RHODOPHYCÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les cycles d'alternance de générations et de phases nucléaires

Cycle trigénétique

Comme on vient de le voir, le cycle de la plupart des Floridées est trigénétique et comporte l'alternance de trois générations distinctes (cf. algues, fig. 5 : cycle de l'Antithamnion plumula). Le cycle nucléaire est diplohaplophasique. On peut le résumer ainsi :

Une des générations, le gamétophyte, est haploïde et les deux autres (carposporophyte et tétrasporophyte) sont diploïdes.

Si le gamétophyte et le tétrasporophyte sont morphologiquement identiques dans la plupart des cas, le carposporophyte, parasite sur le gamétophyte, ne possède qu'un appareil végétatif très simple et très réduit, ce qui semble pouvoir s'expliquer par son mode de vie ; une telle réduction morphologique est en effet fréquente chez les organismes parasites.

Cycles digénétiques

Chez certaines Floridées, l'une des générations du cycle trigénétique fait défaut, généralement le tétrasporophyte.

Chez certaines Némalionales à carpotétraspores (Liagora tetrasporifera par exemple), le noyau diploïde des carposporocystes subit la méiose et chaque carposporocyste renferme quatre carpotétraspores haploïdes qui donnent directement naissance à des gamétophytes.

Chez les Floridées d'eau douce du genre Lemanea, les carpospores diploïdes produisent un protonéma qui bourgeonne en jeunes cladomes gamétophytiques d'abord diploïdes ; la méiose (somatoméiose) s'effectue ensuite, non pas dans un sporocyste individualisé, mais dans la cellule initiale terminale du jeune gamétophyte, cellule qui continue son fonctionnement régulier, mais avec son noyau devenu haploïde. Il ne subsiste plus que deux générations, le gamétophyte et le carposporophyte, mais le cycle nucléaire d'alternance de phases ne coïncide plus avec les générations morphologiques, puisque la partie inférieure du gamétophyte est diploïde, tandis que la partie supérieure, seule capable de produire des organes sexués, est haploïde.

Chez certaines Phyllophoracées (Phyllophora brodiaei, Gymnogongrus norvegicus), c'est au contraire le carposporophyte qui fait défaut ; le zygote, au [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Cladome

Cladome
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Carposporophyte

Carposporophyte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Asparagopsis armata : cycle

Asparagopsis armata : cycle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté des sciences de Paris
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université de Paris-VI

Classification

Autres références

«  RHODOPHYCÉES  » est également traité dans :

AQUACULTURE

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 11 431 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La culture de l'algue rouge nori, Porphyra tenera, au Japon »  : […] L' aquaculture des algues du genre Porphyra au Japon, en Chine et en Corée du Sud, est l'exemple souvent cité pour démontrer la maîtrise des pratiques culturales chez les algues alimentaires (fig. 1). Les Porphyra sont des algues rouges ( Rhodophycées) foliacées formées généralement d'une seule assise de cellules, qui se développent dans la zone de balancement des marées et dans la zone immédia […] Lire la suite

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 249 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Algues parasites »  : […] Certaines Chlorophycées sont parasites de plantes vasculaires. Les feuilles persistantes des arbustes du sous-bois, dans les forêts des tropiques humides, sont un substrat favorable pour beaucoup d'organismes : Bactéries, Champignons, Algues vertes, Lichens. La plupart de ces épiphylles , qui se développent lentement sur les cuticules en utilisant les nutrilites excrétés par la feuille, sont des s […] Lire la suite

THALLE

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Marie-Thérèse L'HARDY-HALOS
  •  • 3 948 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les nématothalles »  : […] Les nématothalles sont constitués de filaments, ramifiés ou non, engendrés par un zygote, une spore ou une cellule isolée . Ils sont dits hétérotriches lorsqu'ils sont complets et comportent des filaments rampants ou prostrés, et des filaments dressés ( Chlorophycées du genre Stigeoclonium , Phéophycées du genre Ectocarpus , Rhodophycées du genre Helminthora ...). L'évolution régressive des némato […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean FELDMANN, Francis MAGNE, « RHODOPHYCÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rhodophycees-algues-rouges/