ROSALES

Les Saxifragacées

Les Saxifragacées sensu lato sont une famille par enchaînement, répandue dans le monde entier et si hétérogène que les systématiciens les plus rassembleurs (Syllabus) répartissent ses 1 200 espèces en 12 sous-familles, tenues par les plus diviseurs (J. Hutchinson) pour autant de petites familles distinctes. Définir ce complexe est donc très difficile.

D'abord les Saxifragacées (petits arbres, lianes ligneuses, surtout arbustes ou herbes) diffèrent des Rosacées par les feuilles, généralement simples et entières ou peu découpées, semi-succulentes chez quelques saxifrages, sans stipules, et aussi par la présence, dans les graines, d'un albumen plus ou moins abondant.

Les Astilboïdées et Saxifragoïdées (Saxifragacées sensu stricto) sont « enchaînées » à certaines Rosacées (Siraeoïdées) par les caractères de leur gynécée comportant 2 à 4 carpelles libres ou soudés seulement par leur partie ovarienne, généralement enchâssé dans un réceptacle cupuliforme ; les 2 cycles d'étamines, les 5 pétales et 5 sépales libres et les feuilles alternes existent aussi chez les Rosacées.

Saxifragacées : fleurs

Saxifragacées : fleurs

Saxifragacées : fleurs

On note chez les Saxifragacées l'évolution des fleurs vers l'inférovarie et la gamopétalie.

Dans les autres sous-familles, les différences s'accentuent peu à peu, à mesure que les structures florales sont plus évoluées : les carpelles, dont le nombre généralement de 2 n'excède jamais 5, se soudent de plus en plus étroitement, l'enveloppement de l'ovaire par le réceptacle conduit à des fleurs parfaitement inférovariées ; les pétales se soudent à leur base. Enfin, les 3 sous-familles les plus importantes (Ribésioïdées, Hydrangéoïdées, Escallonioïdées) manifestant ces tendances sont composées de petits arbres ou de buissons ligneux.

Les Saxifragoïdées les plus familières sont les saxifrages (genre Saxifraga : 350 espèces, dont beaucoup vivent en Europe, surtout dans les montagnes). Certains saxifrages ornementaux, diversifiés par l'horticulture, sont présents dans tous les jardins.

Les Ribésioïdées (ribésiacées), caractérisées par leurs fleurs à 5 sépales pétaloïdes, 5 pétales très réduits, 5 étamines, leur ovaire infère uniloculaire à placentation pariétale (fusion complète des 2 carpelles), ne comprennent que le seul genre Ribes (150 espèces collectivement appelées groseilliers) ; les fruits sont des baies, leur aire s'étend sur tout l'hémisphère boréal et les Andes. Certaines espèces eurasiatiques, améliorées par l'horticulture, ont donné naissance aux cultivars à fruits comestibles.

Les Escallonioïdées (Escalloniacées), propres à l'hémisphère austral, sont des arbustes ou des arbrisseaux ; très diverses, elles se distinguent des Ribésioïdées par leur ovaire cloisonné (autant de loges que de carpelles), leurs styles enfin complètement concrescents et une tendance à la soudure des pétales. Certains Escallonia (60 espèces andines) sont cultivés pour l'ornement des jardins dans les régions les plus tempérées de l'Europe.

Les Hydrangéoïdées (Hydrangéacées) sont des arbustes, des lianes ligneuses, des buissons, à feuilles entières, simples ou dentées, et opposées. Leur fleur diffère de celle des Ribésioïdées par un plus grand nombre de carpelles (3 à 5) et un moindre enveloppement de l'ovaire par le réceptacle, et de celle des Ribésioïdées et des Escallonioïdées par un nombre d'étamines double ou même beaucoup plus élevé ; leur fruit, différent lui aussi, est une capsule. Aux Hydrangéoïdées appartiennent quelques arbustes ornementaux très répandus : le genre Hydrangea, dont l'aire transpacifique s'étend sur toute l'Asie orientale, l'Indonésie, l'Amérique centrale et les Andes, est caractérisé par l'inflorescence, dans laquelle les fleurs périphériques, stériles, ont exagérément développé leurs 4 sépales devenus pétaloïdes ; les hortensias des fleuristes sont des races horticoles d'[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Rosacées : fleurs et fruits

Rosacées : fleurs et fruits

Rosacées : fleurs et fruits

Les Rosacées : coupes longitudinales des fleurs montrant la conformation du réceptacle et la…

Rosacées, Saxifragacées, Crassulacées

Rosacées, Saxifragacées, Crassulacées

Rosacées, Saxifragacées, Crassulacées

Diagrammes floraux des Rosacées-Saxifragacées-Crassulacées présentant les différents types de fleurs

Pommier

Pommier

Pommier

Feuilles et fruits du pommier, espèce fruitière la plus cultivée dans le monde.

Autres références

  • LÉGUMINEUSES

    • Écrit par Georges MANGENOT
    • 2 097 mots
    • 7 médias
    Les Légumineuses appartiennent à l'ordre des Rosales, dont elles représentent la famille la plus évoluée ; elles se situent dans le prolongement des Rosacées, auxquelles elles ressemblent par les conformations du réceptacle, les graines exalbuminées et les feuilles stipulées, mais dont elles diffèrent...

Voir aussi