RÉVOLUTION CULTURELLE EN CHINE (1966)

RÉVOLUTION CULTURELLE EN CHINE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Contesté à la tête du régime après l'échec du Grand Bond en avant (1958-1961), qui a provoqué un véritable marasme économique en Chine populaire et accéléré la rupture des relations avec l'U.R.S.S. (1960), Mao Zedong lance, lors de l'été de 1966, une « grande révolution culturelle prolétarienne » censée représenter une nouvelle étape de développement dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-culturelle-en-chine-en-bref/#i_1862

BA JIN [PA-KIN] (1904-2005)

  • Écrit par 
  • Paul BADY
  •  • 2 315 mots

Dans le chapitre « Une libération sous conditions »  : […] Après la capitulation japonaise, Ba Jin a regagné Shanghai. Il y publie l'une de ses œuvres les plus attachantes : Nuit glacée ( Han ye ). Située à Chongqing en pleine guerre, l'intrigue relate comment une jeune femme est amenée, en dépit de l'amour qu'elle lui porte, à abandonner son mari dont les espoirs et la santé ont été progressivement ruinés et q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ba-jin-pa-kin/#i_1862

CHEN BODA [TCH'EN PO-TA] (1905-1989)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 765 mots

Ce futur interprète de la politique de Mao Zedong et cet éminent porte-parole du Parti communiste chinois voit le jour à Hui'anxian au Fujian dans une famille de paysans pauvres. Ne pouvant se permettre de poursuivre de longues études, Chen Boda entre au service d'un chef de guerre qui l'emploie comme secrétaire. Dans les années vingt, il part à Moscou où il étudie, semble-t-il, la philosophie, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chen-boda-tch-en-po-ta/#i_1862

CHEN YI [TCH'EN YI] (1901-1972)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 935 mots

Après des études classiques, Chen Yi, fils de magistrat né à Lezhi (Sichuan), est attiré par des idées progressistes diffusées par les étudiants revenus de l'étranger (en particulier l'anarchisant Li Shizeng) et apprend le français avant d'obtenir une bourse qui lui permet d'étudier la chimie en France (1919). Étudiant à Grenoble et à Lyon, il travaille épisodiquement aux usines Michelin et fréque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chen-yi-tch-en-yi/#i_1862

CHINE, histoire, de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 149 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  L'ère de la révolution culturelle (1966-1976) »  : […] « Fuite en avant dans l'utopie radicale » (M.-C. Bergère) ou « lutte pour le pouvoir au sommet entre une poignée d'individus » (S. Leys), la « grande révolution culturelle et prolétarienne » fut en tout cas à la fois l'apogée du pouvoir de Mao Zedong et un extraordinaire chaos installé au cœur du régime communiste . Une génération de jeunes Chinois s'y livra, encouragés d'en haut à recommencer l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-de-1949-a-nos-jours/#i_1862

CHINE AU XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 389 mots

1912 Proclamation, le 1 er  janvier à Nankin, de la République chinoise par Sun Yat-sen. Abdication du dernier empereur, Puyi, sous la pression du général Yuan Shikai (12 février). Création du Guomindang (août) qui prend la succession de la Ligue jurée de Sun Yat-sen. 4 mai 1919 Manifestation étudiante à Pékin contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-au-xxe-siecle-reperes-chronologiques/#i_1862

CHINOIS CINÉMA

  • Écrit par 
  • Régis BERGERON, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 415 mots

Dans le chapitre « La révolution culturelle et ses échos »  : […] L’initiative du cinéaste déborde pourtant parfois ce cadre étroit, à la faveur d’une conjoncture politique qui permet davantage d’audace : en 1956, quand les créateurs sont incités à faire s’épanouir « cent fleurs » ; dans les trois ou quatre premières années soixante, avant que Mao Zedong ne réagisse vivement en rappelant (1962) qu’il « ne faut jamais oublier la lutte de classes » ; en 1978-1987, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-chinois/#i_1862

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La révolution culturelle (1966-1976) »  : […] En 1963, un vaste mouvement de critique est déclenché dans les milieux culturels, qui aboutira à la condamnation de nombreux romans ou films. Peu après, en juin 1964, on procède à une réforme systématique du répertoire classique de l'Opéra de Pékin. En février 1966, à Shanghai, lors des Causeries sur le travail artistique et littéraire dans les forces armées, on dresse un bilan on ne peut plus nég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_1862

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Pays socialistes non européens : des évolutions spécifiques »  : […] Les pays socialistes d'Asie et Cuba sont également partis de la stratégie soviétique. La Mongolie et la Corée du Nord lui sont restées fidèles. La première, totalement dépendante de l'U.R.S.S. pour ses relations extérieures, n'avait pas d'autre choix. La seconde a ajouté au modèle une note nationale, en symbolisant l'industrialisation par la course du légendaire cheval ailé Tcheullima. Au Vietnam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_1862

CONFUCIUS & CONFUCIANISME

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 14 466 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Confucius et Mao »  : […] Une fois supprimés les examens après la révolution de 1911, Kang Youwei, soucieux de revenir à Confucius et Mencius, voulut en vain faire adopter leur pensée, constitutionnellement, comme religion d'État ; c'est en vain également que Zhen Huanzhang prétendit déduire du confucianisme des principes économiques capables de « moderniser l'Empire du Milieu ». Le confucianisme se releva d'autant plus di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confucius-et-confucianisme/#i_1862

DAQING [TA-K'ING]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 321 mots

Le plus important bassin pétrolier de la Chine populaire, Daqing est situé entre Qiqihar et la capitale du Heilongjiang (Harbin), à proximité de la ville d'Anda. L'exploitation en a été entreprise en 1960. En 2006, la production s'élevait à 45 millions de tonnes, soit le quart de l'ensemble de la production de pétrole chinoise. Le bassin est « à maturité », ce qui signifie que sa production ne peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daqing-ta-k-ing/#i_1862

DENG XIAOPING [TENG SIAO-P'ING] (1904-1997)

  • Écrit par 
  • Valérie NIQUET
  • , Universalis
  •  • 1 201 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un pouvoir à éclipses »  : […] Sa participation à la Longue Marche (1934-1935) confortera utilement par la suite son aura de héros révolutionnaire. Après le repli sur Yanan, il prend part en tant que commissaire politique à la guerre de résistance contre le Japon, puis à la guerre civile contre le gouvernement nationaliste. Homme du parti auprès de l'armée, il restera également proche des grands chefs militaires comme Liu Boche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deng-xiaoping-teng-siao-p-ing/#i_1862

HE LONG [HO LONG] (1896-1969)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 588 mots

Né à Dayong (Hunan), l'ancien maréchal He Long est le fils d'un officier pauvre de l'armée mandchoue, membre important de la Gelaohui (la Société des aînés et des anciens) résolument antimandchoue et bien implantée en milieu militaire. Sous l'influence de son père, He Long entre dans l'armée ; en 1912, on le trouve à la tête de milliers de paysans poussés à la révolte par une terrible famine, prat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/he-long-ho-long/#i_1862

HU YAOBANG [HOU YAO-PANG] (1915-1989)

  • Écrit par 
  • Wojtek ZAFANOLLI
  •  • 1 423 mots

Ancien secrétaire général du Parti communiste chinois, Hu Yaobang est décédé à Pékin le 15 avril 1989. Sa disparition bouleversait le fragile équilibre entre « conservateurs » et « réformateurs » au sein de la direction chinoise : bien que démis de ses fonctions à la suite de l'agitation estudiantine de l'hiver de 1986-1987, Hu Yaobang avait en effet conservé son siège au sein du comité permanent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hu-yaobang-hou-yao-pang/#i_1862

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Répression et puritanisme »  : […] Tout autant que les difficultés économiques, la restriction des libertés, la répression, la terreur, l'épuration systématique ont largement entamé l'assise sociale du régime. Plusieurs vagues d'exécutions massives (6 000 au moins de 1979 à 1983, 5 000 encore de 1988 à 1991) ont scandé la première décennie révolutionnaire, soit en réponse à des offensives armées contre le régime (celles des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/#i_1862

JIANG QING [KIANG TS'ING] LI WEIFEN dite (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 724 mots

Assez peu connue en Occident avant la révolution culturelle prolétarienne, Jiang Qing, la quatrième épouse du président Mao Zedong, eut bien antérieurement une influence insoupçonnée dans le domaine culturel en Chine populaire. Originaire d'une famille pauvre du Shandong et orpheline de bonne heure, Li Weifen occupe un emploi de secrétaire dans une bibliothèque de Jinan. Elle s'inscrit à l'Institu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiang-li/#i_1862

LAO SHE ou LAOSHE [LAO-CHO] (1899-1966)

  • Écrit par 
  • Paul BADY
  •  • 2 680 mots

Dans le chapitre « La responsabilité de l'écrivain »  : […] Avec la guerre, Lao She découvre la responsabilité politique de l'écrivain. Jusque-là, il s'était toujours tenu à l'écart des différents groupes littéraires et abstenu de soutenir des positions partisanes. Mais l'invasion japonaise l'amène à s'engager profondément dans la résistance. Il se sépare de sa femme et de ses enfants, qu'il ne reverra que cinq ans plus tard, et quitte Jinan pour Wuhan. Là […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lao-laoshe/#i_1862

LIN BIAO [LIN PIAO] (1907-1971)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 069 mots

Né au Hubei dans un milieu de petits propriétaires terriens, Lin Biao s'intéresse très tôt aux mouvements radicaux de l'intelligentsia. Au sortir de l'école secondaire, il devient membre de la Ligue de la jeunesse socialiste puis entre, en 1925, à l'Académie militaire de Whampoa, où ses qualités attirent l'attention de ses instructeurs, parmi lesquels Tchiang Kai-chek, le général Blücher, le princ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lin-biao-lin-piao/#i_1862

MANDARINS

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 3 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le vrai mandarinat »  : […] La réponse de Balazs est assurément la bonne : « Il n'y a guère de classe dominante dont la longévité, la richesse d'expériences et la réussite politique seraient comparables à celles du mandarinat. Il est vrai que le peuple chinois a payé cher ses gouvernants. Le corset dans lequel les fonctionnaires-lettrés ont fait entrer le corps amorphe de la Chine était incommode et pénible, payé d'innombra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandarins/#i_1862

MAO ZEDONG ou MAO TSÉ-TOUNG (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Yves CHEVRIER
  •  • 7 609 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La retombée de la parabole maoïste (1959-1976) »  : […] Du moins y parvient-il, d'après nos connaissances actuelles, jusqu'au Grand Bond. Les dirigeants provinciaux et, surtout, les activistes de la base, qui défendent la nouvelle répartition du pouvoir et des ressources, sont sa principale masse de manœuvre. Leur émulation l'aide à chambouler le calendrier de la collectivisation, déclenche la fièvre des communes populaires et nourrit les surenchères d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-zedong-mao-tse-toung/#i_1862

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La révolution culturelle »  : […] Les débuts d'une rude politique d'intégration remontent à 1958. Durant la révolution culturelle, à partir de 1966, le conflit semble avoir été plus sanglant encore qu'ailleurs entre parti et gardes rouges ; et il s'est compliqué d'un facteur supplémentaire : le « nationalisme local » dénommé à l'époque « révisionnisme », « factionnalisme », « anarchisme », éléments les plus inavouables de la lutte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_1862

PÉKIN ou BEIJING

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Marie-Annick LANCELOT
  • , Universalis
  •  • 5 898 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la révolution culturelle au massacre de Tian’anmen  »  : […] Avec la concentration à Pékin de toute la puissance d'État de la Chine communiste, la ville tendait dans les années 1960 à devenir le centre d'un nouveau système de privilèges et de pouvoir : hauts fonctionnaires, membres dirigeants du parti et tous ceux qui gravitaient autour d'eux, y compris leurs enfants, très nombreux à l'université de Pékin. Ce nouvel « establishment » était dirigé par le mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pekin-beijing/#i_1862

PENG ZHEN [P'ENG TCHEN] (1902-1997)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 871 mots

De son véritable nom Fu Maogong, Peng Zhen naît à Chuwu, dans le Shānxi. Issu d'un milieu humble de paysans, il doit travailler très tôt pour survivre et poursuivre des études. À l'âge de vingt et un ans, les premiers périodiques révolutionnaires chinois, en particulier La Nouvelle Jeunesse ( Xin Qingnian ), et la presse communiste l'initient au marxism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peng-zhen-p-eng-tchen/#i_1862

SHANGHAI [CHANG-HAI]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT, 
  • Universalis
  •  • 2 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Au cœur des luttes politiques »  : […] La ville restera jusqu'en 1927 le centre principal du mouvement ouvrier et des activités du Parti communiste (fondé à Shanghai en 1921). C'était déjà à Shanghai qu'avaient eu lieu les principales grèves ouvrières du 4-Mai 1919. En mars 1927, la grève insurrectionnelle de 800 000 travailleurs de la ville assure le triomphe des troupes nationalistes sur les nordistes ; mais cette victoire ouvrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shanghai-chang-hai/#i_1862

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La fin du vieux Tibet »  : […] L'Assemblée nationale, selon l'indication du pontife mort, nomma comme régent le jeune incarné de Rva-sgreng. Sa tâche principale était la recherche de la nouvelle incarnation ; recherche qui fut laborieuse et marquée par les pressions opposées de la Chine et de l'Angleterre (missions du général Huang Musong et de sir Basil Gould) ; ce n'est qu'en février 1940 qu'il fut possible de proclamer forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_1862

XINJIANG [SIN-KIANG] ou TURKESTAN CHINOIS

  • Écrit par 
  • Évelyne COHEN, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 7 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le Xinjiang, « région autonome » »  : […] Le Xinjiang, intégré complètement dans la république populaire de Chine en 1949, est passé depuis lors par les mêmes étapes que les autres régions du pays : « reconstruction », premier quinquennat sur le modèle soviétique, secousses des Cent Fleurs et du Grand Bond en avant, lutte « entre les deux lignes » de 1961 à 1966, révolution culturelle. Pourtant, son évolution présente un certain nombre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xinjiang-turkestan-chinois/#i_1862

YANG JIANG (1911-2016)

  • Écrit par 
  • Angel PINO
  •  • 1 156 mots

Yang Jiang, après avoir longtemps vécu dans l'ombre de son mari, Qian Zhongshu (1910-1998), s'est révélée au public occidental comme un des meilleurs témoins de l'humiliation infligée aux intellectuels sous le régime communiste. Yang Jiang, dont le nom d'origine est Yang Jikang, est née à Pékin le 17 juillet 1911, dans une famille de huit enfants, originaire de Wuxi (Zhejiang), dont elle était la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yang-jiang/#i_1862

YAO WENYUAN (1931-2005)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 589 mots

Les renseignements qui concernent les débuts du polémiste Yao Wenyuan, l'un des membres de la bande des Quatre, sont très lacunaires. On sait seulement qu'il a été élevé dans un climat intellectuel, car son père, Yao Bengzi, était un écrivain engagé des années 1930, proche d'auteurs de renom tels Laoshe, Bajin et Maodun, et que lui-même s'est vraisemblablement inscrit au Parti communiste vers 1951 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yao/#i_1862

ZHAO SHULI (1906-1970)

  • Écrit par 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 1 219 mots

Dans le chapitre « Une tragédie exemplaire »  : […] Toutefois, l'œuvre de Zhao Shuli révèle une contradiction entre l'utilisation d'un langage politique conventionnel, associée à une foi apparente dans le pouvoir qu'aurait la loi de changer les mentalités, et une proximité réelle, teintée de scepticisme, avec les paysans qu'il décrit, notamment les plus englués dans la tradition. Cet attachement profond à la réalité paysanne est à la source des dif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhao/#i_1862

ZHOU ENLAI [TCHEOU NGEN-LAI] ou CHOU EN-LAI (1898-1976)

  • Écrit par 
  • Lucien BIANCO, 
  • Universalis
  •  • 2 135 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dans l'ombre de Mao »  : […] Les retournements fréquents et parfois brutaux de la ligne politique du parti ont souvent occasionné ou accompagné des modifications dans le personnel dirigeant, mais Zhou Enlai a survécu à toutes les crises, disponible pour appliquer une politique opposée à celle qu'il préconisait la veille. En juillet 1930, par exemple, il défendait encore à Moscou la stratégie d'attaque des grandes villes (conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhou-chou-en-lai/#i_1862


Affichage 

Mao Zedong, 1966

photographie

Cette jeune garde rouge remet un brassard honorifique au président Mao Zedong (1893-1976), en 1966 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Propagande maoïste dans les campagnes chinoises, 1967

photographie

Durant la révolution culturelle, des jeunes lisent Les Pensées de Mao avant d'aider les paysans à faire la moisson, en 1967 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rassemblement de gardes rouges à Pékin, 1966

photographie

Jeunes gardes rouges répandant la parole de Mao, place Tian'anmen au début de la révolution culturelle (Pékin, 1966) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Révolution culturelle en Chine, 1966

vidéo

Lancée en 1966, la révolution culturelle en Chine part du débat ouvert autour d'une pièce de théâtre accusée de réhabiliter les adversaires du maoïsme L'appel à la purification idéologique est, en fait, inséparable d'une opération de reprise en main engagée par Mao Zedong mis à mal... 

Crédits : Pathé

Afficher

Mao Zedong, 1966
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Propagande maoïste dans les campagnes chinoises, 1967
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rassemblement de gardes rouges à Pékin, 1966
Crédits : Hulton Getty

photographie

Révolution culturelle en Chine, 1966
Crédits : Pathé

vidéo