ROM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anthropologie du peuple rom

Origine

Trois textes, datés respectivement de 1422, 1590 et 1630, établissent qu'à ces dates, les Rom se rappelaient encore leur origine indienne, occultée ensuite par la légende d'une origine égyptienne, puis redécouverte à la fin du xviiie siècle grâce à la comparaison entre la langue des Rom, le romani (ou rromani), et les langues indiennes.

Les anthropologues ont longtemps recherché parmi les groupes nomades de l'Inde ceux qui pourraient être apparentés aux Rom, ceci sans grand succès : certains traits des Lohara, Bandjara, Sansi et Cangar évoquent, sans plus, certaines similitudes, de même que les Dumaki, mais leur langue n'a rien à voir avec le romani. Une comparaison avec les populations sédentaires paraît plus fructueuse puisqu'il semble que la langue indienne la plus proche du romani soit le sadri, forme véhiculaire du hindi en usage dans la région de Ranchi parmi des tribus aussi bien aryennes que dravidiennes. Le nom même de Rom provient de Ṛomba (ou Ḍomba), terme assez vague désignant divers groupes marginaux d'Inde du Nord se réclamant d'ascendance noble rajpoute, constitués en fait d'éléments hétérogènes restés étrangers au système brahmanique des castes et souvent brimés par les Britanniques. Si certains auteurs voient en eux les survivants des brillantes civilisations aborigènes, refoulés dans la marginalité par les envahisseurs aryens, d'autres estiment naïve cette interprétation. Dans un contexte de grande fluctuation des noms des groupes, rien ne permet de rapprocher avec certitude les ancêtres des Rom des anciens Domba, encore moins de ceux d'aujourd'hui.

Les dates et les causes du départ des Rom de l'Inde restent à ce jour inconnues : les identifications hâtives de migrations de Djat, Zott, Kauli ou de Luri avec les ancêtres des Rom ne reposent sur aucune base, car tous ces termes sont utilisés sans discernement dans les documents arabo-persans pour désigner toute population migrante en provenance de l'Inde, laquelle a toujours été une terre de forte émigration.

Ce que la linguistique peut affirmer, c'est que, avant de pénétrer sur le territoire persan, le tronc commun domani s'est séparé en trois groupes, que l'on désigne respectivement comme Ḍomani, ou Nawar (plur. de Nuri), qui se sont dirigés vers la Syrie, le Liban et l'Égypte ; Lomani, ou Poşa, qui se sont installés dans les régions arménophones ; et Romani, le groupe principal, qui a poursuivi sa route vers l'Europe.

La langue romani

Le premier texte romani connu (quinze phrases de conversation) a été publié en 1537 en Angleterre par Andrew Borde, suivi bientôt par les listes de mots de Scaliger. Au xixe siècle, les ethnologues ont recueilli et publié des contes et des légendes, mais c'est dans l'U.R.S.S. des années 1930 qu'est apparue la première littérature originale : une quinzaine d'auteurs ont laissé plusieurs centaines de titres (dont des traductions), de valeur très inégale.

Actuellement, l'alphabet officiel commun à tous les dialectes romani est à base latine, complété par quelques accents (ś pour « ch », ć pour « tch »,ǎ pour « ya », etc.).

Le caractère indien du romani se manifeste par la présence de près de 900 racines sanskrites et/ou hindi (contre environ 70 persanes, 40 arméniennes, 220 grecques et une centaine non identifiées), par une nette similitude du système phonologique, y compris dans la fréquence des phonèmes, enfin par de nombreuses terminaisons communes et un système nominal à deux cas (direct et oblique) complété par des postpositions de type indien moderne, mais aussi par des prépositions. Le verbe a deux temps simples (un présent et un passé), servant de base à tous les autres grâce à un jeu de particules ; il a deux voix : active et médio-passive.

La structure dialectale reflète l'histoire de la dispersion des Rom en Europe. En Europe orientale, les Rom de la première migration (jusqu'au xive siècle), implantés surtout en milieu rural de la Grèce aux pays Baltes, ont bien gardé l'usage du romani, sauf en Hongrie. Ces parlers de la première expansion constituent la strate I avec un axe balkano-carpato-balte très conservateur. Progressant très tôt vers l'ouest, dans les régions de langue allemande, les Rom germanisent fortement leur parler : c'est le sinto, dont une forme proche est appelée manouche e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : responsable de langue et civilisation romi à l'Institut national des langues et civilisations orientales, secrétaire adjoint de l'Union romani internationale

Classification

Autres références

«  ROM  » est également traité dans :

AUSCHWITZ

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 220 mots
  •  • 3 médias

Auschwitz, également appelé Auschwitz-Birkenau, fut le plus grand des camps de concentration et d'extermination construits par l'Allemagne nazie . Situé près de la ville industrielle d'Oswiecim, dans le sud de la Pologne, Auschwitz était à la fois un camp de concentration, un camp d'extermination et un camp de travail forcé. Parce qu'il fut le camp d'extermination nazi où le plus de victimes s […] Lire la suite

BOHÈMES (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 082 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le mystère des origines »  : […] Tout est dit... Encore fallait-il le montrer, ce à quoi s'est attaché Sylvain Amic, directeur des musées de Rouen, à travers plus de deux cents œuvres réparties en quinze grands thèmes, la place occupée par les Bohémiens dans l'art occidental depuis la fin du xv e  siècle, où ils semblent faire leur apparition. Le mystère qui entoura longtemps leur origine (d'où leurs noms successifs, et selon le […] Lire la suite

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 979 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une transition économique et sociale douloureuse »  : […] Sortir d'un demi-siècle d'économie planifiée et d'intégration au Conseil d'aide économique mutuelle (CAEM, fondé en 1949 et disparu peu avant la dislocation de l'Union soviétique en 1991) avec lequel Sofia réalisait près de 75 p. 100 de ses échanges, provoque, comme pour les autres pays ex-socialistes de la région, une terrible récession, aggravée, en Bulgarie, par d'autres facteurs . Ayant hérité […] Lire la suite

CAMP D'EXTERMINATION

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 605 mots
  •  • 2 médias

Les camps d'extermination construits par les nazis ( Vernichtungslager ) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse ( Vernichtung ) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du III e  Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent pour la plus grande part des Juifs, mais aussi des Roms, des Slaves […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2013

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 311 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un manque de cohérence gouvernementale »  : […] Pour reprendre un mot en vogue depuis l’élection de François Hollande, les « couacs » du gouvernement (déclarations contradictoires des ministres et « recadrages » qui s’ensuivent) contribuent sans doute à nourrir la contestation tous azimuts, tout en nourrissant un certain pessimisme dans l’opinion, qui doute des capacités de l’exécutif à mener une politique favorable à la reprise économique, qui […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2010

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 575 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une position internationale contrastée »  : […] Au-delà d'une action internationale marquée par le souci d'acquérir une position plus forte sur les marchés extérieurs par le biais des « grands contrats » et la volonté de rétablir de meilleures relations avec la Chine, la politique gouvernementale a conduit à une position internationale dénotant une certaine ambiguïté. D'un côté, Nicolas Sarkozy s'efforce de montrer que la France est capable de […] Lire la suite

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 954 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « D'indéniables progrès »  : […] Conformément à leurs accords électoraux, le nouveau président, lui aussi très pro-américain, Traian Băsescu, du Parti démocrate (celui de Petre Roman), prend Călin Popescu-Tăriceanu, du Parti national-libéral (P.N.L.), comme Premier ministre. Cette alliance est vite traversée par une profonde mésentente entre les deux dirigeants, mais sans empêcher la poursuite du processus d'intégration européen […] Lire la suite

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une prospérité inégalement partagée  »  : […] La société vit, à partir de 1998, une profonde transformation, parfois conduite de manière brutale, sous la houlette du gouvernement de centre droit et des libéraux. La coalition a entrepris des réformes de fond et la décentralisation des systèmes d'éducation, de santé et de protection sociale, ainsi que la mise en place, en 2004, du système des retraites par capitalisation. Certaines mesures n'on […] Lire la suite

TSIGANES ou TZIGANES MUSIQUES

  • Écrit par 
  • Francis COUVREUX
  •  • 3 928 mots
  •  • 3 médias

Si les Tsiganes font souvent l'objet de l'incompréhension voire du rejet de la part des autres peuples, ils jouissent d'un grand prestige dans le domaine de la musique, du chant et de la danse où, à travers la force de leur interprétation, résonne leur volonté de s'affirmer et de supporter l'exclusion dont ils sont victimes. Se produisant dès leur arrivée en Europe aussi bien pour les souverains […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-15 septembre 2021 Vatican – Hongrie – Slovaquie. Visite du pape François en Europe centrale.

Le 14, François se rend dans la cité de Lunik IX, à Kosice, considérée comme « le plus grand ghetto rom d’Europe », où il plaide en faveur de l’« intégration » de cette communauté qui suscite « parfois incompréhension et ingratitude, peut-être même jusque dans l’Église ». Il quitte le pays le lendemain. […] Lire la suite

31 mai - 2 juin 2019 Vatican – Roumanie. Visite du pape François à Bucarest.

Enfin, François rencontre des représentants de la communauté rom à laquelle il demande pardon pour la responsabilité de l’Église dans les discriminations dont celle-ci a été et est encore victime. […] Lire la suite

13 juin 2014 France. Lynchage d'un jeune Rom

Un adolescent rom de seize ans résidant dans un campement illicite à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), enlevé quelques heures plus tôt, est retrouvé inconscient et grièvement blessé sur le bord de la route nationale. Les enquêteurs évoquent la piste d'un règlement de comptes qui aurait fait suite à une tentative de cambriolage dans une cité voisine. […] Lire la suite

9-21 octobre 2013 France. Polémique autour de l'interpellation et de l'expulsion d'une jeune Kosovare

Le 9, la police procède à l'expulsion d’une famille rom d'origine kosovare arrivée en France en janvier 2009, qui se trouvait en situation irrégulière depuis le rejet définitif de sa demande d'asile en février 2013. gée de quinze ans, la fille, qui était scolarisée dans un collège de Pontarlier (Doubs), est interpellée alors qu'elle effectuait une sortie scolaire avec sa classe. […] Lire la suite

24 septembre - 2 octobre 2013 France. Polémique suscitée par les propos de Manuel Valls sur les Rom

Le 24, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, interviewé par une chaîne de radio, justifie le démantèlement des campements illégaux de Rom et les reconduites à la frontière; il répète que les Rom ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie et confirme que seule une poignée d'entre eux souhaite s'intégrer en France, évoquant « des modes de vie extrêmement différents des nôtres ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marcel COURTHIADE, « ROM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rom/