RICHARDSON ETHELdite HENRY HANDEL (1870-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancière australienne écrivant sous le pseudonyme d'Henry Handel Richardson, Ethel Richardson est surtout connue pour la trilogie The Fortunes of Richard Mahony. Mêlant la description de la vie et du travail des émigrés australiens dans les régions aurifères à une puissante étude de caractères, cette œuvre est considérée comme le plus bel exemple de fiction alors produite dans cette contrée.

Ethel Florence Lindesay Richardson naît le 3 janvier 1870, à Melbourne. De 1883 à 1887, elle fréquente le Presbyterian Ladies' College de sa ville natale. En 1888, elle quitte l'Australie pour étudier le piano au conservatoire de Leipzig ; elle passera le reste de sa vie à l'étranger, n'effectuant par la suite qu'un bref séjour dans son pays natal, en 1912. À Leipzig, la jeune femme rencontre J. G. Robertson, qu'elle épouse à Dublin en 1895 et qui obtient en 1904 la première chaire de littérature allemande créée à l'université de Londres. Elle abandonne alors l'idée de devenir concertiste et commence à écrire. Elle se donnera un nom de plume masculin : Henry Handel Richardson.

C'est en Allemagne qu'elle commence la rédaction de son premier roman, Maurice Guest (1908), dans lequel un jeune Anglais étudiant la musique à Leipzig voit sa carrière et sa vie brisées par une tragique histoire d'amour. En 1904, elle s'installe avec son époux en Angleterre. Son deuxième roman, The Getting of Wisdom (1910, Les Chemins de raison), relate sa vie au pensionnat de Melbourne. Elle entreprend ensuite la trilogie The Fortunes of Richard Mahony (1930), à laquelle elle va se consacrer pendant vingt ans. Regroupant Australia Felix (1917), The Way Home (1925) et Ultima Thule (1929), ce triptyque retrace le destin plus ou moins heureux des émigrés venus vivre en Australie à la fin du xixe siècle. Le personnage central s'inspire en grande partie du père d'Ethel Richardson (un médecin dublinois devenu orpailleur en Australie, décédé en 1879), qu'elle reconstitue à l'aide de sa correspondance et de ses carnets intimes. Le roman est le récit détaillé et bienvei [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  RICHARDSON ETHEL dite HENRY HANDEL (1870-1946)  » est également traité dans :

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 361 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Naissance d'une littérature »  : […] Peu à peu, l'environnement se fit plus propice à la création artistique. L'élévation du niveau de vie et l'existence d'assez nombreux lecteurs potentiels favorisèrent les vocations littéraires. Par ailleurs, l'avènement d'un sentiment national australien semblait appeler poètes et prosateurs à le célébrer. Mais les romanciers de cette période restent pour la plupart des auteurs mineurs. Henry Kin […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RICHARDSON ETHELdite HENRY HANDEL (1870-1946)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richardson-etheldite-henry-handel/