RIO DE JANEIRO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'une ville coloniale à une métropole industrielle

Les navigateurs portugais ont découvert la baie de Guanabara en 1502, qu'ils nommèrent Rio de Janeiro. Les Français y firent une courte incursion entre 1555 et 1560 et y fondèrent une colonie − Villegagnon, chef de l'expédition, a donné son nom à un îlot de la baie. Les Portugais expulsèrent les Français du Brésil et fondèrent, en 1565, la ville de São Sebastião do Rio de Janeiro. La petite ville coloniale, capitale du Brésil depuis 1763 − à la place de Bahia − est profondément réaménagée et urbanisée au début du xixe siècle lorsque le roi du Portugal, Dom João (futur Jean VI) et toute sa cour, chassés par Napoléon en 1808, vinrent s'y réfugier. Un palais est érigé, un jardin botanique et un musée des Beaux-Arts sont implantés, ainsi qu'une faculté de droit et de médecine. Rio de Janeiro devient alors la ville la plus peuplée du Brésil − elle le restera jusqu'en 1950 − et une des principales villes d'Amérique du Sud. Elle comptait 112 500 cariocas (habitants de Rio) lors de l'indépendance du Brésil en 1822, dont la moitié d'esclaves domestiques et d'artisans ; cinquante ans plus tard, au début du cycle de la première industrialisation, elle en compte le double. En 1890, elle dépasse 500 000 habitants et reçoit plus de 100 000 migrants européens par an (Portugais, Italiens, Espagnols, Allemands, Français). Le nouveau quartier industriel de São Cristovão, près du port qui a été modernisé pour recevoir les navires à vapeur, et près de la voie ferrée, se structure. Cependant, de grandes parties de la ville restent longtemps insalubres, touchées par les fièvres tropicales et les épidémies.

Les premiers travaux d'assainissement et d'embellissement ont lieu au début du xxe siècle, sous l'administration du maire Pereira Passos, le « Haussmann carioca », qui amplifie l'urbanisation de ce site très accidenté où alternent montagnes (1 000 m à Tijuca) et lagunes ; des collines sont alors arasées, des plages remblayées (Copacabana), le port agrandi. La ville attire toujours les migrants, de petites industries se multiplient et, en 1922, pour célébrer le centenaire de l'indépendance, le centre historique est complètement remanié (arasement du mont Castelo). La ville devient millionnaire et s'étend dans les zones basses du nord : São João do Meriti, Nilópolis.

La ville métropolitaine s'affirme à partir de 1945 lorsqu'elle dépasse deux millions d'habitants et reçoit d'importants équipements industriels (raffineries, ateliers mécaniques, chantier naval...) qui s'ajoutent aux industries traditionnelles textiles et alimentaires. En 1960, l'agglomération dépasse 3,5 millions d'habitants, les favelas et les banlieues s'étendent tandis que la zone centrale connaît une relative stagnation. Les communes avoisinantes, Nova Iguaçu, Duque de Caxias, Niterói s'urbanisent et s'industrialisent à leur tour, ainsi que la moyenne vallée du fleuve Paraiba do Sul, où s'implantent les usines à hauts-fourneaux et les laminoirs de la Compagnie sidérurgique nationale de Volta Redonda. Dans cette même vallée industrielle, l'usine d'autobus et de camions de Volkswagen (1996) et celle de voitures particulières de Peugeot-Citroën (2001) sont à la pointe de l'innovation avec de nouveaux procédés industriels et la production de moteurs Flex Fuel qui permettent d'alimenter les véhicules tant en essence qu'en éthanol.

La métropole, qui s'étend de plus en plus autour de la baie de Guanabara et le long de l'océan Atlantique, totalise 11,7 millions d'habitants (dont plus de six millions pour la ville-centre, en 2007), et son influence s'exerce au-delà de l'État de Rio de Janeiro, dont elle est la capitale depuis 1975. Celui-ci, avec 43 300 kilomètres carrés, est l'un des plus petits États de la Fédération du Brésil, mais aussi le plus densément peuplé avec plus de 15 millions d'habitants. La perte de son statut de capitale politique au profit de Brasilia et l'affirmation de São Paulo comme capitale économique rendent Rio de Janeiro plus vulnérable aux crises économiques, même si les royalties du pétrole atténuent, depuis le début du xxie siècle, ce déclassement. En effet, d'importants gisements de pétrole offshore en eaux ultraprofondes ont été mis en exploitation à une centaine de kilomètres au large de Rio de Janeiro (Campos dos Goytacazes), permettant au Brésil d'être, depuis 2006, autosuffisant [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Brésil : carte administrative

Brésil : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pain de Sucre, Rio de Janeiro

Pain de Sucre, Rio de Janeiro
Crédits : Rodrigo Soldon Souza/ Flickr ; CC-BY-ND 2,0

photographie

Le Christ de Corcovado

Le Christ de Corcovado
Crédits : M. Schwettmann/ Shutterstock

diaporama

Favelas de Rio

Favelas de Rio
Crédits : David Frazier/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  RIO DE JANEIRO  » est également traité dans :

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 981 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le Sudeste, cœur du pays »  : […] Composé des États de Rio de Janeiro, de São Paulo, du Minas Gerais et de l'Espírito Santo, le Sudeste, qui s'étend sur un peu plus de 900 000 kilomètres carrés, se caractérise par une exceptionnelle concentration d'hommes et d'activités faisant de la région le cœur économique du pays. Elle réalise les trois quarts de la production brésilienne des industries de transformation et sa population attei […] Lire la suite

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 182 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carnavals du Nouveau Monde »  : […] Au xvi e  siècle, le carnaval est passé avec armes et bagages outre-Atlantique, du fait de la colonisation des puissances catholiques, d'Espagne, du Portugal et de France ; les colons protestants anglais et néerlandais ont, en général, proscrit cette tradition jugée sulfureuse. L'opposition entre les mondes latin et anglo-saxon s'est maintenue jusqu'à nos jours, la tradition carnavalesque couvrant […] Lire la suite

LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 811 mots

1947-1952 Unité d'habitation, Marseille, Le Corbusier (1887-1965). Grâce à l'appui du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, Le Corbusier peut, pour la première fois, mettre à l'épreuve son projet de « Cité radieuse » imaginé avant-guerre. Ce bâtiment, posé sur pilotis, accueille environ 400 logements de 23 types différents, desservis à chaque étage par une rue intérieure, ainsi que de […] Lire la suite

SPORT - L'année 2009

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 418 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Olympisme : le logique triomphe de Rio de Janeiro »  : […] Les pratiques des membres du Comité international olympique (C.I.O.) changeraient-elles ? On se souvient que plusieurs désignations récentes de sites choisis pour accueillir les Jeux avaient été dictées par les pressions économique (Atlanta), politique (Pékin) ou par un lobbying actif (Londres). Or, le 2 octobre 2009 à Copenhague, le C.I.O. a choisi Rio de Janeiro pour organiser les Jeux d'été de […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15 février 2022 Brésil. Glissements de terrain meurtriers.

De fortes précipitations entraînent des inondations et des glissements de terrain qui provoquent la mort d’au moins deux cents personnes à Petropolis, dans l’État de Rio de Janeiro. Au cours des trois mois précédents, le pays a été touché par des précipitations d’une ampleur exceptionnelle qui ont fait des dizaines de morts, notamment dans les États de Bahia et du Minas Gerais. […] Lire la suite

5 février 2022 Brésil. Manifestations antiracistes après le meurtre d'un Congolais à Rio de Janeiro.

Des centaines de personnes manifestent dans les grandes villes du pays pour réclamer justice après le meurtre, le 24 janvier, d’un journalier congolais réfugié dans le pays, Moïse Kabagambe, battu à mort par les employés du bar dans lequel il travaillait sur une plage d’un quartier huppé de Rio de Janeiro. Les manifestants dénoncent le racisme systémique régnant dans le pays, ainsi que l’inaction de la police. […] Lire la suite

6-13 mai 2021 Brésil. Opération antidrogue meurtrière à Rio de Janeiro.

Le 6, une opération antidrogue menée dans la favela de Jacarezinho, à Rio de Janeiro, se solde par la mort d’au moins vingt-neuf personnes. La mort d’un policier, au début de l’intervention, exacerbe la violence de l’intervention. Il s’agit du bilan humain le plus élevé jamais enregistré pour une opération de ce type dans la ville. Celle-ci s’est déroulée en dépit d’une décision du Tribunal suprême fédéral de juin 2020 qui avait ordonné la suspension des opérations de police dans les favelas pendant la pandémie de Covid-19. […] Lire la suite

29 août 2019 France. Non-lieu dans l'affaire du crash du vol Rio-Paris.

Les magistrats instructeurs du dossier relatif au crash du vol Air France reliant Rio de Janeiro à Paris, en juin 2009, qui avait fait deux cent vingt-huit morts, prononcent un non-lieu au bénéfice des sociétés Airbus et Air France, attribuant l’accident à des fautes de pilotage. En mars 2011, Airbus et Air France avaient été mises en examen pour homicides involontaires, mais le parquet avait finalement requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de la seule compagnie aérienne. […] Lire la suite

21-25 mars 2019 Brésil. Arrestation de l'ancien président Michel Temer.

Accusé par le parquet d’être le « chef d’une organisation criminelle », Michel Temer est suspecté d’avoir négocié des pots-de-vin en 2014, alors qu’il était vice-président, en échange de contrats liés à la centrale nucléaire Angra 3 de Rio de Janeiro. L’ancien ministre des Mines et de l’Énergie, Moreira Franco, est également arrêté. Le 25, Michel Temer est remis en liberté, un juge estimant sa détention provisoire « injustifiée ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Martine DROULERS, « RIO DE JANEIRO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-de-janeiro/