KIPLING RUDYARD (1865-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une vie comme les autres

Après 1888 Kipling découvre le monde. Il voyage et se fixe en Amérique pendant plusieurs années. Il est marié, a des enfants. C'est alors qu'il produit ses chefs-d'œuvre, les premier et second Livres de la jungle (Jungle Books) en 1894 et 1895. Il continue à écrire des poèmes que les amateurs trouvent parfois faciles et vulgaires, mais qui regorgent de vitalité et relèvent de cette poésie virile dont Byron et Browning sont, au xixe siècle, les autres représentants.

En 1896, Kipling s'installe définitivement en Angleterre, dans le Surrey, qu'il ne quittera plus que pour des voyages en Amérique ou des séjours en Afrique du Sud où l'épopée des Boers le fascine. Il se détache de plus en plus des formes modernes, brutales et cyniques de cet impérialisme dont d'ores et déjà il est, bon gré, mal gré, considéré comme le chantre. L'excitation nationaliste du jubilé de diamant lui inspire des inquiétudes qu'il exprime dans son fameux poème Recessional, mais il n'est pas entendu ou du moins pas compris.

Il continue à écrire pour les jeunes, Kim en 1901, les Histoires comme ça (Just So Stories) en 1902, puis une série d'œuvres moins connues comme Puck of Pook's Hill (1906), Debits and Credits (1926), Limits and Renewals (1932), jusqu'à sa mort. C'est en 1937 que parut un de ses livres les plus attachants, sa discrète autobiographie intitulée : Quelque chose de moi-même (Something of Myself).

Kipling y fait un bilan courageux et clairvoyant d'une existence qui n'a guère été marquée que par des tragédies familiales : la mort de l'aînée de ses filles aux États-Unis au cours de l'hiver 1899 et celle de son fils en 1915 à la guerre.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Bordeaux-III, directeur de laboratoire associé des sciences de l'information et de la communication

Classification


Autres références

«  KIPLING RUDYARD (1865-1936)  » est également traité dans :

KIM, Rudyard Kipling - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvère MONOD
  •  • 1 134 mots
  •  • 1 média

Kim (1901) est de loin le meilleur des trois romans de Rudyard Kipling (1865-1939), maître incontesté du conte et de la nouvelle. Le livre fut rédigé en 1899-1900, à l'époque de la guerre des Boers. Présenter alors l'image d'une Inde heureuse sous une administration britannique protectrice, c'était affirmer la mission civilisatric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kim-rudyard-kipling/#i_948

LE LIVRE DE LA JUNGLE, Rudyard Kipling - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Rudyard Kipling (1865-1936) publie en 1894 Le Livre de la jungle (The Jungle Book), et l'année suivante, en 1895, Le Second Livre de la jungle (The Second Jungle Book), considérés comme le chef-d'œuvre de l'auteur qui exalte la supériorité de l'homme sur la nature. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-livre-de-la-jungle/#i_948

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 892 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Crépuscule de l’aventurier »  : […] Cette morale paradoxale, qui consiste à utiliser abondamment le motif de l’aventure tout en refusant de considérer que la quête des aventures soit en soi positive, s’efface brutalement au tournant des xix e et xx e  siècles. Plus exactement, une morale concurrente apparaît alors, qui eut pour ef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-aventures/#i_948

Pour citer l’article

Robert ESCARPIT, « KIPLING RUDYARD - (1865-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudyard-kipling/