RÉVOLUTION PERMANENTE

ORDRE & DÉSORDRE DANS LA SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 3 828 mots

Dans le chapitre « Le désordre, sauvegarde des valeurs humaines »  : […] L'antagonisme entre l'ordre et le désordre est inhérent à toute société. S'il dépasse le niveau du tolérable, la révolution intervient comme un mécanisme régulateur qui, par l'intronisation d'un pouvoir politique neuf, assujettit le groupe à une nouvelle image de l'ordre. Toute révolution se fait toujours contre une histoire dont elle s'efforce de détourner le cours. Mais tout autant que celui qu […] Lire la suite

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 649 mots
  •  • 2 médias

Paysan de souche et ouvrier de condition, manuel d'origine et intellectuel d'accession, praticien par profession et théoricien par vocation, pragmatique par tempérament et moraliste par caractère, économiste et sociologue par observation, politique et éducateur par induction, Proudhon apparaît comme un microcosme du peuple français. Sa naissance et sa vie revêtent par elles-mêmes une double et mê […] Lire la suite

TROTSKI LÉON (1879-1940) ET TROTSKISME

  • Écrit par 
  • Michel LEQUENNE
  •  • 6 959 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le théoricien de la révolution permanente »  : […] Trotski se rend d'abord à Kiev, où ses feuilles d'agitation trouvent l'appui de l'ingénieur bolchevik Krassine qui dispose d'une imprimerie clandestine. C'est au long de 1905 que mûrit la théorie de la révolution permanente, aussi célèbre que méconnue. Partant à la fois des conclusions théoriques tirées par Marx en 1850 des leçons de la révolution de 1848 ( Adresse au comité central de la Ligue de […] Lire la suite

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Révolution permanente ou socialisme dans un seul pays ? »  : […] Avec la fin de la guerre civile et la victoire du régime bolchevique, les grandes puissances ont pris acte de l'existence, de facto, de la Russie soviétique. Toujours très isolée, celle-ci tente, dans les années 1920, de réintégrer progressivement la communauté des nations, mais à ses propres conditions, sans payer les dettes de l'État tsariste ni renoncer à son rôle de centre de la révolution mon […] Lire la suite