GOBER ROBERT (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur et artiste d'installation américain, né le 12 septembre 1954 à Wallingford, dans le Connecticut.

Après avoir étudié au Middlebury College (1972-1976), Robert Gober parfait sa formation à la Tyler School of Art à Rome avant de s'installer à New York. Il commence sa carrière comme peintre mais, dès les années 1980, se fait remarquer par une série de sculptures obsédantes. Il crée en effet des œuvres récurrentes, utilisant des objets de la vie quotidienne – éviers, conduits d'écoulement, parcs à jouer – qu'il reconsidère de manière évocatrice voire inquiétante. Open Playpen (1987, « Parc ouvert »), un parc pour bébé dont il manque un côté, ou encore Playpen (1987, « Parc en X »), un parc totalement transformé pour ne plus former que deux petits triangles, sont des exemples de ses installations où les objets modifiés ont perdu leur fonctionnalité. Empreintes de nostalgie, ces œuvres relèvent d'une poésie austère aux prises avec la banalité de la sphère domestique.

Robert Gober transpose ses idées dans des sculptures et des installations mêlant le familier à l'étrange. Outre les objets quotidiens, il met en scène le corps humain. Ainsi, Untitled (1990, Hirschhorn Museum and Sculpture Garden) représente une jambe d'homme sortant d'un mur ou étant happée par celui-ci. Chaussée, vêtue d'une socquette et d'un pantalon qui laissent apparaître un bout de peau poilue, cette sculpture suggère une présence masculine privée de toute capacité. Son œuvre Untitled (1997, Milwaukee Art Museum) semble n'être à première vue qu'une simple valise ouverte posée sur le sol. En réalité, le fond est une grille d'égout donnant sous le plancher, où l'on découvre de l'eau courante, des algues, des pièces de monnaie et des jambes d'un adulte et d'un enfant. De telles installations, au travers desquelles l'artiste propose, souvent avec humour, une réflexion sur des notions telles que la religion, la sexualité, l'enfance ou le changement, vont au-delà de la simple interprétation. L'insolite et la vulnérabilité s'en dégageant constituent une préoccupation constante dans l'œuvre de Gober.

L’œuvre de Robert Gober a fait l’objet de nombreuses expositions : musée du Jeu de Paume à Paris (1991), Museum of Contemporary Art de Los Angeles (1997), Schaulager à Bâle (2007), Museum of Modern Art de New York (2014). En 2001, Robert Gober représente les États-Unis à la biennale de Venise.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« GOBER ROBERT (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-gober/