ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’œil, la main

L’œuvre de Cieslewicz comprend des travaux de commande et des projets personnels, qui se nourrissent sans cesse les uns les autres. Les champs qu’elle recouvre sont d’une grande diversité : affiches de cinéma, de théâtre, pour les expositions du Centre Georges-Pompidou, mises en pages pour Elle, Vogue ou encore LAutre Journal, photomontages, collages, couvertures de livres pour les éditions du Seuil, Hazan, 10/18, etc.

Au-delà des réalisations abouties (affiches, livres, catalogues, formules de presse) et des « travaux d’atelier », en particulier les collages et montages qu’il a créés librement jusqu’à la fin de sa vie, l’exposition présente de nombreuses maquettes de toute nature. Ce sont autant d’éléments de recherche, d’esquisses, de variations qui donnent à voir les processus de création de manière inédite. Roman Cieslewicz avait accumulé une documentation foisonnante concernant une multitude de sujets, qu’il puisait dans la presse pour l’essentiel et qu’il avait classée dans plusieurs centaines de boîtes. La singularité de l’exposition tient à l’association, à l’échange, voire à la confrontation entre ces archives, qui constituent la matière première de son travail, les croquis, ébauches et épreuves, et les œuvres uniques ou reproduites, signées de sa main.

À tout seigneur tout honneur, l’exposition ouvre sur la thématique de l’affiche. Le visiteur se trouve face à d’impressionnants murs, des créations de Cieslewicz qui révèlent sa maîtrise dans ce registre depuis les réalisations polonaises de ses débuts. Un exergue traite de « l’œil », signe symbolique omniprésent dans son répertoire, de même que la perspective ouverte sur « le cercle », à partir d’une boîte d’archives inscrite sous cette appellation, souligne la référence aux formes chères aux avant-gardes qu’il a su s’approprier à son tour.

Une salle formant transition est ensuite consacrée au thème de « la main » où est reconstitué, grâce à des agrandissements photographiques, l’univers de son atelier, rempli de ses dossiers d’archives soigneus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz-la-fabrique-des-images-exposition/