DREW RONNIE (1934-2008)

Musicien folk irlandais, Ronnie Drew (Joseph Ronald Drew, né le 16 septembre 1934 à Dún Laoghaire, mort le 16 août 2008 à Dublin) fonde en 1962, avec Luke Kelly, Barney McKenna et Ciaran Bourke, The Dubliners, un groupe qui va devenir extrêmement populaire et influent dans les années 1960, et dont il sera le leader pendant plus de trente ans. Sa voix rocailleuse et son apparence négligée, alliée au comportement exubérant et aux prestations tonitruantes de son groupe, introduisent un dynamisme nouveau dans le paysage musical irlandais traditionnel. La formation enregistre une série d'albums, dont se détachent The Dubliners with Luke Kelly (1964), Finnegan Wakes (1966), A Drop of the Hard Stuff (1967) et Drinkin' and Courtin' (1968). Ronnie Drew quitte les Dubliners en 1974 et tente une carrière solo en 1978-1979 avant de se lancer complètement dans cette voie en 1994. Au cours de cette nouvelle expérience, il publie notamment les albums Dirty Rotten Shame (1995) et The Humour Is on Me Now (1999). Ronnie Drew et The Dubliners inspireront de nombreux musiciens irlandais et britanniques, comme Sinéad O'Connor ou les membres des groupes U2 et The Pogues ; nombre d'entre eux se réuniront en 2008 pour enregistrer la chanson The Ballad of Ronnie Drew en hommage au chanteur.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DREW RONNIE - (1934-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronnie-drew/