ROMANTISME, littérature

ADOLPHE, Benjamin Constant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 980 mots

Né à Lausanne, Benjamin Constant (1767-1830) est l'un des écrivains majeurs du romantisme européen qui, autrement que Goethe son presque contemporain, explora les subtilités de l'analyse psychologique en même temps qu'il espérait jouer un grand rôle politique. Si elle fut orageuse, sa liaison avec Madame de Staël, de 1794 à 1808, donna naissance à deux grands romans : Adolphe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe/#i_93437

AHO JOHANNES BROFELDT dit JUHANI (1861-1921)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 910 mots

Le rattachement, en 1809, de la Finlande, jusqu'alors province suédoise, à la Russie, fait soudain prendre conscience de sa personnalité à ce petit peuple. Lorsqu'en 1827 l'Université nationale est transférée de Turku (Åbo) à Helsinki (Helsingfors), un romantisme nationaliste prend corps, auquel les recherches d'Elias Lönnroth, qui, dès 1832, commence l'immense travail de prospection dont sortira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aho-johannes-brofeldt-dit-juhani/#i_93437

ALFIERI VITTORIO (1749-1803)

  • Écrit par 
  • Jacques JOLY
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La signification de l'œuvre »  : […] Les éléments héroïques du théâtre d'Alfieri, le goût de la lutte et de la mort qui caractérise ses personnages, l'exaltation de la liberté individuelle contre les forces meurtrières de la tyrannie ont assuré aux tragédies d'Alfieri un large retentissement à l'époque romantique. Dans sa patrie même, Alfieri est alors apparu comme le pionnier de l'Italie nouvelle, qui a su réveiller les Italiens de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-alfieri/#i_93437

ALMQVIST CARL JONAS LOVE (1793-1866)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 112 mots

Le romantisme suédois présente, d'emblée, une physionomie originale. Il évite les excès du mysticisme allemand, ne donne qu'avec prudence dans le nationalisme scandinave et reste fidèle à la tendance suédoise profonde au réalisme. En même temps, son style demeure soumis aux exigences de clarté et de mesure inculquées par un siècle d'imprégnation classique française, et sa pensée se tourne volontie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-jonas-love-almqvist/#i_93437

ANDERSEN HANS CHRISTIAN (1805-1875)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 656 mots
  •  • 1 média

Dans le Copenhague des premières décennies du xix e  siècle, le romantisme nationaliste bat son plein. Passé la longue vogue de l'imitation française, le Danemark, fouaillé par la défaite de 1801 que lui infligea l'Angleterre, éperonné par les théories du Norvégien Steffens, tout récemment rentré d'Allemagne, s'est mis à la recherche de son âme, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-christian-andersen/#i_93437

ART POUR L'ART

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 088 mots

L'histoire littéraire tend à confondre l'art pour l'art et le cénacle poétique constitué autour de la revue Le Parnasse contemporain (1866) et consacré près de trente ans plus tard, en 1893, par la parution des Trophées de José Maria Heredia. Pourtant, l'idée que l'œuvre d'art n'a d'autre fin qu'elle-même est une préoccupation centrale des théories e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-pour-l-art/#i_93437

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 917 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le temps du romantisme »  : […] Cependant la réflexion sur le sentiment poétique en tant qu'objet de recherche reste très vivante. Cela est vrai en Angleterre autour des grands platoniciens : Coleridge, Keats, Shelley, et en Allemagne auprès de Novalis et Hegel. Parmi les œuvres qui en France peuvent tenir lieu d'arts poétiques, nous citerons d'abord les écrits de La Harpe (partisan du néo-classicisme et du sublime). Fontanier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_93437

AURÉLIA, Gérard de Nerval - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise VIEUILLE
  •  • 1 306 mots

Commencée en 1853 dans la clinique du docteur Émile Blanche, poursuivie au cours d'un voyage en Allemagne, puis au retour, dans le même lieu, interrompue par le suicide de Gérard de Nerval (1808-1855) dans la nuit du 25 au 26 janvier 1855, Aurélia garde, quant à sa structure, un caractère indécidable. En effet, les deux livraisons dans la Revue de Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aurelia/#i_93437

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 112 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'auteur, entre engagement et retrait »  : […] À ce titre, Goethe témoigne d'une mutation décisive : plus qu'un autre, cet écrivain a su inventer son personnage d'auteur, en jouer et en faire un enjeu de son œuvre. S'impose une personnalisation décisive de la fonction d'auteur, réalisée en France par Jean-Jacques Rousseau. Un George Gordon Byron ou un Victor Hugo sauront à leur tour l'exploiter. Aux intellectuels succèdent les « mages » roma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_93437

BALLADES ET ROMANCES, Adam Mickiewicz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 838 mots

« Pur romantique » avant que ne triomphe en France ce courant littéraire, Adam Mickiewicz est, avec Norwid (1821-1883) et Slowacki (1809-1849), le plus grand des poètes polonais du xix e  siècle. Né en Lituanie en 1798, d'une famille de la petite noblesse, celui qui deviendra l'auteur de plusieurs chefs-d'œuvre de la littérature universelle –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballades-et-romances/#i_93437

BANVILLE THÉODORE DE (1823-1891)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 667 mots

Venu à Paris dans son enfance, Théodore de Banville se passionne très jeune pour le spectacle et pour la poésie. Avant vingt ans, il publie son premier recueil de vers ; il y manifeste déjà un talent sûr qui relève d'une conception de la poésie dont il ne se départira jamais. S'opposant vigoureusement à la nouvelle poésie réaliste, il professe un amour exclusif de la beauté : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-banville/#i_93437

BÉCQUER GUSTAVO ADOLFO (1836-1870)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 948 mots

Avec Rosalía Castro, Bécquer représente, dans la seconde moitié du xix e  siècle, la modalité épurée et intimiste du romantisme poétique. L'intensité, la délicatesse et la profondeur de ses poésies sont à l'origine d'un renouvellement du lyrisme en Espagne. À travers la somptueuse orchestration et la luxuriance superbe du modernisme selon Rubén D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustavo-adolfo-becquer/#i_93437

BÉNICHOU PAUL (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 923 mots

Dans le chapitre « Entre l'écriture et la voix »  : […] Paul Bénichou est né en 1908 à Tlemcen, en Algérie, dans une famille juive algérienne du côté de son père et juive espagnole du côté de sa mère. L'alliance est décisive, qui unit l'importance du livre, celle de la Bible au premier chef, et de la tradition orale. Paul Bénichou recueillera au sein de sa famille des « romances » chantés remontant au xiv e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-benichou/#i_93437

BERTRAND ALOYSIUS (1807-1841)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 921 mots

Dans le chapitre « Le poète souffreteux »  : […] Natif du Piémont, Louis-Jacques Bertrand aurait pu célébrer le souvenir glorieux de la campagne d'Italie et prendre pour pseudonyme son troisième prénom, Napoléon. Il lui préféra celui d'Aloysius – surgi de quel mystérieux grimoire ? – et chérit Dijon, avec ses hôtels embastillés, la procession de ses clochers et les bannières de ses vitraux, « comme le poète la jouvencelle qui a initié son cœur » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aloysius-bertrand/#i_93437

BIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 2 603 mots

Dans le chapitre « Un genre en division »  : […] Au fil du temps, la biographie a balancé entre la quête ontologique et la construction éthobiographique. On peut y distinguer selon ces mouvements cinq grandes phases, chacune ayant laissé des modèles qui restent actifs ensuite. Liée par ses origines à l'épitaphe et à l'éloge funèbre, la biographie a d'abord pris la voie de la vie des grands hommes, servant à enseigner la morale et l'histoire : a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biographie/#i_93437

BOHÈME

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 3 351 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie d'artiste »  : […] Si le xix e  siècle est le moment où cette réalité prend forme, le bohémianisme littéraire est prégnant dès la seconde moitié du xviii e  siècle, moment où s'affirme l'« homme de lettres », dont la condition est le plus souvent précaire. Le recrutement se fait fréquemment dans le peuple ou dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boheme/#i_93437

BOREL PIERRE-JOSEPH D'HAUTERIVE dit PÉTRUS (1809-1859)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 015 mots

Chef de file de ceux que l'on désigne communément du nom de « petits romantiques français », boudé par le succès de son vivant, Pétrus Borel s'impose aujourd'hui comme l'un des écrivains les plus originaux du romantisme. Il est le douzième des quatorze enfants d'une famille d'émigrés pauvres, réfugiée en Suisse après que le père eut combattu à Lyon, dans les rangs royalistes, les armées de la Conv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borel-pierre-joseph-d-hauterive-dit-petrus/#i_93437

BOUSINGOT

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 206 mots

Bousingo, ou bouzingo, ou encore bousingot, appartient au vocabulaire romantique. Le mot est emprunté à l'argot de la marine anglaise (bousin = 1 o  cabaret, mauvais lieu ; 2 o tintamarre ; 3 o chapeau de marin). Ayant été employé dans le refrain d'une chanson : « nous avons fait du bouzingo », lors d'un tapage nocturne m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bousingot/#i_93437

BRANDES GEORG (1842-1927)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Un esprit universel »  : […] On reste confondu devant l'universalité de cet esprit : positivisme français, évolutionnisme anglais, romantisme européen, il connaît tout, et c'est le premier à donner aux problèmes et théories littéraires une dimension continentale, à dégager d'un mouvement les lignes de force ressortissant à l'humain et non à telle ou telle chapelle nationale. L'esprit qui anime cette œuvre est plus contestable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-brandes/#i_93437

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « La tradition portugaise »  : […] On trouve les marques d'une littérature brésilienne en devenir dans les louanges de la nouvelle « terre promise » qui remplissent nombre d'ouvrages descriptifs consacrés au Brésil au cours des xvi e et xvii e  siècles ; dans l'œuvre du père José de Anchieta (1534-1597), missionnaire, poète et aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-litterature/#i_93437

CAFÉS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Gérard-Georges LEMAIRE
  •  • 7 756 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naissance de la modernité »  : […] Le Palais-Royal tombe en désuétude. Le percement et l'aménagement des Grands Boulevards au cours du xix e  siècle vont permettre la colonisation des cafés par les hommes de plume. Le Café Tortoni , remodelé en 1803 avec sa belle terrasse, est le rendez-vous le plus élégant de l'âge romantique. Honoré de Balzac, Théophile Gaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cafes-litteraires/#i_93437

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La poésie »  : […] Au moment où, en France, le romantisme subit un net déclin, il connaît, sur l'autre rive de l'Atlantique, une étrange survie, avec un retard d'au moins une génération. Le chef du mouvement est Octave Crémazie (1827-1879), qui traduit la voix de son peuple à l'aube de sa renaissance, se faisant l'interprète de ses regrets, de ses espoirs, de sa nostalgie des couleurs françaises. Il s'émeut des mœu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_93437

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 810 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Naissance d'une littérature »  : […] Pendant la première moitié du xvi e  siècle, la ville de Saint-Domingue devient la capitale culturelle du Nouveau Monde, et de son Université et de ses couvents sortent les premiers manuels d'évangélisation et les premiers traités d'ethnologie qui constituent l'apport essentiel de la littérature missionnaire. Néanmoins, durant l'époque coloniale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_93437

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le XIXe siècle »  : […] La révolution industrielle, au début du xix e  siècle, a amené en Catalogne comme ailleurs une série de changements économiques et sociaux profonds. La bourgeoisie a d'abord imité les usages aristocratiques et emprunté tour à tour l'expression catalane et la castillane, mais elle a résolu bientôt cette ambiguïté et construit un mouvement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_93437

CÉNACLES ROMANTIQUES

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 2 433 mots
  •  • 1 média

Le terme Cénacle, indissociable de l'histoire du romantisme, a été employé par Sainte-Beuve pour désigner le groupe de poètes et d'artistes qui, autour de Victor Hugo, contribuèrent à l'éclosion de la nouvelle école. Bien que l'entrée en scène de Sainte-Beuve ne date que de 1827 et que le rôle de Victor Hugo ne devienne réellement prééminent qu'à cette même époque, la critique appliqua ce terme à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenacles-romantiques/#i_93437

CENCI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 221 mots

Famille patricienne de Rome. Fort ancienne (des Cenci participent à la première Croisade), elle fournit, notamment aux xvii e et xviii e  siècles, d'excellents cardinaux à la curie romaine. Mais le souvenir de leur nom demeure lié avant tout à la tragédie familiale advenue le 9 septembre 1598 : à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cenci/#i_93437

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 139 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La théorie romantique »  : […] La plus importante et la plus féconde des théories de la chanson a été développée par Herder et les écrivains du Sturm und Drang allemand, puis popularisée par la génération romantique, avant d'être répandue en France par Gérard de Nerval et les romantiques français. Cette théorie est fondée sur une dichotomie opérée entre chanson populaire –  Volkslied […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson/#i_93437

CHATEAUBRIAND FRANÇOIS RENÉ DE (1768-1848)

  • Écrit par 
  • Patrick BERTHIER
  •  • 6 267 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le littérateur chrétien (1800-1814) »  : […] Chateaubriand, revenu à une certaine foi religieuse au tournant du siècle, estime nécessaire de favoriser la restauration du culte et, du même coup, la régénération sociale, après dix ans de troubles et d'écroulements. C'est donc en allié volontaire de Bonaparte, valeur neuve et en forte hausse, qu'il publie le 14 avril 1802 le Génie du christianisme , tandis que le 18 du mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rene-de-chateaubriand/#i_93437

LES CHÂTIMENTS, Victor Hugo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Ego Hugo » »  : […] Réputés datés, répétitifs, grandiloquents, Les Châtiments concentrent sur eux une bonne part des critiques adressées à Hugo. Pourtant, si certains poèmes souffrent de la lourdeur et de l'emphase inhérentes à la forme pamphlétaire, d'autres sont d'incontestables chefs-d'œuvre, dans des registres très différents. Car l'engagement ici, loin de brider la verve poétique de l'aute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chatiments/#i_93437

LA CONFESSION D'UN ENFANT DU SIÈCLE, Alfred de Musset - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

C'est en février 1836, au lendemain de sa rupture avec George Sand, qu'Alfred de Musset (1810-1857) publie La Confession d'un enfant du siècle chez Félix Bonnaire. Écrit principalement à la première personne mais mettant en scène des personnages fictifs, ce roman autobiographique est surtout connu pour son deuxième chapitre (paru isolément en septembre 1835 dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-confession-d-un-enfant-du-siecle/#i_93437

LA CONFESSION IMPUDIQUE, Tanizaki Jun.ichirō - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne BAYARD-SAKAI
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « Un roman sulfureux »  : […] Il n'est pas difficile de comprendre, dès les premières pages, pourquoi ce texte choquait les lecteurs des années 1950 : l'ordre moral s'y trouve ouvertement défié. Le roman met en effet en scène un couple d'un certain âge qui se livre à une surenchère sexuelle impitoyable. L'homme qui sent faiblir son désir veut pourtant satisfaire sa femme, dont il demeure éperdument amoureux mais dont il ne pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-confession-impudique/#i_93437

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La critique créatrice »  : […] Comme la philologie, la critique créatrice est apparue avec le romantisme. L'apologie de l'intuition et de l'empathie, déjà présente chez Herder, était alors dirigée contre le rationalisme classique, non pas contre la critique historique. Il s'agissait de contempler chaque œuvre dans son unicité. Goethe réclamait une « critique des beautés », productive et non destructive. Baudelaire insiste sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_93437

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le romantisme danois »  : […] Au seuil du xix e  siècle, le mouvement romantique atteint les pays scandinaves : comprenons que l'influence allemande se substitue à la française. Il faut distinguer ici deux vagues. La première est d'inspiration allemande. La Romantik de Tieck, de Hoffmann, de Novalis, libéra d'abord l'imagination, et permit ensuite l'infl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_93437

DESBORDES-VALMORE MARCELINE (1786-1859)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 370 mots

Née à Douai, fille d'un peintre en armoiries ruiné par la Révolution, Marceline Desbordes connaît une enfance difficile. Pour tenter de redresser la précaire situation financière de la famille, elle accompagne sa mère aux Antilles, dans un éprouvant voyage dont elle reviendra seule et à demi-morte. À l'âge de seize ans, elle embrasse la carrière de comédienne qu'elle n'abandonnera qu'en 1832, se s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marceline-desbordes-valmore/#i_93437

LES DESTINÉES, Alfred de Vigny - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 690 mots

Les Destinées est un recueil posthume de poèmes d'Alfred de Vigny (1797-1863) , publié en 1864. Il se compose de onze poèmes, écrits entre 1839 et 1863, marqués chacun par un profond pessimisme, où l'on retrouve le désenchantement des récits de Stello (1832) ou du drame de Chatterton (1835). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-destinees/#i_93437

DON JUAN

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 5 639 mots

Dans le chapitre « Rencontre avec Faust »  : […] Lord Byron en usera plus librement encore dans son Don Juan , satire épique ( Don Juan, an Epic Satire , 1819-1824), dont le héros est plus proche du Candide de Voltaire ou du Chérubin de Beaumarchais que de n'importe lequel de ses homonymes. Ce très long poème rejette presque tous les éléments les plus traditionnels de la fable. Son jeune séducteur sédu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-juan/#i_93437

ECHEVERRÍA ESTEBAN (1805-1851)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 238 mots

Après un séjour à Paris où il fréquenta Lamennais, l'écrivain argentin Echeverría introduisit le romantisme en Amérique latine. En 1832, peu de temps après les grandes batailles romantiques, il publia Elvira o la Novia del Plata , en 1834 ses Consuelos et en 1837 ses Rimas , qui contiennent son poème le plus connu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esteban-echeverria/#i_93437

EMERSON RALPH WALDO (1803-1882)

  • Écrit par 
  • Maurice GONNAUD
  •  • 1 564 mots

Dans le chapitre « Le père du romantisme américain »  : […] Au confluent de deux traditions également prolixes, celle du puritanisme et celle du romantisme, Emerson a beaucoup écrit. Il convient donc de classer et de trier dans sa production littéraire. L'auteur inspiré apparaît dans les œuvres en prose de sa jeune maturité, Nature (1836), The American Scholar ( L'Intellectuel américain , 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-waldo-emerson/#i_93437

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le romantisme »  : […] Le romantisme est également une période où les influences et les échanges semblent mêler l'Espagne aux courants européens. Ainsi y a-t-il du byronisme dans le lyrisme passionné d'Espronceda (1808-1842). Ainsi y a-t-il du ton des ballades des romantiques européens dans les poèmes légendaires de José Zorrilla (1817-1893). Mais ils sont aussi de saveur espagnole et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_93437

ESPRONCEDA JOSÉ DE (1808-1842)

  • Écrit par 
  • Robert MARRAST
  •  • 917 mots

La vie, l'œuvre et l'action d'Espronceda se situent dans une époque où l'Espagne est agitée de forts soubresauts : après la guerre de l'Indépendance et la restauration de 1814, vint l'expérience constitutionnelle de 1820-1823. Espronceda est d'abord l'élève d'Alberto Lista (1775-1848), pédagogue et poète qui inculque les principes du néo-classicisme à ses disciples réunis au sein de l'académie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-de-espronceda/#i_93437

ESQUIROS ALPHONSE (1812 ou 1814-1876)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 972 mots

Le poète romantique et écrivain socialiste Alphonse Esquiros n'est pas, comme il le prétend, un enfant du peuple ; il est issu d'une famille de chirurgiens et de négociants. Il reçoit au petit séminaire de Saint-Nicolas une éducation religieuse qui le marquera fortement. Admirateur passionné de Victor Hugo, il fréquentera de façon intermittente le Petit Cénacle, qui réunit autour de Pétrus Borel l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-esquiros/#i_93437

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'influence du romantisme »  : […] Les transcendantalistes (ainsi appelés par dérision, mais qui s'en firent bientôt gloire) importent aux États-Unis les éléments d'une pensée européenne souvent altérée par ses intermédiaires : les systèmes de Kant et de Schelling ne sont souvent connus qu'au travers des gloses ou commentaires de Victor Cousin, et surtout Coleridge, dont la Biographia Literaria (1817) entend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_93437

EXOTISME

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 3 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un thème romantique »  : […] On trouve le rêve exotique chez Heinse ( Ardinghello ,1787), Wackenroder ( Herzensergiessungen eines kunstliebenden Klosterbruders , 1797), Coleridge ( Kubla Khan , 1798), et chez Thomas Wainewright, qui doit sa renommée surtout au portrait que donna de lui Oscar Wilde dans Intentions (« Pen, Pencil and Poison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exotisme/#i_93437

LES FIANCÉS, Alessandro Manzoni - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Salvatore Silvano NIGRO
  •  • 1 243 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De « Fermo et Lucia » aux « Fiancés » »  : […] Dans Fermo et Lucia , Manzoni raconte avoir découvert, dans un manuscrit lombard anonyme, « une curieuse histoire du xvii e  siècle ». L'action se déroule en pleine guerre de Trente Ans, dans la Lombardie alors sous domination espagnole, et rapporte les mésaventures de deux jeunes fileurs de soie : Fermo, qui deviendra Renzo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fiances/#i_93437

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 474 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La nuit épique »  : […] Le Moyen Âge finlandais a prodigieusement chanté. En octosyllabes formés de quatre trochées obligatoirement liés par le jeu des allitérations et la loi du binaire (toutes les idées sont répétées de deux façons différentes), ce qui ne va pas sans obscurités, artifices ni lourdeurs, les runo , c'est-à-dire les chanteurs (le mot ne signifiera chant que beaucoup plus tard), accom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_93437

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La jeunesse romantique (1821-1843) »  : […] Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821 à l'hôpital de Rouen, dont son père est le chirurgien en chef. Il y passe les dix premières années de sa vie en compagnie de sa petite sœur Caroline qu'il adore. Au lycée de Rouen, où il est interne de 1831 à 1839, c'est un élève doué, mais indiscipliné, rêveur, extravagant, un « enfant du siècle ». Les premiers écrits de Gustave sont des récits historique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_93437

LES FLEURS DU MAL, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre classicisme et modernisme »  : […] Alors que le champ littéraire est partagé entre le déclin du romantisme, les théories du réalisme et de l'Art pour l'Art, Charles Baudelaire sort des impasses du romantisme en le radicalisant. Le sujet lyrique atteint ici l'universel. Il rompt le pacte poétique qui relie poésie et nature. Ce refus de la nature est refus du romantisme et de la création. Tout au contraire, c'est dans le négatif, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fleurs-du-mal/#i_93437

FOYERS DE CULTURE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 9 694 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Châteaux et ateliers : les deux romantismes »  : […] L'effet politique du retour des émigrés après Waterloo est tellement négatif qu'on en est venu à ignorer un impact culturel dont l'importance n'est pas niable : ouverture sur l'étranger et les langues étrangères, les littératures, et intérêt pour les institutions d'autres pays. Ajoutons que les anciens émigrés ont soif de racines, d'histoire, de sociabilité. Beaucoup d'entre eux retrouvent, à défa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foyers-de-culture/#i_93437

GARRETT JOÃO BAPTISTA DA SILVA LEITÃO DE ALMEIDA (1799-1854)

  • Écrit par 
  • Ronny A. LAWTON
  • , Universalis
  •  • 1 247 mots

Initiateur du romantisme au Portugal et en même temps l'un de ses représentants majeurs, Garrett fut un poète engagé. Sa vie durant, il défendit les idées libérales qui lui valurent l'exil, la prison, la disgrâce. Ce qui ne l'empêcha pas de devenir le « maître à vivre » d'une partie de la société portugaise de son temps. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garrett-joao-baptista-da-silva-leitao-de-almeida/#i_93437

GEIJER ERIK GUSTAF (1783-1847)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 576 mots

Le romantisme suédois a pris d'emblée une allure originale et il le doit à quelques personnalités de marque au premier rang desquelles il convient de placer Erik Gustaf Geijer, professeur d'histoire à l'université d'Uppsala. Dans la mesure où un rêve d'absolu, une perpétuelle tendance au mysticisme vague prévalent dans le Nord, on peut bien dire qu'un romantisme fondamental préside aux destinées l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erik-gustaf-geijer/#i_93437

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le romantisme nationaliste »  : […] L'idéalisation du passé, l'évocation des beautés d'une patrie ardemment aimée alimentent la tendance romantique de la littérature géorgienne des premières décennies du xix e  siècle, dominée par les écrivains A. Tchavtchavadzé, G. Orbéliani et N. Barathachvili. Nikolos Barathachvili (1817-1845) est un maître incomparable de la poésie romantique gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/#i_93437

GONÇALVES DIAS ANTÓNIO (1823-1864)

  • Écrit par 
  • Luiz FERRAZ
  •  • 467 mots

Poète majeur du romantisme brésilien, fils naturel d'une métisse et d'un commerçant portugais, António Gonçalves Dias a effectué ses études de droit à Coimbra, au Portugal, et a été de ce fait marqué par l'influence lusitanienne. De retour au Brésil, il fut haut fonctionnaire des Affaires étrangères et professeur d'histoire du Brésil dans le prestigieux Colégio Pedro II, de Rio de Janeiro. Après s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-goncalves-dias/#i_93437

GOROSTIZA MANUEL EDUARDO DE (1789-1851)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 313 mots

Poète, auteur dramatique mexicain de parents espagnols, Manuel Eduardo de Gorostiza participe à la guerre d'Indépendance de 1808 à 1812. Libéral exalté, il fréquente les célèbres réunions politiques et littéraires des cafés La Fontana de oro et La Cruz de Malta . Il publie ses premières poésies dans la Crónica científica y literaria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-eduardo-de-gorostiza/#i_93437

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une plongée dans l’inconscient : le gothique victorien et fin de siècle »  : […] L'Angleterre victorienne n'a pas renié, malgré l'orientation réaliste de sa littérature, la tradition gothique. Il y a dans Wuthering Heights (1847) d’Emily Brontë des doigts glacés qui cognent aux vitres, une lande sinistre et un héros noir byronien (Heathcliff) ; dans Jane Eyre (1847), de sa sœur Charlotte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_93437

GRUNDTVIG NICOLAI FREDERIK SEVERIN (1783-1872)

  • Écrit par 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN
  •  • 2 015 mots

Pasteur, écrivain et savant danois, Nicolai Grundtvig a dit de lui-même qu'il était mi-poète, mi-rat de bibliothèque. Chez lui vont remarquablement de pair la création poétique et une érudition qui embrasse la théologie, l'histoire et les langues anciennes. Mais à travers l'ensemble passe une force spirituelle sans égale. Marqué par les philosophes allemands Fichte et Schelling, de même que par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolai-frederik-severin-grundtvig/#i_93437

HERCULANO ALEXANDRE (1810-1877)

  • Écrit par 
  • Ronny A. LAWTON
  • , Universalis
  •  • 1 283 mots

Dans le chapitre « L'action et l'étude »  : […] Alexandre Herculano de Carvalho e Araújo, ou de Carvalho Araújo, en littérature Alexandre Herculano, naquit à Lisbonne. Après des études chez les Oratoriens, il devait entrer à l'université, mais la cécité de son père anéantit cet espoir. Il s'inscrit à l'école de commerce, s'initie à l'anglais, à l'allemand, ainsi qu'à la paléographie. À dix-huit ans, il écrit des poésies et fréquente les milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-herculano/#i_93437

HISTOIRE DES TREIZE, Honoré de Balzac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 171 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre-charnière »  : […] Respectivement dédiés à Berlioz, à Liszt et à Delacroix, les trois récits qui composent l' Histoire des Treize s'inscrivent dans l'imaginaire romantique. Romantisme des amours impossibles et des désordres de la passion. Romantisme de la société secrète et des conspirations souterraines, thèmes qui resteront toujours chers à Balzac : les Treize annoncen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-treize/#i_93437

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or romantique »  : […] L'âge d'or de la littérature hongroise fut romantique dans son inspiration, « classique » dans sa perfection et sa richesse. Tout est prêt pour la rencontre privilégiée des grandes circonstances et des grandes individualités. Grâce à quelques hommes politiques qui influencent la littérature et se laissent influencer par elle, à la générosité du romantisme européen qui libère les peuples esclaves, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_93437

HUGO VICTOR

  • Écrit par 
  • Pierre ALBOUY, 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Jacques SEEBACHER, 
  • Anne UBERSFELD, 
  • Philippe VERDIER
  •  • 13 601 mots
  •  • 4 médias

Roman, critique, voyages, histoire dialoguent dans l'œuvre de Victor Hugo avec le lyrisme, l'épopée, le théâtre en un ensemble dont le « poète » a souvent proposé des articulations historiques, géographiques ou idéologiques plutôt qu'une périodisation . En règle générale, l'œuvre en prose a pour fonction de recueillir les éléments les plus secrets de l'œuvre poétique, de les composer en architectu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-hugo/#i_93437

INDIANA (G. Sand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 121 mots
  •  • 1 média

L' histoire littéraire classe volontiers Indiana dans une première période de la production romanesque de George Sand, le «  romantisme sentimental ». Il est vrai que l'on peut opposer, non sans schématisme, de part et d'autre de l'engagement socialiste de George Sand , les romans de jeunesse, « lyriques », aux derniers romans, « champêtres », comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indiana-livre-de-g-sand/#i_93437

ISAAC JORGE (1837-1895)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 391 mots

De père israélite, l'écrivain colombien Jorge Isaac est resté marqué par le décor de son enfance, la vallée du Cauca où était établie l'hacienda paternelle. Appartenant au groupe du Mosaico qui désigne à la fois une revue et un courant littéraire, il débute en publiant des poèmes évoquant ses souvenirs d'enfance, des récits, des paysages ; il prend part aux luttes civiles qui déchirent son pays et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-isaac/#i_93437

ISLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Édouard KAMINSKI, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 16 476 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les ouvertures successives (du XVIe s. à 1918) »  : […] Diverses causes, et en particulier la perte de l'indépendance (1264), puis les calamités naturelles et l'isolement vont précipiter la décadence des lettres islandaises. Elles végètent tant bien que mal pendant quelques siècles. La Réforme entraîne bien quelques traductions intéressantes de la Bible, celle, partielle, d'Oddur Gottskálksson, vers 1540, celle, intégrale, de l'évêque Guᵭbrandur Þorlák […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islande/#i_93437

JEUNES-FRANCE

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 373 mots

Terme désignant la jeunesse de 1830 gagnée à l'art romantique et aux idées libérales. Cette expression a été empruntée à un journal, La Jeune France , auquel collabore Gozlan en 1829 ; ce même journaliste publiera deux ans plus tard, de mars à octobre 1831, toute une série d'articles où il se retourne contre le nouveau mouvement et ses adeptes pour les ridiculiser. Les Jeunes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeunes-france/#i_93437

JOUKOVSKI VASSILI ANDREÏEVITCH (1783-1852)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 306 mots

Poète russe de la première moitié du xix e  siècle, prédécesseur et ami de Pouchkine, Joukovski a introduit le romantisme européen en Russie. Devenu célèbre par ses ballades, la musicalité de son vers et quelques poèmes patriotiques, il est resté l'un des meilleurs poètes traducteurs de Russie. Entre la poésie grandiose et officielle de Derjavine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-andreievitch-joukovski/#i_93437

JOURNAL INTIME

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 2 330 mots

Dans le chapitre « La parole de l'individu »  : […] Le journal intime devient une forme d'expression littéraire à la fin du xviii e  siècle, en même temps que les autres formes d'écriture autobiographique – comme Les Confessions de Rousseau – et en même temps que commence à se constituer et s'instituer la notion de littérature. Il s'est façonné dans sa diversité à partir d'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-intime/#i_93437

JUIF ERRANT MYTHE DU

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 867 mots

L'histoire de ce personnage légendaire contient, dès le début de sa diffusion, certains éléments constitutifs d'un mythe. Cependant, il lui manque, et ce jusqu'à l'époque romantique, cette « prégnance symbolique » dont parle Cassirer. À ses débuts, la légende n'est en effet qu'un canevas qui sollicite l'imagination populaire, d'où elle est sortie. En effet, dès son apparition, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-du-juif-errant/#i_93437

JUILLET MONARCHIE DE

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 8 485 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'évolution littéraire et artistique »  : […] Le romantisme avait déjà, avant 1830, vu s'affirmer, à côté du courant initial catholique et ultra-royaliste (représenté encore après 1830 par Alfred de Vigny), un courant non conformiste de refus de la société établie et de la culture classique. Le romantisme anime tous les domaines de la vie intellectuelle et artistique ; il continue à inspirer une poésie lyrique qui donne une expression littér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie-de-juillet/#i_93437

KRASIŃSKI ZYGMUNT (1812-1859)

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY
  •  • 1 372 mots

Longtemps tenu pour l'égal d'Adam Mickiewicz et de Julíusz Słowacki, placé à leur côté dans la grande triade des bardes mainteneurs de l'âme nationale de la Pologne, Krasiński fut, entre les deux guerres, sévèrement déprécié par la critique. Une analyse moins passionnée et plus serrée de son œuvre lui découvre aujourd'hui une importance et une signification nouvelles dans l'ensemble du romantisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zygmunt-krasinski/#i_93437

LAMARTINE ALPHONSE DE (1790-1869)

  • Écrit par 
  • Henri GUILLEMIN
  •  • 4 507 mots
  •  • 1 média

Ni un langoureux, un pleurard (Musset), un « femmelin » (Proudhon), en poésie, ni, en politique, un rêveur égaré hors de son domaine et promis aux fatales bévues de l'innocent, c'est un mâle, au contraire. Lamartine, compromis, certes, en littérature, par un vocabulaire désuet, mais un « voyant », dira Rimbaud ; et, dans les affaires civiques, un de ces très grands qui, les pieds sur terre, savent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-de-lamartine/#i_93437

LARRA MARIANO JOSÉ DE (1809-1837)

  • Écrit par 
  • Jean-René AYMES
  •  • 1 238 mots

Dans le chapitre « Explorations littéraires »  : […] Paradoxalement, c'est la censure gouvernementale, non pas implacable mais arbitraire, qui, obligeant à la ruse, permet à Larra d'exercer avec brio son ironie. Artiste du langage, il est tout à la fois pionnier et fossoyeur. Il rompt avec les conventions du style journalistique en amalgamant de multiples procédés d'expression : dialogues impromptus, aphorismes, boutades, apartés, digressions... Pur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-jose-de-larra/#i_93437

LERMONTOV MIKHAÏL IOURIEVITCH (1814-1841)

  • Écrit par 
  • Sophie LAFFITTE
  •  • 2 385 mots
  •  • 1 média

En tant que poète romantique, Lermontov n'a pas d'égal en Russie, sauf, peut-être, Alexandre Blok qui fut à la fois un romantique et un symboliste. Mais Lermontov a disparu avant d'avoir pu montrer toute l'ampleur de son génie. Grand poète, il fut aussi un remarquable prosateur. À la fois fin styliste et créateur du roman psychologique, il est le précurseur de Tolstoï et de Dostoïevski. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-iourievitch-lermontov/#i_93437

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « La multiplication des postulations »  : […] Les romantiques ont eu la conviction que de nouveaux messages s'imposaient, et donc le désir d'inventer des formes neuves aptes à les porter. Chargeant la littérature d'un message, ils n'ont pas brisé le cadre du « plaire et instruire » : Lamartine et Hugo visent à édifier, fût-ce en prophétisant. Mais le public cultivé n'en demeurait pas moins imprégné des schémas classiques : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_93437

LITTÉRATURE ÉPISTOLAIRE, notion de

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 1 064 mots

L'expression littérature épistolaire désigne tout texte qui relève de la situation pragmatique de la correspondance et peut être lu hors de cette situation ; elle paraît ainsi contradictoire : les régimes de vérité de la littérature et de la lettre semblent mal s'accorder. Le premier se trouve du côté d'une fabrication visant à plaire à un public, du côté d'une certaine fiction, quand le second s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-epistolaire-notion-de/#i_93437

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Entre la Renaissance et les Lumières , le xvii e  siècle fait figure, en Europe, d’époque de transition : après l’enthousiasme humaniste, c’est une période marquée par le doute, voire l’angoisse que suscite l’ébranlement de l’unité des croyances et du système ordonné des connaissances ; elle ouvre la voie à une refonte de tout l’édifice intellect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviie-s/#i_93437

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelle chronologie ? »  : […] Du point de vue chronologique, la littérature du xviii e  siècle s’étend des dernières années du règne de Louis XIV à la Restauration. Les premières œuvres de Lesage, de Charles Dufresny, de Dancourt, celles de Bayle ou de Fontenelle, qui vécut de 1657 à 1757 , enjambent le tournant du siècle et témoignent à leur façon de la « crise de la conscie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_93437

LYRE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 639 mots

Il est à peine besoin de rappeler que la lyre a engendré dans la langue courante deux sens figurés et connexes. Instrument privilégié pour accompagner le chant, elle finit par imposer son nom à toute musique chantée : c'est en ce sens qu'on parle d'art lyrique, de spectacles ou de théâtres lyriques. Ensuite, le chant et la poésie étant indissociables dans la pratique originelle d'Apollon, la lyre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyre-litterature/#i_93437

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Vincent MONTEIL, 
  • René SIEFFERT
  •  • 10 721 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le lyrisme romantique »  : […] Lyrisme et romantisme apparaissent à maints égards comme deux termes synonymes qui s'unissent autour d'un troisième : l'individualisme. Selon Georges Poulet, « le romantique est un être qui se découvre centre ». Par l'introspection, cet être se recueille en lui-même, s'y retire, et parvient tout d'abord à se soustraire au monde environnant, « caractérisé par l'opacité et l'antipathie ». Ainsi rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_93437

MANZONI ALESSANDRO (1785-1873)

  • Écrit par 
  • Lucienne PORTIER
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Passion du vrai »  : […] « Ne trahis jamais la sainteté du vrai » ( In morte di Carlo Imbonati , 1806), se fait-il dire par l'ombre du compagnon de sa mère, mort quelques semaines avant l'arrivée à Paris de ce garçon de vingt ans qui s'étiolait à Milan dans la demeure paternelle. Alessandro Manzoni, affirmant là un trait de son caractère, lui donnait alors le sens d'une adhésion passionnée au « faux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-manzoni/#i_93437

MAQUET AUGUSTE (1813-1888)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 225 mots

Avant d'être le collaborateur d'Alexandre Dumas, Auguste Maquet fut d'abord l'un de ses plus fervents admirateurs. Il fait partie de cette jeunesse de 1830, dite Jeune-France ou bousingot, qui s'enrôle sous la bannière du drame romantique. Il est du Petit Cénacle, et ses premières ambitions littéraires s'affirmeront sous le pseudonyme d'Augustus Mac-Keat. Il fera plus amplement connaissance avec D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-maquet/#i_93437

MÉRIMÉE PROSPER (1803-1870)

  • Écrit par 
  • Guy DUMUR
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Contemporain des grands romantiques français, Mérimée n'a eu de cesse de se distinguer d'eux. Sans doute l'influence de Stendhal, de vingt ans son aîné et son meilleur ami, a-t-elle joué en faveur d'un scepticisme, d'une désinvolture, qui n'étaient pas dans le ton de l'époque et les rattachaient tous deux au xviii e  siècle rationaliste. Mérimée p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-merimee/#i_93437

MICHELET JULES (1798-1874)

  • Écrit par 
  • Paul VIALLANEIX
  •  • 2 730 mots

Michelet fut l'un des maîtres du romantisme, non seulement français, mais européen. Il fonda l'autorité du peuple qui avait accompli la première des révolutions modernes sur toute une tradition dont il « ressuscita » les étapes en joignant aux audaces du prophète les curiosités de l'archiviste et les prudences de l'historien. Il devint ainsi le directeur de conscience de la génération qui, après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-michelet/#i_93437

MICKIEWICZ ADAM (1798-1855)

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY
  •  • 1 255 mots

Dans le chapitre « La vie d'un exilé »  : […] Né près de Nowogródek (en Lituanie), dans une famille noble pauvre, Adam Mickiewicz fait ses études à l'université de Wilno, de 1815 à 1819, où il est l'âme du groupement patriotique secret des philarètes. Son premier recueil de poésies ( Poezje , 1822) fait aussitôt de lui – jeune professeur au gymnase de Kowno (Kaunas) – le chef de sa génération et assure le triomphe du rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-mickiewicz/#i_93437

MODERNITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUDRILLARD, 
  • Alain BRUNN, 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 8 051 mots

Dans le chapitre « L'œuvre en état de crise »  : […] Tel serait le régime paradoxal propre à la modernité, qui propose le nouveau comme valeur, ce qui la conduit à se nier elle-même : d'avant-garde en avant-garde, de rupture en rupture, la modernité est condamnée à se renouveler sans cesse ; elle prend dès lors la forme d'une crise jamais résolue, mais au contraire nécessairement toujours reconduite. Toujours menacée de se figer, elle ne peut triomp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernite/#i_93437

MUSSET ALFRED DE (1810-1857)

  • Écrit par 
  • Jean THOMAS
  •  • 2 448 mots
  •  • 2 médias

Dans les manuels, Musset longtemps figuré parmi les quatre grands romantiques français, après Hugo, avec Lamartine et Vigny. Les collégiens savaient par cœur La Nuit de mai et La Nuit de décembre , et plus d'un en reçut la révélation pathétique de l'amour, de la souffrance et de la poésie. Depuis lors, sa cote a baissé et son mythe s'est effacé ; d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-de-musset/#i_93437

NAPOLÉON II (1811-1832) duc de Reichstadt, roi de Rome

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 553 mots

La vie et la personnalité de Napoléon II, duc de Reichstadt, l'« Aiglon », fils de Napoléon, roi de Rome, prince de Parme, ont été tout à la fois obscurcies et embellies par la légende. Barthélemy et Méry créent en effet, sous la Restauration, un mythe bonapartiste : François Joseph Napoléon est « le fils de l'Homme » (c'est aussi le titre de leur ouvrage paru en 1829), tenu volontairement par son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon-ii/#i_93437

NERVAL GÉRARD DE (1808-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre-Georges CASTEX
  •  • 2 623 mots

Le xix e  siècle a considéré Gérard de Nerval comme un écrivain mineur : aimable compagnon, doux rêveur, gentil poète. Dans sa Sylvie , déjà tenue pour une réussite exquise de son art, on goûtait le charme idyllique de la narration, sans guère saisir les résonances intérieures. Aurélia , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-nerval/#i_93437

NORWID CYPRIAN KAMIL (1821-1883)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 220 mots

Dans le chapitre « La recherche du signe »  : […] Norwid se range lui-même dans une génération « surnuméraire ». En effet, après l'échec de l'insurrection de 1830, presque tous les écrivains importants se retrouvent à l'étranger ; c'est le règne du romantisme social, mystique et messianique de Mickiewicz, Słowacki et Krasiński. Norwid, de vingt ans plus jeune, suit ses aînés car il lui est impossible de penser et d'écrire sous la terreur instaur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyprian-kamil-norwid/#i_93437

OBERMAN, Étienne Pivert de Senancour - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 016 mots

Dans le chapitre « « Ce n'est pas un ouvrage » »  : […] Il est tentant d'identifier l'auteur, Étienne Pivert de Senancour, à son personnage : Sainte-Beuve, l'un des premiers, suivit cette piste voyant dans Oberman moins une réécriture de sa biographie qu'une projection de sa vie. Mais Oberman n'est pas une autobiographie, insiste l'auteur qui brouille à plaisir les références (dates, lieux, noms). Est-ce mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oberman/#i_93437

OEHLENSCHLAEGER ADAM (1779-1850)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 768 mots

Oehlenschlaeger est le plus grand écrivain romantique danois, celui aussi dont l'œuvre manifeste le mieux les influences allemandes dont est né ce mouvement en Scandinavie. Il écrivit d'ailleurs indifféremment en danois ou en allemand. Bon vivant, issu d'un milieu bourgeois de Frederiksberg, il hésite, après de bonnes études, entre le droit et les lettres. S'il faut en croire une tradition passabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-oehlenschlaeger/#i_93437

O'NEDDY AUGUSTE MARIE DONDEY dit PHILOTÉE (1811-1875)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 450 mots

L'écrivain français Philotée O'Neddy, membre éminent du Petit Cénacle et Jeune-France convaincu, se lança tout jeune dans la bataille romantique en publiant un recueil de poèmes, Feu et flamme (1833), qui reste son œuvre la plus célèbre. Il y prône non seulement la révolution de l'art, mais la révolution sociale qui doit en être la conséquence logique. Il refuse par ailleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-neddy-auguste-marie-dondey-dit-philotee/#i_93437

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rêves et mythes »  : […] Si le « retour de voyage », dans ce recours systématique à la description ou à l'emprunt, est devenu au cours du siècle une sorte de style, il a, comme toute mode, fini par lasser. L'essoufflement est très tôt perceptible en peinture, où les tenants du réalisme, attachés aux campagnes françaises et aux sous-bois de Barbizon, conjurent les effets jugés clinquants de l'exotisme. Le critique Castagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_93437

PARODIE, littérature

  • Écrit par 
  • Daniel SANGSUE
  •  • 5 268 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Parodie et grotesque »  : […] Au xix e  siècle, l'esthétique romantique redécouvrant le grotesque, le burlesque, le bouffon pour les opposer au beau classique ou pour mieux faire ressortir à travers eux des valeurs comme le sublime, la parodie va au contraire être valorisée, mais cela se fera au détriment de sa spécificité. Est alors qualifié de parodique tout ce qui relève d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parodie-litterature/#i_93437

RHÉTORIQUE, notion de

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 1 669 mots

Dans le chapitre « Un modèle d'enseignement »  : […] Développée par Aristote, acclimatée à la latinité par Cicéron puis Quintilien, enfin intégrée par Augustin et les Pères de l'Église au christianisme, la rhétorique a considérablement changé de visage dans ces différentes périodes. Progressivement écartée au cours du Moyen Âge, elle fait retour pendant la Renaissance qui redécouvre les textes antiques. Elle établit les moyens de fabriquer un bon d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhetorique-notion-de/#i_93437

SUBLIME, littérature

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 351 mots

Dans le chapitre « Le beau et le terrible »  : […] Abolissant la conscience des moyens, le sublime se donne comme pur effet. En indiquant ce qui demeure irréductible aux règles du discours, ce qui les excède, il rejoint l'interrogation très ancienne sur la finalité de l'art. Mais cette interrogation ne se limite plus au cadre de l'art de persuader (qui veut plaire pour instruire), ni même à la littérature ; elle s'élargit notamment aux arts plasti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublime-litterature/#i_93437

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les écrivains et la physiognomonie »  : […] Beaucoup d'écrivains ont été des admirateurs et des partisans déclarés de Lavater. En Allemagne, il faut citer Goethe, qui fut un grand ami et collabora de près aux Fragments avant de se brouiller avec lui, mais aussi Jean-Paul Richter, Novalis, Schopenhauer... En France, Madame de Staël, Senancour, Chateaubriand, George Sand, Stendhal, Balzac, Baudelaire figurent parmi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_93437

POÈME EN PROSE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 014 mots

La frontière qui sépare la poésie de la prose n'est guère indiscutable qu'aux yeux de ceux qui réduisent la poésie à la seule versification. Pourtant, cette frontière — son tracé ou bien son existence même — n'a jamais cessé d'être contestée de toutes parts, à toutes les époques. Le poème en prose , depuis le romantisme, est un des lieux privilégiés de cette contestation. Aup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-en-prose/#i_93437

POÈMES SATURNIENS, Paul Verlaine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hédi KADDOUR
  •  • 1 024 mots
  •  • 1 média

Ce premier recueil de Verlaine (1844-1896), publié chez Lemerre en 1866, est placé sous le signe de l'astrologie. Ne nous y trompons pas cependant : si Verlaine « croit » à l'astrologie, c'est en écrivain, et comme à une productive illusion. Dès le poème liminaire, l'écho qui fait résonner en rime « astres » et « désastres » semble vouer le poète à Saturne, planète du malheur. Ainsi, Verlaine pra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poemes-saturniens/#i_93437

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'apogée romantique »  : […] Le romantisme est assurément le phénomène le plus singulier de la littérature polonaise ; ses créations grandioses occupent une place exceptionnelle dans l'histoire du mouvement européen. Dans un pays qui a perdu son indépendance, les courants qui transforment alors la sensibilité occidentale, rejoignant ce qu'il y avait de plus vigoureux dans l'esprit de rénovation intellectuelle et morale de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_93437

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Romantisme et réalisme »  : […] Au cours du xix e  siècle, l'évolution littéraire reflète celle des grands États européens : le romantisme portugais est tributaire du Sturm und Drang , de Rousseau, de Chateaubriand, des poètes anglais et italiens. L'influence de Lamartine et de Hugo, des romans historiques de Walter Scott, des romans humanitaires d'Eugène S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_93437

POUCHKINE ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1799-1837)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 3 387 mots

Dans le chapitre « L'éveil romantique et l'évolution vers le réalisme »  : […] De mai 1820 à juin 1823, Pouchkine occupe des fonctions subalternes peu absorbantes à Ekaterinoslav, puis à Kichinev, auprès du général Inzov, vice-roi de Bessarabie. Grâce à la bienveillance de son supérieur, il peut passer l'été 1820 au Caucase et en Crimée, avec la famille du général Raïevski, dont les deux fils appartiennent à sa génération et partagent ses idées libérales ; il séjourne quelqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-sergueievitch-pouchkine/#i_93437

PROMÉTHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 268 mots

Il est plus significatif qu'étonnant de constater la mise en sommeil à peu près totale du mythe de Prométhée dans les arts et les lettres de l'âge médiéval. Les premières allusions au vieux titan grec apparaissent aux xvi e et xvii e siècles (Calderón écrit en 1669 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/promethee-mythe-moderne/#i_93437

QUINET EDGAR (1803-1875)

  • Écrit par 
  • Maurice DOMINO
  •  • 1 128 mots

Comme Montaigne, Pascal ou Rousseau, Edgar Quinet appartient à la famille des écrivains inclassables. Il a été l'un des maîtres de la jeunesse des années 1840, qui allait faire la révolution de 1848 ; il a donné son nom aux rues et aux écoles de la III e  République ; il est oublié, et on ne le lit plus guère ou plus du tout. Tout aussi dédaigneux de sculpter sa statue pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-quinet/#i_93437

RÉCIT DE VOYAGE

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 7 143 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le narrateur et son destinataire »  : […] Les récits de voyage entrent dans la catégorie de l' autobiographie. L'auteur, le narrateur et le voyageur sont la même personne ; leur aventure ne commence pas par une naissance mais par un départ, et ne se dénoue pas arbitrairement mais doit s'achever par un retour. Les récits de voyage peuvent prendre la forme de journaux ( Leiris), de lettres (Hugo), ou de mémoires comme ceux de Jean de Léry, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit-de-voyage/#i_93437

RENÉ, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 052 mots
  •  • 1 média

René (sous le titre René et Céluta ) et Atala furent conçus au départ comme des épisodes des Natchez , roman dont Chateaubriand (1768-1848) puisa l'inspiration dans son voyage en Amérique du Nord (juillet-décembre 1791), mais qu'il ne publia qu'en 1826. Il l'a en effet provisoirement délaissé au printemps de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene/#i_93437

RIVAS ÁNGEL DE SAAVEDRA duc de (1791-1865)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 448 mots

Poète et auteur dramatique espagnol. Ángel de Saavedra connut une existence mouvementée. Nommé officier de la garde du roi après avoir été élevé au séminaire des nobles de Madrid, il se distingue au cours de la guerre de l'Indépendance (1808) ; condamné à mort par Ferdinand VII à cause de ses idées libérales, il réussit à s'enfuir et reste exilé pendant dix ans en Angleterre, en Italie, à Malte, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angel-de-rivas/#i_93437

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 892 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle lecture du monde »  : […] Dans les années 1850, on voit ainsi apparaître les premiers auteurs de romans ainsi identifiés : Gabriel Ferry, Gustave Aimard, le capitaine Mayne Reid. Tous sont alors considérés comme des émules de James Fenimore Cooper (1789-1851). Mais Cooper lui-même avait d’abord été considéré à son époque comme un romancier maritime ou un romancier historique, et le disciple, dans ce domaine, du très célèb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-aventures/#i_93437

ROMAN HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 1 016 mots

Le roman a toujours puisé dans l'histoire de quoi nourrir ses fictions et leur donner les prestiges du vraisemblable. Mais, en tant que genre spécifiquement déterminé, le roman historique a pris son essor — comme la plupart des formes romanesques — au xix e siècle, alors que la bourgeoisie prend le pouvoir. C'est au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-historique/#i_93437

ROMANTIQUES PETITS

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 295 mots

Terme appliqué par la critique de la fin du xix e  siècle aux écrivains mineurs, plus ou moins connus en leur temps, du mouvement romantique. Ce sens large va être modifié par les surréalistes qui redécouvrent, ou découvrent tout court, un certain nombre de ces écrivains et tentent de mettre en lumière l'unité de leurs œuvres d'inspiration et de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petits-romantiques/#i_93437

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le mot »  : […] L'adjectif « romantique », qui apparut le premier dans plusieurs langues de l'Europe ( romantic, romantisch, romántico ), et le substantif qui en fut tiré sont mal choisis et obscurs. Mais il en est de même pour « baroque », « classique », « réaliste », « symboliste » et pour presque tous les termes qui désignent une période ou un mouvement en littérature et en art ; et les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_93437

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature de l'intelligentsia (1825-1890) »  : […] Soumise jusque-là à des canons littéraires étrangers, la littérature russe doit son émancipation à trois écrivains qui ont subi et dépassé, chacun à sa manière, l'influence du romantisme et dont l'œuvre constituera, pour les auteurs du xix e  siècle, un système de normes et de références nationales. Alexandre Pouchkine (Puškin, 1799-1837) crée, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_93437

SARA, Carl Jonas Love Almqvist - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 778 mots

En 1839 parut en Suède, un petit livre intitulé Det går an , dont le titre en français est Sara , dû au plus flamboyant de tous les romantiques suédois, Carl Jonas Love Almqvist (1793-1866), et qui alluma l'un des brûlots les plus endiablés de son temps parce qu'il peignait un féminisme fracassant qui allait faire scandale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sara-carl-jonas-love-almqvist/#i_93437

SATANISME, littérature

  • Écrit par 
  • Max MILNER
  •  • 3 574 mots
  •  • 1 média

On désigne par « satanisme » un certain nombre de courants qui se sont développés au xix e siècle, principalement en Angleterre et en France, dans l'orbite du romantisme. Il s'agit toujours, pour les auteurs qui magnifient Satan ou qui modèlent à son image des héros révoltés, de faire entendre leur protestation contre un ordre social jugé inique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satanisme-litterature/#i_93437

SENANCOUR ÉTIENNE PIVERT DE (1770-1846)

  • Écrit par 
  • Béatrice DIDIER
  •  • 1 584 mots

Dans le chapitre « Une existence érémitique »  : […] Étienne de Senancour a été profondément marqué par son enfance triste et terne. Issu d'une famille bourgeoise parisienne, seul enfant d'un étrange couple venu au mariage par un goût commun du couvent, il doit à une éducation janséniste une certaine méfiance pour les élans de l'imagination et de la passion, une maladie du scrupule aussi, qui eut sur son œuvre les effets les plus funestes. Il y gagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senancour-etienne-pivert-de/#i_93437

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 287 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une littérature autochtone »  : […] La personnalité la plus prestigieuse du xix e  siècle est sans aucun doute Ludovít Štúr (1815-1856), écrivain, savant et député à la Diète hongroise. Il fut le principal artisan de la création d'une langue littéraire moderne (1844). Celle-ci, ayant pour base le dialecte de la Slovaquie centrale, a été adoptée par la nation tout entière. D'autre pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovaquie/#i_93437

SŁOWACKI JULIUSZ (1809-1849)

  • Écrit par 
  • Jón BLONSKI
  •  • 1 750 mots

Romantique jusqu'à l'excès, Słowacki n'est cependant pas de ceux qui introduisirent le romantisme en Pologne : il est de dix ans plus jeune que Mickiewicz et Malczewski. Słowacki resta marqué par les traits les plus caractéristiques du romantisme international : byronisme, mise en scène bariolée et exotique, culte du souvenir, aspiration à un monde différent et inaccessible, fusion aimante avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juliusz-slowacki/#i_93437

LA SORCIÈRE, Jules Michelet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 872 mots

Dans le chapitre « À la Fée éternelle »  : […] Avec le recul, on comprend aisément pourquoi La Sorcière déconcerta en son temps. À bien des égards, le livre appartenait plus au passé et au futur qu'au présent : au passé par son romantisme échevelé, faisant de Satan l'apôtre de la liberté, dans un mouvement de « réhabilitation » commun à Vigny, Hugo, Proudhon, et cela en plein essor du scientisme et du positivisme ; au fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-sorciere-jules-michelet/#i_93437

STENDHAL

  • Écrit par 
  • Michel CROUZET
  •  • 4 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vie de Stendhal »  : […] Né à Grenoble le 23 janvier 1783, Henri Beyle perd sa mère à sept ans et vit, dans une famille qu'il hait, une enfance sombre et révoltée ; son opposition est soutenue par sa participation passionnée aux événements de la Révolution, par ses études à l'École centrale (1796-1799), où il reçoit une formation « moderne » et acquiert de bonnes connaissances en mathématiques. Il se rend à Paris sous pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stendhal/#i_93437

ŠTÚR L'UDOVÍT (1815-1856) & SON ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Vladimir PESKA
  •  • 1 006 mots

Écrivain, animateur de la vie littéraire et homme politique slovaque, L'udovít Štúr est issu d'une famille protestante d'instituteurs. Il parachève ses études à l'université de Halle, où il subit la profonde influence de Herder et de Hegel. Adjoint de Palkovič à la « chaire de langue et littérature tchécoslovaque » au lycée évangélique de Presbourg (Bratislava), il déploie une intense activité par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stur-et-son-ecole/#i_93437

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le XVIIIe siècle »  : […] Une période de confusion politique appelée l'ère de la liberté ( frihetstiden ), puis, après le coup d'État de Gustave III (1772), francophile résolu et despote éclairé à la Voltaire, un temps de classicisme qui voit également un enrichissement très marqué de la nation et une promotion sensible de la bourgeoisie vont favoriser l'éclosion de talents de premier ordre cette fois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_93437

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Renaissance nationale »  : […] Vers 1775, s'amorce un sursaut national aux causes complexes. Réaction aux initiatives apparemment contradictoires de Marie-Thérèse et de Joseph II : d'une part des réformes religieuses, scolaires et surtout sociales avec l'Édit de tolérance et l'abolition du servage, de l'autre des efforts de centralisation administrative et de germanisation. Parallèlement s'opère la pénétration des idées « éclai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_93437

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la vraisemblance au réalisme »  : […] À la suite de Diderot, Beaumarchais condamne les principes de la dramaturgie classique parce qu'ils menacent le plaisir du spectateur. Accompagnant son premier drame, Eugénie , d'un Essai sur le genre dramatique sérieux (1767), il reproche à la tragédie de ne plus toucher le public. Elle heurte le goût du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_93437

TIOUTTCHEV FEDOR IVANOVITCH (1803-1873)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 1 355 mots

Dans le chapitre « Classicisme et romantisme »  : […] Né à Ovstoug (Ovstug), dans le gouvernement d'Orel (Orël), d'une famille noble peu fortunée, Fiodor Tiouttchev a passé son enfance à la campagne, où il a eu comme précepteur le poète Raïtch (Raič), son aîné de dix ans, traducteur de Virgile, de l'Arioste et du Tasse. Il écrit ses premiers vers à l'âge de dix ans ; il en a quatorze lorsque la Société des amis de la littérature russe auprès de l'uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fedor-ivanovitch-tiouttchev/#i_93437

LES TOMBEAUX, Ugo Foscolo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 974 mots

Dans le chapitre « Une poésie sépulcrale »  : […] Le romantisme italien ne connaît pas les mêmes remous que ceux qui bouleversèrent la France et l'Angleterre ; tous se passe par lente assimilation, par résolution discrète de tendances. Ainsi, Foscolo va transformer l'héritage de la poésie sépulcrale anglaise de Thomas Gray ( Élégie écrite dans un cimetière de campagne , 1751) et d'Edward Young ( Nuits , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tombeaux/#i_93437

UN HÉROS DE NOTRE TEMPS, Mikhaïl Iourévitch Lermontov - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

Premier des poètes romantiques russes, Mikhaïl Iouriévitch Lermontov (1814-1841) , styliste incomparable et réformateur de la langue, est également l'initiateur du roman psychologique dans son pays. Son œuvre abondante, malgré la brièveté de sa vie, influencera considérablement Tolstoï, Dostoïevski, Blok puis Pasternak. Comme son père, Lermontov embrasse la carrière militaire : il est cornette aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-heros-de-notre-temps/#i_93437

VERLAINE PAUL (1844-1896)

  • Écrit par 
  • Georges ZAYED
  •  • 3 868 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Actes de foi et hérésies poétiques »  : […] À la lumière de ces considérations, l'œuvre de Verlaine apparaît comme une série de tentatives et de renoncements, d'actes de foi et d'hérésies, commandés, d'une part, par les lectures entreprises et les milieux fréquentés et, de l'autre, par les drames personnels et les états psychologiques du poète, mais obéissant à un temps propre purement intérieur, celui de son paysage de rêve. Sur les expéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-verlaine/#i_93437

VERS

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 746 mots

Dans le chapitre « Le romantisme et la désarticulation du vers »  : […] Les règles de versification et la naissance de formes fixes ouvrent au xix e  siècle une période de renouveau pour le vers. Si l'école romantique conserve le principe du syllabisme, la rime et l'interdiction de l'hiatus, elle prône en revanche un assouplissement du vers. Victor Hugo indique ainsi une façon de désarticuler l'alexandrin en substitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers/#i_93437

VERS LIBRE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 682 mots

Bien avant d'être nommément « vers libre », le vers français s'est souvent autorisé la variabilité métrique. Il s'agissait des « vers irréguliers », ceux dont parle La Fontaine dans un Avertissement à ses premiers contes : « L'auteur a voulu éprouver lequel caractère est le plus propre pour rimer des contes. Il a cru que les vers irréguliers ayant un air qui tient beaucoup d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers-libre/#i_93437

VIGNY ALFRED DE (1797-1863)

  • Écrit par 
  • Paul VIALLANEIX
  •  • 2 399 mots

Vigny , muré, dès la quarantaine, dans un curieux silence, ne connut pas la gloire que ses succès littéraires semblaient lui promettre. Mais il ne s'adressa pas vainement à la postérité, en lui destinant, comme le naufragé qui jette la bouteille à la mer, une œuvre mieux faite pour durer que pour plaire. Au cours de sa destinée posthume, il pâtit beaucoup moins que Lamartine, Hugo ou Musset du dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-de-vigny/#i_93437

VÖRÖSMARTY MIHÁLY (1800-1855)

  • Écrit par 
  • Gyula SIPOS
  •  • 1 706 mots

En Vörösmarty, poète et dramaturge hongrois, s'incarnent, d'une façon exemplaire, les tensions et les contradictions du romantisme magyar qui coïncide, sur le plan historique, avec une époque de réformisme social et d'effervescence nationale. L'esprit du temps imposera à Vörösmarty le rôle du barde national, à qui incombent l'évocation d'un passé exemplaire glorieux et l'exaltation des devoirs ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mihaly-vorosmarty/#i_93437

WERGELAND HENRIK (1808-1845)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 552 mots

Vers 1830, la Norvège émerge de la tutelle danoise, en vertu d'un mouvement commun à toute l'Europe : l'éveil des nationalités, ou, si l'on préfère, les aspirations indépendantistes et libertaires propres au romantisme. C'est dans cette lumière qu'il faut considérer le plus grand écrivain romantique norvégien, Henrik Wergeland, qui répond assez bien aux caractères qui définissent, en même temps, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henrik-wergeland/#i_93437


Affichage 

Charles Baudelaire , Nadar

photographie

Félix Nadar, Charles Baudelaire au fauteuil, 1855, épreuve unique sur papier salé à partir d'un négatif détruit, 28 cm x 16,5 cm, musée d'Orsay, Paris Portrait du poète, critique d'art et traducteur d'Edgar Poe, par le portraitiste de la bohème parisienne des années 1850 

Crédits : Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Lamartine

photographie

Alphonse de Lamartine (1790-1869), poète romantique et homme politique français 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Victor Hugo à Guernesey en 1870

photographie

L'écrivain français Victor Hugo (1802-1885), romancier, auteur dramatique, poète, dans sa maison de Guernesey, à la fin de son exil, en 1870 

Crédits : Andre/ Henry Guttmann/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Vittorio Alfieri

photographie

Vittorio Alfieri (1749-1803) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charles Baudelaire , Nadar
Crédits : Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Lamartine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Victor Hugo à Guernesey en 1870
Crédits : Andre/ Henry Guttmann/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Vittorio Alfieri
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie