuelle et religieuse. La tradition frédéricienne est abandonnée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_88270

RADICHTCHEV ALEXANDRE NIKOLAÏEVITCH (1749-1802)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER
  •  • 377 mots

Après des études de droit à l'université de Leipzig, Radichtchev fait carrière au collège du commerce sous la protection d'Alexandre Vorontsov, qui ne devait jamais l'abandonner, même dans sa disgrâce. Mais, lecteur de Rousseau et de l'abbé Raynal, il compose en secret des déclamations contre les tyrans dans le goût de l'époque. En 1790, il édite dans son imprimerie personnelle un pamphlet contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-nikolaievitch-radichtchev/#i_88270

RASPOUTINE GRIGORI EFIMOVITCH NOVYKH dit (1872-1916)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 261 mots
  •  • 1 média

Paysan sibérien, surnommé Raspoutine (le Dépravé) à cause de sa vie dissolue, il n'était ni moine, ni pratiquant de l'Église orthodoxe, mais appartenait très probablement à l'une des sectes chrétiennes fort nombreuses en Russie. Il fut recommandé à l'impératrice parce qu'il avait le pouvoir d'arrêter les hémorragies et pouvait soulager le grand-duc héritier, atteint d'hémophilie ; il ne put cepen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raspoutine/#i_88270

RÉVOLUTION RUSSE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Huit mois après la révolution de février qui a renversé le régime tsariste et porté au pouvoir un gouvernement provisoire, Lénine, tout juste rentré d'exil et soucieux d'exploiter le mécontentement populaire face à la guerre, convainc le Parti bolchevik de lancer une nouvelle insurrection. Au terme de rares combats, le gouvernement provisoire est renversé le 25 octobre 1917 et remplacé par un Cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe-en-bref/#i_88270

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Événement politique majeur du xx e  siècle, la révolution russe ou, plus exactement, les révolutions russes de l'année 1917 ont déterminé pour soixante-quatorze années (1917-1991) un cours nouveau dans l'histoire multiséculaire de la Russie, par une rupture radicale avec les structures politiques du tsarisme au profit d'un régime inédit qui donn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/#i_88270

RIAZANOV DAVID BORISSOVITCH GOLDENBAKH dit (1870-1938)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 184 mots

Érudit marxologue, Riazanov adhère au P.O.S.D.R. dès la fin des années 1890. Après cinq ans de prison, il émigre à l'étranger. Pendant la révolution de 1905, il regagne Odessa, organise et dirige le mouvement syndical à Saint-Pétersbourg, s'enfuit une nouvelle fois à l'étranger et se consacre à l'édition russe des œuvres de Marx et d'Engels ainsi qu'à réunir les documents de la I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riazanov/#i_88270

ROUBLE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 813 mots

À la limite du xiii e et du xiv e siècle, le rouble apparaît en Russie, à Novgorod. À une époque où le pays ignorait la frappe de la monnaie, ce terme semble avoir désigné les lingots d'argent, appelés aussi grivny , qui servaient aux paiements importants. À Moscou et en Ru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouble/#i_88270

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'éveil de la conscience nationale et la formation de l'unité roumaine »  : […] En dépit ou à cause de tous ces côtés sombres, les dernières décennies du xviii e  siècle et le début du xix e  tiennent une place décisive dans la formation de la conscience nationale roumaine. L'hellénisation des cours princières et des couches dirigeantes en Moldo-Valachie a ses aspects positif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_88270

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre «  Précapitalisme et réformes »  : […] Après les guerres napoléoniennes, l'Europe du congrès de Vienne (1814-1815) est dominée par la Russie, membre prépondérant de la Sainte-Alliance, sous le règne d' Alexandre I er (1801-1825) et de Nicolas I er (1825-1855). L'expansion russe se poursuit au Caucase où les pays géorgiens ont déjà reconnu l'autorité du tsar (1799-1811) avec l'agrémen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_88270

RYLEÏEV KONDRATI FEDOROVITCH (1795-1826)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 337 mots

Poète russe et dirigeant décembriste. Ryleïev fut destiné par son père à la carrière militaire. Il entre dans le corps des cadets puis fait campagne en France (1814-1815) ; à son retour, mène à Voronej la vie de garnison. Il démissionne en 1818 et s'installe à Saint-Pétersbourg. Les idées libérales ramenées de France, l'observation de la vie provinciale ont préparé son adhésion à l'opposition que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kondrati-fedorovitch-ryleiev/#i_88270

SAINTE-ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 644 mots
  •  • 1 média

Dans l'usage commun, l'expression désigne aujourd'hui le système de réaction et de répression établi par les grandes monarchies absolutistes d'Europe après 1815 : « la ligue des rois contre les peuples ». Cette image résulte de la superposition de trois entités historiquement sensiblement différentes. 1. Le pacte primitif de la Sainte-Alliance, signé à Paris, le 26 septembre 1815, par les souverai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-alliance/#i_88270

SAINT-PÉTERSBOURG, anc. LENINGRAD

  • Écrit par 
  • Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏA, 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Grigory IOFFE, 
  • Mary McAULEY
  • , Universalis
  •  • 5 486 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le chemin vers la révolution »  : […] La magnificence impériale contrastait fortement avec la croissance du prolétariat industriel de Saint-Pétersbourg. Au cours du xix e  siècle, l'essor industriel de la ville fut accéléré par l'amélioration des communications et l'extension du commerce. En 1810-1811, de nouvelles voies fluviales remplacèrent un système obsolète. En 1813, le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-petersbourg-leningrad/#i_88270

SAMARCANDE

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 3 714 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Assoupissements et réveils »  : […] Sous les dynasties ouzbèques, issues de tribus nomades vite sédentarisées, qui évincèrent les Timourides, Samarcande fut éclipsée par Boukhara comme capitale politique et religieuse. Elle bénéficia certes de la générosité des souverains, mais les édifices ont souvent été démolis, à quelques exceptions près, dont la plus notable concerne l'esplanade du Registan, réaménagée au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samarcande/#i_88270

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Colonisation et pacification »  : […] Du xviii e au xix e  siècle, c'est la dernière étape, mais aussi la plus longue, le débouché sur la mer. Les Tchouktches restent pratiquement indépendants jusqu'à la fin du xix e  siècle, les Kamtchadales (Kamčadaly) sont en révolte permanente, t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_88270

SIONISME

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF
  •  • 9 987 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les précurseurs du sionisme »  : […] Deux périodes coupées par la ligne de fracture des années 1880 séparent le protosionisme du présionisme. Dans les années 1850-1860, une dizaine de personnes (essentiellement des rabbins) vont commencer à se faire les avocats du retour à Sion par l'action personnelle et volontaire des juifs. Ces initiateurs du mouvement national juif, représentés de façon éminente par les rabbins Yehouda Alkalaï ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sionisme/#i_88270

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Russie »  : […] Le socialisme russe est, par excellence, celui d'un pays agraire, économiquement en retard, et dans lequel la place du socialisme démocratique fut toujours médiocre ; enfin, les émigrés y tenaient un rôle important. Cela explique son peu d'intégration à la société et, par conséquent, son caractère révolutionnaire. Jusqu'aux années 1900, le socialisme russe s'exprime surtout par le populisme, qui s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-mouvements-socialistes-socialisme/#i_88270

SOCIALISTES RÉVOLUTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 627 mots
  •  • 2 médias

Créé en 1902 par la fusion de plusieurs groupes, le Parti socialiste révolutionnaire se réclame des traditions populistes du mouvement révolutionnaire russe. Il publie à l'étranger deux organes, Revolioutsionnaïa Rossiia et Vestnik Rousskoï revolioutsii et en français, à Paris, la Tribune russe se dote d'un programme présenté par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialistes-revolutionnaires/#i_88270

SPERANSKI MIKHAÏL MIKHAÏLOVITCH comte (1772-1839)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER
  •  • 272 mots

Fils de pope, élève puis professeur de grand séminaire passé dans l'administration publique, Speranski doit son ascension rapide et son éphémère influence politique à la faveur d'Alexandre I er , qui le charge de rédiger un plan général de réforme de l'État (1809). Son projet tente de tempérer l'absolutisme sans donner le monopole du pouvoir politique à la noblesse : d'où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-mikhailovitch-speranski/#i_88270

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « « Le merveilleux Géorgien » »  : […] Les parents de Joseph Vissarionovitch Djougachvili étaient tous deux serfs de naissance, avant l'abolition du servage en 1861. Son père, Vissarion Djougachvili – un modeste cordonnier géorgien installé dans la petite ville de Gori (Géorgie) –, fut tué dans une rixe alors que son fils Sosso, le futur Staline (né en décembre 1879) n'avait que dix ans. En 1894, Sosso Djougachvili est inscrit au sémi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_88270

TACHKENT

  • Écrit par 
  • Julien THOREZ
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

Tachkent [selon l'étymologie populaire de taš , « pierre », et de kent , « ville » ; anciennement ̌C̄ač] est la capitale de l'Ouzbékistan, pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Située sur le piémont occidental du Tianshan, la ville s'est développée au cœur de l'oasis irriguée par le Tchirtchik et ses affluents. Malgré sa proximité avec la fronti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tachkent/#i_88270

TADJIKISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] Les Tadjiks sont les descendants directs de peuples iraniens dont la présence continue est attestée en Asie centrale et dans le nord de l'Afghanistan à partir du milieu du I er  millénaire avant notre ère. Les ancêtres des Tadjiks constituaient le noyau de l'ancienne population du Khorezm et de la Bactriane, qui faisait partie de la Transoxiane (Sogdiane). Ils furent engl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadjikistan/#i_88270

TANNENBERG BATAILLE DE (26-30 août 1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 265 mots

Livrée dans le nord-est de l'actuelle Pologne, au tout début de la Première Guerre mondiale, la bataille de Tannenberg , qui opposait l'Allemagne et la Russie, fut une sévère défaite pour cette dernière, qui perdit pratiquement une armée entière, 400 canons et de nombreux équipements militaires. Prématurée, l'invasion de la Prusse orientale empêcha cependant les Allemands de jeter tous leurs moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tannenberg/#i_88270

TCHERNYCHEVSKI NIKOLAÏ GAVRILOVITCH (1828-1889)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 446 mots

Philosophe, critique et écrivain, le plus connu des « hommes nouveaux » de la société russe. Fils de pope, donc déclassé ( raznočinec ) puisqu'il est privilégié sans être noble, séminariste puis étudiant pauvre gagné par les idées du socialisme, disciple de Feuerbach, Nikolaï Gavrilovitch Tchernychevski devient l'idéologue des nihilistes des années 1860. Il collabore à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-gavrilovitch-tchernychevski/#i_88270

TERRORISME

  • Écrit par 
  • Gérard CHALIAND, 
  • Pierre DABEZIES, 
  • Sylvia PREUSS-LAUSSINOTTE, 
  • Jean SERVIER
  •  • 13 238 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Terrorisme et idéologie »  : […] Le xix e siècle, pour ne parler que de l'époque moderne, a été marqué dans sa première partie par l'affrontement de la France et de l'Angleterre – conséquence d'anciennes rivalités. Nous comprenons ainsi le soutien donné par Hoche, en 1796, aux patriotes irlandais. La seconde moitié du xix e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrorisme/#i_88270

TKATCHEV PETR NIKITITCH (1844-1886)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 713 mots

Issu de la moyenne noblesse provinciale russe, capacitaire en droit, Petr Nikititch Tkatchev est exclu en 1861 de l'université de Saint-Pétersbourg pour sa participation au mouvement étudiant et incarcéré deux mois dans la forteresse de Cronstadt. De 1862 à 1869, il anime le courant populiste tout en publiant sous divers pseudonymes de nombreux articles (droit, économie, statistique, critique litt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petr-nikititch-tkatchev/#i_88270

TOUVA ou TUVA RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 077 mots

République de la fédération de Russie située au cœur de l'Asie, entre la Sibérie (territoires de l'Altaï à l'ouest et de Krasnoïarsk au nord, région d'Irkoutsk au nord-est, République bouriate à l'est) et la Mongolie (au sud, région de la dépression des grands lacs mongols) : la capitale de Touva (ou Tuva), Kyzyl, est réputée représenter le centre géométrique du continent asiatique. Cerné par de h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/touva-tuva/#i_88270

TRIPLICE ou TRIPLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 489 mots

Alliance conclue le 20 mai 1882 entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Déjà assuré du concours autrichien depuis la Duplice de 1879, puis de la neutralité de la Russie depuis le renouvellement de l'entente des trois empereurs en juin 1881, Bismarck souhaitait faire entrer l'Italie dans son « système ». L'Allemagne, en effet, dans le cas d'un conflit avec la France, ne pouvait compter s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplice-triple-alliance/#i_88270

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 385 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La « question sociale », l'« apaisement » et l'alliance russe (1890-1898) »  : […] Le boulangisme avait révélé le trouble profond du pays, né des inquiétudes nationales et du malaise social. La France se sentait isolée devant la menace allemande. Désormais, la droite reprendra à son compte un nationalisme dont le soutien à l'armée et aux entreprises coloniales sont les thèmes majeurs. Le boulangisme a été, à sa façon, un « pré-socialisme ». Après lui, le socialisme révèle sa pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-republique/#i_88270

TROTSKI LÉON (1879-1940) ET TROTSKISME

  • Écrit par 
  • Michel LEQUENNE
  •  • 6 959 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La formation « classique » d'un social-démocrate russe »  : […] Lev Davidovitch Bronstein (qui devait devenir Trotski en 1902, par le hasard d'un faux passeport) est né le 26 octobre [7 nov.] 1879 à Ianovka, village perdu dans les steppes du gouvernement de Kherson, en Russie du Sud, au sein d'une famille juive de paysans moyens. Il connaît une enfance grise, sans grande tendresse, dans les années où s'élèvent les dernières flammes du terrorisme « populiste » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trotski-et-trotskisme/#i_88270

TSUSHIMA BATAILLE DE (1905)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 269 mots

La situation militaire de la Russie en guerre contre le Japon se dégradant en Extrême-Orient, Nicolas II décide l'envoi d'une escadre de secours (4 cuirassés à peine achevés, 11 cuirassés et croiseurs anciens ou hors d'âge, 9 destroyers). Partie de la Baltique, aux ordres de l'amiral Rodjestvensky, celle-ci parvient, après un périple de sept mois de navigation épuisante pour contourner l'Afrique p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tsushima/#i_88270

TURKESTAN RUSSE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 647 mots

La région d'Asie centrale, qui est limitée au nord par la Sibérie, au sud par l'Iran, l'Afghanistan, l'Inde et le Tibet, à l'ouest par la mer Caspienne, à l'est par la Mongolie et le désert de Gobi, et qui est peuplée en majorité de musulmans turcs, est appelée Turkestan, une dénomination conventionnelle. Sa partie orientale est le Xinjiang, ou Turkestan chinois. Sa partie occidentale forme le Tur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkestan-russe/#i_88270

TURKMÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard DUPAIGNE
  •  • 1 785 mots

Les Turkmènes remontent aux anciens Oghuz, qui, vers le vii e  siècle, formaient une fédération de vingt-quatre clans établis en Mongolie. Au x e  siècle, les Oghuz se fixent entre l'Aral et la Caspienne, où ils s'islamisent. À la fin du x e  sièc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkmenes/#i_88270

TURKMÉNISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 204 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] On peut suivre le développement d'habitats humains dans le sud du Turkménistan de la période paléolithique à nos jours. Certaines des plus anciennes traces d'agriculture en Asie centrale furent découvertes à une trentaine de kilomètres au nord d'Achkhabad (aujourd'hui Achgabat) et appartiennent à la culture néolithique de Djeitun, qu'on peut dater du v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkmenistan/#i_88270

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine sous le gouvernement direct de la Russie »  : […] Après leur absorption dans l'Empire russe, les territoires ukrainiens perdirent toute trace officielle de leur spécificité nationale. Ils furent réorganisés sur le modèle des autres provinces russes et administrés par des gouverneurs nommés par Saint-Pétersbourg. Avec la liquidation de la Setch et l'annexion du khanat de Crimée en 1783, les terres faiblement peuplées du Sud (appelées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_88270

VARSOVIE

  • Écrit par 
  • Norman DAVIES, 
  • Andrew H. DAWSON, 
  • Janusz DURKO, 
  • Marie-Claude MAUREL
  •  • 2 675 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Essor d'une cité moderne  »  : […] Grâce au développement des industries manufacturières, des activités bancaires et de divers autres secteurs au début du xviii e  siècle, la ville lance très tôt ses premiers projets d'urbanisme. Sous le règne de Stanislas II Auguste Poniatowski (1764-1795), Varsovie devient le centre des Lumières polonaises. La première école laïque (Szkoła Rycer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie/#i_88270

VIENNE (CONGRÈS DE)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 954 mots
  •  • 1 média

Après leur victoire sur Napoléon, au printemps de 1814, les quatre principales puissances victorieuses décident de convoquer à Vienne un congrès de tous les États d'Europe . Vingt années de guerre et de bouleversements territoriaux ne permettent pas d'en revenir simplement au statut de 1789 ; un nouvel ordre européen doit être établi qui perpétuera la paix retrouvée. Dans la capitale autrichienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-congres-de/#i_88270

VIEUX-CROYANTS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 752 mots

On appelle « vieux-croyants » (en russe : starovery ou staroobrjadcy ) les membres des communautés issues du Raskol, le schisme qui divisa l'Église russe au xvii e  siècle. Après le concile de 1666-1667, le monastère des Solovki, construit dans une île de la mer Blanche, se révolte et soutient un siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-croyants/#i_88270

VORONTSOV MIKHAÏL SEMENOVITCH (1782-1856)

  • Écrit par 
  • Anca STAHL
  •  • 284 mots

Après des études en Angleterre, qui l'ouvrent aux idées occidentales, Mikhaïl Semenovitch Vorontsov entre dans l'armée et participe aux campagnes contre Napoléon (1806-1814). Durant la campagne de France, il commande les troupes russes qui arrivent à Paris et occupe lui-même les fortifications de La Villette. Il représente la Russie au congrès d'Aix-la-Chapelle en 1818. En 1823, il est nommé gouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-semenovitch-vorontsov/#i_88270

WITTE SERGUEÏ IOULIEVITCH (1849-1915)

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 613 mots

Homme d'État russe appartenant à la fin du xix e siècle et au début du xx e , Sergueï Ioulievitch Witte naît au Caucase dans une famille de hauts fonctionnaires appartenant à la noblesse. Il termine en 1870 ses études à l'université d'Odessa. C'est l'année où commence le développement des voies f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-ioulievitch-witte/#i_88270

XINJIANG [SIN-KIANG] ou TURKESTAN CHINOIS

  • Écrit par 
  • Évelyne COHEN, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 7 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La révolte de Yakub-beg »  : […] L'autorité de la dynastie mandchoue était mal supportée par les Ouïgours. Les révoltes sont fréquentes dès le lendemain de la conquête (1758-1759, 1765). En 1825, un prince ouïgour, membre d'un clan réputé descendant de Mahomet, Jehangir, dirige un mouvement de sécession qui dure trois ans et entraîne les oasis de Kachgar et de Yarkand. En 1865, Yakub-beg, membre du même clan, prend la tête d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xinjiang-turkestan-chinois/#i_88270


Affichage 

Alexandre Ier, tsar de Russie

photographie

Petit-fils de Catherine II, Alexandre Ier, empereur de Russie de 1801 à 1825, fut l'inspirateur du pacte de la Sainte-Alliance signé à Paris le 26 septembre 1815 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

vidéo

Première Guerre mondiale SDN Crise de 1929 Communisme NazismeLa Première Guerre mondiale, véritable matrice du nouveau siècle, procède directement de l'exacerbation des tensions nationalistes en Europe En 1917, l'intervention nord-américaine accélère la défaite des Empires centraux que... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Agence de presse russe

photographie

Des réfugiés politiques russes, qui ont fui la révolution de 1905, ouvrent leur propre agence de presse, à Paris, en 1906 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Assassinat d'Alexandre II

photographie

La foule se presse devant la cathédrale Kazan, à Saint-Pétersbourg, endroit où fut assassiné le tsar Alexandre II en mars 1881 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Axelrod

photographie

Pavel Borissovitch Axelrod (1850-1928), père de la social-démocratie russe 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bakounine

photographie

Michel Bakounine (1814-1876), théoricien russe de l'anarchisme, ici vers 1870 

Crédits : Nadar/ Getty Images

Afficher

Bataille de Friedland

photographie

Au soir de la bataille de Friedland, le 14 juin 1807, une partie de l'armée russe est rejetée dans le fleuve Alle, qu'elle avait traversé à l'aube du même jour Gravure anonyme, XIXe siècle 

Crédits : Historical Picture Archive/ Corbis

Afficher

Combats en octobre 1917

photographie

En octobre 1917, des gardes rouges ouvrent le feu depuis une voiture blindée, à Moscou, durant la révolution russe 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Combattants devant le palais Smolny

photographie

Des militaires sur un char, près du palais Smolny, durant la révolution russe, en 1917 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Construction du chemin de fer

photographie

Des travailleurs participent à la construction d'une voie de chemin de fer à travers la forêt, en Russie, vers 1900 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Cosaques à Petrograd, 1917

photographie

Entre la chute du régime tsariste et la mise en place du régime communiste, les cosaques constituaient la seule force de maintien de l'ordre dans Petrograd (Saint-Pétersbourg) Les troupes assurent ici une patrouille dans la ville, en février 1917 

Crédits : Slava Katamidze Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Députés des soviets

photographie

Les troupes vérifient les mandats des députés des soviets, à Petrograd, durant la révolution russe, en 1917 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Discours de Lénine à Moscou

photographie

Lénine (1870-1924) prononçant un discours en 1919 à Moscou 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Élection de l'Assemblée constituante

photographie

L'élection de l'Assemblée constituante, en Russie, vers 1917 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre de Crimée, R. Fenton

photographie

Des navires au mouillage dans une baie, près de Balaklava, au cours de la guerre de Crimée, en 1854 Photographe : Roger Fenton 

Crédits : Roger Fenton/ Getty Images

Afficher

Kerenski

photographie

Alexandre Fedorovitch Kerenski (1881-1970), chef du gouvernement provisoire russe au début de 1917, salue les troupes Il sera renversé par les bolcheviks 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Kornilov

photographie

Le général russe Lavr Gueorguievitch Kornilov (1870-1918) prend la tête de l'Armée blanche, en 1917 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Kropotkine

photographie

Le Russe Piotr Alexeïevitch Kropotkine (1842-1921), aristocrate moscovite, écrivain, savant, géographe et révolutionnaire 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Kropotkine, vers 1910

photographie

Piotr Alexeïevitch Kropotkine (1842-1921), théoricien russe de l'anarchisme, ici vers 1910 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le cabinet de Lenine et Trotski

photographie

En octobre 1917, des gardes rouges surveillent l'entrée du cabinet de Lenine (1870-1924) et Trotski (1879-1940) , à Petrograd 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Manifestation à Petrograd, juin 1917

photographie

Alors que la manifestation organisée par le soviet de Petrograd le 18 juin 1917 est censée soutenir l'action du gouvernement provisoire mené par les socialistes modérés, la montée en puissance des bolcheviques se précise De nombreux manifestants arborent des banderoles portant des slogans... 

Crédits : Central Press/ Getty Images

Afficher

Milioukov

photographie

Pavel Nikolaïevitch Milioukov (1859-1943), historien russe et ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire russe au début de 1917 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Moyen-Orient, 1914

carte

La domination des empires britannique et russe au Moyen-Orient à la veille de la Première Guerre mondiale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mutins du cuirassé Potemkine

photographie

Le 22 juillet 1905, l'équipage du cuirassé Potemkine regagne le port après la reddition dans le port roumain de Constanta 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Nicolas II à la Douma

photographie

Le 10 mai 1906, le tsar Nicolas II ouvre la première séance de la Douma, dans le palais d'Hiver, à Saint-Pétersbourg 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Nicolas II et son épouse

photographie

Le tsar Nicolas II, en compagnie de son épouse, Alexandra Feodorovna, vers 1905 Durant la Première Guerre mondiale, la population rend Nicolas II responsable des défaites successives de l'armée russe et des pénuries C'est le terreau de la révolution de février 1917 

Crédits : Laski Diffusion/ Getty Images

Afficher

Nicolas II inspecte les troupes

photographie

Lui-même en uniforme cosaque, le tsar Nicolas II (1868-1918), à cheval, inspecte les troupes cosaques, en janvier 1917 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Nikolaï Youdenitch

photographie

Nikolaï Youdenitch (1862-1933), futur commandant en chef des forces blanches du Nord-Ouest durant la guerre civile en Russie (vers 1917) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Palais d’Hiver, Petrograd, 1917

photographie

Manifestation devant le palais d'Hiver, à Petrograd (Saint-Pétersbourg), en février 1917 Le bâtiment, qui devient le mois suivant le siège du gouvernement provisoire, est pris par les bolcheviques dans la nuit du 24 au 25 octobre 1917 C'est le point d'orgue de la révolution d'octobre 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Podvoïski

photographie

Nikolaï Ilitch Podvoïski (1880-1948), commissaire à la Guerre dans le premier gouvernement bolchevique (vers 1917) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Prise du palais d'Hiver

photographie

25 octobre 1917 : prise du palais d'Hiver, à Petrograd 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Raspoutine

photographie

Grigori Efimovitch Novkykh (1872-1916), dit Raspoutine, personnage dont le rôle politique est controversé, ici vers 1910 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Révolution russe, 1917

vidéo

Quand éclate la Première Guerre mondiale, en août 1914, la Russie est dirigée par Nicolas II, tsar qui s'est laissé arracher quelques concessions libérales par une première révolution en 1905 Au mois de février 1917, l'enlisement de la guerre, les échecs militaires répétés de l'armée... 

Crédits : National Archives

Afficher

Révolutionnaires russes, 1917

photographie

Camion transportant des révolutionnaires à Petrograd (1917) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Russie, formation de l'empire

carte

L'impérialisme russe : du règne de Pierre le Grand (1682-1725) à la veille de la Première Guerre mondiale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Soldats russes

photographie

Des soldats russes lors de la guerre russo-japonaise, en 1905 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Staline et Trotski

photographie

Octobre 1917 L'insurrection, selon Marc Ferro, fut un mouvement de masse auquel seul un petit nombre a participé Parmi les dirigeants bolcheviques, on reconnaît Trotski et Staline 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Staline fiché

photographie

Fiche du registre de la police impériale de Saint-Pétersbourg concernant Staline (1879-1953), vers 1912 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Suède, XVIIIe-XIXe siècle

carte

Le déclin de la puissance suédoise dans la Baltique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Traité de San Stefano

photographie

Signature du traité de San Stefano, près de Constantinople, le 3 mars 1878 La Russie et la Turquie mettent fin à la guerre qui les opposait dans les Balkans, à l'avantage de la première qui instaure son hégémonie sur la région C'est le début du démembrement de la Turquie d'Europe 

Crédits : AKG

Afficher

Victimes de la révolution de 1905

photographie

Dans un cimetière juif, durant la révolution russe de 1905, avant la mise en terre 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Victimes d'un pogrom antisémite, vers 1910

photographie

Alignement de cadavres de juifs massacrés lors d'un pogrom dans la Russie tsariste, vers 1910 Un des nombreux exemples d'exactions favorisées par la législation antijuive instaurée en 1881 par le tsar Alexandre III 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Alexandre Ier, tsar de Russie
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Agence de presse russe
Crédits : Hulton Getty

photographie

Assassinat d'Alexandre II
Crédits : Hulton Getty

photographie

Axelrod
Crédits : Hulton Getty

photographie

Bakounine
Crédits : Nadar/ Getty Images

photographie

Bataille de Friedland
Crédits : Historical Picture Archive/ Corbis

photographie

Combats en octobre 1917
Crédits : Hulton Getty

photographie

Combattants devant le palais Smolny
Crédits : Hulton Getty

photographie

Construction du chemin de fer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cosaques à Petrograd, 1917
Crédits : Slava Katamidze Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Députés des soviets
Crédits : Hulton Getty

photographie

Discours de Lénine à Moscou
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Élection de l'Assemblée constituante
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre de Crimée, R. Fenton
Crédits : Roger Fenton/ Getty Images

photographie

Kerenski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Kornilov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Kropotkine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Kropotkine, vers 1910
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le cabinet de Lenine et Trotski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation à Petrograd, juin 1917
Crédits : Central Press/ Getty Images

photographie

Milioukov
Crédits : Hulton Getty

photographie

Moyen-Orient, 1914
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Mutins du cuirassé Potemkine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Nicolas II à la Douma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Nicolas II et son épouse
Crédits : Laski Diffusion/ Getty Images

photographie

Nicolas II inspecte les troupes
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

photographie

Nikolaï Youdenitch
Crédits : Hulton Getty

photographie

Palais d’Hiver, Petrograd, 1917
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Podvoïski
Crédits : Hulton Getty

photographie

Prise du palais d'Hiver
Crédits : Hulton Getty

photographie

Raspoutine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Révolution russe, 1917
Crédits : National Archives

vidéo

Révolutionnaires russes, 1917
Crédits : Hulton Getty

photographie

Russie, formation de l'empire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Soldats russes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Staline et Trotski
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Staline fiché
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Suède, XVIIIe-XIXe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Traité de San Stefano
Crédits : AKG

photographie

Victimes de la révolution de 1905
Crédits : Hulton Getty

photographie

Victimes d'un pogrom antisémite, vers 1910
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie