RIO CONFÉRENCE DE (1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les accords conclus à Rio

La Charte de la Terre

La Déclaration de Rio, ou Charte de la Terre, contenait 27 principes sur la bonne gestion des ressources de la Terre, appuyés sur le concept de « développement durable ». Après le premier principe – « les êtres humains ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature » –, suivent plutôt des recommandations à l'usage des États telles que : « Les États ont le droit souverain d'exploiter leurs propres ressources », tout en ayant le devoir de veiller à ce que ces activités « ne portent pas atteinte à l'environnement d'autres États... » (principe 2) ; le droit au développement doit tenir compte de l'environnement et des besoins des générations présentes et futures (principe 3) ; le développement durable doit être renforcé « par des échanges de connaissances scientifiques et techniques » (principe 9) ; il convient de développer « le droit international concernant la responsabilité et l'indemnisation, en cas d'effets néfastes, de dommages causés à l'environnement » en dehors des limites des États (principe 13) ; « L'absence de certitude absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard » la protection de l'environnement (principe 15) ; les États doivent promouvoir l'internationalisation du principe « pollueur-payeur » sans fausser le jeu du commerce international et de l'investissement (principe 16). La mise en œuvre de ces 27 principes n'est cependant pas contraignante, mais laissée à la bonne volonté des pays signataires – ce qui a pu entacher la Déclaration d'une certaine inefficacité.

Quatre autres documents ont été adoptés à Rio : la Convention sur le changement climatique, la Déclaration sur la protection des forêts, la Convention pour la protection des espèces, et l'Agenda 21.

La Convention sur le changement climatique

La Convention sur le changement climatique se limita à une convention-cadre, non contraignante, par laquelle 150 pays se sont engagés à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre pour la fin du xxe siècle. En prise directe avec les choix énergétiques des nations, et se heurtant notamment à une résistance de la part des États-Unis inquiets pour leur industrie, elle fut adoptée dans le flou le plus complet. Ce d'autant plus que les dissonances étaient encore nombreuses parmi les scientifiques quant aux causes réelles du réchauffement climatique observé.

La Déclaration sur la protection des forêts

La question de la protection des forêts fit l'objet de vifs débats entre les pays du Nord et ceux du Sud, les premiers s'attachant à défendre les grandes forêts équatoriales de façon à préserver leur rôle écologique (comme régulateur climatique et comme patrimoine mondial de la biodiversité), les seconds cherchant avant tout à exploiter ces biens nationaux. L'Inde, le Brésil, l'Indonésie et la Malaisie s'opposèrent aux textes proposés par les pays industrialisés, les réduisant à une simple « déclaration » de 17 principes.

La Convention pour la protection des espèces

La convention sur la biodiversité porte sur la protection de la faune, de la flore et des espaces naturels. Le texte signé à Rio par 154 pays – sans les États-Unis – constitue l'amorce d'un accord sur un partage équitable des ressources biologiques de la planète entre les pays du Nord et ceux du Sud. Contre des compensations financières versées aux pays du Sud, les pays du Nord se sont vu officiellement accorder le droit d'exploiter les espèces biologiques – l'homme constituant la seule exception – et les micro-organismes présents dans les pays du Sud et de breveter toutes ces espèces ainsi que leurs dérivés génétiques.

L'Agenda 21

L'Agenda 21 (le chiffre 21 signifiant « pour le xxie siècle »), ordonné en quarante chapitres, était une liste d'une centaine d'initiatives à prendre pour concilier les exigences du développement économique et de la protection de notre environnement naturel. Les pays riches ayant cependant refusé d'en financer directement la réalisation, ce document constituait essentiellement un texte d'orientation général, faisant le pendant, sur le mode concret, aux principes énoncés dans la Déclaration de Rio.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  RIO CONFÉRENCE DE (1992)  » est également traité dans :

CONFÉRENCE DE RIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 295 mots

Avecla conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement réunie à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, l'opinion publique a pris conscience de la dimension planétaire des questions de conservation de la diversité biologique, et notamment de sa valeur économique. 178 délégations nationales et 117 chefs d'État et de gouvernement étaien […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 700 mots
  •  • 6 médias

Le terme biodiversité apparaît pour la première fois dans la littérature scientifique, sous sa forme anglaise ( biodiversity ), quelques années avant la conférence de Rio (1992) puis se diffuse dans le monde entier après cet événement. Consacré à l'environnement et au développement durable dans le cadre d'un programme des Nations unies, ce « Sommet de la Terre », auquel ont participé de nombreu […] Lire la suite

CHIMIE - Chimie durable

  • Écrit par 
  • Hagop DEMIRDJIAN
  •  • 2 942 mots
  •  • 3 médias

La plupart des produits que nous consommons ou utilisons ont, à l'une ou l'autre des étapes de leur fabrication, subi une transformation ou un traitement reposant sur des procédés chimiques. Mais le grand public n'en est pas toujours conscient, et l'image de la chimie au sein de la société est entachée du souvenir de catastrophes aux conséquences humaines ou écologiques lourdes. De tels événement […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX, 
  • Christelle HUE
  •  • 6 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des nouvelles méthodes d'aide à la décision »  : […] La maîtrise des risques environnementaux prend des formes multiples et implique de nombreuses parties prenantes, les générations futures, les sociétés éloignées et même, selon des préoccupations écologiques et éthiques, l'ensemble des êtres vivants. C'est pourquoi les politiques de développement durable s'inscrivent désormais dans la perspective d'une nouvelle gouvernance. Cette dernière renvoie […] Lire la suite

FORÊTS - Les forêts tropicales

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LANLY, 
  • Henri-Félix MAÎTRE
  •  • 4 382 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « durabilité » de la gestion des forêts denses tropicales »  : […] Le concept de durabilité a été consacré par le rapport de la Commission du développement durable des Nations unies (1987) et la Déclaration de Rio de Janeiro sur l'environnement et le développement (1992). Le monde forestier a, dans un premier temps, accompagné ce mouvement avec la Déclaration de principes relatifs aux forêts et le chapitre 11, traitant de la lutte contre la déforestation, du prog […] Lire la suite

GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 1 701 mots

Dans le chapitre « Les apports du GIEC »  : […] Au fil des rapports successifs (datant, respectivement, de 1990, 1995, 2001, 2007 et 2013-2014), la certitude des experts du GIEC sur l'origine anthropique du changement climatique lié à une présence croissante des gaz à effet de serre dans l'atmosphère n'a fait que se renforcer. Ce sont les pays les plus pauvres et les communautés les plus défavorisées qui auront le plus à pâtir de ce changement. […] Lire la suite

NATIONS UNIES

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Questions environnementales »  : […] En réponse aux inquiétudes mondiales relatives aux problèmes environnementaux, l'Assemblée générale a organisé la Conférence de l'ONU sur le développement humain, qui s'est tenue à Stockholm en 1972 et a conduit à la création du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) la même année. Ce programme a cherché à trouver des solutions à divers problèmes liés à l'environnement, comme la p […] Lire la suite

NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES SUR L'ENVIRONNEMENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 2 598 mots

1968 Première conférence intergouvernementale posant le problème de la conservation et de l'utilisation rationnelle des ressources de la biosphère. Organisée par l'U.N.E.S.C.O., du 4 au 13 septembre, à Paris, elle recommande l'élaboration d'un grand programme mondial de recherches sur l'homme et la biosphère, le programme M.A.B. (Man and Biosphere), qui sera lancé en 1970. 1972 Conférence des Na […] Lire la suite

PROTECTION DE LA NATURE - Aires protégées

  • Écrit par 
  • Alain JEUDY-DE-GRISSAC, 
  • Estienne RODARY
  •  • 8 122 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Création d'aires protégées »  : […] Une meilleure connaissance des aires existantes a permis de mieux en apprécier la valeur (tant écologique qu'économique) et a poussé des pays ou des organisations à développer ces zones afin de mieux gérer les milieux et les espèces les peuplant. La création de ces aires de protection est souvent fort complexe en raison de la multiplicité des juridictions du domaine marin et côtier. À chaque nive […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 novembre 2015 Environnement. Ouverture de la COP 21.

Conférence des parties à la Convention-cadre de Nations unies sur les changements climatiques (dite COP 21) – signée à Rio de Janeiro en 1992 – qui réunit les représentants de cent quatre-vingt-quinze États et de l’Union européenne. Cette conférence a pour objectif de conclure un accord universel et contraignant relatif à la baisse des émissions de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « RIO CONFÉRENCE DE (1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-conference-de/