RUSSIE (Arts et culture)L'art russe

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Église de l'Annonciation au Kremlin

Église de l'Annonciation au Kremlin
Crédits : Doug Armand/ Getty Images

photographie

Trinité, ou Philoxénie d'Abraham, A. Roublev

Trinité, ou Philoxénie d'Abraham, A. Roublev
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Jugement Dernier, École de Novgorod

Le Jugement Dernier, École de Novgorod
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Cathédrale de la Dormition, Moscou

Cathédrale de la Dormition, Moscou
Crédits : AKG

photographie

Tous les médias


De l’avant-garde au réalisme socialiste

L’avant-garde russe

La définition de l’avant-garde communément admise aujourd’hui par les auteurs français recouvre ce que le milieu artistique russe des années 1920 appelait « l’art de gauche ». Le terme désigne les mouvements actifs de 1905 à 1930 qui rompent avec l’espace perspectiviste hérité de la Renaissance: le néoprimitivisme (Mikhaïl Larionov, Natalia Gontcharova), le cézannisme fauve (Robert Falk, Pierre Kontchalovski, Ilya Machkov, Aristarkh Lentoulov), le cubo-futurisme (Kasimir Malevitch, Alexandra Exter, David Bourliouk, Olga Rozanova), l’art abstrait (Wassily Kandinsky), l’art sans objet (qui renvoie au suprématisme de Malevitch) et le constructivisme (dont Vladimir Tatline fut le précurseur, Alexandre Rodtchenko le leader, Nicolas Taraboukine et Ossip Brik les théoriciens).

L’ensemble de ces mouvements, à l’exception du constructivisme qui s’épanouit dans les années 1920, se développe juste avant la révolution bolchévique d’octobre 1917, notamment au sein de groupes tels que le Valet de carreau puis la Queue de l’âne. Durant cette période pré-révolutionnaire, l’architecture reste en dehors de ces bouleversements. Elle réactive le modèle classique par rejet de l’art nouveau, comme en témoigne le plan d’urbanisme de Saint-Pétersbourg de 1910.

Pour l’historiographie russe, allemande et anglo-saxonne, il est cependant courant d’inclure dans la notion d’avant-garde les groupes de plasticiens de la période dite «de reconstruction» (1922-1928), qui renouvellent la figuration dans la logique d’un vaste mouvement international de réflexion sur le réalisme (Nouvelle Objectivité en Allemagne, Novecento en Italie ou Retour à l’ordre en France).

L’art de la période de reconstruction (1922-1928)

La notion de construction est au cœur des années de la nouvelle politique économique (N.E.P.), qui succède à la révolution et à la guerre civile, en 1922. La jeunesse soviétique aspire à construire un monde nouveau, une ville et un art qui lui co [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 29 pages




Écrit par :

  • : docteur en histoire de l'art, membre de l'Académie russe des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, professeur de l'Institut d'architecture de Moscou, directeur de l'Institut scientifique et de recherche sur la théorie et l'histoire de l'art de Moscou
  • : ancien membre de l'Académie des beaux-arts de l'U.R.S.S.
  • : chercheuse associée au Centre d'histoire de Sciences Po
  • : chargée de recherche au centre André-Chastel, université de Paris-IV-Sorbonne, docteur en histoire et civilisation de l'École des hautes études en sciences sociales, habilitée à diriger les recherches

Classification


Autres références

«  RUSSIE  » est également traité dans :

RUSSIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 1 234 mots

L'hyperbole est d'usage dès qu'il s'agit de la Russie. La démesure y est montrée partout à l'œuvre, dans le territoire comme dans les passions individuelles et l'histoire collective. Au panthéon littéraire elle a légué des héros caractérisés par leurs excès, indolent Oblomov ou modèles exaltés de l'Homme révolté. Le flirt constant avec l'infini se dit jusque dans la conquête de l'espace : les Russ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-vue-d-ensemble/

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 10 médias

En 1985, Mikhaïl Gorbatchev engageait l'U.R.S.S. dans la perestroïka, nouvelle politique qui se transforma bien vite en séisme géopolitique pour le continent européen.Après l'effondrement des démocraties populaires en 1989, l'implosion de l'U.R.S.S. en 1991 laissait la place à quinze républiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

L'histoire de la Russie est celle de la formation d'un vaste empire qui, du xe au xxe siècle, s'est peu à peu étendu, à partir des plaines de l'Europe orientale aux rives du Pacifique et aux montagnes d'Asie centrale. Le mot « Russie » désigne un domaine où se sont rassemblés des peuples divers, en grosse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 320 mots
  •  • 7 médias

La Fédération russe naît en 1991 avec la disparition de l'URSS. Elle doit alors s'inventer comme État-nation, qui plus est multiethnique, tâche d'autant plus ardue que le pays a été tout au long de son histoire à la tête d'un empire et que sa population vient de subir, avec la perestroïka, un traumatisme identitaire, la sensation d'être une superpuissance déchue venant s'ajouter à la perte des rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-la-federation-de-russie/

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 350 mots
  •  • 5 médias

L’histoire de l’économie russe à partir de la disparition de l’URSS en 1991 est symptomatique des enjeux de la « transition » qu’a connue toute l’Europe de l’Est à la fin du xxe siècle et au début du xxie : le passage d’un système économique de type soviétique à un système de type capitaliste. Les grandes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Produit d'une société dont l'histoire est caractérisée par une suite de ruptures brutales, la littérature russe est née de la première de ces ruptures, celle qui, dans les dernières années du premier millénaire, fait de la Russie païenne évangélisée par Byzance l'un des grands États de la chrétienté médiévale. Une seconde rupture, provoquée à l'aube du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/

RUSSIE (Arts et culture) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN, 
  • Nicole ZAND
  •  • 8 636 mots

L'année 1898 est une des grandes dates de l'histoire du théâtre européen. Elle marque la fondation du Théâtre d'art de Moscou, en réaction contre l'académisme, le vedettariat, le bas niveau du répertoire et le caractère commercial de la scène russe de l'époque. C'est sur les planches du Théâtre d'art que se produit la rencontre des deux figur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-le-theatre/

RUSSIE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 3 032 mots
  •  • 4 médias

« C'est le peuple qui crée la musique, et nous sommes des « arrangeurs » à son service », déclarait Glinka qui, même s'il eut quelques précurseurs, tel A. Verstovski, fut bel et bien le « père » de la musique russe, le fondateur d'une école nationale, durant la première moitié du xixe siècle. Et Glinka écrit enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-musique/

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 169 mots
  •  • 7 médias

Le cinéma soviétique naît officiellement du décret de nationalisation signé par Lénine le 27 août 1919. Pendant soixante-dix ans, ce cinéma va être affaire d'État, pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur : par l'indifférence à peu près constante aux questions de rentabilité, qui en fait un cas unique, ouvert à de très nombreuses expérimentations. P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-russe/

Voir aussi

Pour citer l’article

Andreï TOLSTOÏ, Michel ALPATOV, Cécile PICHON-BONIN, Olga MEDVEDKOVA, « RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/