BÉNIN ROYAUME DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La côte des Esclaves

Le royaume de Bénin fut, sur la côte de Guinée, l'un des premiers à nouer des relations diplomatiques avec une puissance européenne, le Portugal, dès la fin du xve siècle. À la visite d'un représentant du roi de Portugal répond le voyage à Lisbonne d'un envoyé du roi de Bénin, qui en revient, selon le chroniqueur officiel, porteur de « riches présents » et de « conseils saints et catholiques ». Une représentation portugaise permanente est établie à Grand-Bénin, comme on appelle alors la capitale. Une factorerie est installée au port de Gato. On accepte des missionnaires catholiques. Dans ces bonnes relations, les deux pouvoirs avaient leurs arrière-pensées. Les Portugais, tout en affirmant leur souci d'apporter aux païens la vraie foi, voulaient s'assurer un monopole commercial qui, très vite, deviendra celui de la traite des esclaves : un roi conquérant pourra les fournir en grand nombre. Le roi de Bénin voyait toute l'importance des armes nouvelles qu'apportaient les Portugais et, s'il recevait des missionnaires, c'était pour utiliser aussi les forces spirituelles des étrangers : les premiers qui vinrent, il les fit accompagner son armée dans une guerre contre les Igala. L'influence portugaise paraît s'établir solidement : des églises sont construites, des dignitaires et des membres de la famille royale sont convertis, la langue portugaise est non seulement celle des transactions commerciales, mais, pour une part, celle de la Cour. L'entreprise pourtant tournera court.

Dès le milieu du xvie siècle, les autres puissances européennes secouent le monopole portugais. Hollandais, Anglais puis Français commercent au Bénin ; au xviie siècle, les Portugais seront évincés de la plus grande partie des côtes ouest-africaines. L'action missionnaire sera alors abandonnée elle aussi. Des apports chrétiens, il ne restera au xviiie siècle que des vestiges dilués dans la religion traditionnelle, des objets cultuels et, sans doute, l'emploi, [...]


Médias de l’article

Bénin : les peuples et leurs voisins.

Bénin : les peuples et leurs voisins.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bronze du Bénin

Bronze du Bénin
Crédits : City of Detroit Purchase, Bridgeman Images

photographie

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria
Crédits : Bridgeman Images

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  BÉNIN ROYAUME DU  » est également traité dans :

ABOMEY

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Au xviii e  siècle, Abomey devint la capitale d'un royaume noir dont les souverains successifs agrandirent leur domaine par des guerres renouvelées contre leurs voisins, surtout les Yoruba (ou Nago). L'un des plus puissants fut Ghézo (1818-1858), bon organisateur et grand chef militaire, dont le vaste palais, restauré, a été transformé en musée d'histoire et d'ethnographie. La population de la vil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abomey/#i_5009

IFÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine africaine de l'art Ifé »  : […] Le réalisme idéalisé de la représentation humaine dont on a cherché l'origine en Grèce, à Carthage, en Inde, au Portugal trouve son explication la plus probable dans la nécessité de glorifier les rois locaux. Il n'existait pas, à Ifé, d'esthétique comparable à celle de la Renaissance en Europe où la représentation artistique se fondait sur les récents progrès de la connaissance anatomique ; on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/#i_5009

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples regroupés sous la désignation commune de Yor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_5009

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] De nombreux vestiges archéologiques témoignent de la richesse de l'histoire précoloniale du Nigeria, tant au nord qu'au sud. C'est à la civilisation de Nok que l'on doit les plus anciennes sculptures en terre cuite connues en Afrique subsaharienne . La culture de Nok aurait couvert une aire de quelque 500 kilomètres, au nord du confluent du Niger et de la Bénoué. Les objets découverts ont été daté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_5009

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul MERCIER, « BÉNIN ROYAUME DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-benin/