TAIFAS ROYAUME DES

ABBADIDES

  • Écrit par 
  • Charles-Emmanuel DUFOURCQ
  •  • 1 329 mots

à Cordoue l'autorité califale. Mais, bientôt, il rejeta cette suzeraineté, devenant un émir de rang royal, d'autant que le califat hammoudide de Cordoue se résorba dès 1031 en un émirat. C'était l'époque où al-Andalus, c'est-à-dire l'Espagne musulmane, se fractionnait en royaumes dits de taïfas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbadides/#i_31540

AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 277 mots

1031 Disparition du dernier calife de Cordoue. Al-Andalus se morcèle en une trentaine de principautés indépendantes appelées Taifas (clan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-andalus-reperes-chronologiques/#i_31540

ALMORAVIDES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascension »  : […] sollicité de venir en aide aux musulmans d'Espagne, divisés en de multiples principautés (sous les reyes de taifas) et menacés par la Reconquista chrétienne. En 1085, en effet, Tolède est prise par Alphonse VI. Yūsuf passe le détroit de Gibraltar et inflige au roi castillan une cuisante défaite à Sagrajas (az-Zallāqa), le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almoravides/#i_31540

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 392 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Cordoue, capitale du califat »  : […] de Cordoue sombra dans l'anarchie et le pouvoir s'éparpilla entre les mains des reyes de taifas, les rois des clans, qui se partagèrent son territoire. Ces roitelets locaux eurent pour ambition de se présenter en héritiers des califes sur le plan artistique. Ainsi en fut-il des ‘Abbādides de Séville et des Zīrides de Grenade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_31540

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le modèle oriental »  : […] Gómez, « un impromptu pouvait valoir un vizirat ». Sous les reyes de taifas, elle devint donc reine, et il faudrait citer tous les poètes qui ont gravité autour de ces roitelets, allant de capitale en capitale à la recherche de mécènes plus généreux. On retiendra les noms d'Ibn Zaydūn (393-463/1003-1070) à Cordoue et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_31540

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 660 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « À l'époque des « reyes de taifas » »  : […] L'art musulman ne se développa à Saragosse que lorsque la chute du califat de Cordoue eut provoqué l'éclatement de l'Espagne musulmane en un grand nombre de petits États indépendants sous l'autorité des reyes de taifas, les rois des clans. Chacun de ces roitelets voulut embellir sa capitale en s'inspirant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_31540

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

  • Écrit par 
  • Marcelin DEFOURNEAUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La chute du califat et les « royaumes de taifas » »  : […] Cependant, même au temps de sa plus grande puissance, le califat n'est pas parvenu à refouler les chrétiens des régions cantabriques qui, à la faveur des troubles intérieurs, n'ont cessé de progresser vers le sud. Contre eux, Muhammad al-‘Abd Allāh, Premier ministre (hachib) du faible calife Hishām II, lance, à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-des-wisigoths-aux-rois-catholiques/#i_31540