RUMINANTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Répartition géographique et classification

Les Ruminants peuplent la quasi-totalité du globe à l'exception des régions polaires et de l'Australie. Ce sont tous des animaux terrestres, mais certains sont très inféodés à l'eau et ne s'en éloignent guère. Il semble que ce soient les formes les plus archaïques qui sont surtout forestières, alors que les types dont l'anatomie recèle les traits les plus évolués sont souvent adaptés aux régimes désertiques ou de haute montagne.

En se limitant aux formes actuelles, les Ruminants peuvent être ainsi classés :

   Ruminants digitigrades     superfamille des Tylopoda      famille des Camelidae    Ruminants onguligrades     superfamille des Elaphoidea      famille des Tragulidae      famille des Moschidae      famille des Cervidae     superfamille des Tauroidea      famille des Antilocapridae      famille des Bovidae      famille des Giraffidae

Tylopoda

Le nom de Tylopode évoque les callosités des membres, déjà présentes d'ailleurs chez le fœtus. Le caractère anatomique essentiel réside dans la parfaite bidactylie des membres, dont l'appui sur le sol est du type digitigrade. Une large sole cornée favorise la marche sur des substrats meubles. La denture, différente de celle de tous les autres Ruminants, répond à la formule :

Canines et incisives supérieures sont de véritables crocs rendant dangereuse la morsure des Camelidae. Citons, parmi les autres particularités anatomiques, la présence d'une ossification dans le diaphragme et la forme ovalaire des hématies. Dépourvus de cornes, les chameaux ont des glandes occipitales très développées qui s'hypertrophient au moment du rut.

L'économie de l'eau est très remarquable chez ces animaux qui peuvent rester sept jours sans boire en région aride et chaude (cf. déserts). C'est surtout la très faible évaporation sudorale qu'autorise l'inconstance de la température interne, l'importance des réserves tissulaires et le faible volume des urines qui sont les points essentiels de cette adaptation.

Les Camelidae sont représentés par deux groupes morphologiquement et géographiquement bien distincts avec deux seuls genres. Le genre Camelus asiatique et africain inclut le dromadaire (C. dromedarius), qui existe seulement à l'état domestique, et le chameau de Bactriane (C. bactrianus) à deux bosses dont quelques échantillons sauvages existent peut-être encore dans les déserts d'Asie centrale. Le genre Lama de la cordillère des Andes est connu sous deux formes exclusivement domestiques : le lama (L. glama) et l'alpaca (L. pacos) ; la vigogne (L. vicugna ou Vicugna vicugna) et le guanaco (L. guanicoe) subsistent seuls à l'état sauvage.

Dromadaire

Photographie : Dromadaire

Depuis plus de quatre mille ans, le dromadaire (Camelus dromedarius) accompagne les peuples du désert. Animal de bât robuste et endurant, il est capable de résister aux fortes chaleurs, aux tempêtes de sable ainsi qu'à la sécheresse, pouvant se passer de boire pendant plus de quinze... 

Crédits : CSP_mikelane45/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Chameau de Bactriane (Chine)

Photographie : Chameau de Bactriane (Chine)

Un chameau de Bactriane (Camelus bactrianus), dans la province chinoise du Xinjiang. 

Crédits : Art Wolfe/ Iconica/ Getty Images

Afficher

Lamas

Photographie : Lamas

Une des quatre espèce de lamas (Lama glama) dans l'Altiplano, cordillère des Andes (Chili). 

Crédits : William J Hebert/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Elaphoidea

Les trois familles qui composent l'ensemble des Elaphoidea ont atteint des stades très variables dans l'évolution des membres et le développement des bois et des défenses.

Les Tragulidae sont de petits animaux africains et asiatiques, totalement dépourvus de bois et dont les canines sont développées en fortes défenses chez le mâle. Les métacarpiens III et IV ne sont pas soudés en un os canon.

Les Moschidae, exclusivement asiatiques, ont un os canon, mais les bois manquent ici aussi. Les mâles portent d'énormes canines. Le chevrotain porte-musc, unique espèce de cette famille, a une glande préputiale de grandes dimensions, source du musc, autrefois apprécié en parfumerie.

Chez les Cervidae, qui ont tous les métapodes centraux soudés en un os canon, rares sont les formes totalement dépourvues de bois. Ces appendices sont caractéristiques du mâle, sauf chez le Renne, dont la femelle porte aussi des bois volumineux. Les bois, après une période de croissance où ces formations sont recouvertes d'une peau velue, le velours, tombent chaque année sous la commande de sécrétions endocriniennes. Les Cervidae sont représentés par de nombreuses espèces en Eurasie et en Amérique du Nord et du Sud : le chevreuil (Capreolus capreolus), l'élan (Alces alces), le renne (Rangifer taurandus), le cerf (Cervus), le muntjac (Muntiacus) sont autant de formes typiques autour desquelles se répartissent une vingtaine de genres différents.

Cerf élaphe

Photographie : Cerf élaphe

Le cerf élaphe, ou cerf noble (Cervus elaphus), est le plus grand ongulé d'Europe centrale. Les vieux mâles sont solitaires. En automne, parés de leurs bois, ils entrent en rut, s'affrontent et attirent les femelles en faisant entendre leur brame. 

Crédits : Bernard Grilly/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Tauroidea

La famille des Antilocapridae compte une espèce unique : Antilocapra americana, le pronghorn des grandes prairies américaines. Cet animal est d'un intérêt tout particulier, offrant peut-être le terme de transition entre Cervidae et Bovidae. Chez cette espèce, en effet, les processus osseux frontaux sont revêtus d'étuis cornés, fourchus, soumis à un renouvellement saisonnier.

C'est la famille des Bovidae qui est de loin la plus importante, par la diversité des formes qu'elle comporte et, surtout, parce que la totalité du bétail domestique est issue de quelques espèces qui lui appartiennent.

La sous-famille des Bovinae est à l'origine de tout le « gros bétail » à travers le monde. Le taureau domestique est sûrement issu de l'aurochs (Bos primigenius) disparu au xviie siècle. Le zébu (Bos indicus), le buffle indien (Bubalus bubalis), le banteng (Bibos banteng), l'anoa (Anoa depressicornis), le yack (Bos grunniens) sont autant de formes domestiquées, toutes originaires d'Asie. Le bison, dont on connaît une espèce américaine et une européenne, n'a jamais fait l'objet de domestication.

Yack

Photographie : Yack

Domestiqué, le yack (Bos grunniens) est à la base de la communauté tibétaine : il est utilisé comme bête de somme, fournit du lait, de la viande, du cuir, et ses excréments, une fois séchés, constituent l'unique combustible de ces régions désertiques. 

Crédits : Philip Bird LRPS CPAGB/ Shutterstock

Afficher

La sous-famille des Ovinae, qui groupe les moutons et les mouflons, a fourni avec le mouton domestique issu de l'urial (Ovis vignei) un autre élément de richesse économique.

Mouflon du Canada dans le parc national de Jasper, Canada

Photographie : Mouflon du Canada dans le parc national de Jasper, Canada

Ovis canadensis, l'une des deux espèces de mouflons d'Amérique du Nord. Le mâle (comme ici) porte de lourdes cornes recourbées et la femelle de plus petites cornes. 

Crédits : Arterra/ Universal Images Group/ Getty Images

Afficher

La sous-famille des Caprinae, composée essentiellement d'animaux de montagne, renferme avec Capra aegagrus l'ancêtre de toutes les formes domestiques de chèvres.

Les nombreuses sous-familles d'antilopes africaines et asiatiques sont riches d'espèces de taille et d'allure très variées. Certaines ont de grandes dimensions, comme l'élan de Derby (Taurotragus derbyanus) qui peut atteindre le poids de 1 tonne ; d'autres sont minuscules, comme certains Cephalophinae dont la taille n'excède pas celle d'un lapin. On connaît des antilopes parfaitement adaptées à la vie désertique, comme l'addax (Addax nasomaculatus) ou l'oryx (Oryx algazel) ; d'autres, comme le lechwe (Onotragus leche), sont inféodées aux régions humides ou marécageuses. Il est probable que certaines antilopes soient susceptibles d'une relative domestication qui pourrait assurer des ressources alimentaires beaucoup plus sûres dans des régions où le bétail européen est difficile à acclimater.

La famille des Giraffidae, enfin, est représentée par deux genres d'allures bien différentes : la girafe (Giraffa) et l'okapi (Okapia). Ces animaux sont, l'un et l'autre, parfaitement bidactyles. Le garrot plus élevé que [...]

Okapi

Photographie : Okapi

Discret, méfiant et solitaire, l'okapi (Okapia johnstoni) n'a été découvert qu'à la fin du XIXe siècle dans les forêts difficilement accessibles de l'actuelle république démocratique du Congo. Proche parent de la girafe, il possède comme elle une longue langue (jusqu'à 40 cm),... 

Crédits : CSP_MohanaAntonMeryl/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Mouton : croissance des cornes

Mouton : croissance des cornes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cervidé : remplacement des bois

Cervidé : remplacement des bois
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mouton : estomac

Mouton : estomac
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dromadaire

Dromadaire
Crédits : CSP_mikelane45/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître assistant à l'université de Paris-VII

Classification

Autres références

«  RUMINANTS  » est également traité dans :

ANTILOPE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 470 mots

Herbivore ruminant de petite taille, au corps svelte et aux pattes grêles. Répartition géographique : Afrique, Chine, Inde, Moyen-Orient. Habitat : déserts, rochers et forêts touffues. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Antilopinés. Ces ongulés, représentés par une douzaine d'espèces, portent une robe de couleur brune, rousse ou sable, avec parfois des […] Lire la suite

BISON

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Grand herbivore ruminant au corps massif qui a failli être exterminé par l'homme. Répartition géographique et habitat : plaines d'Amérique du Nord ; forêts d'Europe orientale (Pologne, Caucase). Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés. Le bison est passé d'Europe en Amérique durant le Quaternaire (glaciation de Mindel), lorsque la Sibérie et l'Alaska étaient encore reliés. […] Lire la suite

BŒUF MUSQUÉ

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 430 mots
  •  • 2 médias

Gros ruminant paisible et sédentaire, au long pelage brun, vivant en grandes hardes dans les vastes toundras du Nord. Répartition géographique : Alaska, Groenland et nord du Canada. Quelques populations ont été introduites en Sibérie et en Norvège. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Ovibovinés. Effectifs : 60 000. Représenté par une seule espèce ( Ovib […] Lire la suite

BOUQUETIN

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 397 mots
  •  • 2 médias

Herbivore ruminant, particulièrement bien adapté aux falaises et aux escarpements rocheux , caractérisé par de longues cornes ornementées. Répartition géographique : massifs montagneux d'Europe et d'Asie. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Caprinés. Le bouquetin possède un corps musclé, une longue tête et des oreilles pointues et dressées. Ses puissant […] Lire la suite

BOVINS DOMESTIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Ruminant peuplant nos campagnes. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Bovinés. Parmi les bovinés, on trouve des espèces aussi diverses que les bisons, les yacks, les buffles, les zébus, les nilgauts ou les bongos (ces deux dernières espèces étant souvent appelées grandes antilopes) et les bœufs domestiques. Les bovins domestiques, comme leurs cousins sau […] Lire la suite

BUFFLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 623 mots
  •  • 2 médias

Gros herbivore ruminant peuplant les forêts, les savanes et les marécages d'Afrique et d'Asie. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés. Les buffles sont représentés par une espèce africaine, Syncerus caffer , et quatre espèces asiatiques appartenant au genre Bubalus  : le buffle de l'Inde ( Bubalus arnee ), encore appelé buffle d'eau ou arni ; l'anoa des plaines ( Bubalus […] Lire la suite

CERF

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 513 mots
  •  • 5 médias

Herbivore ruminant, en général de grande taille, au corps et cou puissants et aux membres fins. Répartition géographique : Eurasie, nord-ouest de l'Afrique, Amérique ainsi qu'en Nouvelle-Zélande et en Australie où il a été introduit. Habitat : forêts, steppes et prairies. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Cervidés. Exemples d'effectifs : cerf élaphe : 1 million en Europe, cer […] Lire la suite

CHAMEAU

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 582 mots
  •  • 2 médias

Herbivores ruminants, au corps massif surmonté d'une bosse pour le dromadaire ou de deux pour le chameau, particulièrement bien adaptés aux régions désertiques ou semi-désertiques. Répartition géographique : du Sahara occidental jusqu'en Inde ainsi qu'en Australie (où il a été introduit) pour le dromadaire ( Camelus dromedarius ) ; Mongolie, Turquie, Iran, Russie et Chine pour le chameau ( Camelus […] Lire la suite

CHAMOIS

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 463 mots

Herbivore ruminant, tenant morphologiquement de la chèvre et de l'antilope, qui vit dans les zones escarpées montagneuses, entre 500 et 2 500 mètres d'altitude. Répartition géographique : presque tous les massifs montagneux d'Europe (Alpes, Pyrénées, Balkans, Carpates, Caucase...) et du Proche-Orient, ainsi que la Nouvelle-Zélande, où il a été introduit. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyle […] Lire la suite

CHÈVRE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 535 mots

Petit ruminant herbivore très agile, peuplant le monde entier, en particulier les zones montagneuses, et surtout élevé pour son lait et sa viande. Classe : Mammifères ; ordre : Cétartiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Caprinés. Les chèvres appartiennent au genre Capra qui comprend sept espèces : Capra hircus (chèvre domestique), Capra ibex (ibex ou bouquetin des Alpes), Capra aegag […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14 février 2013 Union européenne. Annonce de la levée de l'interdiction des farines animales dans l'alimentation des animaux de consommation

ruminants en raison du risque de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la « vache folle », puis étendue en 2001 à l'ensemble des animaux de consommation. Cette mesure, adoptée par les Vingt-Sept en juillet 2012, doit entrer en application à partir du 1er juin pour les poissons et « pas avant 2014 » pour les porcs et les […] Lire la suite

22-24 octobre 2000 France. Alerte à la « vache folle »

ruminants seront interdites ; l'interdiction des farines animales pour l'alimentation des porcs, volailles et poissons d'élevage est à l'étude.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert MANARANCHE, « RUMINANTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ruminants/