RONG YIREN (1916-2005)

Homme d'affaires chinois. Né dans une famille d'industriels de la minoterie et du tissage, formé à l'université chrétienne St. John de Shanghai, Rong Yiren voit son ascension bloquée par l'arrivée au pouvoir de Mao Zedong en 1949. Sa famille se réfugie à Hong Kong, mais le jeune Yiren demeure dans sa ville natale de Wuxi, dans l'espoir d'un accord amiable avec le régime communiste. Après dédommagement de la nationalisation de son patrimoine, Rong est nommé, en 1957, vice-ministre de l'industrie textile. La révolution culturelle bouscule ses affaires ; mais l'après-Mao lui redonne sa chance : Deng Xiaoping le propose en exemple et en leader d'un retour à l'économie de marché. À la fin des années 1970, le « capitaliste rouge » fonde la China International Trust Investment Corporation, qui fait transiter les capitaux étrangers vers les entreprises de la Chine nouvelle. En 1993, il est promu à titre honorifique vice-président de l'État.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RONG YIREN (1916-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rong/