CIESLEWICZ ROMAN (1930-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Directeur artistique

En 1963, Roman Cieslewicz quitte la Pologne pour devenir assistant de Peter Knapp, directeur artistique de Elle, à Paris. Au sein de ce périodique à la pointe de la modernité, il peut expérimenter à loisir. Ainsi, partageant l'attrait du pop art pour les images sérielles, naïves et distancées, et le jeu avec les matières (encres sérigraphiques, trames photographiques, etc.), il entame une première série de collages répétitifs, dont les Mona's Lisa's forment le prolongement dans sa recherche personnelle. En 1966, il prend la direction artistique de Elle tout en travaillant pour de jeunes éditeurs, Tchou, Pauvert ou Christian Bourgois, livrant des illustrations qui font référence au romantisme noir et au surréalisme – gravures fantasmagoriques, profusion et délire typographiques, etc. Il rejoint alors le groupe Panique fondé par Arrabal, Jodorowsky et Topor, adepte de la dérision, du non sense et d'une provocation fortement chargée d'érotisme.

En 1967, il se voit confier la direction artistique de la nouvelle revue d'art Opus international, ouverte à toutes les pratiques artistiques « pourvu qu'elles participent d'une critique de la société ». Le graphisme de création y est également à l'honneur, les affiches cubaines et polonaises, notamment. Ses couvertures pour Opus, dont le fameux visuel Che Si, deviennent des icônes de la contre-culture dans les années 1960-1970. Pour le magazine Jeune Afrique, il réalise une plaquette en hommage à Che Guevara dans un style résolument « pop-constructiviste », rappelant le caractère révolutionnaire de la typographie des avant-gardes des années 1920.

Cette évolution le place en dehors du registre de la publicité commerciale ainsi que de l'affiche culturelle de l'époque, souvent narrative et compassée. Alors qu'il a réalisé 220 affiches en Pologne, il n'en crée que 8 en France, de 1963 à 1969 ; il est d'ailleurs l'un des premiers à dénoncer l'appa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  CIESLEWICZ ROMAN (1930-1996)  » est également traité dans :

ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 335 mots

L’exposition Roman Cieslewicz, la fabrique des images (musée des Arts décoratifs, Paris, du 3 mai au 23 septembre 2018) a permis de redécouvrir un des artistes graphiques les plus importants de la seconde moitié du xxe siècle, qui a d’abord exercé en Pologne, où il est né en 1930, puis en Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz-la-fabrique-des-images-exposition/#i_92599

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le vent de la contestation »  : […] Au milieu des années 1960, des mouvements de contestation sociaux et culturels trouvent leur traduction dans l'affiche. Le Flower Power, en Californie, donne naissance aux affiches dites « psychédéliques », réalisées par de jeunes créateurs (Victor Moscoso, Wes Wilson), souvent autodidactes. C'est aussi le cas aux Pays-Bas avec le mouvement Provo, auquel le dessinateur Willem contribue. Les affich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_92599

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vers un nouveau lyrisme »  : […] Face au dogme qu'impose le style international, un nouveau lyrisme se fait jour, dont le graphiste américain Herb Lubalin et le Push Pin Studio à New York (Seymour Chwast, Milton Glaser, Edward Sorel) sont les principales figures. Le premier explore l'éclectisme typographique dans les mises en pages du Saturday Evening Post , Eros , Fact et Avant Garde . Le Push Pin puise à l'art populaire améric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_92599

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « CIESLEWICZ ROMAN - (1930-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz/