SALENGRO ROGER (1890-1936)

Militant socialiste, Salengro entre au conseil municipal de Lille en 1919. Maire de la ville à partir de 1925 et député à partir de 1928, il sera constamment réélu. Après la victoire du Front populaire, Léon Blum lui confia le portefeuille de l'Intérieur. La crise sociale de mai et juin 1936 a mis en valeur les qualités de fermeté et de diplomatie de Salengro. Il a été l'un des initiateurs des accords Matignon. Pendant l'été de 1936, la presse d'extrême droite, reprenant une ancienne accusation de certains milieux d'extrême gauche du Nord, mène contre lui une campagne très violente. Elle l'accuse d'avoir déserté en 1915, d'être passé à l'ennemi et d'avoir été traduit devant un conseil de guerre français. À la demande de Salengro, des délégués des anciens combattants examinent le dossier et concluent que Salengro avait été fait prisonnier en tentant d'aller chercher, avec l'accord de ses chefs, le corps d'un de ses camarades, et qu'il avait été acquitté par un conseil de guerre. Le journal Gringoire continuant ses attaques, un débat s'instaure à la Chambre, qui repousse à une large majorité les accusations portées contre lui. Salengro sera trouvé mort chez lui quelque temps plus tard et l'enquête reconnaîtra le suicide.

—  Armel MARIN

Écrit par :

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

Classification


Autres références

«  SALENGRO ROGER (1890-1936)  » est également traité dans :

FRONT POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 921 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expérience Blum (juin 1936-juin 1937) »  : […] Avant son arrivée au pouvoir, Léon Blum a tenu à définir la nature du gouvernement qu'il entend conduire, face aux exigences de l'aile révolutionnaire de son parti, dirigée par Marceau Pivert qui, dans un retentissant article du Populaire publié le 27 mai 1936 et intitulé « Tout est possible », préconisait de transformer l'exercice du pouvoir en conquête révolutionnaire du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/front-populaire/#i_4948

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 385 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Front populaire (1936-1937) »  : […] Le Front populaire est né d'une réaction contre l'agitation des ligues et la domination de la droite depuis 1934. Il fut favorisé par la crise économique et l'impopularité de la politique de déflation. Devant la menace fasciste, les mouvements de gauche prirent l'habitude de se concerter. L'action des communistes fut décisive. Contre Hitler, Staline voulait qu'ils sortent de l'isolement et qu'ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-republique/#i_4948

Pour citer l’article

Armel MARIN, « SALENGRO ROGER - (1890-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-salengro/